Etudiants étrangers : le gouvernement assouplit à la marge la "circulaire Guéant"

 |   |  419  mots
Copyright Reuters
Un nouveau texte prévoit de rendre plus souple le permis de travail pour les étudiants étrangers hautement diplômés.

Face aux vives critiques émanant du monde universitaire, des entreprises, de l'étranger et d'une partie de la classe politique portant sur la circulaire du 31 mai 2010, le gouvernement a dû amender sa copie sur l'embauche des étudiants étrangers. Mercredi, après avoir reçu les présidents de la Conférence des grandes écoles, de la Conférences des présidents d'universités et de la Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs, les ministres de l'Intérieur, Claude Guéant, du Travail, Xavier Bertrand, et de l'Enseignement supérieur, Laurent Wauquiez, ont mis au point un nouveau texte, assouplissant le permis de travail pour les étudiants étrangers hautement qualifiés, de niveau au moins égal au master 2.

Ce nouveau texte, qui sera adressé la semaine prochaine aux préfets, ne remplacera pas le texte controversé qui porte sur l'ensemble de la politique d'immigration. Et demandait aux préfets d'instruire "avec rigueur" les demandes d'autorisation de travail des étudiants et d'exercer un "contrôle approfondi" des demandes de changement de statut des étudiants étrangers, mais sera une "circulaire complémentaire".

Concrètement, elle "invitera les préfets à faire en sorte que la nécessaire maîtrise de l'immigration professionnelle ne se fasse pas au détriment de l'attractivité du système d'enseignement supérieur, ni des besoins de certaines de nos entreprises en compétences spécifiques de haut niveau", indiquent les ministres dans un communiqué. Le matin, sur RTL, Laurent Wauquiez avait cité un exemple concret : "une entreprise française qui veut se développer en Chine, en Inde, au Brésil" et qui "a identifié un étudiant qui est venu étudier chez nous, qui connaît bien ces pays parce qu'il en est originaire, cela peut l'aider à développer sa compétitivité et percer sur ces marchés. On autorisera l'étudiant étranger à travailler dans cette entreprise."

"Nuances" selon l'Unef

Le texte vise donc à mettre fin à la situation ubuesque d'étudiants étrangers en fin de cycle, qui, malgré des promesses d'embauche par des entreprises françaises, avaient vu leurs demandes d'autorisation de séjour avec permis de travail retoquées. Fin novembre, Laurent Wauquiez avait avancé le chiffre de 500 étudiants étrangers auxquels les préfets avaient refusé le statut de salarié, dont plus de 250 qui avaient finalement obtenu une réponse positive après réexamen de leur dossier. Reste que, pour l'Unef, "le nouveau texte n'apporte que quelques nuances par rapport à la première circulaire" et demande "l'abrogation de la circulaire Guéant".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/01/2012 à 16:44 :
Veut-on exporter ou pas ? Pour un emploi de chef de chantier en Indonésie, par exemple, quelqu'un dont la langue maternelle est l'indonésien et qui a fait en France les études nécessaires (lesquelles ne correspondent pas nécessairement à un "haut" diplôme) sera plus utile qu'un Français pur sucre. Quand cessera-t-on d'empoisonner les exportateurs français avec des réglementations toujours plus tâtillonnes ? Comme s'ils ne savaient pas mieux ce qui leur est utile que l'employé rédigeant des généralités dans son ministère ? Comment peut-on imaginer résoudre ces questions par une circulaire x modifiée y sous la pression de la rue ? Oublie-t-on que notre commerce extérieur vide le pays de 4 à 6 milliards chaque mois ? Ou est-ce que toute cette histoire n'est qu'une blague, un piège à naïfs, pour des objectifs électoraux provisoires ?
Réponse de le 05/01/2012 à 19:07 :
@ Kipo : La France est prise au piège du fait de la contradiction entre ses dogmes et les nécessités du monde moderne (par exemple souveraineté nationale vs gestion d'une monnaie commune avec d'autres pays, priorité nationale vs nécessité d'exporter). Le drame est qu'aller de l'avant obligerait à oublier les dogmes et que revenir en arrière pour respecter les dogmes nous amènerait lentement dans la situation d'une grande Corée du Nord démocratique, avec notre force de frappe comme elle, notre fierté comme elle, notre isolement comme elle, notre pauvreté comme elle. Jamais l'autarcie, bien souvent expérimentée, n'a fait autre chose qu'appauvrir un pays.
a écrit le 05/01/2012 à 13:48 :
Et une fois de plus, on va avoir une loi à géométrie varaiable !!!
a écrit le 05/01/2012 à 11:50 :
"hautement diplômés", Ca veut dire quoi???? Bac+19 en theologie?
a écrit le 05/01/2012 à 11:13 :


un pas en AVANT et TROIS en recul . a qui cela profite,???
a écrit le 05/01/2012 à 10:13 :
Ceux qui ont peur et répondent à cette peur par la haine et le protectionnisme vont faire bien couler la France déjà sous l'eau!
Réponse de le 05/01/2012 à 11:47 :
Protectionnisme immigration : USA, Canada, Russie, Australie, Algerie (un francais ne peut obtenir de carte de resident en Algerie sans etre sponsorisé par un Algerien ...), Japon, Suede, Norvege, Bresil, Argentine, Chili ... Ces pays sont en effet en manque cruel d'immigration n'est ce pas ?
a écrit le 05/01/2012 à 10:02 :
Réfléchissez un peu, vos enfants seront bien obligés à continuer leurs études en Chine en Inde ou au Brésil pour pouvoir trouver du boulot bien payé, d'ici la la sécurité sociale ne sera plus qu'un lointain souvenir face à la faillite de notre système de protection sociale et je ne parle pas des millions de chômeurs et des quartiers complétement laissés à l'abandon aux bandes pour cause de restriction budgétaire à embaucher des policiers. Ce qui faisait de la France un bon pays c'était sa sécurité et sa protection sociale mais malheureusement en faillite.
Réponse de le 05/01/2012 à 11:52 :
Mais pour l'instant, nous n'avons pas besoin de vous, donc merci de partir...
Réponse de le 05/01/2012 à 12:48 :
Avec mes 7 millions d'euros de patrimoine pour financer votre assistanat Ben ? En Suisse, j'y pense.
a écrit le 05/01/2012 à 9:15 :
Excellent, le Maroc, le Sénégal ou le Mali n'ont pas les moyens de rétorsion que les BRIC, aucun étudiant français n'ira faire une année d'étude au Cameroun ou en Algérie, mais en Chine, Inde ou Brésil si de plus à part les quelques milliers d'étudiants Chinois, les étudiants Brésiliens ne sont qu'une dizaine et les Indiens tout au plus une centaine. 40 % des étudiants étrangers viennent d'Afrique francophone, bientôt ils iront se former en Chine ou au Brésil qui à leur tour connaissent déjà des vagues d'immigrés venant d'Afique.
a écrit le 05/01/2012 à 9:07 :
deux pas en avant trois pas en arriere et apres on est surpris que marine lepen monte .les francais ne sont pas idiots nos frontieres sont une passoire
Réponse de le 05/01/2012 à 10:14 :
Oui c'est ca FN!!
Réponse de le 05/01/2012 à 12:45 :
rien à voir, je voterai fn en mai et je suis contre cette circulaire stupide qui va à l'encontre de l'ouverture de nos entreprises face aux nouveaux marchés! les français un ne savent pas parler anglais, encore moins le chinois, et de 2, qui mieux qu'une personne d'un pays étranger serait le mieux placer pour développer une activité dansson pays grâce à une de nos entreprises? faut arreter de melanger fn= raciste, y'a d'autres choses dans leur programme. Des choses nouvelles que ne propose pas hollande et des choses que sarko avait promis et qu'il n'a rien fait.. Quoi que vu comment il s'agite, il va pt'être terminer son programme sur 3 mois et non sur 5 ans!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :