La reprise dans l'industrie française s'accélère

 |   |  520  mots
La reprise s'est accélérée en septembre dans l'industrie manufacturière française avec un environnement économique qui a connu sa plus forte amélioration depuis février 2008, selon l'indice des directeurs d'achats (PMI) définitif publié ce jeudi.

L'indice des acheteurs de Markit Economics ressort à 53 (52,5 en estimation flash) après 50,8 en août, dépassant pour le deuxième mois consécutif la barre des 50 qui sépare l'expansion de la contraction. La production manufacturière s'est redressée pour le troisième mois consécutif après une série de treize mois consécutifs de contraction. "En outre, le taux de croissance se renforce et atteint son plus haut niveau depuis novembre 2006", souligne Markit Economics dans un communiqué. La hausse, précise l'institut d'études, a été "particulièrement soutenue" dans le secteur des biens intermédiaires.

L'augmentation de la production résulte d'une hausse similaire du volume des nouvelles commandes que les répondants expliquent par un raffermissement de la demande et le succès d'opérations promotionnelles, ajoute Markit. L'enquête signale aussi la plus forte croissance du volume des nouvelles commandes depuis près de trois ans, tant sur le marché national que sur les marchés à l'export. A l'export, les entreprises signalent une augmentation des ventes en direction de l'Asie, de l'Europe et des Etats-Unis, grâce à l'amélioration de la conjoncture et au lancement de nouveaux produits.

Les arriérés de production ont du coup augmenté pour le deuxième mois consécutif, et à un rythme sans précédent depuis un an et demi, reflétant la hausse du volume des nouvelles affaires et le faible niveau des stocks de produits finis. Ces derniers ont encore reculé car, explique Markit, "afin d'améliorer leurs flux de trésorerie, un grand nombre de fabricants répondent à la demande en puisant dans leurs stocks de produits finis".

Mais la hausse de l'activité n'a pas profité à l'emploi, qui a reculé pour le 17ème mois consécutif dans l'industrie manufacturière. Environ 19% des entreprises interrogées ont dit avoir réduit leurs effectifs au cours de la dernière période d'enquête - soit plus du double des répondants signalant une hausse de l'emploi par rapport au mois précédent. "Les répondants expliquent ces suppressions d'emplois par des programmes de restructuration de leur entreprise et par le non-remplacement de départs volontaires", précise Markit.

Du côté des prix, le recul s'est poursuivi en septembre concernant aussi bien les prix à l'achat que les prix de vente, mais à un rythme qui ralentit. Le taux de déflation des prix des achats est à son plus bas niveau depuis 11 mois qu'ils se contracte, du fait notamment du renchérissement des matières premières et notamment de l'acier. Le taux de contraction des prix de vente est quant à lui à son plus bas niveau depuis décembre 2008 mais il reste élevé, les fabricants qui signalent une baisse étant près de quatre fois plus nombreux que ceux qui font état d'une hausse.

"Les répondants indiquent généralement avoir réduit leurs tarifs afin de faire face aux pressions concurrentielles", indique Markit qui a enquêté auprès de quelque 750 entreprises des secteurs de l'industrie et des services.

Les indices composite et des services définitifs seront publiés le 5 octobre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2009 à 3:23 :
of course, tout va bien... vous avez interviewé quelques PME ces temps ci? si vous l'aviez fait, plutôt que de commenter des chiffres de plus d'un mois, vous sauriez qu'elles redépriment... un peu de taf en aout et puis en septembre reprise du blues...
soyez des journalistes évitez de commenter des infos pipot
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
encore une article servant à amorcer la pompe !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
BLA BLA BLA ET BLA BLA BLA........................
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Miraculeux ! Depuis cet article, je suis illuminé et je crois à la résurection du sa sainteté croissance !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En résumé : accélération d'un Micro Km/h, toujours pas de quoi se faire flasher...toutefois je pense que pour préserver la sécurité budgétaire il est bon de retirer les permis de conduire de : Monsieur Sarkozy,Mr le Ministre du Budget et à Madame la Ministre de l'économie...voir à tous les Hommes & Femmes politiques, la nation se passera très bien de vous !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Sortez trompettes, trombones et grosses caisses : la victoire est là, l'or est là entre nos doigts, nous serons tous millionnaires grâce à l'industrie française, dès la semaine prochaine.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En le répétant va-t-on arrivé à s'en convaincre?
Mais ce qui est formidable dans ces chiffres, c'est que la hausse ce fait avec une baisse de salariés.
En améliorant la productivité de telle sorte on va réussir à produire sans personne. Où alors il y quelque chose d'autre...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si l'on me raconte qu'un chien a réussi depuis le haut d'un pont à défèquer dans le goulot d'une bouteille, vous y croyez ? Et bien moi, ce genre d'article me laisse aussi circonspect !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :