La neige automnale paralyse une partie de la France

La Bretagne et la région parisienne sont particulièrement touchées par la neige. Ce jeudi, huit TGV sur dix circulent en direction du Sud-Est et des retards d'environ une heure sont à prévoir. Dans les aéroports parisiens, 25% des vols sont d'annulés à Roissy et 10% à Orly.

3 mn

La neige est tombée en abondance sur Lyon. Ici, une des rues du quartier de Fourvière. Copyright Reuters
La neige est tombée en abondance sur Lyon. Ici, une des rues du quartier de Fourvière. Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

Le temps hivernal avec son lot de neige, de froid et de verglas a continué de perturber la vie quotidienne d'une partie de la France ce jeudi, notamment en Bretagne et en région parisienne.  Sur son site Internet, Météo France évoque un "épisode neigeux suffisamment notable pour engendrer des difficultés de circulation et perturber certaines activités économiques".

Une quarantaine de départements, de la Bretagne à la Gironde en passant par l'Ile-de-France et l'Auvergne, ont été placés en alerte orange.   De nouvelles chutes de neiges sont attendues dans la soirée dans le centre du pays, où sévit le froid. Il a fait jeudi matin jusqu'à - 12°C à Vichy, Paray-le-Monial et Clermont-Ferrand. 

Malgré cette offensive hivernale, l'approvisionnement en électricité du pays sera assuré ce jeudi aux heures de pointe, a dit Dominique Maillard, président du réseau de transport d'électricité (RTE). La puissance appelée devrait atteindre à 19 heures 91.300 mégawatts, loin du record historique de 93.100 mégawatts atteint en février 2010, en raison de températures un peu plus clémentes que ce qui était prévu.

La SNCF a annulé 20% des TGV en direction du Sud-est et des retards d'environ une heure étaient attendus pour les trains qui circulent. Un retour à la normale est prévu vendredi, dit-elle dans un communiqué.  Alors qu'il a neigé sur Paris, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies d'annuler 25% des vols à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle et 10% à Orly. "Tout se passe bien, l'activité n'est pas du tout gênée par les intempéries", a toutefois dit un porte-parole des Aéroports de Paris.

La neige a aussi perturbé la Bretagne, où la circulation des transports scolaires a été suspendue jeudi en Ille-et-Vilaine et dans les Côtes d'Armor. Dans ce dernier département, les établissements scolaires, de la maternelle au secondaire, ont été fermés. La circulation des poids lourds de plus de 7,5 tonnes a été interdite sur plusieurs axes de la région.

Automobilistes bloqués

Environ 500 personnes sont restées bloquées dans leur automobile sur la RN12 à hauteur de Lamballe (Côtes d'Armor) ont été hébergées dans la nuit de mercredi à jeudi dans une salle communale et les locaux des Restos du coeur de Lamballe.  La circulation restait difficile dans le nord du Finistère et les Côtes d'Armor où la RN12 était toujours bloquée jeudi à hauteur de Lamballe et dans la région de Saint-Malo, où le passage du barrage de la Rance était lui aussi bloqué.

Côté énergie, la Bretagne a été placée en alerte rouge jeudi par le réseau Ecowatt, qui a demandé aux usagers de modérer leur consommation d'électricité pour éviter les coupures. Les villes de Rennes et Vannes ont reporté à samedi la mise en service de leurs illuminations de Noël prévue mercredi soir.

Dans la région lyonnaise, la pagaille de mardi et mercredi a laissé place à un retour progressif à la normale. A l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry, 21 vols (contre 141, soit 36% du trafic mercredi) ont été annulés jeudi matin notamment sur EasyJet, Air France et Austrian Airlines. La direction a mis ces nouvelles perturbations sur le compte du "recalage" nécessaire à la reprise. Elle craignait toutefois les conséquences du gel annoncé dans la journée.

A Bordeaux, où il neige depuis la fin de nuit, le préfet de la Gironde a fermé jusqu'à midi le pont d'Aquitaine situé sur la rocade de la ville en raison des conditions de circulation rendues difficiles par les chutes de neige. Les transports scolaires ont été suspendus au nord d'une ligne Lacanau-Bourg-sur-Gironde, indique la préfecture dans un communiqué. La préfecture a activé le Centre opérationnel départemental à partir de 05h00 (04h00 GMT) et le niveau 2 du plan "Grand froid".

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 02/12/2010 à 23:52
Signaler
Ce n'est pas possible,notre Hulot national nous a bien promis que l'on aurait des hivers tres chauds.

à écrit le 02/12/2010 à 11:44
Signaler
La bonne blague. Comme chaque année la neige tombe, est seul la France ne sais pas quoi faire. Comment font les Canadiens, les Suédois, les Finlandais, les Norvégiens, les Suisses, les pays de l'Est, la Russie, etc ??? Pour ne pas avoir de stock, pou...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.