Retour à la normale sur le RER A, mais pas sur le C, ni à la gare Saint-Lazare

 |   |  329  mots
Fin de la grève sur la ligne A du RER, ce lundi. Tandis que le réseau Transilien de Paris Saint-Lazare est en grève avec un train sur deux. La ligne C est toujours en travaux entre la gare d'Austerlitz et Juvisy-sur-Orge (Essonne). Il est prévu six trains par heure dans les deux sens entre la gare d'Austerlitz et Choisy aux heures de pointe.

Les conducteurs du RER A ont mis fin à la grève et le trafic revient à la normale. Le conflit, qui aura duré plus de deux semaines, a été le plus important qu'ait connu la RATP depuis 1995.

La direction est restée inflexible. Pour les syndicats, cette inflexibilité a débouché sur une situation "inédite" de tension entre direction et conducteurs grévistes. Mais malgré cette tension, les pertes de salaire dues à la grève ont fini par amener les salariés à reprendre le travail, selon l'Unsa.

Les syndicats réclamaient une augmentation mensuelle de 120 euros. Ils ont obtenu lors des négociations avec la RATP le principe d'une prime supplémentaire variable de 80 euros par mois qui pourra " être dépassée dès lors que la régularité sera supérieure" aux exigences fixées. L'intersyndicale entend toutefois se réunir début janvier pour faire le point et décider des suites à donner au mouvement, qui a déjà couté 5 millions d'euros à la RATP selon son PDG, Pierre Mongin.

Concernant le trafic sur la ligne C du RER, il est toujours partiel. La circulation entre la gare d'Austerlitz et Juvisy-sur-Orge (Essonne) sera toujours perturbée, ce lundi, a indiqué la SNCF. Aux heures de pointe, six trains par heure circuleront dans les deux sens entre la gare d'Austerlitz et Choisy, comme les jours précédents, selon la SNCF.

Par ailleurs, en raison de grève, le réseau transilien Paris Saint-Lazare est pertubé ce lundi. La prévision de trafic est d'un train sur deux.

Une partie du réseau banlieue Paris-Saint Lazare est touchée par une grève illimitée à l'appel de Sud Rail. Ce mouvement fait suite à un conflit concernant les conducteurs de manoeuvre, chargés du transfert des trains à vide entre les quais et les voies de garage. Près de 200.000 voyageurs fréquentent cette ligne en temps normal mais en cette période de fin d'année quelque 100.000 voyageurs l'utilisent.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :