Ces entreprises qui ont perdu la confiance des Français

 |   |  439  mots
Selon un sondage Edelman-Opinion Way, les Français ont perdu de leur confiance en France Télécom et la Société Générale. A l'inverse, Google et Leclerc ont la cote.

Quelles sont les entreprises dans lesquelles les Français ont moins confiance aujourd'hui qu'il y a un an ? En tête de liste figure France Télécom (pour 36% des personnes interrogées) ; puis viennent la Société Générale (33%), la SNCF (32%), La Poste (30%) et Total (30%), selon un sondage Edelman-Opinion Way communiqué ce jeudi.

A l'opposé, les entreprises dont la cote de confiance monte sont, en premier lieu, Google (pour 31% des sondés) et E. Leclerc (26%). A égalité figure La Poste (26% également), qui semble donc irriter autant qu'elle contente. EDF et France Télévision s'en sortent bien également avec 24% et 21% de sondés à avoir accrû leur confiance à leur égard.

Facteurs de confiance

"La qualité du service ou des produits" fournis par l'entreprise est invariablement le premier facteur qui entraîne la confiance. Vient ensuite la façon de traiter ses employés - motif qui a entraîné la mauvaise presse autour de France Telecom, après la vague de suicides très médiatisés qui a ébranlé l'entreprise.

A ce sujet, le numéro deux de l'entreprise, Stéphane Richard, rappelle que son secteur a connu des "mutations énormes", que "les deux tiers des métiers de l'entreprise n'existaient pas il y a dix ans". Il a fallu accompagner les évolutions, d'autant qu'il y a eu peu de recrutement. Il faut également "refixer les règles", reconnaît-il, et poser un "nouveau contrat social" ; les mobilités forcées par exemple, doivent être "exceptionnelles" et fortement accompagnées.

Quant au fait que les Français préfèrent Google, qui offre un service gratuit, à France Telecom, qui délivre 1,2 millions de factures par jour, voilà qui ne m'étonne pas vraiment, s'amuse Stéphane Richard.

Autre facteur de confiance pour les Français, la transparence des informations délivrées par l'entreprise, une exigence qui n'a pas servi les banques en 2009... A noter que l'engagement pour l'environnement prend également de plus en plus d'importance à leurs yeux.

Incurables pessimistes

Par ailleurs, fait notable, même parmi les "leaders d'opinion" (décideurs, hauts revenus), la confiance envers les entreprises est très faible, selon le Baromètre Trust 2010 d'Edelman. Ainsi, là où, en 2010, 54% des leaders d'opinion font confiance aux entreprises aux Etats-Unis, cet indicateur tombe à 36% en France.

Les Français sont au fond d'incurables pessimistes, si ce n'est qu'ils gardent généralement une bonne opinion du secteur non marchand. Ils accordent avant tout leur confiance aux associations de consommateurs (à 82%) et aux associations de malades (à 68%). Les PME sont également dans leurs bonnes grâces (à 65%), ce qui n'est pas le cas des médias nationaux (44%), ni du Medef (17%)...

 


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/02/2010 à 16:22 :
Sondage de qui ? Présentez nous "EOW" svp ! en attendant, SURTOUT ne pas gober ce type d'article! les + forts google les -forts france télécom...et tout cela gratuitement! très fort, mais pas jojo certains articles! Ca porterait pas un nom ce type d'article?
a écrit le 01/02/2010 à 8:13 :
Pas étonnée de ce pessimisme qui est avant tout le gage d'un réalisme certain
devant ces entreprises, toujours du CAC 40 (comme par hasard...) qui ne cherchent que le profit au détriment de toutes les valeurs primaires telles
que l'éthique et la déontologie. Y a quoi voir l'incroyable évolution des plaintes adressées auprès des associations de défense de consommateurs.
Ce n'est pas un hasard....
Comment avoir confiance par exemple dans les banques qui vous raquette
tout comme les compagnies de téléphone ou d'internet. qui vous vérouille
et vous empêche de résilier un contrat ou vous surfacture des services
bidons ou inutiles.
Le consommateur est pour eux une vache a lait qui doit rapporter toujours plus et le salarié produire toujours plus.
VOILA A QUOI EST REDUIT L'HOMME : PRODUIRE TOUJOURS PLUS
ET RAPPORTER TOUJOURS PLUS GENIAL........
a écrit le 31/01/2010 à 13:01 :
CONFIANCE EN GOOGLE ? quelle folle inconscience !
a écrit le 31/01/2010 à 9:23 :
ce sont leurs déviances commerciales qui font perdre confiance en ces entreprises, commercialiser des produits financiers toxiques, avoir des filiales dans les paradis fiscaux, laisser les clients plantés avec des moyens de communications défaillants, répondre hors sujet aux demandes des clients, sous payer les petites mains et allouer des salaires démentiels a des castes de dirigeants ... bref des comportements de voyous jamais punis
a écrit le 31/01/2010 à 7:23 :
pour moi tous le monde de la finance ,ce fond des ronds de jambes car dans tous ça ils faut &tre réaliste méme france télécom sent sors tres bien comme toujours et les petits ben ils resteront a l'arriére c'est pas juste faites un saut en arriére et vous comprendrais,
a écrit le 30/01/2010 à 16:24 :
Statistiques à questions orientées donc voici les vraies fausses qui m'arrangent:

Toutes les banques sont frelatées:71% oui
France Telecom Orange, SNCF, LA POSTE, EDF sont elles d'énormes repères de planqué et autres gaspillages 52,2% oui

les résultats s'expliquent par le fait qu'une partie non négligeable de la population fait partie directement ou indirectement de ces entités.
a écrit le 30/01/2010 à 7:31 :
Je lis l'article avec un grand sourire lorsque je vois que les français pébliscite la transparence.
Quelle serait leur surprise devant les actions commerciales de grandes entreprises car il y a ce que l'on nomme avec excatitude entente, les formes peuvent différer mais le fond est le même, maintien des prix, maintien des parts de marchés, augmentation des prix moyens.... et cela pour maintenir le dividende, mais le dividende et l'emploi peuvent en pâtir en partir, les affaires dénoncées et punies par la commision de l'UE ne manquent pas mais elles ne sont que la face visible de l'iceberg.
Qui paye ce type d'entente? le consommateur qui est le dernier maillon de la chaîne et plusieurs fois, par la montée de certains prix mais également par la répercution sur l'inflation avec comme ricochet l'augmentation de coût du crédit.... etc la chaîne économique est touchée à 100%
J'espère TOUJOURS que les journalistes économiques soient également des journalistes d'investigation pour moraliser le business et protéger le consommateur qui est le seul moteur de la croissance.
Question allez vous mettre mes remarques en ligne?
A votre disposition
a écrit le 29/01/2010 à 20:31 :
La campagne médiatique mensongère sur les suicides a démoli France Telecom. Mensongère car les chiffres sont sans appel: il y a moins suicides à FT que dans toute la population, et encore moins que dans la population active. Voilà où mènent les actions irresponsable de syndicats de fonctionnaires.
a écrit le 29/01/2010 à 18:42 :
Facteurs de confiance: La question a-t-elle été posée pour Illiad-Free?
Ce F.A.I. étant une entreprise en expansion.
a écrit le 29/01/2010 à 16:26 :
c'est du nimp . Le jours ou les médias nous sortirons des articles intéressant dénouer de profits économico politico peut être que les français retrouverons le sourire. Bref les articles a but publicitaire sont nos pire contraintes dans un monde qui soit disant doit être régularisé économiquement .....
Je rigole ......
a écrit le 29/01/2010 à 9:49 :
google est un vampire, il se sert des veines de l'internet gratuit pour pomper le sang des pubs payantes.
les francais ont financés en grande partie l'infrastructure existante et continuent de payer pour l'améliorer (exemple grand emprunt fibre optique 4 milliards d'euros)
quand on prend l'autoroute il y a un péage, pourquoi Google qui utilise ces autoroutes de l'information ne payerait-il pas un péage également?
a écrit le 29/01/2010 à 5:30 :
Cessons de nous faire du "borrage de crâne avec Google"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :