Le logement pas concerné par le grand emprunt, selon Benoist Apparu

 |   |  234  mots
(Crédits : © )
Le grand emprunt national annoncé par le gouvernement pour 2010 ne servira pas à financer le secteur du logement, a annoncé ce mercredi le secrétaire d'Etat au Logement, Benoist Apparu.

"Le grand emprunt, ce n'est pas un nouveau plan de relance, ce n'est pas un complément du budget, c'est clairement un investissement d'avenir, porteur de croissance", a déclaré le secrétaire d'Etat au Logement, Benoist Apparu, à l'occasion d'une rencontre avec les membres de l'Association des journalistes de l'habitat et de la ville. Ainsi, il ne servira pas à financer le secteur du logement, selon le responsable gouvernemental.

Pour Benoist Apparu, "la problématique du grand emprunt, c'est cibler aujourd'hui des politiques qui apporteront une croissance forte à la France pour les décennies à venir", comme la France l'avait fait dans les années 60 en misant sur le nucléaire et l'industrie aéronautique.

Benoist Apparu, qui ne veut pas "se voiler la face sur la situation de crise du logement" que traverse la France, a toutefois assuré qu'il "n'y aura pas de nouvelle loi sur le logement dans les deux ans à venir", préférant utiliser "les outils en place" des précédentes lois. "Il reste quinze à vingt décrets à sortir après la loi Boutin" du printemps dernier, a rappelé le secrétaire d'Etat.

Pour Benoist Apparu, "le plan de relance a bien fonctionné", notamment pour les primo-accédants, grâce au doublement du PTZ (prêt à taux zéro) pour le neuf, et les investisseurs louant leurs logements ce qui a permis de "sauvegarder le secteur de la promotion immobilière".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Evidemment, il faut soutenir des prix encore scandaleusement élevés par la pénurie.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Loger les jeunes générations qui vont arriver est primordial ! quand on lit que les salaires ont régressé depuis 30 ans et que les logements sont trop élevés aussi bien à l'achat qu'en location ! il faudra bien équilibrer les revenus des plus jeunes avec leurs réelles possibilités de financement : tous ne sont pas aidés par leur famille ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :