Du mieux sur le front des défaillances d'entreprises

 |   |  292  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le nombre de défaillances d'entreprises a baissé nettement, de 8%, en France en novembre, selon l'assureur crédit Coface. Le site d'informations aux entreprises score3.fr fait de son côté état d'une baisse de 5% sur le mois.

Selon l'observatoire mensuel de l'assureur crédit Coface, le nombre de défaillances d'entreprises a baissé nettement en France en novembre : 5.386 défaillances ont ainsi été recensés, contre 5.844 le mois précédent, soit un recul de 8% qui fait suite à deux mois de stabilisation.

Sur les 12 derniers mois, leur nombre est de 66.070, en hausse de 20,6% par rapport à la même période de l'an passé. Le coût cumulé de ces faillites a représenté 421 millions d'euros pour les fournisseurs, un chiffre en baisse de 25% par rapport à octobre et de 30% sur un an.

L'assureur crédit ajoute que les entreprises en défaut en novembre employaient 20.000 personnes, "un impact lourd même si ce montant mensuel est le plus bas depuis six mois".

Le site d'informations aux entreprises score3.fr (groupe Pouey International) a publié son propre chiffrage faisant état de 4.803 jugements de défaillances en novembre, 5% de moins qu'en octobre. Sur un an, le nombre est stabilisé avec une hausse limitée à 0,3%.

L'industrie et la construction particulièrement touchés

"La conjoncture n'en demeure pas moins difficile dans certains secteurs comme la construction qui enregistre une hausse de 10% de faillites par rapport au mois de novembre 2008, et plus généralement dans l'industrie dont les défaillances progressent de 6% par rapport à la même période de l'année passée", note score3.fr.

Les activités de services s'en sortent généralement mieux, en particulier l'immobilier où les défaillances sont en baisse de 30% par rapport à novembre 2008.

Score3.fr, qui se base sur les jugements d'ouverture publiés au 14 décembre, fait aussi état d'un recul de 1% des procédures de redressement judiciaire et d'une augmentation de 34% des procédures de sauvegarde, à 99 contre 74 il y a un an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :