Les Français souhaitent plus d'information sur les accidents de la vie courante

 |   |  402  mots
Les accidents de la vie courante causent 20 000 décès par an, soit quatre fois plus que les accidents de la route. Or, selon un sondage Ifop pour Axa Santé, la moitié des Français l'ignore mais 73% souhaitent être mieux informés.

Les accidents de la vie courante (chutes, noyades, brûlures, ?) touchent chaque année 11 millions de personnes par an et provoquent 20.000 décès, soit quatre fois plus que les accidents de la route. Les Français sont d?ailleurs une majorité (71%) à les redouter selon un sondage Ifop réalisé pour l?association Axa Santé. D?ailleurs, 73% des personnes interrogées souhaitent être mieux informées afin de les éviter. Mais pour l?instant, à peine 8% connaissent véritablement le périmètre exact des accidents de la vie courante, beaucoup y incluent -à tort- les accidents du travail ou de la circulation. Et une majorité (53%) de Français ne prennent pas de précautions.

Les plus vulnérables face aux accidents de la vie sont les enfants (3.000 victimes par jour), les personnes âgées (4.700 décès chez les 75-84 ans) et les bricoleurs (300.000 admissions aux urgences par an). "Les actions de prévention permettent de réaliser de réels progrès", estime le docteur Jean Lavaud, pédiatre. "A l?hôpital Necker, 15% des hospitalisation d?enfants en réanimation étaient dues aux accidents de la vie courante, aujourd?hui c?est seulement 7%", souligne t-il.

Pour cette raison, l?association Axa Santé a décidé d?employer 80% de son budget annuel de 4,5 millions d?euros à une campagne de prévention des accidents de la vie courante. Une cinquantaine de programmes courts de 1 minute seront diffusés du 30 août au 23 décembre 2010 à la télévision sur France 2 et France 5 sur des thèmes comme la prévention des chutes des personnes âgées ou la noyade du jeune enfant ou encore les accidents de bricolage.

De plus, le site Internet, Axasante.fr, propose aux internautes de faire un autodiagnostic des risques de leur logement grâce à une trentaine de questions simples.

Enfin, un stand va circuler dans 25 centres commerciaux. Il est composé à la fois d?une cuisine faite de meubles géants afin que les parents se rendent compte du monde dans lequel vivent les moins de trois ans, et par ailleurs, d?un espace de conseil aux premiers secours avec mannequin d?entraînement et panneaux explicatifs.

L?assureur Axa France, dont l?association Axa Santé est une émanation, a décidé de rejoindre le collectif baptisé CLAC réunissant 46 associations, qui milite pour que les accidents de la vie courante soit retenus comme Grande cause nationale en 2011.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :