La neige a semé la pagaille en Ile-de-France

 |   |  406  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le ministre de l'Intérieur demande aux franciliens de ne pas prendre leur voiture ce jeudi sans impératif absolu. La circulation est devenue impossible mercredi pour tous les véhicules sur les principaux axes autoroutiers et sur le réseau secondaire de la région parisienne. Même à Paris intra-muros, la neige tombée pendant plusieurs heures a rendu les chaussées très glissantes. Des milliers de salariés ont été bloqués sur leur lieu de travail et n'ont pu dormir chez eux. A Roissy et Orly, de nombreux vols ont été retardés ou annulés. Le trafic doit reprendre progressivement ce jeudi.

La Région parisienne est depuis mercredi après-midi sens dessus dessous. De fortes chutes de neige ont en effet rendu la quasi-totalité du réseau routier impraticable. Selon le Centre régional d'information routière (Crir) "l'ensemble du réseau routier est très fortement perturbé par les intempéries. La circulation est impossible pour tous véhicules sur les principaux axes autoroutiers et sur le réseau secondaire". Mercredi soir, les bouchons ont compté jusqu'à 350 kilomètres de bouchon en Ile-de-France, notamment dans le sud. La nationale 118 a ainsi été fermée et l'est encore ce jeudi matin. Et ce jeudi matin, alors que les températures sont négatives, les routes sont verglacées.

Dans les aéroports parisiens, la situation s'améliore progressivement. Cette nuit, de nombreux passagers ont été contraints de passagers la nuit dans les hôtels alentours, leur vol ayant été annulé. A Roissy-Charles de Gaulle et à, Orly, les vols ont été suspendus pendant plusieurs heures et beaucoup annulés. Le trafic reprend progressivement ce jeudi. Les passagers sont invités à s'informer auprès de leur compagnie aérienne. 

Même à Paris intra-muros, les chaussées sont très glissantes. Il a même été décidé de fermer la Tour Eiffel au public, ainsi que certains parcs publics. Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, demande aux franciliens de ne pas prendre leur voiture ce jeudi sans impératif absolu, professionnel notamment.

Le trafic des poids lourds a d'ailleurs été interdit depuis mercredi après-midi en Ile-de-France. Météo France  a prévenu que "les fortes chutes de neige ne cesseront que progressivement dans la soirée sur l'Ile-de-France". Mais attention,  le refroidissement sensible attendu dans la nuit devrait favoriser la formation de glace au sol.

Un scénario identique à celui de 2003 quand des automobilistes s'étaient retrouvés bloqués de longues heures dans leur voiture par la neige, n'est pas exclu, ajoute le Crir. Des entreprises, notamment en Ile-de-France, ont vu un certain nombre de salariés rester sur leur lieu de travail ou à proximité (au Commissariat à l'énergie atomique, le CEA, à Saclay ou au Technocentre de Renault à Guyencourt), le retour à leur domicile s'étant avéré impossible ou très délicat. Des hébergements d'urgence ont parfois été mis en place. Plusieurs milliers de personnes ont été concernées. La neige a atteint par endroit une hauteur au sol de onze centimètres.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/12/2010 à 17:31 :
Dans la série "y'avait qu'à" les français sont très forts... Savent-ils déjà qu'ils doivent
déblayer les trottoirs devant leur résidence au lieu de râler après la mairie; la loi est très claire à ce sujet. Leur responsabilité est mise en cause en cas d'accident corporel d'un marcheur si le déblayage n'a pas été fait....Lorsque qu'il y a une alerte orange on doit s'organiser pour éviter de prendre sa voiture...!!
a écrit le 09/12/2010 à 17:23 :
lorsqu'une région est en alerte orange, les déplacements en véhicule doivent être limités
à des impératfs absolus. Aller faire des courses n'est pas un impératif...!!!
Si les Franciliens étaient un peu plus disciplinés (utilisation des transports ferroviaires,métro, RER....) et les conducteurs de poids lourds (de toutes les nationalités) responsables , il n'y aurait pas eu tous ces problèmes
a écrit le 09/12/2010 à 16:44 :
Lorsque cet épisode neigeux aura pris fin, que vont bien pouvoir raconter les médias à la TV. Plus rien ne compte dans le monde, que ces Français, dont les voitures glissent sur les routes ou les piétons sur les trottoirs, ça en devient pénible. On à l'impression que le Français découvrent la neige... Il suffit d'aller sur internet et vous avez la météo., donc les dispositions à prendre !!! Lorsque j'étais gosses, une telle situation n'était pas une affaire d'État. Nous faisions des kilomètres à pieds, sous la neige, pour aller à l'école, c'est tout. Les reporters des TV ne nous accompagnaient pas, avec leurs questions débiles.
a écrit le 09/12/2010 à 14:41 :
C'est dans ces situations que l'on voie à quel point les Français sont des assistés. Ils râlent parce qu'ils n'ont pas de boissons chaudes, parce que les routes ne sont pas déneigées alors que leurs voitures font barrage, Parce que ceci, parce que cela... des
gamins... il faut tout prévoir pour eux, même l'imprévisible... d'abord qu'ils apprennent à maitriser une voiture par temps de neige !!!
a écrit le 09/12/2010 à 12:51 :
Vous oubliez que pour déneiger ,il faut que la neige soit tombée et là routes encombrée par des conducteurs incapable de se controler ou de controler leur véhicule non équipé. Dire qu'il suffit que le ministre dise qu'il ne faut pas prendre sa voiture pour que soit résolu le problème est un contresens. Une route encombrée empêche tout moyen de déneigement de passer ,du bon sens .
Réponse de le 09/12/2010 à 15:21 :
Pour la seule fois je suis d'accord avec vous
a écrit le 09/12/2010 à 12:33 :
Je suis dégouté dans les Pyrénées on ski sur les cailloux et on n'arrête pas de prendre des coups de soleil( quelle misère pour nos commerces). Je remarque toutefois que la nature est solidaire de la CGT en bloquant les routes, les journaux, les employés municipaux etc...) :-)
a écrit le 09/12/2010 à 11:36 :
il est pour le moins surprenant d'attendre que la neige soit tombée pour restreindre la circulation des poids lourds sur les axes comportants des pentes significatives et connues de tous.
Réponse de le 09/12/2010 à 17:11 :
Le carton pourpre est à attribuer aux autorités qui n'ont pas pris les arrêtés pour les PL dès le matin. Un seul camion en portefeuille hier, et ça a été 3h d'embouteillages pour moi.
a écrit le 09/12/2010 à 9:46 :
A "l'intérieur", météo et températures sont toujours clémentes mais la pagaille y est aussi développée que celle, niée mais bien réelle, prévalant sur les routes et transports franciliens. A se demander quels secours les citoyens d'IDF pourraient attendre d'un tel ministère si la situation était vraiment grave et non pas limitée à qq cm de neige !.
a écrit le 09/12/2010 à 9:27 :
belles photos en tout cas !
a écrit le 09/12/2010 à 8:59 :
C'est le ministère de l'intérieur qui est aussi compétent dans ce domaine?? Il est vrai que depuis la dernière vague de décentralisation, une grande partie des attributions de l'ex-DDE a été confiée aux régions et aux départements avec les résultats...de ce constat.
Réponse de le 09/12/2010 à 13:23 :
une entreprise de.. dix... doigts ..engourdies .....payes a faire de la figuration...voir a ralentir la ciculation
a écrit le 09/12/2010 à 6:05 :
Courage mes amis parisiens... Je suis de tout c?ur avec vous. Bizoux chaleureux
a écrit le 09/12/2010 à 5:52 :
vigilance orange ! pourtant les saleuses sont restées bien au chaud ainsi que le personnel de la voirie, chez nous a Fontenay sous bois dès 15 heures les bus étaient bloqués .on n'a pas vu du tout les services municipaux a l'action .comment font les autres villes ou l'hiver est plus rigoureux que chez nous .
Réponse de le 09/12/2010 à 8:20 :
il faut privatiser les servives a la voirie
Réponse de le 09/12/2010 à 8:53 :
Le jour ou les services publics seront au service du public, tout ça ne se rerpoduira plus mais c'est pas demain la veille.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :