Le placement des demandeurs d'emploi bientôt déréglementé en France ?

 |  | 182 mots
Lecture 1 min.
Le placement des demandeurs d'emploi, aujourd'hui du ressort de Pôle Emploi mais aussi de cabinets de conseil et d'enseignes d'intérim, pourrait à l'avenir être proposé par n'importe quel organisme, selon un projet de loi actuellement au Parlement.

Le placement des demandeurs d'emploi est aujourd'hui autorisé aux cabinets de conseil en recrutement et en insertion professionnelle, et aux enseignes d'intérim.

Mais l'article 14 du projet de loi réformant les chambres de commerce et d'industrie (CCI), actuellement  au Parlement, pourrait modifier  la donne. Afin de transcrire dans le droit français une directive européenne sur les services qui proscrit toute forme de restriction en matière de prestation de services, l'article 14, relatif aux réseaux consulaires, autoriserait en effet le placement des demandeurs d'emploi par les chambres consulaires et les organismes de formation.

En modifiant le régime juridique des services de placement, le projet ouvrirait donc la porte à tout organisme souhaitant proposer ce service. "Si cette loi passe, plus besoin d'être spécialisé, n'importe quel marchand de soupe pourra faire du placement", expose le premier syndicat de Pôle emploi, le SNU-FSU, qui assimile le projet à une déréglementation complète. Le syndicat qualifie ainsi l'article 14 de "véritable bombe" et de "dangereuse régression ultra-libérale qui ramènerait la France au XIXe siècle".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :