La production manufacturière poursuit sa croissance en septembre

 |   |  406  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La croissance de l'industrie manufacturière a atteint en septembre un plus haut de cinq mois, grâce à la demande intérieure essentiellement. L'emploi s'est stabilisé dans le secteur.

La croissance de l'industrie manufacturière a accéléré pour le deuxième mois consécutif en septembre, laissant augurer une croissance encore soutenue au troisième trimestre, selon l'enquête PMI publiée ce vendredi par l'institut Markit Economics.

Cet indice qui mesure la confiance des directeurs d'achat a poursuivi son redressement à 56,0 points après 55,1 points en août et 53,9 en juillet qui constituait un plus bas de dix mois.

Il avait été initialement annoncé à 55,4 en première estimation le 23 septembre. Il affiche un plus haut de cinq mois et s'inscrit nettement au-dessus du seuil de 50 qui sépare les phases de contraction de d'expansion de l'activité.

Le taux de croissance des nouvelles commandes se redresse et affiche également un plus haut de cinq mois.

Grâce à la demande intérieure

"Selon les entreprises interrogées, cette progression, qui repose principalement sur la demande intérieure, résulte d'une amélioration de la conjoncture et d'une augmentation de l'activité chez leurs clients", explique Markit dans un communiqué.

La semaine passée, l'Insee avait indiqué dans un communiqué que les "perspectives personnelles de production pour les prochains mois" dans l'industrie "se redressent fortement, mais demeurent inférieures à leur moyenne de longue période".

Selon Markit, le volume des nouvelles commandes à l'export augmente à nouveau en septembre grâce à l'Allemagne, à l'Asie et aux Etats-Unis. Tout en restant élevé, le taux de croissance des nouvelles commandes à l'export fléchit toutefois et affiche son plus faible niveau depuis décembre 2009.

Emploi en voie de stabilisation, hausse des prix des achats

En dépit d'une nouvelle hausse du travail en cours en septembre, les entreprises du secteur manufacturier ont continué de réduire leurs effectifs, pour le vingt neuvième mois consécutif. "Cette baisse est cependant marginale et la plus faible de l'actuelle période de contraction", souligne Markit.

La hausse des prix des achats est restée très importante dans le secteur manufacturier français en septembre avec le rechérissement de certaines matières premières comme les métaux, les emballages, le bois et les céréales.

Les entreprises ont partiellement compensé la hausse de leurs coûts en augmentant leur prix de vente, les prix sortie d'usine affichant leur plus forte hausse depuis trois mois.

Les indices composite et des services seront publiés le 5 octobre dans leur version définitive. En première version, l'indice des services était ressorti à 58,8 et l'indice composite à 58,5

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :