Petite poussée des prix producteurs français en octobre

 |   |  273  mots
Les prix à la production français ont augmenté de 0,8% en octobre, après un léger recul le mois précédent (-0,4%), essentiellement en raison d'un renchérissement de l'énergie, selon l'Insee.

Le renchérissement de l'énergie se fait sentir sur les prix producteurs français. Ils ont augmenté de 0,8% en octobre, après un léger recul le mois précédent (-0,4%), a annoncé ce lundi l'Insee. Sur un an, ces prix ont toutefois baissé de 6,6%.

Le rebond du prix du pétrole brut s'est répercuté sur les prix des produits de la cokéfaction et du raffinage qui se redressent en octobre (de 3,1%). Mais ceux de l'électricité et du gaz grimpent également, et au total les prix des produits de l'ensemble "industries extractives, énergie et eau" progressent de 5,3%. Les prix des denrées alimentaires, eux, poursuivent leur reflux en octobre (-0,9% après -0,5% en septembre), particulièrement marqué pour la viande et, dans une moindre mesure, le lait. Par rapport à octobre 2008, la chute de ces prix est de 10,6%.

A l'exception des produits chimiques (+0,4%), les prix des autres produits (métallurgiques et métalliques, produits en caoutchouc...) sont orientés à la baisse, "du fait d'une répercussion retardée des prix des matières premières et de l'atonie de la demande", explique l'Insee. Les prix des produits industriels à l'exportation augmentent également en octobre, à cause de la hausse des produits de la cokéfaction et du raffinage (+5%). Les autres prix industriels sont en légère hausse (+0,3%).

"Fortement tirés par l'augmentation des prix du pétrole", les prix d'importation des produits industriels croissent de leur côté de 0,5% (-5,5% sur un an), précise l'Insee. Dans le détail, cette hausse est toutefois limitée aux seuls produits énergétiques (pétrole, gaz, électricité) et de la chimie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :