Xynthia : le prix des biens situés dans les zones noires bientôt fixés par l'Etat

 |   |  183  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
La préfecture de Vendée a déclaré ce jeudi que l'Etat fera, dès la semaine prochaine, ses premières propositions de rachat à l'amiable aux propriétaires de maisons sur les communes de La Faute et de L'Aiguillon.

Quelque 613 rendez-vous fixés, 109 visites déjà réalisés. Mandatés pour estimer la valeur des biens situés sur les communes de La Faute et L'Aiguillon que l'Etat entend racheter, afin d'éviter une nouvelle catastrophe dans les zones inondables de ces deux communes sinistrées lors de la tempête Xynthia, les experts des domaines ont apparemment bien avancé dans leur mission.

"Les premières propositions d'acquisition seront faites la semaine prochaine", écrit la préfecture de Vendée dans un communiqué. L'Etat promet aux propriétaires concernés des "conditions exceptionnelles" : "l'acte de cession pourra être signé dans le délai d'un mois", assure ainsi la préfecture. De plus, l'Etat s'est non seulement engagé à payer les biens au prix du marché avant la tempête, mais à y ajouter deux indemnités. Une première, de l'ordre de 10%, destinée par exemple à couvrir les frais liés à l'acquisition d'un nouveau bien, sera versée quel qu'en soit l'usage qu'en fera son destinataire. La seconde devra permettre de couvrir des dépenses accessoires "comme les frais de déménagement".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/04/2010 à 7:12 :
La prochaine fois ils construiront encore plus pres de la mer ... Meme en Thailande les gens construisent sur pilotis depuis des centaines d'annees, mais en France on est plus intelligents que le reste de la planete.
Ici en Savoie, on ne construit pas sous les couloirs d'avalanche ... Un peu de bon sens suffit ...
a écrit le 29/04/2010 à 14:25 :

l'argent ne remplacera pas plus de 50 ans de souvenirs : on ne partira pas

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :