Manifestation des agriculteurs : attention aux sorties de Paris, la carte des axes à éviter

 |   |  706  mots
1.293 tracteurs, selon les forces de l'ordre, sont entrés dans Paris ce mardi par la porte de Vincennes. Dans la capitale, la manifestation à laquelle se sont associés également plus de 10.000 agriculteurs rend la circulation automobile très difficile dans au moins trois arrondissements et risque de compliquer les sorties de la capitale ce soir. Latribune.fr fait le point sur la manifestation et vous permet de visualiser les itinéraires à éviter sur une carte d'Ile-de-France et un plan de Paris.

Attention ce mardi aux manifestations d'agriculteurs qui risquent aussi de compliquer ce soir les sorties de Paris (voir ci-dessous) ! Ils s'étaient donnés rendez-vous au petit matin, à proximité des péages d'autoroute aux portes de la capitale.

Selon les forces de l'ordre, 1.293 agriculteurs ont franchi la porte de Vincennes à 10 heures ce matin au volant de tracteurs, plus de deux heures après avoir passé les péages de Senlis (Oise), Saint-Arnoult (Yvelines) et Coutevroult (Seine-et-Marne).

Escortés par des motards de la police, les agriculteurs, en majorité des céréaliers, ont rejoint la place de la République, où une centaine d'exploitants venus à pieds ou en bus les y attendaient. Les 11 400 agriculteurs présents, selon Fédération nationale des syndicats exploitants agricoles (FNSEA), ont éffecuer une boucle à partir de la place de la Nation, en passant par la place de la Bastille pour rejoindre la place de la République. Ils sont ensuite revenu vers Nation par le boulevard Voltaire.

Les agriculteurs présents comptaient bien attirer l'attention de Nicolas Sarkozy au sujet de leurs craintes sur l'avenir de la politique agricole commune (PAC) et la baisse de leurs revenus.

Bruno Le Maire a apporté son soutien aux agriculteurs en réclamant une intervention européenne sur le prix des céréales notamment par le biais d'achat de stocks. "Je demande à la commission européenne qu'elle dégage davantage de moyens financiers pour permettre cette intervantion sur le marché car c'est la solution la plus efficace pour faire remonter les prix", a-t-il déclaré ce matin sur France inter.

Le ministre de l'agriculture a également précisé que ce trouble n'était pas une "enième crise conjoncturelle", mais qu'il s'agissait bien d'une "rupture dans l'histoire agricole française et européenne".


Cliquez sur la carte pour l'agrandir

Autant dire que ce mardi, il ne faisait pas bon circuler en voiture, dans les rues de l'Est de la capitale ainsi que sur les axes routiers permettant d'y accéder. La préfecture de Police recommandait "très vivement" aux Franciliens de laisser leur voiture au garage aujourd'hui et d'utiliser les transports en commun.

Prenez soin de consulter nos deux cartes pour visualiser les itinéraires à éviter à tout prix.

Alors que l'ordre de dispersion a été fixé à 15h00 ce mardi après-midi, à 14h20, une partie des tracteurs étaient déjà de retour place de la Nation, alors que les derniers d'un cortège long de plusieurs kilomètres, n'avait pas encore quittés le point de départ.

Même si le Centre régional d'information et de coordination routières (CRICR) ne recense plus que 14 km de bouchons actuellement en Île-de-France, le boulevard Diderot, l'avenue Daumesnil, la rue de Lyon, la place de la Bastille, le boulevard Beaumarchais, le boulevard des Filles du Calvaire, le boulevard du Temple et le boulevard Voltaire restent fermés à la circulation jusqu'à la fin de la manifestation. Un retour à la normale est prévu autour de 18h00 en Île-de-France.

Les axes autoroutiers risquent en revanche d'êtres très perturbés. Voici les principaux axes à éviter en fin de journée :

- Pour l'autoroute A1/A3 : bretelle d'accès autoroute A3 direction paris-est, porte de Bagnolet, boulevard périphérique intérieur, sortie porte de Vincennes, avenue de la porte de Vincennes, cours de Vincennes.

- Pour l'autoroute A4 : direction Paris, boulevard périphérique extérieur, sortie porte de Vincennes, avenue de la porte de Vincennes, cours de Vincennes.

- Pour l'autoroute A6 : Cours de Vincennes, avenue de la porte de Vincennes, boulevard périphérique intérieur, bretelle d'accès A6, porte de Gentilly, A6 direction Lyon.

- Pour l'autoroute A10 : Cours de Vincennes, avenue de la porte de Vincennes, boulevard périphérique intérieur, bretelle d'accès A6, porte de Gentilly, A6 direction Lyon, A10 direction Bordeaux.

- Et pour l'autoroute A13 : direction Paris (porte d'Auteuil), périphérique extérieur, sortie porte de Vincennes, avenue de la porte de Vincennes, cours de Vincennes.

 


Cliquez sur la carte pour l'agrandir

Par ailleurs, la préfecture de Police met à jour en temps réel sur son site une carte des principales difficultés de circulation en Ile-de-France. Pour y accéder, cliquez ici

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/05/2010 à 18:46 :
il ne faut pas oublier que les tracteur des agriculteur sont leur outils de travails. est que nous ne travaillions pas que avril juillet aout mais tout au long de l'année car en plus du travail deans les champs nous avons des tonnes et des tonnes de papier a remplires!!! si vous n'étes pas convinque allé passé ne serésse qu'un moi en exploitation agricole et vener faire un compte rendue!!
a écrit le 28/04/2010 à 16:57 :

a Ysalyne

désolés pour la forme..........
mais le fond y est......... que de la verité

ne confonds pas bilan et compte d'exploitation
désolés de te confirmer que si les charges d'exploitation sont exagérement gonfléees par le matériel ,alors le bénéfice net fond . c'est mathématique ....

parles moi plutot de l'age des tracteurs sur les autoroutes .
parles moi des subventions publiées sur TELEPAC
dis moi si les céréaliers travaillent en JANV FEV MARS , un peu en Avril pour pulvériser et épandre engrais , Mai ? JUIN ? 10 JUILLET : moisson jusqu'au 10 AOUT .......
parles moi du suréquipent en matériel de la France par rapport aux autres pays de l EUROPE
si les paysans francais perdent de l 'argent avec le lait ; alors ils ne devraient plus exister de paysans en Allemagne * Belgique* hollande etc ou le lait est payé 15 cts de moins qu'en FRANCE ..........

parles nous des 10 millards de subventions accordés par l 'UE a la FRANCE
pourquoi ne pas donner des millards a nos PME qui souffrent
pourquoi ne pas donner des millards anos petits commerces qui crévent dans nos villages .
pourquoi ne pas donner des millards anos stations essences qui ferment
..
soyez sérieuse .
a écrit le 28/04/2010 à 8:01 :
Mr "Collectifleclerq"

Comment prendre en considération un commentaire rempli de fautes grammaticales et d'orthographes?? Pas sérieux.... et va poser tes questions aux personnes concernées (laitiers, céréaliers, maraichers etc.....) , ils te montreront leur bilan et tu comprendras (enfin, espèrons que tu sois meilleur en math qu'en français)!
a écrit le 28/04/2010 à 7:23 :
il y a seulement 2 ans la montée du prix des matières premières avait fait monter le cours du blé et autres céréales ? alors si les prix se sont calmés c'est en partie à cause de la crise ! il me semble que la situation des producteurs de lait est plus préoccupante que celle des beaucerons - beaucoup de français souffrent de la crise: chômeurs, jeunes à la recherche d'emploi , pauvres ..
ex salaire 1200 euros mensuels- loyer 800 euros : un nanti ? non ! ce jeune cherche un colocataire pour survivre et cette situation est devenu courante...
comprends plus !
a écrit le 28/04/2010 à 4:11 :

ace jour ,aucune reponse de la part d 1 agriculteur a nos verites d hier .
ni sur la transparence : aucune reponse a Mr BEDIER representant la famille distribution......
ni sur la necessite des ministeres agri et Bercy de faire paraitre les riches patrimoines pro et perso de ces nantis , la verite doit eclater.

aucun tracteur sur nos autoroutes (par ailleurs interdits) n'a plus de 3 ans,
que du materiel neuf reluisant achetes avec nos impots .....

et pourquoi ,en pleine periode d activite agricole ,ces nantis ont le temps de manifester et d emmerder les parisiens qui galerent pour aller travailler au smic

soyez serieux ,enlever de vous ce cote pleurnichard permanent...

a defaut de voir la verite , allez voir le montant des subventions de vos voisins sur le site TELEPAC ..........que du scandale

et messieurs ,osez parler de votre revenu d exploitation et pas seulement de votre revenu net car du fait de votre mauvaise gestion et cette envie maladive d avoir le + beau tracteur du coin, celui ci fait partie des niveaux de cadre superieures.

regardez dans votre cour 3 -4- 5 tracteurs par unite de main d oeuvre.....
regardez si le macon de votre village possede 4 betonniere par ouvrier .
regardez si Danone ou Nestle ont 3 machines a embouteiller alors qu il n en faudrait q'une ....et bien non...

regardez par contre la richesse dans vos concessions de machines agricoles , du beau , du tres beau , de + e"n + beau .....nous ne pensons pas que ces machines restent sur le parking du concessionnaire .

TELEPAC pour vous faire decouvrir la verite...t

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :