La Banque de France n'observe pas de raréfaction de crédit

 |   |  138  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La croissance des crédits aux sociétés non financières en France s'est poursuivie en août à un rythme quasiment inchangé (+6% en rythme annuel après 6,1%), selon les chiffres publiés mardi par la Banque de France.

Les chiffres annoncés ce mardi par la Banque de France semblent indiquer que les craintes d'une raréfaction de la distribution de crédits liées à la chute des banques en Bourse ne se sont pas matérialisées le mois dernier.

La progression des crédits aux sociétés non financières s'est poursuivie au même rythme qu'en juillet (4,5%) et la croissance des crédits aux ménages est restée soutenue (7,1% après 7,2%), précise la Banque de France.

Elle note la poursuite de la reprise des crédits de trésorerie aux sociétés non financières (+5,8% annuel), comme de celle des crédits à l'investissement (+5% après +4,8%).

Le fléchissement des crédits à l'habitat aux ménages s'est parallèlement confirmé (+8,4%, après 8,7% en juillet et un point haut à 9,3% en mai).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/09/2011 à 14:46 :
Etonnant ! C'est pas ce que j'entends par des amis banquiers, pourtant bien informés, mais si la BdF le dit ...
Peut-être un effet retard également, les crédits prenant souvent plusieurs semaines entre accord pour le prêt et exécution du prêt ? A suivre.
a écrit le 28/09/2011 à 8:43 :
Langue de bois . Il faudra que la BDF nous disent avec une croissance 0 au deuxième trimestre, de quels financements elle parle et pour qui ? Merki !
a écrit le 28/09/2011 à 7:37 :
illusion statistique : les banques donnent du crédit au PME qui on du cash! Elle prete à la hauteur de leur cash..... les autres, c'est ceinture. Il faut lire entre les lignes, et c'est pas folichon.
a écrit le 27/09/2011 à 23:55 :
Excellentes nouvelles !
a écrit le 27/09/2011 à 19:19 :
Pas encore!!!!!!!!!
a écrit le 27/09/2011 à 17:35 :
Alors pourquoi créer une nouvelle banque pour les PME et maintenir le Médiateur du crédit?
Réponse de le 28/09/2011 à 9:23 :
parce que le mois précedant, y'avais un article qui disait tout le contraire chiffres à l'appui..
Réponse de le 28/09/2011 à 11:33 :
La cécité de la Banque de France provient peut être de la maladie appelée cataracte, peut Mme Valérie DéTRESSE ministre des finance devrait elle offrir une paire de jumelle ou une longue vue aux cadres et aux dirigeants de la Banque de France !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :