Des centaines de Français privés de réveillon de Noël

 |   |  536  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Près de 200 passagers ont passé la nuit de Noël dans l'aérogare de Roissy CDG. D'autres sont arrivés bien plus tard que prévu.

Le trafic aérien est enfin revenu à la normale samedi à Roissy-Charles-de-Gaulle après les chutes de neige qui ont semé la pagaille ces deux derniers jours non seulement dans les aéroports parisiens, mais également dans les gares et sur les routes.
La tendance est d'ailleurs la même sur les réseaux routier et ferroviaire. Les chutes de neige se sont heureusement raréfiées en ce jour de Noël. Meteo France a néanmoins maintenu neuf départements en vigilance orange.

Coincées à Roissy, près de 200 personnes ont passé le réveillon dans l'aérogare, après l'annulation vendredi de 670 vols en raison d'un manque de liquide de dégivrage qui a valu de vives critiques à Aéroports de Paris. La ministre veut également savoir "ce qu'on peut faire pour, dans une situation exceptionnelle, sécuriser certains types d'approvisionnement de glycol". Le secrétaire d'Etat aux Transports Thierry Mariani leur a rendu visite dans la nuit. Il a promis lui aussi de chercher toutes les responsabilités de tous les dysfonctionnements, une fois les fêtes passées.

Des agents d'ADP ont parcouru les terminaux 2F puis 2D pour distribuer des boîtes contenant des jouets et une messe catholique a été célébrée sur place. Dès ce samedi matin, tous les vols prévus ont été assurés, a souligné une porte-parole d'ADP, tout en reconnaissant que le trafic reste traditionnellement faible le jour de Noël.

Reste que plusieurs milliers de passagers qui souhaitaient passer le réveillon en famille ont dû s'armer vendredi de patience. Et le manque de glycol, à l'origine des retards, a évidemment fait l'objet d'une polémique. Le directeur exécutif d'Air France-KLM, Pierre-Henri Gourgeon, a déploré vendredi les difficultés d'approvisionnement en glycol, liquide nécessaire pour le dégivrage des avions, estimant que c'était "peu admissible".

"Depuis que Roissy existe, on n'a jamais vu ça", s'est défendu Pierre Graff, PDG d'Aéroports de Paris, qualifiant de "circonstances exceptionnelles", les chutes de neige qui ont perturbé le trafic de la plate-forme. Il a assuré sur RTL que les réserves en Glycol menaçaient de s'épuiser mais qu'il n'y avait pas eu une pénurie totale. Pour résoudre les problèmes de dégivrage, ADP a dû faire venir vendredi du glycol des Etats-Unis par avion et samedi d'Allemagne par camion.

La ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, qui s'est rendue samedi matin à Roissy, a annoncé avoir ordonné une mission d'inspection, avec un premier rapport attendu le 10 janvier, pour "clarifier un peu les choses." "Je veux savoir si on a juste risqué la pénurie de glycol ou si on a été dans une situation de pénurie qui a modifié le plan de vol de la journée de vendredi", a-t-elle dit lors d'un point de presse.

Les passagers qui avaient opté pour le train ont également du faire contre mauvaise fortune bonnes grâce. La SNCF, qui attendait près de deux millions de voyageurs dans les gares jusqu'à dimanche soir, a certes pu faire rouler ses trains normalement depuis vendredi mais avec une limitation de la vitesse engendrant des retards dans l'Est et le Sud-Est.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/12/2010 à 17:12 :
Les aéroports ont bon dos quand ce sont les compagnies qui n'informent pas leurs passagers de l'annulation des vols, et ne s'occupent pas de leur hébergement, et utilisent des sociétés d'assistance en escale "low cost" qui se moquent complètement des passagers!
a écrit le 28/12/2010 à 16:54 :
Et 2 milliards de terriens privés de tout.
a écrit le 28/12/2010 à 11:09 :
faut dissuader les français d'aller dépenser leur argent a l'étranger ( fuite de devises) , DONC instaurer un timbre fiscal ANNUEL de 750 euros sur les passeports et cartes d'identité, et un timbre fiscal de 450 euros sur les visas ! Ils resteront en France et feront travailler les hoteliers français!
a écrit le 25/12/2010 à 20:36 :
Faute de dégivrant les avions ne décollent pas : on a du mal à y croire.

Lorsqu?on constate avec quel talent les responsables et dirigeants de toute nature gèrent la neige dans les aéroports, quelque chose que tout à chacun peut vivre et comprendre, on se demande comment peut être gérée la crise économique et financière.

Les nombreux adeptes de la chasse aux dépenses, qui ont écoutés les raisonnements de tambour des gestionnaires à deux balles du type : "pourquoi faire des dépenses pour le déneigement alors qu'il neige que exceptionnellement ", et qui sont coincés dans les aéroports auront le temps de méditer sur l'opportunité de financer des services publics efficaces.
a écrit le 25/12/2010 à 20:01 :
"Privé" de réveillon ? Pourquoi ce bourrage de crâne qui voudrait faire croire que le réveillon est une obligation? Dans notre famille comme bien d'autres, nous n'avons jamais réveillonné à Noël ni au jour de l'an et ne nous sentons pas privés du tout, plutôt dispensés d'une corvée, à en croire certaines réflexions de réveillonneurs .
Réponse de le 28/12/2010 à 5:33 :
De fait, il y a pire pour des gens privés de réveillon depuis des années et qui meurent de froid dans la rue sous quelques cartons et dans l'indifférence générale.
a écrit le 25/12/2010 à 18:44 :
Noël, réveillon de Noël, petit Jésus, jouets par milliers...
Noël c'est aussi la naissance de Jésus, fils de Dieu, pour deux milliards de croyanys, dans une étable, avec des ânes et des boeufs, en contradiction avec cette société consumériste et dont l'argent est érigé en valeur suprême. Noël un moment pour se remettre en question, se rappeler notre destinée finale afin de se recentrer sur les choses vraiment importantes et essentielles.
Réponse de le 28/12/2010 à 15:31 :
pauvres et moyens français : arrêtez de procréer ! vous enrichissez encore plus les riches ! car vos enfants sont les consommateurs de demain ! _ _ _ Liliane BETTENCOURT n'a fait qu'une gosse .... afin qu'elle hérite de tout (sans partage) ! _ _vous n'avez pas d'héritage ? ne faites pas d'hérirtiers !
a écrit le 25/12/2010 à 15:42 :
Beaucoup n'ont pas les moyens de se payer un billet d'avion, ne sont pas partis de chez eux depuis des années et des années... et n'ont pas eu non plus de réveillon... ; et vous le saviez ? Certains n'ont même pas de famille et sont seuls le soir de Noël et c'est comme cela pour eux depuis des lustres et des lustres... donc arrêtons de "pleurnicher" pour quelques centaines de personnes qui n'ont pas pu avoir de réveillon ; à titre perso, il m'est déjà arrivé de ne pas fêter Noël deux fois... on s'en remet !
a écrit le 25/12/2010 à 15:20 :
il faut surtout penser au malheureux sans argents sans logements ......1 peu de PUDEUR svp

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :