Budget 2012 : fonctionnaires et ministères mis à contribution

 |   |  491  mots
Reuters. France Télévisions va être mis à contribution dans le cadre du plan d'économies de l'Etat.
Reuters. France Télévisions va être mis à contribution dans le cadre du plan d'économies de l'Etat. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Pour économiser 500 millions d'euros de plus, l'Etat va en outre rogner les dotations d'organismes publics comme France Télévisions.

Pas de temps à perdre. Comme pour le premier plan de rigueur, les mesures du deuxième train d'économies vont très vite être entérinées. Ainsi, le projet de loi de finances rectificative de fin d'année (le quatrième depuis juillet), qui intègre une bonne partie des mesures annoncées le 7 novembre telles la création d'un taux intermédiaire de TVA ou la surtaxe sur les grandes entreprises, va être présenté en conseil des ministres ce 16 novembre. Quant aux dispositions concernant les 500 millions d'économies supplémentaires (le premier plan de rigueur prévoit déjà 1 milliard) sur le budget de l'État, elles sont soumises ces jours-ci par voie d'amendement gouvernemental au vote de l'Assemblée à l'occasion de l'examen des derniers articles du budget 2012.

Alignement par le bas

La copie du gouvernement est désormais calée. Environ 40 millions d'euros vont venir de la création d'une journée de carence pour les fonctionnaires en cas d'arrêt de travail (Latribune.fr du 13 novembre). Pour l'heure, seuls les salariés du privés sont soumis à un délai de carence de 3 jours (délai à partir duquel ils sont indemnisés par l'assurance maladie, sachant que certains employeurs compensent ces jours de carence). Pour autant, ce jour de carence ne concernera que les primes qui pèsent en moyenne 20% du traitement des fonctionnaires, encore qu'une partie d'entre eux ne perçoivent que très peu de primes (catégories C, enseignants). "Le gouvernement fait les fonds de tiroir. Je ne pense pas que cette mesure représente économiquement un plan structurel de sortie de crise. On aligne toujours les fonctionnaires par le bas", regrette Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, épinglant au passage l'amendement du député UMP Dominique Tian réclamant le même délai de carence pour le public et le privé au motif que les fonctionnaires multiplient "les arrêts de complaisance". Faux, répondent les syndicats, qui pointent la féminisation de la Fonction publique et donc un plus fort taux de congés maternité.

Parallèlement, la ministre du Budget, Valérie Pécresse, a confirmé lundi la réduction de 40 millions d'euros des dépenses de communication des ministères. Ceux-ci vont aussi devoir baisser leurs dépenses d'intervention de 145 millions (dont 50 millions sur l'immobilier et 20 millions sur l'entretien) et celles d'infrastructure et d'investissement de 290 millions. Premiers ministères touchés : la Défense (jusque là épargnée), la Justice et les Solidarités. Enfin, les opérateurs de l'Etat vont subir un nouveau tour de vis, à hauteur de 24 millions d'euros, principalement supporté par France Télévisions. Des coups de rabots ayant vocation d'"exemple". Mais en l'espèce, si les députés ont voté lundi la baisse de 3% du budget de l'Assemblée (sur proposition de son président Bernard Accoyer), ils ont refusé de réduire de 10% leurs indemnités.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2013 à 23:00 :
Et un privilège de plus: le traitement du jour de carence des fonctionnaires contre 3 jours dans le privé!!! Et après ils iront dire qu'on est que des jaloux!!!!!!
a écrit le 16/11/2011 à 13:32 :
N'y a t'il pas un journal que les politicards lisent ?... Un site gouvernemental ou ils lisent ce que l'on dit a leurs propos ?.... Ils ont des esprits blindes a toutes reproches ou approches ?.... Car , sur ce poste ou d'autres, ca ne semble pas avoir de l'effet, alors qu'eux essayent de nous en faire .....La contribution demandee de la part de ses messieurs/dames (souverains) semble donner l'effet de tendre la casquette au nom du peuple (sujets).... Nous avons l'ame feodale qui s'etend sur tout le royaume.....
a écrit le 16/11/2011 à 9:02 :
C'est une honte, pas le droit d'être malade dans le privé sans perdre des jours sur sa paie, car tous les salariés du privé ne travaillent pas dans une grande entreprise qui compense. Encore plus d'inégalité entre privé et public, diviser pour mieux régner !!!
Réponse de le 16/11/2011 à 11:17 :
Si on alignait STRICTEMENT le privé sur le public c'est le secteur privé qui serait perdant à l'arrivée surtout pour les salariés des grosses boites.
Parce que lorsque l'on compare secteur privé et secteur public, c'est l'ensemble qu'il faut comparer : niveau de salaire, 13ème mois, importance des CE et des avantages qui y sont liés (et là franchement il y aurait de quoi dire), possibilités de mobilité et rapidité d'évolution de carrière (dans le privé certains évolutions de carrières n'ont aucune base cadrée et ça peut être du grand n'importe quoi).
Après, chacun est libre de choisir ses plans de carrière. C'est un choix et non une fatalité.
Réponse de le 21/11/2011 à 21:29 :
Il y a aussi une autre difference dans le prive on travaille
Réponse de le 22/11/2011 à 8:52 :
@Squer: et des âneries on en dit aussi dans le privé?
a écrit le 15/11/2011 à 21:58 :
puisque sarko ne peut pas annoncer encore un nouveau budget il fait quelques "efforts" pour satisfaire les marchés que cela vous plaise ou non ! ce sont les plus pauvres et la classe moyenne qui paieront encore davantage la crise et si ça creusait encore la récession ....
a écrit le 15/11/2011 à 21:47 :
c'est pour quand des économies à l'assemblée nationale et au sénat ?
a écrit le 15/11/2011 à 18:57 :
500 millions d'économies supplémentaires ? Allez, courage, on y est presque ! Plus que 200 milliards à économiser.
a écrit le 15/11/2011 à 18:52 :
1 jour de carence dans le public contre 4 jours dans le privé... C'est la définition de la "juste répartition des efforts" pour l'Etat-providence français. Tout va bien, ne changeons rien ! Ce n'est pas comme s'il y avait quelques montagnes dettes.
a écrit le 15/11/2011 à 16:18 :
S'il on fait le calcul que Nicolas Sarkozy va à l'hôtel environ 50 fois dans l'année avec un prix de la chambre de 37000? par nuit (prix de sa nuit d'hôtel pour le G20 à Cannes), je pense que l'on peut facilement économiser 1,5 millions d'euros.
je pense que tous le monde peut trouver des économies en raclant les fonds de tiroirs !!!
Réponse de le 16/11/2011 à 10:38 :
28 euro le formule 1 ?
a écrit le 15/11/2011 à 15:29 :
c'est vraiment dégueulasse, nous citoyens du privé et pour les fonctionnaires, on ne nous demande pas notre avis, par contre pour les députés on leur demande si ils voudraient bien réduire de 10% leur indemnité. de qui ce moque-t-on ? c'est comme que l'on demandait à un malade si il voulait la santé.
Réponse de le 15/11/2011 à 21:59 :
d'ailleurs nos députés n'ont pas de contrôle pour leur temps de présence et surtout pas de sanction !!
a écrit le 15/11/2011 à 14:40 :
Qu'en pense Luc Ferry ?.... lui (et bien d'autres) qui touche presque 4 SMIG pour un travail qu'il n'effectue pas, hein ?
Réponse de le 19/11/2011 à 4:39 :
Ferry boot en touche
a écrit le 15/11/2011 à 14:38 :
Ca veut dire quoi une journée de carence pour les fonctionnaires ? ca veut dire qu'ils y sont de leur poche, ou bien .... que c'est l'Etat, cad leur employeur, qui va couvrir cette journée ? Par ce que si c'est l'Etat qui payer pour éviter une dépense à l'assurance maladie, ca va pas changer grand chose aux comptes publics. Et en attendant, hop ! on nous passe comme qui rigole une quatrième journée de carence pour le privé. A force de creuser l'écart public privé toujours dans le même sens, ca pourrait bien finir en révolution tout ça ....
Réponse de le 19/11/2011 à 8:39 :
Le privé n'a qu'à en chier au lieu de jalouser le public.
Réponse de le 29/01/2013 à 23:07 :
@club des rentiers!!! Ah ouais???? Et le jour ou le privé dit "on paye plus" qui s'est qui va en chier d?après vous????
a écrit le 15/11/2011 à 14:00 :
Je propose les 10 % ou la réélection. Parce qu'il suffirait de leur dire qu'ils sont sûr de ne pas être réélu s'ils n'acceptent pas de réduire de 10 % leurs indémnités.
a écrit le 15/11/2011 à 13:48 :
comme d'habitude,BELLE INTOX?SI LACARENCE NE CONCERNE QUE LES PRIMES
a écrit le 15/11/2011 à 13:30 :
"Se servir et non servir" semble être la devise de l'assemblée nationale. Il serait intéressant de connaitre les strates administratives qui ont procédé à des réductions des leurs indemnités.
a écrit le 15/11/2011 à 12:02 :
1milliards d 'économie sur 340 milliards de budget, est ben heureusement qu'on gère pas nos entreprise comme cela sinon on serrait tous au dépôts de bilan, ho réveillez vous, il faut faire des coupes et des coupes drastique,il faut coupé 10 % du budget, faut arrêter de prendre les gens pour des imbéciles, est prendre vos REPONSABILITE tous ces énarque engluer dans le royalisme au frais du contribuable, les congé maternité des fonctionnaires, ok, pas de souci, oui mais qu'on leur mette les même droit que dans le privé déjà commençons par remettre de l'ordre et mettre les avantage sur le même niveau privé et public, car si les contribuable privé y arrive pourquoi nos très cher fonctionnaire n'y arriverai pas, sachant qu'ils sont payés avec les richesses que nous créons, rééquilibrages des avantage au niveau du moins coûteux (privé ou public) déjà la je pense qu'il y a une sacré économie a faire !!!!
Réponse de le 15/11/2011 à 13:48 :
chiche...mettons la même durée de congé maternité dans le secteur public que dans certaines branches du secteur privé (banque par exemple...) Les fonctionnaires veulent bien s'aligner sur le secteur privé mais avec les mêmes avantages (salaires, participation, interessement, chq resto, ....) Arrêtons de taper sur les fonctionnaires ....!! Comparons preuves à l'appui...!!
Réponse de le 15/11/2011 à 14:28 :
voui, tous egaux en tout précarité, rentabilité chômage, c'est nul ce clivage public privé c'est comme la droite et la gauche, au final, on est tous un peu pareil avec les mêmes envies et attentes. En plus on est tous d'accord pour l'exemple vienne du haut alors élus, réduisez vos dépenses, moins d esecretaires, de frais personnels, plus de voiture de fonction avec chauffeur hyper luxueux.. j'en ai des idées populistes moi!!
Réponse de le 15/11/2011 à 14:42 :
c'est drole mon mari fonctionnaire moi meme employée de banque
Et bien il prefere largement ses avantages que les miens !!!
Donc gardez vos commentaires avant de nous denigrer !!
Réponse de le 15/11/2011 à 21:48 :
Il est affligeant d'observer que notre président est prêt à tout pour régner même de nous diviser en période de crise.....
Réponse de le 16/11/2011 à 14:03 :
je suis d'accord avec Mimosa, diviser pour mieux régner !
et pourquoi ne le ferait-il pas puisque ça marche, du moins dans les posts que je lis : contre les fonctionnaires, contre les employés de banque, contre qui encore ?
Réponse de le 16/11/2011 à 14:29 :
A Lyly,
Tous les fonctionnaires n'ont pas tous des avantages. Cela dépend si c'est un fonctionnaire d'Etat, de la FP Hospitalière ou Territoriale, puis dans quel spécialité : technique, administrative, animation...Et enfin le grade et l'ancienneté...Ca en fait des situations différentes et contrastées...Merci de ne pas généraliser ou faire accroire que l'on est des nantis.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :