Une semaine marquée par la présentation de la taxe carbone

 |   |  955  mots
A la Une de l'actualité cette semaine, la présentation de la taxe carbone, dont le montant a finalement été fixé à 17 euros par tonne de CO2. La fusion au Royaume-Uni entre Orange et T-Mobile, la vente d'Opel à Magna International et le contrat probable du Rafale au Brésil ont également fait les gros titres.

LES MODALITES DE LA TAXE CARBONE DEVOILEES

Nicolas Sarkozy a rendu ce jeudi les derniers arbitrages sur la taxe carbone, qui entrera en vigueur dès 2010. Le prix de la tonne de CO2 sera fixé initialement à 17 euros, et non 14 euros comme annoncé la semaine précédente par le Premier ministre François Fillon. Cette taxe frappera le pétrole, le gaz et le charbon. Cela représente une hausse de 4,5 centimes par litre de fioul et de gasoil et de 4 centimes par litre d'essence. Le niveau de cette taxe aura vocation à s'élever progressivement. La taxe carbone ne frappera donc pas l'électricité parce qu'elle émet "très peu de CO2" et ne visera que les énergies fossiles, a précisé Nicolas Sarkozy. Cette taxe sera universelle et payée par tous les consommateurs d'énergie. Il s'agit, selon le chef de l'Etat, "d'inciter les ménages et les entreprises à modifier progressivement les comportements" et à préserver l'environnement. La création de la taxe carbone s'accompagnera en outre d'une compensation pour tous les ménages français, sous forme d'une réduction d'impôt sur le revenu ou d'une "chèque vert" pour les foyers non imposables. Cette compensation, pour un ménage avec deux enfants, sera de 112 euros en zone urbaine et de 142 euros en zone rurale. Une "commission indépendante" sera créée pour garantir la transparence "totale" sur les compensations. Pour les entreprises, la taxe carbone sera compensée par la suppression de la taxe professionnelle.

ORANGE FUSIONNE AU ROYAUME-UNI AVEC T-MOBILE

C'est finalement Orange qu'a choisi Deutsche Telekom pour le marier à sa filiale, T-Mobile UK. Le groupe allemand et France Télécom, la maison mère d'Orange, ont trouvé un accord pour créer une coentreprise à partir de leur filiale britannique. La signature définitive devrait intervenir fin octobre. La nouvelle entité ainsi créée totalisera 28,4 millions d'abonnés, soit 37% du marché outre-Manche, annoncent les deux groupes. Elle deviendra le premier opérateur du pays devant O2 (Telefonica) et Vodafone. Son chiffre d'affaires pro forma s'est élevé à 8,8 milliards d'euros en 2008, pour un excédent brut d'exploitation de 2 milliards d'euros. Il est prévu que les marques T-Mobile UK et Orange UK coexisteront pendant au moins 18 mois afin d'atténuer l'évaporation de la base d'abonnés. A l'issue de cette période, le comité de direction de la coentreprise, détenue à parité 50/50, décidera de la nouvelle "stratégie de marque" à adopter. Les deux groupes, annoncent espérer 3,5 milliards de livres (4 milliards d'euros) de synergies de cette fusion relutive dès 2010. Ces synergies vont notamment être réalisées sur les réseaux (deuxième et troisième génération) puisque la coentreprise table sur 20% de stations et 35% de sites en moins avec un déploiement de couverture plus large et plus rapide. Mais ces synergies passeront également par des réductions d'effectifs, des effectifs portés actuellement à 19.029 salariés.

GENERAL MOTORS CHOISIT DE CEDER OPEL A MAGNA, MAIS POSE SES CONDITIONS

General Motors est prêt à céder Opel à Magna International. Mais le conseil d'administration du géant de Detroit a posé des conditions pour la réalisation de cette vente. Peu avant, il avait entériné le principe d'une cession de sa filiale européenne, après avoir étudié ces dernières semaines la possibilité de la conserver grâce à des aides de plusieurs Etats européens. Dans le détail, Magna et son associé, la banque russe, Serbank, vont prendre 55% du capital d'Opel. GM conservera une participation de 35% alors que le personnel détiendra 10% dans la nouvelle entité. Le gouvernement allemand apportera de nouvelles garanties au constructeur. Les syndicats devront donner leur accord écrit pour la restructuration du groupe. Plusieurs points importants seront finalisés dans les semaines qui viennent. GM voudrait notamment mettre des limites au transfert de technologie vers la Russie, afin de préserver ses brevets et sa technologie automobile. En outre, le marché américain sera fermé au nouvel Opel, pour ne pas concurrencer son ancienne maison mère. L'accord définitif sera prêt à être signé "dans l'espace de quelques semaines", pour un bouclage de l'opération dans quelques mois. Cela mettra ainsi fin à plusieurs mois de suspens et de rebondissements. L'équipementier automobile canadien et Sberbank ont été préférés au fonds d'investissements belge RHJ International. Il s'agissait de la piste privilégiée par les syndicats et par le gouvernement allemand, très actif sur ce dossier.

VERS UN CONTRAT POUR LE RAFALE AU BRESIL

Bien placé aux Emirats arabes unis, en lice en Libye et en Suisse, le dernier avion de combat français, le Rafale de Dassault pourrait bien emporter son premier contrat à l'exportation au Brésil. Au cours de la visite éclair que vient d'y effectuer Nicolas Sarkozy, un accord a en effet conclu en vue de négociations exclusives pour l'achat par l'armée de l'air brésilienne, la FAB, de 36 Rafale pour 4,5 à 5 milliards d'euros. Ils devraient être livrés à partir de 2013 pour une période de six ans. Les deux parties se sont données neuf mois pour faire aboutir les négociations. Soit en même temps que la finalisation attendue pour l'achat - via un prêt de plusieurs grandes banques, essentiellement françaises - de quatre sous-marins conventionnels français par le Brésil qui doit aussi acheter des hélicoptères franco-allemands d'Eurocopter, autre grande filiale d'EADS. En échange, le Brésil a obtenu des transferts de technologie qui devrait lui permettre à terme de fabriquer et de vendre des Rafale en Amérique du Sud. La France s'est aussi engagée à acheter 10 à 12 futurs avions militaires brésiliens de transport et de ravitaillement Embraer KC390 pour 500 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je n'aime pas le titre de l'article: il est plus justifié de titrer '...marqué par l'imposition de la taxe carbone'; la "république française" ne brille pas par le respect de la règle constitutionnelle
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Taxer n'est pas inventer pour l'avenir.
Taxer les gros 4*4, c'est incitatif, taxer tout le monde, c'est révoltant car on n'a pas le choix.
Et puis si l'hiver est chaud, tant mieux, on chauffera moins.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
discriminatoir cette taxe pourquoi l'lélectricité est dispensée de taxe emet elle moins de carbone que lea combustion de gaz j'en doute fort et je demande a ces fins stratège s de revoir leurs copies sous sa forme actuelle elle est d' une sénilité sans pareille et en outre tous ces gros pontes en seront dispensés . car voiture , logements et voyages gratuits sous toutes ses formes seront l'apparat de ces taxeurs du peuple
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
encore une taxe pour les petit ouvrier ,qui ont du mal a boucler leur fin de mois , ce n'est pas les petits qui polue ,c'est tout les gros salaire avec leur gros 4x4 et super grosse cylindré ,et toutes les grosse usine non !!!!
y en a plus que marre de payé les taxe !! et pour nous les petits , pourquoi on nous retire pas la CSG sur nos salaire s ça fait pas beaucoup non plus ça !,, bientot il y aura la goutte d'eau qui fera déborder le vase , !! vivement les prochaine election !!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
encore un impot de plus...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La taxe carbone est absurde car le CO2 n'est pas un gaz à effet de serre. En effet il est particulièrement transparent dans la bande de longueur d'onde de 2 à 18 microns.
Voir le site : http://gershwin.ens.fr/vdaniel/Enseignement/Cours-Rayonnement/partie2/images/CO2.gif
Sachant que la Terre (A 300°K) émet avec un maximum d?énergie à 10 microns de longueur d?onde (Voir formule de Planck), le CO2 ne s?oppose pas au rayonnement de la Terre (Ce qui n?est évidemment pas le cas d?une serre agricole couverte par une vitre ou un plastique, car ces matériaux sont opaques à 10 microns).
Par contre la vapeur d?eau, donc les nuages, ont un effet de serre important. C?est pour cela que les régions de France où le ciel est couvert la nuit les températures sont moins froides que celles où le ciel est clair.
Autre démonstration : En appliquant la méthode d?analyse des problèmes K-T (Kepner-Tregoe), la teneur en CO2 étant identique, ce dernier n?a pas d?effet de serre
Bien amicalement à tous ; même à ceux qui ne partagent pas mon avis. La pensée unique est une mauvaise conseillère
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Nous ne sommes pas près de l'oublier,cette taxe carbone - surtout aux élections - ils seront "carbonisés" !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand connaitrons nous le decoupage rural ou urbain?? parce que moi, je vis dans un petit bled ou il y'a un bus qui passe, il correspond pas à mes horaires de taff mais il passe quand même (2 le matin et 2 le soir)... est ce qu'on peut considérer qu'il existe des transports en commun???
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je trouve la taxe carbonne abhérante car payer pour avoir le droit de polluer est contraire aux idées verte.il faudrait pluto le faire à la source.sinon c'est encore un braquage sur nos salaire sachant que pas un centimes d'euros ira pour améliorer justement cette pollution .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Avec les potes par dérision ont disaient "un jour ils nous feront payer l'air que l'ont respirent".
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Avec les potes par dérision ont disaient "un jour ils nous feront payer l'air que l'ont respirent".
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les journalistes vous n'ètes pas curieux. Aucun n'a posé la question suivante: Qui va payer la taxe carbone pour l'utilisation des grosses voitures des ministres et des députes,et d'une manière générale ceux qui ont une voiture de fonction. Qui va payer la taxe carbone pour chauffer l'Elysée,matignon,le sénat, l'assemblée ,les ministères etc. Il est facile de créer des taxes quand on a tout gratuit. Messieurs les journalistes montez de temps en temps au charbon, vous serez un peu plus crédibles.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
nous ne changerons pas nos habitudes c'est aux industriels qu'ils doivent réduire leurs emissions de co2 cette taxe va a mon avis remplacer la tp car prendre de l'argent et sois disant le rendre un enfant de 8ans aurait pu l'imaginer
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La taxe carbone existe déjà, c'est la TIPP. Un des plus élevées en Europe. Pour "changer les comportements"et inciter les gens à dépenser moins de carburant, encore faudrait-il un substitut. Le gouvernement à-t-il prévu quelque chose ? ?? Les transports en commun parisiens sont saturés. Quand je vais à Paris, aux heures de pointe, mes pieds ne touchent plus le sol. Mais les ministres ne connaissent pas ce problème ! La SNCF est incapable de transporter plus de fret.
De plus ce n'est pas cohérent avec la prime à la casse ... pour aider l'automobile.
Une taxe de plus, soit disant intégralement remboursée. Alors pourquoi la créer ? Ce n'est pas cela qui ferra voter les écolos pour Sarkozy.
La France produirait 5 millièmes de CO2. Si on réduit de 10%, cela fait 0,5 millième. Que d'efforts pour si peu. Pendant que les chinois ouvrent une centrale charbon par semaine !
Si on faisait plutôt des efforts sur les pesticides, les insecticides et autres traitements chimiques qui rendent nos eaux de plus en plus impropres à la consommation. Sans compter les bouteilles, canettes et autres plastiques qui polluent les campagnes
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Inciter les Français à quoi ??? A haïr leurs gouvernants qui ne pensent qu'à les faire souffrir au quotidien en inventant des taxes sur des produits indispensables comme l'énergie. Ce sont eux les fossiles !!! Il ne faut pas oublier que voici très peu d'années, le gouvernement et GDF vantaient les mérites du chauffage au gaz et pratiquaient un prêt à taux zéro pour les ménages qui installaient "tout gaz" ! Et qui va payer la répercussion sur les coûts de transport de tous les produits de consommation ??? Toujours les bonnes vieilles vaches à lait !!! Meeuuuhhhh !!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C"est débile comme impôt : routiers non soumis à cette taxe et SNCF Fret incompétente, il y aura encore plus de camion sur nos routes et donc plus de CO2. A noter, une partie de l'électricité est produite en brûlant du gaz.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour croire qu'en taxant les francais sur le CO², on va réduire le réchauffement climatique il faut croire aussi que : 1) les 60M de Francais émettent beaucoup beaucoup plus que les 1.3% du total de CO² émis sur la planète en 2008 (source BP statistical_review_of_world_energy_full_report_2009.pdf, voyez dans google) et donc affirmer que BP n'y connait rien... 2) l'ensemble des pays emergeants (inde,chine,bresil et pays perpheriques) vont au moins stabiliser leurs émissions au lieu de les augmenter d'une quantité équivalente (au moins) au triple du total francais , de manière à ce que la division par 2 de nos émissions (donc de 0.65% du total émis au monde) ait un impact de l'ordre de 0.5% sur le total mondial (en tenant compte de tous les pays) 3) comme pour le nuage de tchernobyl en son temps, l'air et le CO² qui nous entourent en France s'arrête aux frontières 4)nos pragmatiques voisins américains vont, comme nous, saborder ce qu'il reste de leurs industries (en l'écrasant de taxes et impôts supplémentaires) et des M d'emplois qui vont avec pour sauver la planète d'une fin hypothétique basée sur des prolongations de modèles non avérées (alors qu'on sait que toutes performances passées ne présage pas des performances futures , règle générale applicable à tous systèmes planétaires) et ce dans un délai de 100aines d'années alors que le chômage et donc la pauvreté explose dans un délai de quelques mois 5) seul l'homme est responsable des évolutions du climat ou pire encore, qu'il en est le principal acteur (nier l'existence d'ère glaciaire ou très chaudes avant l'arrivée de l'homme sur terre ?) Enfin , quelques questions toutes simples pour réfléchir et bien doser les actes à réaliser et le temps qu'il reste : Pourquoi (Qui a décréter cela ?) les cycles climatiques de la terre doivent ils être les mêmes qu'il y a des millions d'années ? les espèces animales et végétales rigolaient elles tous les jours lorsqu'il faisaient très chaud ou très froid ? Pourquoi l'homme n'a t'il pas sauvé les dinosaures ? Pourquoi il n'existait pas à cette époque ? Pourquoi et comment devrait-il toujours exister ? Bref pour résumer , c'est une histoire de pouvoir. L'écologie c'est vendeur en ce moment , alors si je veux "blinguer" et récupérer des voix pour sauver ma place, faut surfer sur la vague. histoire de pouvoir dire au moment opportun, "je l'avais dis et c'est moi qui l'ai mis en place"

Je rêve d'un jour ou chacun utilisera son libre arbitre et résonnera pour comprendre...
Ce n'est pas pour demain, semble t'il , à en lire les commentaires ici ou là, ou à ecouter la plus haute autorité de l'etat s'exprimer de maniere manichéenne au mieux ou infantilisante au pire ...
La France, microsocopique (et ca va diminuer de plus en plus) etat de 60millions de riches perdus sur une planete de plus de 6000 millions d'habitants....
C'est à l'aune de cette réalité qu'il faudrait poser un jugement sur la viabilité de ces décisions

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :