Hervé Novelli annonce un accompagnement renforcé des auto-entrepreneurs

Le secrétaire d'Etat Hervé Novelli a annoncé plusieurs mesures destinées à améliorer l'accompagnement des auto-entrepreneurs, dont le statut a connu un vif succès cette année.

Hervé Novelli, secrétaire d'Etat chargé du Commerce, de l'Artisanat, des PME, du Tourisme, des Services et de la Consommation, a défini ce lundi une série de mesures d'accompagnement des auto-entrepreneurs, dont le statut a connu un succès tel qu'il a fait bondir les chiffres de la création d'entreprises en 2009, année de sa mise en place. Selon l'Insee, près de 428.000 entreprises individuelles ont été créées en France en 2009, dont 320.000 sous ce statut.

Parmi les mesures annoncées, l'APCE (Agence pour la création d'entreprise) devra coordonner les divers acteurs de l'accompagnement des auto-entrepreneurs. Une labellisation de l'information et des sites Internet d'information portant sur l'auto-entreprenariat doit  également permettre d'en renforcer la fiabilité.

Lutte contre les pratiques frauduleuses

Le secrétaire d'Etat s'est déclaré déterminé à lutter contre les pratiques frauduleuses liées à une carence d'information (sites exigeant un paiement pour une déclaration d'auto-entrepreneur alors que celle-ci est gratuite, inscription payante sur des annuaires, etc.). Il a ainsi demandé à la direction de la répression des fraudes (DGCCRF) de lancer une enquête, qui pourra donner lieu à des poursuites.

Toujours dans le domaine de l'information, un nouvelle version du guide de l'auto-entrepreneur sera diffusée à partir d'avril. Des services modulés en fonction des profils des auto-entrepreneurs (démarrage d'activié, suivi d'activité, développement) seront également proposés. Un accompagnement spécifique sera créé pour orienter et former les auto-entrepreneurs qui franchissent les seuils de chiffre d'affaires et qui sont amenés à changer de régime fiscal et social.

Un "serious game" ou jeu pédagogique à destination des auto-entrepreneurs sera enfin mis en ligne le 1er mars, pour permettre aux entrepreneurs d'évaluer leurs compétences.

Beaucoup d'inscrits, mais peu de revenus

Le nombre d'auto-entrepreneurs est impressionnant (342.000 inscrits au 1er février, selon le gouvernement ), pour un chiffre d'affaires qui devrait plus ou moins atteindre le milliard d'euros annoncé par Hervé Novelli l'an dernier (816 millions d'euros réalisés par les seuls inscrits entre janvier et octobre 2009).

En revanche, le chiffre d'affaires moyen par entrepreneur reste peu élevé, un peu plus de 3.700 euros par trimestre, soit environ 1.200 euros par mois, dont il faut encore déduires charges et impôts. De plus, seulement 40% des auto-entreprises ont dégagé un chiffre d'affaires témoignant d'une activité réelle, selon Hervé Novelli.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 22/01/2013 à 22:29
Signaler
Statut auto-entrepreneur. Où est le problème ? Hervé Novelli ne s?intéresse PAS aux fraudeurs ! Inadmissible tous les parasites qui sont dans l?illégalité. TOUT les loueurs sont redevables de la TVA 19,60% et 47% de RSI . Aucun contrôle des A-E ? Nov...

à écrit le 02/03/2010 à 12:03
Signaler
Beaucoup d'auto-entrepreneurs seront les entrepreneurs de demain. Ce statut permet, entre autre,de tester ses idées et ses capacités entreprenariales. Pour ceux qui souhaitent profiter de ce statut pour devenir entrepreneur, il existe des formations ...

à écrit le 24/02/2010 à 21:51
Signaler
M. Novelli est un ami fidèle de Longuet et Madelin. Et c'est respectable. Mais le statut d'auto-entrepreneur sert à masquer la réalité du chômage. On ne se décrète pas entrepreneur comme ça. Un salaire équivalent à moins du Smic. Et des abus par les ...

à écrit le 23/02/2010 à 22:11
Signaler
On pourrait dire : no comment... Ce sont toujours les mêmes méthodes : sous couvert de protection sociale, contrôle et flicage, nommés "labellisation"... De peur que des sites Internet ne donnent précisément la bonne information à ces autoentreprene...

à écrit le 23/02/2010 à 17:06
Signaler
Les auto entrepreneurs n'ont pas détruit des entreprises artisanales vu le montant du CA qu'il ne doivent pas dépasser.Cela sert surtout dans les activités de service notamment a la campagne ,de mesurer ses capacités dans un secteur avant de s'engag...

à écrit le 23/02/2010 à 8:50
Signaler
l'accompagnement est une GESTICULATION de plus - LE MAL QUI ENTERRE les auto-entrepreneurs, c'est LE MANQUE et l'ABSENCE d'activité économique réelle - plus il y a d'auto entreprneurs, moins il y a de travail pour eux mêmes et aussi plus il y a de DE...

à écrit le 22/02/2010 à 21:41
Signaler
Conscient de ces lacunes dans l'accompagnement de ce nouveau public d'entrepreneurs, des associations composées de bénévoles auto-entrepreneurs et experts de la création d'entreprises se sont constituées partout en France. Ce travail de proximité co...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.