Christine Lagarde optimiste pour la croissance et pour la taxe carbone

 |   |  248  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le ministre de l'Economie a affirmé ce jeudi qu'elle tablait sur une reprise légère de l'activité. La copie sur la taxe carbone sera revue pour s'appliquer à l'industrie, mais les exonérations prévues pour le transport ou les agriculteurs seront maintenues.

Le ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a affirmé ce jeudi qu'elle tablait sur une croissance "un petit peu meilleure" au quatrième trimestre, après la hausse du PIB français de 0,3% au troisième trimestre.

Elle a insisté une nouvelle fois sur le fait que la France avait fait "deux fois mieux que ses voisins européens" en 2009. Au troisième trimestre cependant, la progression de l'activité est en deçà de la moyenne de la zone euro (0,4%), et très en retrait du rebond observé en Allemagne (0,7%).Le gouvernement table sur un recul du PIB de 2,25% sur l'ensemble de l'année, en raison de la profonde récession qui a plongé la France dans quatre trimestres successifs de contraction de l'activité.

Par ailleurs, Christine Lagarde a annoncé que la taxe carbone va être modifiée pour s'appliquer à l'industrie mais que les exonérations prévues pour le transport ou les agriculteurs seront maintenues, le Conseil n'ayant "pas critiqué" cette disposition, il n'y a "donc pas de raison d'y revenir". Le Conseil constitutionnel avait critiqué l'exonération de taxe carbone pour les industries polluantes qui devront payer des quotas d'émission de CO2 au niveau européen à partir de 2013.

Une nouvelle mouture de ce nouvel impôt censuré par le Conseil constitutionnel doit être présentée le 20 janvier en conseil des ministres. Elle sera soumise au parlement en février et entrera en vigueur "au mieux au mois d'avril", selon la secrétaire d'Etat à l'Ecologie, Chantal Jouanno.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :