François Fillon entre en campagne

 |   |  610  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Lors de ses vœux à la presse, le Premier ministre a défendu le bilan du quinquennat et n'a pas manqué d'étriller François Hollande.

Le président de la république n'est pas encore candidat mais son Premier ministre lui prépare le terrain, en consacrant une bonne partie de son discours, lors des v?ux à la presse ce lundi, à étriller le candidat socialiste François Hollande. Comment pourrait-il en être autrement. Le bilan des deux hommes est strictement identique... François Fillon est en effet le premier locataire de Matignon depuis le début de la Vème République à avoir "tenu" tout un quinquennat (ou un septennat avant la réforme constitutionnelle). S'il est toujours en fonction en mai prochain, le Premier ministre devancera même Lionel Jospin en terme de longévité à Matignon, se plaçant juste derrière Georges Pompidou qui avait occupé six ans la fonction

L'exercice du bilan n'est pas nouveau pour François Fillon. Le 5 mai 2011, il avait réuni un séminaire gouvernemental, quatre ans après la victoire de Nicolas Sarkozy. Déjà, il avait souligné le "retour de la volonté politique" depuis 2007. Certes, il avait reconnu "quelques échecs" mais pour mieux vanter la réforme des universités, le service minimum dans les transports, la baisse de la délinquance, la réforme des retraites. Autant de points repris lundi devant la presse (à l'exception de la baisse de la délinquance)... Mais, si en mai 2011, François Fillon semblait regretter que le bouclier fiscal n'ait pas été compris "en période de crise", en janvier 2012, à l'inverse, il souligne que les "plus fortunés de nos concitoyens ont été fortement mis à contribution", y voyant la défense par son gouvernement du principe de "justice"... Mais passant un voile pudique sur la réforme de l'Impôt sur la fortune (ISF).

Sans doute pour ne pas laisser son rival Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, occuper seul ce terrain, François Fillon s'est attaqué à maintes reprises à François Hollande avec de mots pas très tendres. Le candidat socialiste à ainsi était taxé de "diabolisation infantile" quand il dresse le bilan du quinquennat. Il l'a aussi accusé d'avoir "la main qui tremble" quant il s'agit de clarifier son projet sur le rapprochement (ou fusion) entre l'IRPP et la CSG ou sur le retour de la retraite à 60 ans.

A l'inverse, bien entendu, Il a loué un "président de la république exceptionnellement courageux", vantant son volontarisme. Une qualité que François Fillon semble ne pas reconnaître à son prédécesseur Jacques Chirac a qui il semble adresser une pique en déclarant "je peux en parler car je l'ai vécu et j'ai vu combien l'excès de précaution, la routine et l'indécision ont paralysé l'urgent et l'indispensable". Il faut dire que lorsque Jean-Pierre Raffarin avait laissé sa place de Premier ministre à Dominique de Villepin le 31 mai 2005, François Fillon n'avait pas été reconduit dans ses fonctions ministérielles... Peu de temps après, il se ralliait à Nicolas Sarkozy.

In fine, sur le plan des réformes économiques et sociales, François Fillon s'associe totalement à Nicolas Sarkozy, et c'est autant au locataire de l'Elysée qu'à lui-même qu'il s'adresse un satisfecit en se félicitant du "gel des dépenses publiques et la réduction de 150.000 fonctionnaires", ce qui relève "d'un exploit dans un pays qui a été si longtemps accoutumé au toujours plus". En revanche, pour ses derniers v?ux de Premier ministre, François Fillon s'est montré nettement plus discret sur d'autres initiatives présidentielles, comme le discours de Grenoble sur les Roms, le débat sur la laïcité, la politique d'immigration. Il n'est pas certain qu'en la matière qui ne dit mot consent...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/01/2012 à 19:43 :
Que M. Fillon étrille M. Hollande, ma foi cela semble de bonne guerre en pèriode électorale. Le seul fait intéréssant est le fait qu'il entre en campagne. Je dirais qu'il aille à la campagne avec sa suite et qu'il y reste. Il verra ainsi que même les humanistes qui étaient de son bord, sont écoeurés de ses prises de décision.
a écrit le 10/01/2012 à 12:06 :
la qualite primordiale de fillon est qu'il sait avaler des couleuvres en laissant croire que c'est ce qu'il y a de meilleur
a écrit le 10/01/2012 à 11:15 :
Parce qu'il n'était pas en campagne ? Et curieusement, il défend le bilan de Sarkozy et tacle Hollande ! My Godness ! Le débat pour la présidentielle s'en trouve bouleversé.
a écrit le 10/01/2012 à 10:51 :
ah, ah, ah, quand on ne peut rien mettre en avant ou si peu de positif, reste plus qu'à critiquer le voisin!
a écrit le 10/01/2012 à 10:02 :
Le constat que font les français d'en bas, mais aussi le constat que font les français en général, c'est que le 1er ministre n'a jamais été au boulot pour l'intérêt de la Nation, Fillon brouillon et approximatif ne s'occupe que de futilités inutiles... Fillon sera le principal responsable de la défaite des Parlementaires de l'UMP... et que dire de plus, l'enlisement sera fatal et d'une grande ampleur ?
a écrit le 10/01/2012 à 8:11 :
Je crois que ce que ne comprend pas la majorité actuelle, 50% des français sont indécis que la France est majoritairement libérale avec un sens de justice ce qui n'est pas le cas pour le Président, le gouvernement et les députés UMP. Pour ce qui du constat du Président son bilan est mauvais, quil n' y pas eu de justicve fiscale et saocilae le plus bel exemple maintenir le bouclier fiscal et la m^me année revoir le taux d'imposition de l'ISF au détriment des comptes de la Nation, concernant les impôts et taxes qui sont pour le citoyen dans la m^me famille JAMAIS notre pays a connu un tel déferlement d'IMPOTS SUPPLEMTAIRES. Sur le plan de la gouvernnace irreprochable reste dans les mémoires l'affaire Epad qui montrait non pas une démocratie mais une royauté. sur le plan de l'UE beaucoup de sommet de la dernière chance inutile car on voit que le calme actuel n'est pas aux politiques mais à la BCE. Avec la gauche cela n'aurait pas été mieux la question qui aurait le plus menti M.Sarkozy ou Mme Royale dont l'incompétence était visible des le départ. Alors 2012 les extrêmes pour créer un mouvement global de rejet de nos politiques actuels ou aller à la pêche
a écrit le 10/01/2012 à 7:46 :
comment Mr le 1er ministre pouvez vous être content de votre bilan??? alors quand 2007 vous estimiez à juste titre que vous aviez un gouvernement proche du dépot de bilan et aujourd'hui début 2012 nous allons perdre le triple A ! de plus vous avez attaqué hollande dans vos voeux à la presse je trouve cela bizarre ? c'est donc qu'il fait peur à votre gouvernement vous parlez de programme incohérent à gauche mais je pose 2 questions légitime puisque j'ai voté Mr sarkozy en 2007 1er analyse de votre bilan et vos promesses 2007 ??? 2e quel est à vous à droite votre programme 2012 ??? car aujourd'hui expliquer que vous travailler pour la FRANCE à 4 mois des élections alors que vous êtes au pouvoir depuis 20017 avec votre respect c'est vraiment nous prendre pour des ...
Réponse de le 10/01/2012 à 10:03 :
Réponse à skippaco.
il n'a pas dit proche du dépot de bilan mais en situation de faillite ce qui me paraît encore plus clair.J'ajoute que l'UMP est au pouvoir depuis 10 ans et que F FILLON était déjà ministre.
a écrit le 09/01/2012 à 18:43 :
En 2007 il disait que l'Etat était en situation de faillite.Et aujourd'hui?
a écrit le 09/01/2012 à 18:16 :
c'est triste ...il a fait quoi fillon depuis 5 ans ??? à part dire que l'état est en faillite ....
qu'il s'occupe de nos jeunes , qui avec bac+5 ou +6 ou +7 ne trouvent pas de boulot sauf les pistonés ...
ce n'est pas digne d'un premier ministre de ne rien avoir fait pour sa jeunesse pendant 5 ans ...
a écrit le 09/01/2012 à 17:23 :
Espérons que Sarko va jeter l?éponge et laisser la place à son PM. C'est le seul moyen d'empêcher le retour de la Gauche.
Réponse de le 09/01/2012 à 17:46 :
PM, c'est Pistolet Mitrailleur ?
Réponse de le 09/01/2012 à 17:54 :
Depuis que Fillon est aux commandes, les français constatent qu'il est un 1er ministre Fillon est très brouillon, approximatif et que ses brailleries crispées à l'Assemblée Nationale n'ont jamais rien amené de positif en tant que gouvernement... Fillon n'a pas su constituer un gouvernement responsable avec les meilleurs de l'UMP, Fillon a au contraire rassembler tous les gamins et les poufffs qui étaient désoeuvrés et sans emplois ... BREF, personne ne doit s'étonner de l'état dans lequel se trouve notre pays.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :