Le dispositif du médiateur du crédit prolongé jusqu'en 2010

La mission de médiation du crédit visant à aider les entreprises à obtenir un crédit sera prolongé jusqu'à fin 2010, selon un accord signé ce lundi à l'Elysée.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Le dispositif du médiation au crédit, qui vise à aider toute entreprise rencontrant des difficultés de financement ou de trésorerie avec sa banque, a été prolongé jusqu'à fin 2010 par un accord signé ce lundi à l'Elysée. Il avait été mis en place à l'initiative du chef de l'Etat en octobre 2008.

La cérémonie de signature de l'accord a été présidée par Christine Lagarde, la ministre de l'Economie, en l'absence du président Nicolas Sarkozy qui est au repos après un malaise dimanche. Le médiateur du crédit René Ricol, qui pilote le dispositif, le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, et plusieurs dirigeants d'établissements bancaires, étaient présents.

Selon cet accord, le gouvernement pourra également prolonger le dispositif au-delà de 2010. S'il ne le fait pas, un dispositif "allégé" de substitution, "s'appuyant pour l'essentiel sur les services de la Banque de France", sera mis en place.

"Nous sommes passés d'un impératif, quelque chose qui était imposé aux banques et aux assureurs-crédit, à une situation où ils sont tous d'accord pour dire que c'est nécessaire", s'est réjoui René Ricol, qui quittera son poste en septembre. "Il y a des noms qui circulent mais c'est au président de décider et pas à moi", a-t-il indiqué au sujet de son successeur.

1,16 milliard de financement débloqué

Au 20 juillet, le dispositif avait permis de débloquer 1,16 milliard d'euros de financement, 6.015 entreprises avaient été aidées et 118.012 emplois avaient été préservés, selon l'Elysée.

Depuis le lancement en octobre, 14.045 entreprises ont saisi le médiateur et 12.030 dossiers ont été acceptés, représentant un encours global de crédit de 2,63 milliards d'euros. A l'heure actuelle, 9.181 dossiers sont instruits et clôturés, soit 76% des dossiers éligibles. Le taux de dossiers ressortant en médiation réussie s'établit à 66% en cumulé.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
après AOUT-SEPTEMBRE NOIRS Monsieur RICOL va QUITTER LE NAVIRE pour ne pas assister au TUMULTES FINANCIERS QUI NE MANQUERONT PAS DE SE DEPLOYER - LES BANQUES VONT SE PRENDRE des DEFAILLANCES d'ENTREPRISES, de TPE et de PME de 20 à 250 salariés EN CA...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Preuve est faite que les banques ne font plus leur travail et en récompense bénéficient de l'aide de l'état. Bravo

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.