L'UMP souhaite "une taxe de réciprocité" pour protéger l'Europe de la concurrence déloyale

 |   |  380  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le parti présidentiel a tenu mardi sa troisième convention consacrée à la place de la France dans le monde et en Europe. Il prône une fiscalité renforcée pour les produits originaires de pays ne respectant pas des normes sociales, environnementales et économique suffisantes.

Après « les rendez vous du courage » et les « rendez vous du rassemblement», l'UMP a tenu mardi sa troisième convention intitulée « les rendez-vous de l'ambition », notamment consacrée à la place de la France dans le monde et en Europe. Le parti présidentiel se propose de promouvoir une « Europe forte et protectrice » capable d'assurer la croissance et le développement de l'emploi. Pour y parvenir, un certain nombre de propositions sont avancées comme la nomination d'un « commissaire commun à la concurrence et à la politique industrielle » dont le but serait d'encourager la « constitution de champions européens de l'industrie et des services ». L'UMP souhaite également que la Banque européenne d'investissement (BEI) accroisse son rôle auprès des PME constatant « qu'entre 2008 et 2010, 150.000 PME ont bénéficié du concours de la BEI. Il faut aller bien au-delà pour soutenir les entreprises qui innovent, créent de l'emploi et exportent ».

Mais surtout, mesure phare de la convention, l'UMP refuse « que l'Europe s'engage dans des négociations commerciales inéquitables ». Pour ce faire, le parti réclame « une taxe réciprocité » aux frontières de l'Europe. Concrètement, la fiscalité serait modulée afin de corriger les phénomènes de concurrence déloyale de la part de pays n'ayant pas les mêmes normes sociales, environnementales mais également économiques. De surcroît, ce principe de réciprocité devrait s'appliquer aux marchés publics. « L'Europe ne doit autoriser l'accès à ses marchés publics qu'aux entreprises de pays qui, en retour, ouvrent l'accès à leurs marchés publics ».

Autre sujet sensible : l'intégration économique et fiscale dans la zone euro. L'UMP plaide pour un « véritable gouvernement économique de la zone euro". Concrètement, un sommet des chefs d'Etat de la zone euro devrait se tenir au moins « six fois par an ». Une « Assemblée parlementaire » de la zone euro serait aussi instituée, regroupant des députés européens de cette zone ainsi que des représentants des Parlements nationaux. Elle assumerait le contrôle des décisions prises lors des sommets des chefs d'Etat... Et les 17 pays devraient s'engager à adopter « d'ici la fin 2012 » une règle d'or budgétaire.

Au niveau mondial, dans le domaine économique, l'UMP plaide pour une fusion entre le G8 et le G20.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/12/2011 à 14:59 :
Ce cher M. Copé plus occupé par son avenit que par celui de la France avec des idées d'hier qui ne correspondent pas à ce marché mondial dans lequel notre cher énarque n' opas fait de prouesse lors de son passage à Bercy.
Ce Monsieur un pur technocrate à la françiase qui n' a jamis dirigé un grand groupe car pas assez capable préfère discourir pour rien en politique car là il n'y aps de sanction pour incompétence. Il est extraordinaire que ce Monsieur est voté la m^me année année difficle sur le plan des finaces de l'Etat le bouclier fiscal et le nouveau taux de l'ISF. Allez Monsieur effacez-vous pour laisser la place de nouvelle génération car en ploitqiue vous un vieil éléphant qui n'a jamais prouvé sa compétence comme 90% de notre médiocre classe politique.
Réponse de le 07/12/2011 à 16:20 :
@samarinda: Aux électeurs aussi de faire preuve de lucidité dans leur ensemble en dépassant les clivages gauche-droite, très cher...
a écrit le 07/12/2011 à 11:23 :
c'est bien, c'est comme si il ignorait qu'il existe l'OMC qui régule tout cela, et que la France, ni meme l'UE ne peuvent changer les choses unilatéralement, et que les négotations n'ont pas lieu à la veille de chaque élection.
a écrit le 07/12/2011 à 8:48 :
Ne vous y trompez pas, il faut vous habituer aux effets d'annonces populaires à quelques mois des élections!; mais une fois les élections passées tout redeviendra comme avant!.
Pourquoi nos dirigeants d'aujourd'hui feraient-ils ce qu'ils n'ont pas pu, su ou voulu, faire hier, .
a écrit le 07/12/2011 à 7:39 :
L?UMP prend ses désirs pour des réalités. Entre eux, ils ont déjà du mal à s?entendre. Les enjeux internationaux sont largement plus complexes que cela. Mais, let?s wait and see... Pour ma part, I don?t believe in that project.
a écrit le 07/12/2011 à 5:40 :
la france est en train de se réveiller de 20 ans de cauchemar socialiste.ces propositions sont les bonnes.bravo monsieur coppé
Réponse de le 07/12/2011 à 5:48 :
France géree par la Droite depuis 1997. Il etait temps que Mr Coppé se réveille, à 6 mois de l'election présidentielle, la droite sort de son hibernation. Quelle coincidence et supercherie. Vivement 2012
a écrit le 07/12/2011 à 3:03 :
A tout de meme. Mais bon cela reste des paroles deja presque 5 ans au gouvernements il serait temps que ce soit mis en application au lieu de faire des lois a la con sur le port du voil ou en reaction au dernier fait divers et dont les francais n ont rien a faire.
a écrit le 06/12/2011 à 21:05 :
Souhaite souhaite (comme la taxe sur les transactions financières ou les ventes d'oeuvres d'art , ou ....) MAIS QU'ELLE FASSE !!!!!!
a écrit le 06/12/2011 à 20:58 :
C'est si bon quand l'UMP la ferme un peu ! lol ! c'est fou ce que c'est reposant !
a écrit le 06/12/2011 à 20:42 :
Pourquoi se contenter de proposer...l' UMP a la majorité à l'assemblée et donc le pouvoir de faire voter des lois
Réponse de le 07/12/2011 à 13:46 :
mais à l'international, c'est une autre histoire

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :