Médiation du crédit : Rameix doit remplacer Ricol

 |   |  171  mots
C'est le 1er octobre que René Ricol doit quitter à sa demande son poste de médaiteur du crédit selon le Journal du Dimanche. Il devrait y être remplacé par l'ex numéro deux de l'Autorité des marchés financiers.

Une page se tourne pour la médiation du crédit, cet organe créé à la demande de Nicolas Sarkozy pour répondre aux problèmes de financement des entreprises face à la crise.

Son patron, René Ricol réclamait en effet de pouvoir partir pour s'occuper de son caibnet d'expertise comptable Ricol, Lasteyrie et associés auquel il commençait à manquer. Selon le Journal du Dimanche (JDD), son départ interviendra le 1er octobre.

Restait aussi à savoir qui lui succéderait. Plusieurs personnalités s'étaient mises en lice mais le gouvernement aurait finalement opté, toujours selon le JDD, pour Gérard Rameix, qui a été le numéro deux de l'AMF, l'autorité des marchés financiers. En revanche, l'actuel directeur général de la médiation, Nicolas Jacquet, devrait conserver son poste.

La médiation du crédit a déjà permis de sauver des centaines d'entreprises (15.000 l'ont saisie) menacées par les difficultés à trouver des financements auprès des banques et à sauvegarder des milliers d'emplois (120.000 selon ses calculs).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :