Ségolène Royal apporte son soutien à Martine Aubry

 |  | 323 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Ségolène Royal, candidate malheureuse au poste de premier secrétaire du Parti socialiste en octobre dernier, a apporté son soutien à la première secrétaire actuelle, Martine Aubry, dans la crise de leadership qui secoue le parti, ainsi qu'à "tous les socialistes qui travaillent, qui font des efforts, qui essaient de se relever".

"Les choses ne sont pas faciles. Je suis persuadée qu'elles vont aller mieux s'il y a un travail sérieux qui est fait", a déclaré ce mardi Ségolène Royal en référence à la crise qui secoue le parti socialiste et oppose le député Manuel Valls à la première secrétaire Martine Aubry.

Cela "demande énormément d'énergie, d'intelligence, de réflexion en commun, de modestie, de changements de méthodes, de changements de pratiques", a-t-elle également dit en apportant son "soutien" à "tous les socialistes, dont Martine Aubry, qui travaillent, qui font des efforts, qui essaient de se relever".

"Feuilleton des petites phrases"

La présidente de la région Poitou-Charentes a déploré qu'on puisse "réduire l'avenir politique à gauche" à "un feuilleton quotidien de petites phrases". "Vous n'aurez pas de ma part je ne sais quelle petite phrase", a-t-elle dit. "Si les gens aujourd'hui en veulent au PS, sont mécontents des socialistes, c'est aussi parce qu'ils en attendent beaucoup."

Il n'y a pas de fatalité, une autre politique économique, sociale, écologique, éducative, morale est absolument possible" et "la gauche a un rôle essentiel à jouer", a-t-elle ajouté, jugeant que "les inégalités se creusent, que la loi de l'argent n'a jamais été aussi féroce".

"On a aujourd'hui besoin d'espérance, besoin de redessiner un avenir commun. Les socialistes ont toujours été ceux qui ont été à l'avant-garde pour définir les nouveaux modèles de société dans lesquels nous pouvons nous retrouver et qui peuvent permettre à chaque homme et à chaque femme de croire à nouveau dans la possibilité de progresser", a-t-elle encore déclaré.

Ségolène Royal s'exprimait aux côté du sociologue Edgar Morin à l'occasion d'une présentation de "l'université européenne et internationale d'été" qui se tiendra début octobre à Poitiers, sur le thème "sept défis pour une politique de civilisation", et à laquelle Daniel Cohn-Bendit (Europe-Ecologie) doit participer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le socialisme est une formation à faire germer très jeune dans l'esprit d'un futur votant.
L'absence de formation entraine l'oubli du chemin de la classe.
Ses seules repères sont les étapes électorales et les affiches
sur les murs et les parterres des trottoirs.
La seule sortie est de survivre grâce à des actions locales non médiatisés.
Le domicile fixe aidera à augmenter le nombre de votant
l'écho sociabilité trouvera une oreille attentive à un rassemblement où le sans-sou deviendra main d'oeuvre à l'eau porté à ton moulin.
L'expansion territoriale autour d'un point défini géographiquement est une construction favorisant la main d'oeuvre à se fixer.
Demain est avenir, aujourd'hui le point de départ.
La limite de mon expression est dû à la connaissance de la langue, au temps et à l'espace donné.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est très très dur d'avoir l'air originale tout le temps.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Martine devrait faire attention. L'appui de Ségo ne doit sans doute pas la rassurer.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bourré d'entrax est mon courrier électronique, venant d'internaute électrons libres, réponse à tout depuis qu'ils changent en interrogatoire toute nos interviews. Viens faire un tour sur les forums de la haine, où l'on confond Massoud et Oussama Ben Laden
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il faut en finir avec les egocrates!
Le Parti Socialiste n'est plus aujourd'hui et cela depuis un certain temps un parti de rassemblement. Nous sommes devenus une machine à fabriquer des egocrates.
il est urgent que chacun retrouve sa juste place au sein du Parti et sur le plan national!
La seule échéance à l'horizon pour 2012, pour 2017 est de dire , de montrer à nos concitoyens qu'une autre politique est possible face à celle conduite par le gouvernement et le Président de la République qui pèse de tout son poids sur le ménage des français.
http://gwadaboul.blogs.nouvelobs.com

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :