Plus de 110.000 emplois préservés, selon le médiateur du crédit

Le dispositif, qui permet aux entreprises en difficulté d'obtenir un crédit auprès des banques, aide les sociétés à maintenir leurs activités. En période de crise, la médiation continuent de recevoir de nombreuses demandes.

Quelque 5.672 entreprises. C'est le nombre de sociétés qui depuis le mois de novembre dernier "ont été confortées dans leurs activités". Selon le rapport bimensuel du médiateur du crédit publié ce jeudi, le bilan de ce dispositif est positif. Plus de 110.000 emplois ont pu être préservés et plus de 1,1 milliard d'euros de crédits ont été débloqués.

Concrètement, lorsqu'une entreprise rencontre des difficultés à obtenir un crédit auprès de son établissement bancaire, elle peut déposer un dossier auprès du médiateur, René Ricol. Après sélection, ce dernier va ensuite être chargé de faire le relais entre la banque et l'entreprise. Quels que soient la taille de l'entreprise et le montant demandé, le médiateur intervient pour débloquer la situation. Depuis son lancement, 13.442 entreprises ont fait cette démarche. Dans 66% des cas, pour les dossiers choisis, la médiation réussit. "Le recours au crédit fonctionne bien. Les banques jouent le jeu, mais il faut continuer à rester vigilant", explique René Ricol.

Alors que les banques se font plus exigeantes, ce succès pousse les entreprises à solliciter cette aide plus souvent. Le rapport montre ainsi que le nombre de très petits dossiers, avec des besoins d'encours inférieurs à 10.000 euros, progresse de 5 points à fin juin. Ceux avec des besoins supérieurs à 500.000 euros augmentent aussi avec 8,4% de dossiers nouveaux fin juin, contre 6% au début de l'année.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
AUTO PRETENTIONS - AUTO SUFFISANCE - AUTO CONGRATUATIONS - AUTO ENTREPRENEURS - AUTO FELICITATIONS - AUTO JUSTIFICATION pour AUTO REMUNERATIONS - AUTO ridiculisation et auto destruction continue d'emplois - AUTO CACHOTTERIES -

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Ah bon ! a lire l'article c'est une réussite quasi totale! pourtant j'ai une expérince beaucoup moins réussie. Pas d'aide, aucun intérêt pour le dossier présenté, un renvoi de balle entre préfecture, banque de france et banques, et au bout du compte ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.