Les régimes Arrco-Agirc en équilibre financier précaire

 |   |  397  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
L'Arrco, le régime de retraite complémentaires des salariés, a annoncé un résultat positif de 355 millions d'euros en 2010. Côté cadres, l'Agirc a creusé son déficit à 709 millions. Dans un cas comme dans l'autre, les perspectives financières pour 2011 et 2012 sont peu réjouissantes.

S'il est un message que les présidents et vice-présidents des régimes de retraite complémentaires ? l'Arrco et l'Agirc ? souhaitaient faire passer mercredi après-midi, c'était celui du "quasi équilibre" financier atteint en 2010.

L'Arrco (salariés) affiche en effet pour 2010 un résultat global positif de 355 millions, après 1 milliard en 2009. En revanche, l'Agirc reste déficitaire, à 709 millions d'euros, soit près de 120 millions de plus qu'en 2009. Dans un cas comme dans l'autre, les ressources ont augmenté sur l'année (de 1,3% pour l'Arrco, 2,1% pour l'Agirc), grâce à la reprise économique qui a soutenu l'évolution de la masse salariale. Dans le même temps, les dépenses, et notamment les allocations retraite, ont augmenté plus rapidement, de 4,4% pour l'Arrco et de 4,3% pour l'Agirc.

Les perspectives des deux années à venir également sont peu encourageantes. Le résultat technique de l'Arcco (après transfert à l'AGFF, mais avant la prise en compte des revenus des produits financiers et des impôts), qui s'est établi à - 1,16 milliard en 2010, se creuse à -1,58 milliard en 2011 et -2,54 milliards en 2011, soit un doublement en deux ans.

Comparativement, l'Agirc limite les dégâts. Le résultat technique du régime, de -1,5 milliard en 2010, passe à -1,7 milliard en 2011 et à -1,97 milliard en 2012.

Au vu de ces résultats, "on peut se demander si le dossier est clos, en termes de relèvement de l'âge de départ comme d'allongement de la durée de cotisation", s'est interrogé Bernard Van Craeynest, président de l'Agirc, également à la tête de la CFE-CGC, le syndicat des cadres.

Impact de l'accord du 18 mars

L'accord signé le 18 mars 2011 intègre les nouvelles bornes d'âge de la retraite (62 ans et 67 ans) induites par la réforme du régime de base de 2010 et revoie à la baisse les majorations des pensions pour les familles nombreuses. Il est ainsi censé freiner la fuite en avant des déficits. Les déficits techniques cumulés des deux régimes à l'horizon 2030, prévus pour s'élever à 119,2 milliards avant l'accord, sont désormais annoncés à 46,2 milliards, dont plus de 35 milliards pour l'Arrco.

Par ailleurs, la mensualisation des pensions à partir de 2014 va diminuer les besoins en fonds de roulement des deux régimes. Sur les 44 milliards qui composent ce fonds, 20 milliards devraient basculer sur la réserve de long terme et générer un rendement financier plus important.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/06/2011 à 17:31 :
Personne ne parle du bouillon qu'avait pris Arrco-Agirc dans les placements financiers aux States?, c'est pourtant ça la cause des caisses vides!.
Bonjour la retraite par répartition pour être à l'abri des catastrophes financières!.
Réponse de le 30/06/2011 à 17:57 :
@descartes: c'est ce que j'essaye d'expliquer aux jeunes qui jalousent les retraites de misère de leurs parents. Si on est aujourd'hui dans le trou, c'est la faute des politiques et pas des pauvres gens qui n'ont le droit que de se taire et de payer ce qu'on leur impose !!!
Réponse de le 30/06/2011 à 19:22 :
@Patrickb
100% d'accord, le plus terrible reste à venir malheureusement!.
Réponse de le 30/06/2011 à 21:55 :
@descartes75: le futur sera ce que les jeunes en feront, mais pour l'instant ils ont l'air plutôt amorphes !!!
Réponse de le 01/07/2011 à 8:49 :
amorphes??? ceux qui ont ruiné la france , c'est la generation mai 68 ...
ils ont tout pourris (je parle des diriggeants!!! pas du peuyple )
a écrit le 30/06/2011 à 15:02 :
Monte les salaire =plus de cotisation = plus d' argent pour les retraite et + de pouvoir d achat pour tout le monde et sa refait partir tout ,ci oh casse une chaîne il y a plus rien qui marche .
Réponse de le 30/06/2011 à 20:24 :
...Augmente les coûts des entreprises=augmente le prix de nos produits nationaux=augmente la différence avec les produits extérieurs=augmente notre déficit commercial à l'export... si c'était si facile que vous le laissez entendre !
Réponse de le 01/07/2011 à 8:47 :
ca serait possible, si on baissait les charges patronales!!!
qui sont hallucinantes en france.
Réponse de le 01/07/2011 à 9:44 :
est si on baissait les charges sur les salaires
Réponse de le 01/07/2011 à 12:30 :
Sauf que pour y arriver sans creuser la dette, il faudrait augmenter la TVA (sociale ou anti-délocalisation...) chose que refuse la gauche... ET/OU rendre imposable la totalité des revenus et non pas QUE les salaires: allocations, indemnités des politiques, revenu du capital et opérations boursières...
a écrit le 30/06/2011 à 14:39 :
dossier de retraite le 4/09/2010, rendu renseigné le 30/09/2010 (validation des trimestres les mois précédents), CNAVTS rendu mi mars 2011(-20%), depuis chez MEDERIC : toutes les manoeuvres sont bonnes pour retarder la conclusion ... pour le 1/01/2011 (même si n'ayant pas tous mes trimestres, en ayant pourtant acheté 12 et en fin de droit = 450 euros mois, et cherchant en vain du travail depuis 5 ans ...)
C'est la façon de se refaire pour les caisses, les frais financiers sur le dos du futur retraité !!
a écrit le 30/06/2011 à 12:42 :
j'atteds un article sur le financement des retraites de certains fonctionnaires ou assimilés par nos caisses (du privé)mais qui eux , ne cotisent pas d'où les déficits de ces caisses :et cela n'est pas terminé . pourquoi la caisse des sénateurs et députés ne finance-t-elle pas en place de nos organisations ?
a écrit le 30/06/2011 à 10:19 :
Quant il y a moins d'argent, on baisse le montant des pensions, mais qui oserait le faire? C'est cela aussi la solidarité intergénération!!!!
Réponse de le 30/06/2011 à 13:00 :
@ Daniel: le problème est que la majorité des retraités est en-dessous ou près du seuil de pauvreté. Je ne vois pas non plus où est la solidarité intergénération pusique les retraités actuels ont quand même cotisé un minimum de 42 ans. Voudrais-tu dire que la solidarité consisterait à laisser les jeunes à la maison pour ne pas trop les fatiguer et les emmener à la retraite avec 10 ans de cotisation ??
Réponse de le 01/07/2011 à 1:07 :
La moyenne du montant des retraites est équivalente au revenu moyen d'un actif en France. Il est faux de dire que la majorité des retraités est sous le seuil de pauvreté. De plus ces retraités supportent moins de charges que des actifs: enfants a éduquer/nourrir/vétir, logement à rembourser, frais de déplacement travail-domicile,...
Réponse de le 01/07/2011 à 7:33 :
@Marc
Le problème en France, c'est qu'il ne faut pas parler de moyenne de pension de retraite, qui ne veut rien dire mais de disparité; et là elle sont énorme, puisque on peut dire que les retraites varient de 450 euros à + de 15000 euros par mois et souvent quand un retraité touche 6000 euros par mois son épouse n'est pas loin d'avoir le même revenu.
C'est la manière et la somme à redistribuer qu'il faut étudier.
Réponse de le 01/07/2011 à 8:45 :
enormement de retraité gagnent moins de 900e /mois .
dur !!!
Réponse de le 01/07/2011 à 12:47 :
@ Marc: 1) tu voudrais qaund mêe pas que ce soit le voisin qui paie ton hypothèque, tes vacances et tes vêtements. Et pour info, les retraités n'ont pas de remise sur l'haibllement ou la bouffe. 2) La moyenne ne veut rien dire parec qu'il y a en effet des gens qui touchent beaucoup, mais aussi une grande majorité qui tocuhe aux alentours de 1000 euros et moins. 3) les non résidents paient 4,2% au titre de la sécu sans bénéficier de la sécu., c-à-d. qu'ils paient pour ta santé :-)
a écrit le 30/06/2011 à 8:50 :
Si cette caisse Arrco-Agirc n'était pas siphonnée par les caisses dites de "régimes spéciaux" (SNCF, marine marchande, ect....) elle serait excédentaire!.
Réponse de le 30/06/2011 à 17:39 :
Vous oubliez de citer d'autres régimes de retraite qui sont "secourus" par l'Arrco-Agirc : commerçants, artisans, professions libérales et agriculteurs. C'est à dire des régimes de retraites pour des retraités qui haïssent la solidarité! L'assistanat permanent des partisans du libéralisme continue de plus belle!
Réponse de le 01/07/2011 à 7:35 :
@Tirelire
Bien sur, je n'ai pas tout cité, tellement ils sont légions!.
a écrit le 30/06/2011 à 8:43 :
Pourquoi attendre l'année 2014 pour mensualiser les retraites complémentaires si ce système est positif pour les caisses Agirc et ARRCO ? D'ailleurs certains retraités apprécieraient cette mensualisation qui permettrait à tous de mieux gérer leur budget.
a écrit le 30/06/2011 à 8:42 :
Pourquoi en serait il autrement ? Continuons d'accepter que beaucoup de restructuration de Société se fasse sur le dos de la collectivité, continuons de délocaliser à tour de bras et continuons d'investir en masse à l'étranger ainsi nous verrons la durèe de travail s'allonger, les cotisations augmenter et les retraites diminuer. Quid d'une taxe retraite sur les dividendes à défaut de percevoir des impôts sur des Sociétés qui n'en paient pas.
a écrit le 30/06/2011 à 7:39 :
rubis,ce n'est pas les pensions qui vont diminuer en 2014;mais le fond de roulement,c'est à dire l'argent en caisse pour payer les pensions,1 mois de liquidité c'est moins que 3 mois.
a écrit le 30/06/2011 à 7:09 :
Pourquoi les familles nombreuses? Trop facile, N'oublié pas que ce sont les gens qui créent la richesse. Donc les familles nombreuses s'impliquent déjà fortement. Merci de demander un effort à d'autre!!!
a écrit le 29/06/2011 à 20:07 :
A force de payer des pensions à des personnes qui n'ont jamais cotisées à ces caisses... et ce n'est pas fini !!!
Réponse de le 29/06/2011 à 22:24 :
@ Korrigan: cela m'étonnerait qu'ils paient les gens qui n'ont pas cotisé. Si tu savais le nombre de papelards qu'on te demande plusieurs fois (oui les mêmes) parce qu'ils ont une organisation bordélique, et ensuite on te retient des cotisations de sécu (sans que tu aies droit à la sécu) qui n'ont pas lieu d'être quand tu résides à l'étranger.
Réponse de le 29/06/2011 à 22:49 :
Bien d'accord avec toi Patrickb tte la paperasserie qu'il ns faut fournir c'est incroyable -
Réponse de le 29/06/2011 à 23:54 :
Les pensions diminuees en 2014 mais de qui se moque t on ???????????????
a écrit le 29/06/2011 à 17:39 :
Même en nous volant, ils n'arrivent pas à boucler les fins de mois, alors je te dis pas la bande de bras cassés là-dedans !!!
Réponse de le 30/06/2011 à 11:15 :
Bras cassés ou pas, le trou n'est pas situé au niveau des services administratifs (qq millions ou dizaines de millions de pertes). C'est une mauvaise anticipation de la démographie qui en est la cause. Il est prouvé que les générations déjà en retraite n'ont pas assez cotisé (plus ou moins suivant la période de départ en retraite).
Les services de l'état ont été mauvais et auraient du demander des cotisations plus importantes à l'époque. Maintenant, le mal est fait, et on demande la cotisation plus important aux actifs actuels... + la différence de cotisation non payée par la génération précédente (mais ça coince un peu).
Réponse de le 30/06/2011 à 12:19 :
@hmhm: n'importe quoi ! si tu vais cotisé, tu saurais que les cotisations ont toujours été élevées par rapport aux salaires. Le trou provient d'une gestion catastrophique, d'une utilisation inpappropriée des fonds par l'État quand il en a eu besoin et de l'équipe de bras cassés qui compliquent les choses pour se créer du travail et justifier leur emploi.
Réponse de le 30/06/2011 à 14:30 :
c'est la retraite à 60 ans en 1981 qui a été une erreur. notre administration publique n'a pas prévu les conséquences. avant 1981, c'était 65 ans et ça sera 65 ans dans peu de temps (pour les salariés du privé)
les socialos ont berné les français
Réponse de le 30/06/2011 à 16:24 :
@ Karl34: je répète pour la Tribune qui aime pas mon commentaire: tu oublies un élément important: pour avoir droit à la retraite à 60 ans, il fallait 42 ans de cotisations...et les gens commençaient à travailler beaucoup plus jeunes qu'aujourd'hui. Alors, fais déjà ton temps et reparle-nous vers l'âge de ...disons, 72 ans :-)
Réponse de le 30/06/2011 à 18:30 :
Karl34, tu as en partie raison, mais il faut dire que, le temps des cotisations était
de 160 trimestres pour les personnes nées en 1940. Donc 160 trimestres ça fait 40 ans. A paritr de 1940 il y avait une augmentation de cotisations de 6 mois pour arriver aux 42 ans actuels.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :