Le gouvernement envisage une limitation du prix de l'énergie

 |   |  298  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Les tarifs de l'énergie, notamment du gaz, connaissent des hausses depuis plusieurs mois. Pour tenter d'enrayer le phénomène, une réunion interministérielle est prévue à Matignon ce vendredi après-midi.

Les tarifs du gaz augmentent en moyenne de 5,2% à partir de ce vendredi pour 11 millions de foyers. Déjà très très mal perçue, cette hausse devrait être suivie d'une autre dès le 1e juillet prochain. Face à cela, le gouvernement n'excluerait pas de geler les prix, selon une information des Echos. Christine Lagarde, ministre de l'Economie, Eric Besson, celui de l'Industrie et de l'Energie, ainsi que Frédéric Lefebvre, secrétaire d'Etat à la Consommation, sont attendus dans l'après-midi à Matignon.

Autre solution envisagée :  une révision du mode de calcul des prix du gaz indique Le Figaro. Il est surtout évalué à partir des contrats d'approvisionnement entre GDF et ses fournisseurs comme Gazprom, Sonatrach et Statoil. Mais les achats à court terme réalisés sur le marché où le gaz se négocie pour un prix moins élevé ne sont pris en compte qu'à hauteur de 10%. Dans le nouveau système, le poids des achats à court terme serait élevé à un quart. L'Etat devrait alors modifier son contrat de service public conclu en 2009 avec Gaz de de France.

A quelques mois des élections sénatoriales et un an de l'élection présidentielle, l'augmentation des tarifs de l'énergie passe mal auprès des électeurs. Les prix du carburants et de l'électricité doivent aussi être au menu des discussions de la réunion interministérielle à Matignon. EDF aurait demandé de nouveaux tarifs pour son énergie conduisant à une augmentation de 5,1% à 6,5% par an jusqu'en 2015. Dans la soirée de jeudi, François Baroin, ministre du Budget a toutefois précisé:  "C'est ce qui est demandé par EDF, il n'y a pas eu de confirmation du gouvernement et il n'y en aura pas parce que nous travaillons sur d'autres pistes pour que l'augmentation soit plus modérée".

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/04/2011 à 6:44 :
@jeanlou demander à votre député qu'i fasse ouvrir une enquête sur les 10 dernières années concernant la méthode de calcul du fioul et propane et peut-être y a t' il une surprise. Cette affaire est une mascarde politique qui montre le niveau de cette dernière. Concernat Mme Lagarde prenez tous les chiffres qu'elle a communiqué depuis sa prise de fobnction AUCUN ne correspond à la réalité économique, par contre elle la personne qui lmontre le mieux son allégeance au Monarque, j'adore ses interwievs lorsqu'elle dit qu'il INTELLIGENT!!!!!!!
a écrit le 05/04/2011 à 6:23 :
On ne parle que du gaz !! et le fioul domestique ???? Son prix a augmenté de plus de 25 % en 1 an !!! Il faudrait aussi le bloquer comme celui du gaz jusqu'à l'élection présidentielle !!!! Ce sont les électeurs qui en définitive "font les prix" !
a écrit le 01/04/2011 à 16:16 :
Hé ho! Ça sent la rébellion, c'est pas si grave que le gaz augmente, il n'y aura bientôt plus rien à faire cuire !
Attention, j'ai les noms ,mais d'accord avec tous !
Réponse de le 03/04/2011 à 11:43 :
De toute façon on y empèchéras pas à l'augmentation du gaz, il resteras à faire cuire nos dirigeants, quand pensez-vous mais au feu de bois car la viande rouge c'est comme le cerf on doit le cuire au feu de bois, merçi.
a écrit le 01/04/2011 à 13:35 :
augmenter les prix puis dire qu'on va les geler après l'augmentation, c'est une stratégie que les français apprécieront indubitablement.............. !!!!!!!!!!............ ????
Réponse de le 01/04/2011 à 14:40 :
Nous ne sommes pas "dupe" , les prix du gaz resteront geles jusqu'a la presidentielle mais apres ......!!!!
a écrit le 01/04/2011 à 13:09 :
Il est temps d'en finir avec ces prix politiques: privatisons; après tout, quand une entreprise augmente ses prix, on sait où aboutit le fric. Quand nos Bien-Aimés-Dirigeants-et-Parlementaires suppriment un impôt, Ils en sont à chercher une compensation dans l'augmentation d'une taxe au lieu de couper dans leurs dépenses qui ne sont certainement pas des dépenses dans l'intérêt des Français.
Réponse de le 01/04/2011 à 15:42 :
TOUT SAUF LA PRIVATISATION! La privatisation ne sert qu'à ruiner 99% des français au profit de 1% de la population. Ces 1% sont nuisibles, ne les engraissons pas, laissons-les crever. Il faut que le prochain gouvernement tape du poing sur la table et impose à EDF et GDF des tarifs abordables. Faut-il accorder un salaire annuel de 1,6 millions d?euros à Proglio, grand copain de Sarkozy ? Il y a à EDF des collaborateurs beaucoup plus compétents que lui et moins chers, mais ils ont un gros défaut : il ne font pas partie des intimes de Sarkozy. Virons tout de suite Proglio : il coûte trop cher aux clients d?EDF. Commençons par diminuer les coûts au plus haut niveau et les salariés d?EDF accepteront de renoncer à quelques privilèges. Dans une entreprise normale, l?exemple doit venir de sa tête!
a écrit le 01/04/2011 à 13:01 :
Envisager c'est bien mais le faire c'est mieux .
a écrit le 01/04/2011 à 11:46 :
C'est juste une mesure électorale, tôt ou tard il faudra payer la différence. C'est une sorte de cadeau empoisonné au futur président !!
a écrit le 01/04/2011 à 10:34 :
Il serait enfin temps d'y songer, surtout quand dans le même temps le prix de marché du gaz baisse. Où va la différence ? Rappelons quand même que l'état est principal actionnaire de GDF (comme pour EDF) et que des fabuleux dividendes lui sont versés....
a écrit le 01/04/2011 à 10:20 :
On croit rêver! Le gouvernement pompe 61 cents de TIPP sur chaque litre d'essence + 20% de TVA!!!!!
Donc sur un litre vendu @ 1.50 ( pour faire court).... il y a environ 75 à 80 cents de TAXES!!! Que le gouvernement commence par annuler la TIPP et se contente de taxer l'essence comme tout autre produit! Je préfère de loin payer mon essence au prix juste, c'est à dire avec TVA et SANS TIPP que de devoir raquer pour l'état. Ils erait bon de revoir l'imposition en France car nous avons atteint la limite de l'acceptable. Alors bloquer le prix de l'énergie...cela me fait rire car le prinicpal responsable c'est l'état et non les pétroliers qui ne font que répercuter les prix du marché avec des excés comme partout... pas plus que le cafetier qui vend soncafé 3 euros ou l'épicier qui prend 30% de marge sur sa plaquette de beurre!
Réponse de le 01/04/2011 à 16:18 :
Et qui, lui, est immédiatement sanctionné par l'état pour marge abusive !
a écrit le 01/04/2011 à 9:44 :
Depuis quatre ans, M. Sarkozy a par sa politique, creusé les inégalités. Plus de 7 millions de Français vivent sous le seuil de la pauvreté. Un salarié sur quatre gagne moins de 750 euros par mois. Dans le même temps les contribuables les plus aisés, les groupes industriels les plus puissants bénéficient d'un traitement de faveur. Comment justifier de telles largesses quand les mécanismes de solidarité sont mis à mal et que les services publics crient misère ?

Les Français ont trois préoccupations majeures :Le pouvoir d'achat, l'emploi et le logement. Sur ces sujets, le bilan de Nicolas Sarkozy est tout aussi désastreux et les socialistes ne proposent rien de mieux!!
Réponse de le 01/04/2011 à 12:37 :
Je me souviendrais du sloogan pendant la campagne électoral dixit sarkozy " je serais le président de tout les français et si il faut chercher de la croissane je le derais " eh bien en 5 ans on voit le résultat d'un gouverment qui n'a pas sûs tenir ses prommesses, et l'argumentaire de dupognon est la trise réalitée des choses, bravo aux commentaire de ce lecteur
Réponse de le 01/04/2011 à 14:36 :
Je ne peux qu'approuver vos deux commentaires -
Réponse de le 01/04/2011 à 15:51 :
Les gens l'ont voulu, c'est bien fait pour eux.... ca leur apprendra à faire confiance à quelqu'un qui promet trop.....
Il ne faut jamais voter pour quelqu'un qui passe son temps à promettre tout et n'importe quoi...
Réponse de le 01/04/2011 à 16:06 :
je tenais à vous dire qu'un mot MERCI d'avoir approuver mon commentaire,cordialement
a écrit le 01/04/2011 à 9:43 :
c'est avant la hausse du gaz qu'il fallait geler les prix pas aprés....!!!
a écrit le 01/04/2011 à 9:20 :
il serait temps, si cela continuait, nous devrions supprimer le gaz à la maison, avec ces augmentation successives(et svp de 5% à chaque fois) on serait obligé d'avoir recours au feu de bois sur le trottoir ou dans la cour pour manger et à 1 multitude de couvertures pour dormir ou se mettre au tout électrique, mais en cas de grèves...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :