Pas de coupes dans les dépenses sociales, assure Laurent Wauquiez

 |  | 208 mots
Le secrétaire d'Etat à l'Emploi a assuré, ce mercredi sur BFM TV et RMC, que les mesures de restriction budgétaires décidées par François Fillon n'auraient pas de conséquences sur les dépenses publiques sociales.

"Il faut qu'on arrête avec cette espèce de fantasme qui a été agité par Martine Aubry qui est le plan de rigueur", a déclaré ce mercredi matin Laurent Wauquiez, secrétaire d'Etat à l'emploi, sur BFM TV et RMC. "Il est hors de question d'aller couper sur les dépenses sociales" telles que le Revenu de solidarité active ou l'allocation adultes handicapés, a-t-il souligné.

"Il y a des domaines où on doit faire des économies notamment sur nos dépenses de fonctionnement", a plaidé le secrétaire d'Etat pour qui le gouvernement ne "désarme pas" sa politique de l'emploi non plus. "On n'est pas encore sorti de la crise", selon lui.

Laurent Wauquiez répliquait ainsi à Martine Aubry, premier secrétaire du PS, qui, reçue mardi par François Fillon, avait critiqué une politique de rigueur "injuste et inefficace". Il faut réduire la dette mais "pas en réduisant des dépenses uniquement sociales en ne faisant pas rentrer de recettes", avait-elle déclaré.

Le Premier ministre avait annoncé jeudi dernier un gel des dépenses de l'Etat sur trois ans, une baisse de 10% de ses dépenses de fonctionnement et 5 milliards d'euros d'économies sur les niches fiscales en deux ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/05/2010 à 13:14 :
que des bonnes intentions, mais c'est toujours pas assez. Le train de vie de l'état français est un des plus couteux au monde, pourtant nous ne sommes pas une monarchie. Mais nos élus se prennent souvent pour le roi soleil, dépensent sans compter, offrent des postes à leurs amis ou à la famille, perçoivent des salaires et des retraites faramineux par rapports aux salariés du privé. Pourquoi pas de vrais coupes nettes???? Arrêtons aussi le mode people de nos élus.Est ce justifié, je ne le pense pas. Regardez le train de vie des pays du Nord de l'Europe, ou des Allemands, la France est le pays le plus dépensier. a quand la fin des privilèges, logements grandioses, chauffeurs, personnel de maison,châteaux pour les vacances, gardes du corps, frais de vêtements, frais de bouches, frais de petits fours, frais de divers ......( en fin de compte, ils sont tous nourris logés et blanchis. leurs salaires vont directement dans l'épargne, car tout leur est dû. Cela n'existe qu'en France, ou alors dans les pays bananiers........C'est déjà par là que les parlementaires devraient commencé, mais comme ils sont aussi dans ce lot, ils freinent à quatre pattes ne voulant pas perdre leurs privilèges. Surtout avons nous besoin de tout ce millefeuille dans notre pays, qui avouons le est pratiquement en faillite. Avant de donner des leçons, il faudrait balayer devant notre porte.
a écrit le 12/05/2010 à 7:34 :
Ouf, les familles polygames n'ont rien à craindre !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :