L'agence Moody's dubitative sur le grand emprunt français

 |   |  193  mots
Le grand emprunt prévu par l'Etat français ne constitue pas une menace pour la note souveraine "AAA" de la France, a estimé ce mardi l'agence financière Moody's. Mais, pour autant, elle juge son "impact positif à long terme (...) loin d'être certain".

Dans un communiqué publié ce mardi, l'agence de notation financière anglo-saxonne Moody's explique que le dispositif du futur grand emprunt français, "dont l'ampleur serait de 35 milliards d'euros, et dont les modalités restent à définir, ne se traduira que par un affaiblissement marginal à court terme de cette notation". "Quant à un impact positif à long terme, il est possible mais loin d'être certain", ajoute-t-elle.

"Le grand emprunt aura certainement pour conséquence d'affaiblir à la marge la notation de la France au sein de la catégorie Aaa", souligne Pierre Cailleteau, chef économiste international de Moody's, dans le communiqué.

"Etant donné l'endettement et le déficit relativement élevés de la France, ses infrastructures bien développées et l'échec de ses tentatives passées de réduire le fardeau de la dette par la croissance, le grand emprunt n'a que peu de chances d'améliorer la solvabilité à long terme du pays", estime de son côté Arnaud Marès, vice-président senior du "Sovereign Risk Group" de Moody's et auteur du rapport.

L'agence estime que le grand emprunt est "peu susceptible de constituer un substitut crédible à un ajustement budgétaire".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :