Nicolas Sarkozy entame un marathon des voeux très "social"

 |   |  747  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Nicolas Sarkozy entame ce mardi un marathon de voeux qui devrait être dominé par les thématiques économiques et sociales, à commencer par l'emploi, la préoccupation numéro un des Français.Le chef de l'Etat en a donné le ton jeudi soir dans ses voeux aux Français en se fixant comme objectif le recul du chômage, la baisse du train de vie de l'Etat et la mise en oeuvre de la réforme des collectivités territoriales.

Sur la lancée de son intervention du soir de la Saint-Sylvestre, Nicolas Sarkozy entame ce mardi un marathon de voeux qui devrait être dominé par les thématiques économiques et sociales, à commencer par l'emploi, la préoccupation numéro un des Français.
Le chef de l'Etat en a donné le ton jeudi soir dans son adresse aux Français en se fixant comme objectif le recul du chômage, la baisse du train de vie de l'Etat et la mise en oeuvre de la réforme des collectivités territoriales, dont l'examen au Parlement ne va pas sans heurts.
 

S'y ajoutent d'autres sujets tout aussi délicats comme la réforme des retraites, celle controversée de la procédure judiciaire et l'ouverture du chantier de la dépendance, "qui sera dans les décennies à venir l'un des problèmes les plus douloureux auxquels nos familles seront confrontées".
 

La perspective des élections régionales de mars qui s'annoncent difficiles pour la majorité "ne change rien" à la volonté du président d'aller de l'avant dans ces réformes, que Nicolas Sarkozy a promis de mener avec le gouvernement "dans le dialogue et avec un esprit de justice", indique-t-on à l'Elysée.
Il en donnera la feuille de route à ses ministres mardi en recevant les voeux du gouvernement. Le lendemain, il présentera les siens aux forces économiques à Cholet (Maine-et-Loire) pour y évoquer notamment sa vision de la sortie de crise même s'il a exclu de baisser la garde en matière de soutien à l'activité tant que le chômage continuera de progresser.
Jeudi, il fera le point sur les succès enregistrés depuis un an et sur ce qu'il reste à faire en matière de régulation économique lors de la deuxième édition du colloque "Nouveau monde, nouveau capitalisme" à l'Ecole militaire à Paris.
Il ira une nouvelle fois défendre ses idées sur ces questions à la fin du mois au Forum économique mondial de Davos (Suisse), auquel il participera pour la première fois depuis son arrivée à l'Elysée, indique-t-on à la présidence de la République.
CONFERENCE SUR LES DEFICITS
Après ses voeux au monde la culture à la Cité de la Musique jeudi en fin de journée, Nicolas Sarkozy se rendra vendredi à Vannes (Morbihan) pour ceux aux forces armées devant le troisième régiment d'infanterie de Marine, une unité qui a perdu cinq hommes en Afghanistan.
La semaine du 11 janvier sera marquée par les voeux aux "forces de la connaissance" (éducation, enseignement supérieur et recherche), au monde de la santé, aux parlementaires, à la France rurale et aux partenaires sociaux.
Le chef de l'Etat retrouvera ces derniers en février pour faire le point des décisions du sommet social de l'Elysée un an après et discuter de l'agenda social de 2010. La réforme des retraites, prévue pour le second semestre selon son entourage, devrait y figurer en bonne place.
 

Le 18 janvier, Nicolas Sarkozy est attendu sur l'île de La Réunion et à Mayotte, dans l'océan Indien, pour les premiers voeux présidentiels décentralisés aux Français d'outre-mer.  Cette visite interviendra près de trois mois après son annonce d'une série de mesures pour favoriser l'essor économique de leurs territoires en conclusion d'états généraux qui les ont mobilisés pendant une partie de 2009.
 

De retour à Paris, le chef de l'Etat recevra le corps diplomatique pour clôturer la saison des voeux avant de se rendre en Corse, une des deux seules régions de France métropolitaine dont la majorité détient aujourd'hui la présidence, pour y parler de développement durable.
 

Son agenda de janvier devrait être complété en fin de mois par une visite au carré musulman du cimetière militaire de Notre-Dame-de-Lorette (Pas-de-Calais), qui a été la cible de profanations dans le passé. Il avait annoncé le principe de ce "geste fort" fin décembre devant les responsables du Conseil français du culte musulman à qui il avait assuré qu'il ferait tout pour que le débat sur l'identité nationale, qui a donné lieu à des débordements, reste serein et non stigmatisant pour leur communauté.
 

Le chef de l'Etat a enfin prévu d'intervenir fin janvier pour lancer la conférence nationale sur le déficits annoncée l'an passé avec pour objectif de "débattre de propositions pour sortir de la spirale des déficits et de l'endettement".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/01/2010 à 13:21 :
on croit rêver...
Mr Sarkozy la baisse du train de vie de l'état commence par la baisse du train de vie de l'Élysée avec votre douche à 248 000 ? ou bien vos réceptions fastueuses qui coutent 10 RMI par personne ou bien encore le remplacement de véhicules neufs par vos ministres.. la liste est longue
balayez devant votre porte et peut être qu'un jour vous serez crédible. adieu liberté ,égalité, fraternité, la devise de la France maintenant c'est : faites comme je dis et pas comme je fais

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :