A quoi ressemble un millionnaire français ?

 |  | 641 mots
Lecture 3 min.
Copyright LUDOVIC/REA
Le patrimoine des millionnaires français provient pour 68 % d'entre eux, de leur emploi, pour 52 %, de leurs investissements financiers et pour 40% d'entre eux, d'un héritage familial, établit une étude publiée par Skandia.

Skandia, une société de commercialisation de solutions d'épargne du groupe Old Mutual, a publié les résultats d'une étude* sur les millionnaires de six pays (Royaume-Uni, France, Italie, Hong Kong, Singapour et Dubaï).

Patrimoine

Il en ressort que seulement un tiers des millionaires français interrogés a constitué sa richesse en démarrant sa propre entreprise. Parmi ces derniers, la moitié a créé sa société avant l'âge de 25 ans et pour pour 60 % d'entre eux, leur entreprise a été fructueuse en 10 ans ou moins. 37% ont reçu l'aide d'une banque, tandis que 21% ont été aidés par leur famille.

En ce qui concerne leur patrimoine personnel, les trois quarts (74%) des millionnaires interrogés sont plus riches que leurs parents. Pour expliquer l'origine de leur patrimoine, 68% évoquent leur emploi, 52% des investissements financiers et 40% l'héritage familial.15% d'entre eux ont constitué leur patrimoine en vendant leur entreprise, 15% par le mariage et 7% grâce à un jeu de hasard.

Les quatre principaux secteurs d'activité dans lesquels leur patrimoine a été acquis sont : la finance (24%), les services (20%), la fabrication (19%) et les télécommunications(17%).

Quitter l'Hexagone ? 

Deux millionnaires interrogés sur cinq (41%) envisagent de quitter la France. Plusieurs raisons sont invoquées : le souhait d'avoir un meilleur niveau de vie (16%), la fiscalité élevée en France (15%), les possibilités d'emploi à l'étranger (13%) et les politiques gouvernementales (11%).

Du côté de l'évasion ou de l'optimisation fiscale, la Suisse (21%), les Bermudes (17%), Monaco (12%) et le Luxembourg (11%) sont les principaux pays dans lesquels les millionnaires français choisissent de faire des investissements "offshore".
 
Epargne et investissements : l'immobilier se taille la part du lion

La majorité de la richesse des millionnaires est détenue en biens immobiliers (29%), et en actions (18%). Seul 8% de leur patrimoine est détenu en liquidités. 

Tous ont des biens immobiliers situés en France, 42% des millionnaires étant multipropriétaires. Pour ceux qui choisissent d'acquérir un bien immobilier à l'étranger (22%), leurs destinations préférées sont l'Espagne, les États-Unis et la Suisse.

Environ un tiers (35%) de leur richesse globale est investi dans l'immobilier, la plus grande partie en France.

16% des millionnaires français interrogés sont à la retraite et vivent grâce à une rente.

Des "épargnants" plutôt que des "flambeurs"

Les millionnaires interrogés ont une approche prudente lorsqu'il s'agit d'investir leur argent. 68% d'entre eux déclarent qu'ils ont une très faible, faible ou moyenne tolérance au risque. Seulement environ un tiers (32%) a une tolérance élevée ou très élevée au risque.

68% des interrogés se décrivent comme des « épargnants » plutôt que des « dépensiers ».

Leur propre style de vie et leur famille sont les éléments les plus importants pour 43% d'entre eux.

Pessimistes mais jusque là peu affectés par la crise

Selon l'enquête de Skandia, les millionnaires interrogés sont susceptibles d'acquérir un nouveau bien immobilier dans les douze prochains mois. Les sondés sont également susceptibles d'investir dans les métaux précieux (40%), l'art, les antiquités et les objets de collection (40%).

L'échantillon sondé est assez pessimiste quant à l'avenir de la situation économique de la France :  55% prédisent que la situation économique générale en France va se dégrader au cours des 12 prochains mois et 50% n'ont pas confiance en la politique économique du gouvernement (l'enquête a été réalisée avant les élections présidentielles).
Toutefois, seuls 32% d'entre eux pensent que leur propre situation financière se dégradera dans la même période.

Depuis la crise économique de 2008, 57% des millionnaires interrogés ont vu leur richesse augmenter. Seulement une personne interrogée sur cinq (21%) a constaté une diminution de ses richesses depuis cette date.
 

* Enquête réalisée en janvier 2012 par l'agence Core Data Research sur 1.503 personnes (361 en France) dont le patrimoine est supérieur à un million de livres sterling

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/11/2012 à 23:55 :
s'il vous plaît nous aider.Qui peut nous aider?
a écrit le 14/06/2012 à 13:52 :
réponse à votre question: à Pierre Bergé, à DSK
a écrit le 14/06/2012 à 8:44 :
Vous avez des chefs d'entreprises qui se sont constitués des patrimoines de plusieurs millions d'euros en 40 ans ( mais pas à 35 heures par semaine) en partant de rien ou pas grand chose .Vous les trouvez à la tete des brasseries parisiennes, d'hotels ou de supermarchés .Ce qui en surprant plus d'un c'est qu'ils n'ont pas de train de vie flamboyant hormis peut etre la Mercedes ...
a écrit le 13/06/2012 à 20:20 :
danyl : c'est une chaîne de la société de ceux qui vend de la malbouffe, je suppose, si par malheur vôtre société ferme, vous allez faire QUOI, revenir en France, on rêves tous du rêve américain en sois, mais vu le chômage qu'il y à on est mieux en FRANCE peut-être que vous fabriquez des caddies que les SDF poussent pour vendre les bouteilles vide tant mieux si vôtre entreprise de 50 personnes marche mais pendant combien de temps, vous allez surement pensez que je suis jaloux alors pas du tout j'ai eu la chance d'aller au USA voir un ami c'est un magnifique pays, mais mon ami à mis 5 ans de galère pour avoir la fameuse green card et comme il m'a dit au téléphone il y à quelque jours si il avait sus dans quelle galère il allait être confronté il serais pas allez s'installer au States enfin il est marié et maintenant sa vie et la bas, loin de moi d'être jaloux mais vous avez eue un courage et une envie de créer une société au states tout le monde n'a pas le courage de se lancer à l'aventure, BRAVO
Réponse de le 15/06/2012 à 20:08 :
@pathinder : Toi tu regardes trop la télé.
a écrit le 13/06/2012 à 19:05 :
"57% ont vu leur richesse augmenter". Crise ou pas ça ne change rien pour eux, alors de quoi se plaignent-ils?
Réponse de le 13/06/2012 à 19:24 :
Ils ne se plaignent pas, ils se font dénoncer et attaquer par les jaloux, nuance.
a écrit le 13/06/2012 à 18:11 :
Tous des commentaires de fric.
Moi je suis très riche car j'ai une belle femme, de beaux enfants, une santé de fer, un bon emploi et aucun souci.
Le fric ne me manque pas (je me débrouille avec ce que j'ai et je m'en sors).
De quoi me plaindrais-je ? je n'ai pas envie d'être plus "riche" encore !
Réponse de le 13/06/2012 à 19:10 :
Parfait, nous sommes content que vous soyez heureux dans la vie, et que vous ayez assez de "fric", comme vous dites, pour nourrir votre famille, mais cela n'est malheureusement pas le cas de tous ceux qui voudraient plus de "fric" pour vivre dignement et qui en sont empéchés par la mentalité francaise fortement répandu qui consiste à nuir à l'économie, et donc aux plus modestes, au nom de leur idéologie malsaine. L'argent est pour ma part une excellente chose car il contribue à vivre dignement et décemment, et c'est pour cela que toute une clique de profiteurs vivent sur le dos des contribuables et empéchent la création de d'avantage de richesses pour tous, et d'emplois mieux rémunérés.
Et pour cela il faut que le libéralisme arrive vite en France !!!
Réponse de le 14/06/2012 à 8:41 :
Bien vu libre et bien dit. En tant que petit entrepreneur moi-même je suis confronté aux mêmes problèmes et à une imposition en folie. Du délire. Il faut "casser" du riche. Les français ont heureusement les chances pour la France pour assurer leur retraite et pour aider les chômeurs et les assistés. Les perspectives et l'avenir sont radieux en France. C'est un pays de cocagne... enfin pas pour tout le monde.
a écrit le 13/06/2012 à 16:56 :
Hollande : Nivellement par le bas + fuite des cerveaux + tout le monde pareil + avec lui plus de pauvres plus de riches tout le monde au même point : pourquoi se casser la tête à faire des études si c'est pour gagner autant qu'une personne restant chez lui tranquille à attendre ses allocs, chomages et autres aides pour assistés de la vie
a écrit le 13/06/2012 à 15:25 :
Justement il faut exonérer de toute taxe l'immobilier, les donations et les successions et taxer davantage les hauts salaires et la création d'entreprises.
Réponse de le 13/06/2012 à 17:29 :
L'entreprise est déjà lourdement taxée, pour votre information, et à priori vous etes un salarié, ou un fonctionnaire, donc lorsqu'il n'y aura plus personne qui voudra prendre tous les risques pour vous, et qu'il n'y aura plus que des assistés, on rigolera bien. Vous serez au chomage et 'état qui ne pourra meme plus emprunté ne pourra meme plus vous donner de l'argent pour manger.
Réponse de le 13/06/2012 à 18:15 :
@Libre
Si vous etiez multiproprietaires vous ne reagiriez pas de cette facon. Sans doute votre loyer est il payer par les allocations logements et peut etre etes vous exonere de taxe d'habitation. Quand on multiproprietaire, on n'a pas envie de payer des taxes foncieres, on prefere que les entreprises et hauts salaires soient sollicites cela semble naturel. Assez du collectivisme, chacun ses problemes...
Réponse de le 13/06/2012 à 18:33 :
à Boss, vous vous méprennez une fois de plus à mon égard, ce n'est pas parce que je dénonce la pression fiscale outrageuse sur les entreprises, et les salaires, que je suis d'accord avec les autres tout aussi outrageuses sur la propriété privée. bien au contraire je les dénonce également. Et rassurez vous entant que chef d'entreprise (petite) je ne bénéfice d'aucune d'aide des autres contribuables, et vous vengez sur les entreprises n'est pas la solution, la solution c'est la réduction drastique du train de vie de l'état et des privilèges de ceux qui sont au pouvoir, à l'assemblée, au parlement européen, des conseils généraux et départementaux, des assistés abusif, des étrangers illégaux, des monopoles d'états, des mafias syndicales qui ne survivent que par l'argent des contribualbes détournés, etc...
Réponse de le 13/06/2012 à 20:22 :
@Libre : Perso, je ne jalouse pas ceux qui ont mieux réussi dans la vie pas plus que je ne fustige ceux qui sont obligés, par malchance, de solliciter les aides publiques.Nous ne sommes pas tous nés sous une même bonne étoile. Vous auriez ou pourriez soudainement être dans l'un ou l'autre des cas précités. Profitez de ce que vous avez sans juger les autres.
Réponse de le 13/06/2012 à 20:58 :
@encore + libre : +50
a écrit le 13/06/2012 à 14:43 :
Pour rester en france il faut être fou !! ou alors avoir envie de payer pour faire du social ! Eh bien NON, moi j'ai choisi de m'établir aux USA et d'y monter ma société qui aujourd'hui à 50 personnes... La vie est belle là bas.
Réponse de le 13/06/2012 à 15:54 :
Tu ne reviens pas en France pour t'y faire soigner au moins ?
Réponse de le 13/06/2012 à 16:30 :
tant mieux et reste y surtout !
Mais je ne sais pas pourquoi mon petit doigt me dit que tu te pavannes comme un frenchie qui "sait" bien manger et bien boire du bon vin français ... et surtout évite bien de nous dire ce que tu n'apprécies pas dans la culture et la vie US !
Réponse de le 13/06/2012 à 19:13 :
danyl. Vous avez parfaitement raison d'avoir quitté ce pays de jaloux et d'envieux qui voudraient bien tout vous piquer pour eux mêmes, et il est évident que vous avez largement de vous soigner aux USA, contrairement à ce que pensent les français, la France est loin d'avoir le meilleur système de soins au monde, ils sont tous conditionnés comme dans les pays communistes à l'époque.
Réponse de le 12/01/2013 à 21:53 :
Il faudrait être débile de revenir en France pour se faire soigner vu qu'aux USA, en dépensant la moitié de ce qu'un salarié français lambda dépense en cotisation sociale obligatoire + mutuelle, on peut obtenir exactement les mêmes prestations auprès d'une mutuelle locale.
a écrit le 13/06/2012 à 14:24 :
Avec le système d'impôts confiscatoire en France, devenir riche relève du miracle. Et si miracle il y a, l'ISF, est là pour vous punir. Les riches ont bien raison de quitter un pays où la jalousie est reine. Il faut être complètement cinglé pour entreprendre, travailler dur, prendre des risques, en France.
Réponse de le 13/06/2012 à 19:13 :
+ 1 !!
a écrit le 13/06/2012 à 13:32 :
Il en reste c'est un bon début .....

Mais il n'est pas encore "normal" d'être millionnaire....
Réponse de le 13/06/2012 à 13:49 :
BEN NON MAIS C'EST L'argent à la sueur de leur front NON!!!!!!
a écrit le 13/06/2012 à 12:59 :
Il ressemble......... à un futur expatrié......
a écrit le 13/06/2012 à 12:30 :
Personnellement j'estime qu'on peut parler d'être riche quand on possède plus de 4 millions d'euros, c'est un seuil objectif à partir duquel les intérêts des investissements permettent la rente.
En France il est tabou de dire combien de millionnaires sont à l'origine des fonctionnaires de catégorie A ayant accumulé dans l'immobilier grâce à leurs avantages( salaires et capacités d'endettements prévisibles), pourtant ils semblent représenter l'essentiel des "petits millionnaires". Pour dépasser le seuil du "petit riche", il faut par contre devenir patron ou associé de quelque chose.
Réponse de le 13/06/2012 à 18:48 :
S'il vous plait ne confondez pas les privilèges des hauts fonctionnaires que je dénonce également, et de leur capacité de s'enrichir grace à l'argent volé aux contribuables, et les patrons, comme vous dites, qui ne sont que des entrepreneurs désirant seulement réaliser leurs réves de réussite, en prenant tous les risques, qui créent des emplois grace à leur audace, alors qu'en meme temps on les traitent de tous les noms dans ce pays. Faites attention au bourrage de crane des politiciens et des médias, et de leurs endoctrinements nauséabonds qui détournent votre attention dans le but de faire porter sur d'autres la responsabilité de leurs actions contre le pays, le peuple et l'économie française.
a écrit le 13/06/2012 à 12:25 :
RAPPELONS aussi, que se constituer un capital tout au long de sa vie, représente une somme de taxations extraordinaire ! Quand ce capital devient conséquent, voilà en prime l'ISF, impôt confiscatoire sur des sommes taxées et retaxées au fil des années, quelque soit le type de placement, même immo bien sur, et puis quand l'inéluctable succession du decujus s'ouvre, nouvelles taxes encore et toujours ! N'y a t il pas là matière à profonde réflexion ?
a écrit le 13/06/2012 à 12:12 :
Vous souvenez vous de Holland qui disait en 2007 qu'il n'aimait pas les riches, et que les riches pour lui sont ceux qui gagnent à partir de 4000 euro par mois. Pouvez vous me rappeler combien il gagnait entant que député national et européen, et combien il gagne entant que président, et tout cela avec de l'argent spoilé aux citoyens ? Et quel est le montant de l'ensemble de ses retraites pour avoir occuper ces fonctions, sans parler des privilèges ? Juste pour rire !! Personnellement je ne connais pas de chez d'entreprise qui gagne autant alors qu'il prend des risques tous les jours pour créer de la richesse pour lui, pour ses salariés et pour la nation, ce devrait être ça l'exemple de la réussite il me semble.
Réponse de le 13/06/2012 à 13:32 :
Cher libre
Comme dans un precedent post vous m'avez conseille de retourner à l'ecole, pour etudier l'orthographe, je me permets de vous renvoyer le conseil. Hollande prend un e, on ecrit en tant et non pas entant, spolie et non pas spoile...
Malgre ces quelques fautes, votre commentaire est toujours agreable à lire, tant pis pour le hors sujet. Hollande ce bolchevique arachaique en prend pour son grade. Il manque quelques remarques acerbes sur les fonctionnaires, sur l'etat spoliateur, sur les syndicats gauchistes, sur ces salauds de pauvres qui n'avaient qu'a travailler,....serait ce une baisse de forme ? On ne peut croire à une remise en question de vos convictions. Convictions basees sur la pensee ultraliberale encore que dans vote cas, il s'agirait plutot d'un poujadisme recycle.
Heureusement vos remarques à propos des patrons a de quoi rassurer. Quelques naifs ou esprits mal intentionnes pourraient croire que les entrepreneurs, comme le reste de la population d'ailleurs, espèrent gagner du fric. Eh bien non l'altruisme qui anime ces sauveurs de la nation, occulte tout espece de cupidite. L'abbe Pierre et Mere Theresa passeraient presque pour des egoistes à cote.
Remarquez bien vous n'etes pas seul faire rire.
N'est ce pas XAVIER MARC qui estime un riche à quatre millions d'euros. C'a laisse reveur.
Et tout ceux qui sont prets à defendre ces millionnaires adules comme Mr Glandu , Jalousie, leur a t'on dit que l'elite financière se debrouille très bien sans eux ?
Réponse de le 13/06/2012 à 13:50 :
MR HOLLANDE C'EST PLUSIEURS MAISONS APPARTEMENT AVEC MME ROYAL QUI TENTE LE PERCHOIR,TOUT LEUR EST DU.
Réponse de le 13/06/2012 à 18:26 :
à Boss :
Cher Boss, désolé pour les fautes mais il faut taper tellement vite les messages avant que le rafraichissement de la page n'arrive qu'évidement je ne me relis peu avant de l'envoyer.
Par ailleurs je ne me souviens pas vous avoir écris qu'il fallait que vous retourniez à l'école pour votre orthographe, mais plutôt pour commencer à vous faire une vraie culture économique, d'ailleurs ce n'est certainement pas à l'école que vous apprendrez quoi que ce soit de valable à ce sujet, mais plutôt à travers des livres et des écrits comme ceux de Bastiat, de Tocqueville ou autres libéraux de différents courants, et de différentes époques.
Par ailleurs je n'ai jamais écris que les pauvres étaient des salauds, et je ne le ferais jamais. Il y a autant de personnes peu fréquentables dans toutes les couches sociales et milieux confondus, votre caricature de ma pensée m'amuse, mais elle est fausse.
Je vous informe que l'ultra libéralisme ne veut rien dire et n'existe pas, car l'ultra liberté est un néologisme, cela n'existe pas, il y a la liberté, la liberté individuelle, et c'est tout. La liberté c'est aussi la liberté d'entreprendre et de profiter des richesses que l'on crée soi meme, ou celles de sa famille, et le collectivisme, le conservatisme, et l?interventionnisme étatique c'e sont des systèmes de rackets officiels savamment organisés pour faire croire aux citoyens qu'ils sont indispensables à leur bonheur, et le bourrage de crane commence dés l'école. Je pense que vous parlez du capitalisme et de son extréme, ce qui n'a pas vraiment grand chose à voir avec le libéralisme. Le libéralisme, et plus particulièrement le libéralisme humaniste, est tout sauf un extréme, sauf pour la défense du citoyen, de ses libertés de circuler, de s'exprimer et de ne pas se faire spoliler par un état et ses diverses mafias qui ne pensent qu'à vivre sur son dos, sur le dos des entreprises mais aussi sur le dos des salariés, et du peuple en général. Pour moi un état devrait être sous haute surveillance du peuple, et uniquement cantonné à des fonctions régaliennes qu'on lui confie. Sachez qu'en Suéde et au Canada, par exemple, n'importe quel citoyen peut entrer dans un ministère et demander à consulter la compatibilité et de vérifier si son argent n'est pas détourner pour entretenir des dépenses personnelles et des avantages privés sompteux. En aucun cas le politique devrait faire carrière toute sa vie dans des fonctions d'état, et un temps maximum devrait lui être imposé pour éviter la mise en place d'un main mise sur les ressources des contribuables. Hors en France c'est tout l'inverse, aujourd'hui tout le monde trouve normal que les ministres vivent dans des palais et boivent des grands vins attablés dans des cadres somptueux et mangent des mets hors de prix aux frais du contribuables. Il est tout à fait anomal également que ces gens bénéficient de salires et de retraites faramineux financés, une fois de plus, par les contribuables. Et en plus ces gens donnent des leçons de morale à tout bout de champ et inventent toujours plus de taxes pour continuer d'acheter leur électorat de profiteurs tout en détruisant les entreprises, les emplois, à cause de leurs actions malfaisantes qui limitent le pouvoir d'achat des salariés. Le libéralisme mon cher, c'est d'abord la protection des individus, et surtout des plus modestes, contre cet état obèse, ses monopoles et ses vautours spoliateurs.

A cause des mannipulateurs de la vérité de votre espèce la pensée unique collectiviste domine en France, et vous expliquez tous les jours au plus modestes que s'ils gagnent si peu c'est à cause des entrepreneurs honnétes qui prennent tous les risques pour créer de la richesse, qui pourtant sont les seules capables d'apporter de la prospérité au pays, donc aux citoyens par les emplois qu'elles générent, car je le rappelle l'état ne produit rien, il ne fait que vivre des richesses crées par les autres. Je souhaite de tout mon coeur une vraie libéralisation de la société dans tous les domaines, et surtout que les salariés puissent vivre dignement une fois la majorité des charges disparues qui pésent aussi bien sur les entreprises que sur les salaires, c'est la seule façon durable de redonner du pouvoir d'achat au peuple.

Pour ma part vous ne me faites pas rigoler et vos caricatures malsaines me confortent dans mes convictions, mais un jour vous et vos amis anti liberté devront rendre gorge, car la France n'a pas toujours été bolchévique et la roue tournera car il n'y a pas d'autre solution, les gens finiront par comprendre d'ou viennent réellement leurs problèmes, ils viennent de vos amis spoilateurs et leurs cliques.

Oui retournez donc à des vraies et saines lectures qui vous éclaireront sur le libéralisme qui n'a rien d'ultra, sauf pour ceux qui ont tout à perdre s'il arrivait en France, mais qui serait au profit d'abords des plus humbles que vous prétendez défendre mais qu'en fait vous exploitez par la diffusion par tous vos médias complices, et les politiques malsains que vous admirez.

Je suis moi même un petit entrepreneur et je sais de quoi je parle parce que tous les jours j'expérimente malgré moi votre état coercitif qui m'empéchent de payer mieux mes collaborateurs qui ont toutes mon estime, mon respect et ma gratitude. Le choix est simple, avec la masse de charges et de taxes qui augmentent tous les jours, et les complications administratives d'un code du travail incompréhensible et contradictoire il arrivera un temps ou cela ne sera plus possible, c'est déjà presque le cas, et comme des milliers d'autres petites entreprises la mienne sera sacrifiée sur l'autel de la folie collectiviste française, que même les anciens pays communistes de l'est ne veulent plus.

Bonne route et vive la liberté que vous et vos amis détestez tant.
a écrit le 13/06/2012 à 11:53 :
Prenez un couple de parisiens ayant achetés leur appartement de 100 m2 à la fin des années 80 à crédit ce qui était possible à l'époque avec deux salaires dans un quartier populaire mais qui ne l'est plus aujourd'hui.A 8.000 ? du metre carré vous avez déja un patrimoine de 800.0000 ? vous y rajouter les meubles,la ou les voitures et un peu d'épargne et vous avez un couple millionnaire à l'age de la retraite !!!! .
a écrit le 13/06/2012 à 11:36 :
40 % d heriter, 15 % grace a un mariage. apres on s etonne que la france coule ...
Réponse de le 13/06/2012 à 12:03 :
Arrêtez de jalouser les héritiers ! Ce sont les taxes et les réglementations absurdes qui détruisent l'économie française.
a écrit le 13/06/2012 à 11:35 :
Je pense que la "pauvre" Mme Bettancourt, avec tout ce qu'elle a prodigué comme largesses aux aigrefins , politiciens, affairistes et autres bêtes à l'affût; a perdu une once de son immense fortune.
Réponse de le 13/06/2012 à 12:22 :
Cela ne vous regarde pas il s'agit d'argent privé, vous devriez plutot vous offusquer de l'argent des contribuable spoilé pour entretenir la mafia étatique et son électorat ultra syndiqué et fonctionnaire en sur nombre.
Réponse de le 13/06/2012 à 16:21 :
On peut tout de même regretter que Mme Bettancourt mette son argent (ou tout du moins une partie) dans des paradis fiscaux.
Réponse de le 13/06/2012 à 17:36 :
L'argent de Madame Bettencourt est le sien, pas le votre ni celui des contribuables. Ce qui est regretable c'est que la France est un enfer fiscal, et il est normal de chercher le paradis, à moins d'etre masochiste. Donc adressez vous à vos politiques qui sont les responsables de la fuite des capitaux, des cerveaux et des entrepreneurs qui ne veulent plus se faire tout confisquer pour un état bolchévique bouffi avide des richesses de ceux qui prennent des risques, pendant que ce temps on leur donne des leçons de morale à tout bout de champ.
a écrit le 13/06/2012 à 11:21 :
il est intéressant de noter que "68% d'entre eux déclarent qu'ils ont une très faible, faible ou moyenne tolérance au risque". C'est le résultat de notre Education Nationale qui continue de vénérer un Etat Providence, lequel ne fait que punir les entrepreneurs.
Hier, sur LCP, J.Attali soulignait cette "exception française", cette "culture paysanne" comme le facteur principal du recul de la France face à la mondialisation.
a écrit le 13/06/2012 à 11:14 :
héritage, patrimoine, emploi , et le travail (le vrai, le physique) dans tout ça ? si les personnes étaient effectivement payées au vu de la difficulté physique de leur tâche, ce sont les éboueurs qui seraient fortunés !
Réponse de le 13/06/2012 à 11:50 :
hors sujet....

Vous oubliez: "que seulement un tiers des millionaires français interrogés a constitué sa richesse en démarrant sa propre entreprise" soit 30% de selfmade man ce qui est haut pour la France, ou l'etat par sa fiscalité alambiqué rend le succès difficile.

Les quatre principaux secteurs d'activité dans lesquels leur patrimoine a été acquis sont : la finance (24%), les services (20%), la fabrication (19%) et les télécommunications(17%).

Bref je ne pense pas que ce sois tous des fainéants....
Vous avez le droit d'etre jaloux mais de sortir des accusations ou des postulats sans raisons c'est nul...
Réponse de le 13/06/2012 à 11:57 :
Souvenez vous du livre de François de Closets il y a quelques années...(Toujours plus!) Les pires métiers en France ne sont pas visibles; ce ne sont pas les éboueurs. Mais les obscurs qui font toruner la boutique, dans le RER C du petit matin qui vont travailler à Rungis. Ou les Ardoisiers, véritables mineurs sans statut de mineurs.
Réponse de le 13/06/2012 à 12:02 :
Hors sujet et idiot ! La valeur du travail ne dépend pas de l'effort physique mais de l'échange volontaire. Quelqu'un est-il volontaire pour payer votre travail ? Creuser des trous dans son jardin pour les boucher le lendemain ne sert à rien mais demande un effort physique intense : ce travail physique n'a strictement aucune valeur.
Réponse de le 13/06/2012 à 16:44 :
@valeur, votre argument est sans valeur, ni économique ni morale! Et surtout sans saveur...
La valeur du travail dépend de l'échange volontaire? Ou avez vous vu cela dans une pochette surprise?
En tout cas votre commentaire ne valant pas tripette, personne ne dépenserait un penny pour vous lire...
Réponse de le 13/06/2012 à 17:37 :
ça c'est aux lecteurs de décider, et non à vous, chacun lit ce qu'il veut et n'a pas besoin de votre permission.
a écrit le 13/06/2012 à 11:02 :
Et que les français moyens, qui font leurs courses en Espagne ou à Andorre, roulent en Hyundai, portent des vêtements fabriqués en Chine, ne leur donnent pas de leçon. Les millionnaires Français ont généralement assez de ressources pour ne pas se laisser tondre sans réagir, ce n'est pas moi qui leur reprocherais. Les politiques n'ont pas encore compris que les frontières sont ouvertes et que c'est à eux de faire de la France un pays attractif pour toutes les classes sociales, y compris celles qui ont un patrimoine.
Réponse de le 13/06/2012 à 11:09 :
Oui vous avez raison, et vous savez bien que les reflexes des sociopathes ont toujours été de vouloir empécher les gens de circuler, et de s'exprimer librement, comme à Cuba, la Corée du Nord ou l'union soviétique, dont leurs alliés du front de gauche sont porteurs de ces memes théses bolchévique et communistes, mais cela ne dérange personne qu'ils soient alliées à l'extréme gauche dont l'idéologie politique a fait 200 millions de morts sous Mao, et 80 millions sous Staline.
Réponse de le 13/06/2012 à 11:55 :
Entierement d'accord l'extreme droite est diabolisé (a juste titre) en revanche l'extreme gauche possede un capital sympathie assez effarant en France.

Quand on a de la famille qui a subit les executions arbitraires des communistes cela ne passe pas.

D'ailleurs j'invites certains illuminés qui adulent besancenot, Melanchon et compagnie d'aller dans les anciens satellites de l'URSS ils comprendront mieux le quotidiens de ces victimes:
-Dénonciation
-Mauvaise couverture santé
-etc...
a écrit le 13/06/2012 à 10:13 :
Les millionnaires francais sont des rentiers,une sorte de noblesse,l'heritage de notre passe monarchique. Et dire que 2 sur 5 pensent a quitter la france pour....ameliorer leur niveau de vie,on est en plein delire.Ces personnes ne se rendent plus compte des realitees. On profite un max de l'etat(ecoles,sante,infrasructures) au debut de ses annees et apres on se barre.Belle mentalitee.On se demande comment faisait les grands patrons et les grandes fortunes a une epoque pas si lointaine,pour reussir a "survivre" en france alors meme que la taxation etait largement plus eleve....Triste epoque
Réponse de le 13/06/2012 à 10:31 :
Jamais la taxation n'a été aussi élevée qu'en ce moment. Vos mensonges et le recours pathétique aux boucs émissaires ne parviennent pas à justifier l'idéologie socialiste destructrice. Ils ne font que démontrer votre jalousie maladive. Les missions et structures de l'Etat régalien ne demandent pas plus de 15% de taxes sur le PIB. L'école, les retraites ou la santé sont des domaines purement privés. Triste époque qui voit les Français productifs piégés par l'Etat providentiel obèse, ses parasites et ses rentiers affamés d'argent public volé aux créateurs de richesses ! Mais la libération est proche.
Réponse de le 13/06/2012 à 10:38 :
En fait c est exactement l inverse. C est l etat qui vit comme un rentier sur le dos des riches. Et plus encore quand il sagit d en abuse encore et encorer. Il est normal qu ils veuillent partir au bout d un moment car le risque est trop important de se voir confisquer le travail de plusieurs generations.
Réponse de le 13/06/2012 à 11:02 :
Je suis évidement d'accord avec Libération et Spaghetti splash. Les sociopathes français ne comprennent même plus pourquoi un individu aspire à la liberté, au libéralisme et à jouir des richesses qu'il a créé lui même sans vouloir se faire confisquer ces mêmes richesses par une horde de fonctionnaires en sur nombre et un état se mêlant de tout, tout le temps. Mais le système prend l'eau et depuis longtemps il se désintègre. Vive le libéralisme humaniste, et faites comme 40 % des "riches" achetez des métaux précieux, donc de l'or et de l'argent rapidement !!!
Réponse de le 13/06/2012 à 11:57 :
Je vous invite a ouvrir les manuels d'histoires, la monarchie c'est en 1789, nous sommes en 2012.

Vous faites du révisionnisme, bientôt vous allez nous dire que Hitler etait sympa et Staline une victime....

Au lieu d'accuser et d'envier les riches vous devriez vous poser comme question comment je vais faire pour réussir....

Votre aigreur vous rend aveugle!
Réponse de le 13/06/2012 à 12:07 :
Evidement ce commentaire de "@rb" ne s'adresse pas à moi mais à "rb", tout le monde avait compris.
Réponse de le 13/06/2012 à 12:20 :
Bien sur ce dernier commentaire ne s'adresse pas à moi...
Réponse de le 13/06/2012 à 14:16 :
La taxation n'a jamais ete aussi faible,elle etait de 47% sur les grandes boites,elle est passe a 8%. Pour les menages,on ne compte plus le nbs de niches fiscales et payent moins d'impots en % qu'un smicard.Merci de ne pas raconter n'importe quoi sous couvert d'ideologie.Que vous soyez ultra liberal,ya pas de souci mais il ne faut pas que ca empeche un echange intelligent et honnete,merci
Réponse de le 13/06/2012 à 17:40 :
Tout confondu l'état collectiviste français spoili le pays de 52 % de son pib, donc de ses richesses et jamais dans l'histoire ce chiffre ne fut aussi important, donc vous dites n'importe quoi, et puis il ne fait confondre les multinationales ou la effectivement il existe pas mal d'anormalités, avec les PME et PMI qui sont les plus employeurs du pays, et qu'a force de les surtaxer elles disparaissent, n'embouchent plus et surtout cela bloque la création de beaucoup d'autres.
a écrit le 13/06/2012 à 9:23 :
Pourquoi l'investissement à risque dans l'économie : actions, obligations est-il systématique pénalisé ( irpp,csg,isf) alors que l'investissement de loisir : tableaux, droits d'auteur est t-il systématiquement favorisé.
réponse : l'inculture économique des politiques et les ravages de la pensée unique.
Réponse de le 13/06/2012 à 12:20 :
Parce qu'à l'époque ou Fabius était premier ministre il était aussi marchand d'art et galeristes dans le 6 eme arrondissement de Paris, comme d'autres socialo, et ces gens se sont arrangés pour faire exonérer le marché de l'art de toute taxe !! Voici pour les ?uvres d'art qui ne sont pas soumis à l'isf. Une république exemplaire ??
Réponse de le 13/06/2012 à 13:52 :
MR FABIUS EST RICHICHISME IL A LE TEMPS DE VOUS ATTENDRE.
Réponse de le 13/06/2012 à 18:53 :
Il a le temps de m'attendre ? Meme si je ne pas sur de vous comprendre parfaitement je suis d'accord sur un point Fabius peut être catalogué comme riche, alors qu'en meme temps il fait partie des sociopathe qui veulent leurs morts. Mais ce n'est pas ça qui l?empêchent de faire la morale aux autres, bien sur...
a écrit le 13/06/2012 à 8:49 :
A propos de l'héritage, on note que la richesse est une affaire familiale, construite sur plusieurs générations. Ce qui est vrai pour les riches l'est encore plus pour les pauvres : la sortie de la pauvreté est un processus qui requiert plusieurs générations d'efforts constants, de travail acharné et de valeurs familiales que les enfants héritent de leurs parents. Il y a deux moyens qui permettent à une famille pauvre de s'extraire de sa condition initiale sur plusieurs générations : l'immobilier et la facilité de transformer son travail, son épargne, en capital. Les politiques publiques qui, avec des taxes et des réglementations, contrarient la propriété privée maintiennent les populations dans la pauvreté. Les politiques liberticides conduisent inéluctablement à l'appauvrissement et la misère.
Réponse de le 13/06/2012 à 9:05 :
je suis d'accord avec toi, la richesse se construit sur le long terme et en épargnant.
par contre ce sont les politiques protectionnistes de gauche qui conduisent inéluctablement à l'appauvrissement. ce genre de politique taxe encore et encore ceux qui ont et epargne pour donner a ceux qui n'ont rien et dilapide tout!
Réponse de le 13/06/2012 à 9:05 :
je suis d'accord avec toi, la richesse se construit sur le long terme et en épargnant.
par contre ce sont les politiques protectionnistes de gauche qui conduisent inéluctablement à l'appauvrissement. ce genre de politique taxe encore et encore ceux qui ont et epargne pour donner a ceux qui n'ont rien et dilapide tout!
Réponse de le 13/06/2012 à 9:05 :
je suis d'accord avec toi, la richesse se construit sur le long terme et en épargnant.
par contre ce sont les politiques protectionnistes de gauche qui conduisent inéluctablement à l'appauvrissement. ce genre de politique taxe encore et encore ceux qui ont et epargne pour donner a ceux qui n'ont rien et dilapide tout!
Réponse de le 13/06/2012 à 9:17 :
Oui mais c'est incompatible avec la mentalité française consistant à subventionner la natalité, les allocs familiales incitent les pauvres à avoir des gosses avant de se constituer un moindre patrimoine...
Réponse de le 13/06/2012 à 10:15 :
Les allocs familliales concernent egalement les riches.Merci de ne pas dire de grosses conneries
Réponse de le 13/06/2012 à 11:12 :
C'est faux les millionnaires ne bénéficient d'aucune allocation, alors qu'ils sont ceux qui paient le plus d'impot et de taxe.
Réponse de le 13/06/2012 à 11:59 :
pour les alloc il me semble que ce soit minime dans le budget et les taxes....

Bref c'est pas le sujet

Réponse de le 13/06/2012 à 12:24 :
Oui mais ce n'est pas une raison pour ne pas répondre à ces inepties.
Réponse de le 13/06/2012 à 16:28 :
rb, tu as tout à fait raison.
Réponse de le 13/06/2012 à 17:42 :
et bien non il a entièrement tord, vérifier par vous memes et vous verrez que les allocations sont soumises aux revenus, et passé un certain niveau de revenu vous payer mais vous ne touchez plus aucune aide, donc vous et votre ami Rb vous avez tord, une fois de plus.
a écrit le 13/06/2012 à 8:38 :
Vive la spéculation immobilière et l'héritage !!!
Réponse de le 13/06/2012 à 11:13 :
Qu'attendez vous pour prendre les memes risques, et les memes sacrifices que les entrepreneurs qui ont réussis plutot que de tendre la main constamment auprés de l'état et de profiter des richesses des autres ?
Réponse de le 13/06/2012 à 13:54 :
LES CAS SOCIÉTÉ....ONT PLUS DE FRICS ET CADEAUX QUE LES MILLIONNAIRES
Réponse de le 13/06/2012 à 14:07 :
Ce sont mes grands parents qui ont pris des risques, moi je profite et fructifie en faisant de l'investissement dans le foncier. Je dis vive car je suis issu d'une famille ayant un peu de patrimoine !
Réponse de le 13/06/2012 à 18:38 :
Très bien dans ce cas je ne vois rien à redire, votre patrimoine vient du travail et des risques de vos parents, et de mon point de vue vous ne devriez payer aucun impot sur votre capital, et peu sur vos loyers perçus.
a écrit le 13/06/2012 à 8:11 :
pas étonnant, que cela fasse dans le titre plus de 100 % !!
Réponse de le 13/06/2012 à 8:29 :
On peut justifier sa richesse par un héritage ET par des investissements par exemple

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :