Les pôles de compétitivité plutôt bien notés

 |   |  482  mots
Copyright Reuters
Après avoir fait l'objet d'une évaluation globale en juin, les 71 pôles de compétitivité ont été ensuite soumis à un audit individuel. Les notes sont généralement satisfaisantes mais 17 pôles sont cependant jugés moins performants. Certains risquent une délabellisation.

Les 71 pôles de compétitivité  créés depuis leur instauration ennovembre 2004  ont fait l'objet d'une évaluation individuelle réalisée par le consortium BearingPoint-Erdyn-Technopolis ITD,. Ces notations individuelles sont le deuxième volet du processus d'évaluation de la politique des pôles dont le rapport global a été remis au gouvernement le 19 juin dernier. Globalement, au terme de cet audit, les conclusions des évaluateurs sont dans leur ensemble positives. Seuls 17 pôles sont qualifiés "moins performants" (voir tableau ci-dessous) . Déjà, en 2010, après évaluation, 6 pôles avaient été délabellisés et 6 nouveaux pôles labellisés dans les écotechnologies.

Satisfaction globale

Selon le gouvernement, ces appréciations  " traduisent la montée en puissance et la professionnalisation des pôles de compétitivité".... Créés à l'initiative de Jean-Pierre Raffarin alors Premier ministre.. A l'automne, le gouvernement   indiquera, les grandes lignes de la politique qu'il entend mener. Pour ce faire, pour chacun des pôles, un dialogue avec les collectivités territoriales s'engagera au cours des prochains mois, notamment dans le cadre de la contractualisation entre les pôles et les pouvoirs publics. Cette nécessité de partenariat entre l'Etat et les régions pourt mieux assurer la cohérence de la conduite des pôles correspond justement à une demande de six présidents de pôles reçus le 24 juillet par Fleur Pellerin , ministre délégué aux PME , à l'Innovation et à l'Economie numérique. 

Risque de délabellisations pour les pôles moins performants

Par ailleurs, confirmant les informations de La Tribune, les 17 pôles dont les résultats sont jugés "moins performants" vont avoir  tout le mois d'août pour travailler leur argumentaire avant l'oral de rattrapage qu'ils passeront en septembre devant un jury composé de la DGCIS et de la DATAR. Parce que les pôles ont un rôle majeur dans la structuration économique des territoires, les responsables des collectivités territoriales pourraient être aussi conviés à cet examen.... qui pourraient déboucher sur de nouvelles délabellisations.

  

Très performants :
Aerospace Valley, Agrimip, Arve Industries, Axelera, Cap Digital, Capenergies, Eurobiomed, IAR, Images & Réseaux, I-Trans, LUTB, Lyonbiopole, Mer PACA, Minalogic, Moveo, Pegase, Systematic, Techtera, Tenerrdis, Vitagora
Performants :
Advancity, Alsace Biovalley, Aquimer, Astech, Atlanpole, Cancer Bio Santé, Céramique, Céréales Vallée, Cosmetic Valley, Derbi, Elopsys, EMC2, ID4Car, Imaginove, Materalia, Mer Bretagne, Novalog, Nutrition Santé Longévité, Optitec, Pôle européen de l'industrie des fruits et des légumes, Plastipolis, Pôle nucléaire Bourgogne, Finance Innovation, Risques, Route des lasers, S2E2, Solutions communicantes sécurisées, Transactions électroniques sécurisées, Trimatec, Valorial, Végépolys, Véhicule du Futur, Viaméca

Dont pôles 2010 : Alsace Energie Vie, Dream

Moins performants :
Elastopole, Fibre, Hippolia, Maud, Medicen, Microtechniques, Produits, arômes, senteurs et saveurs, Industrie du commerce, Qualimed, Qualitropic, Up-tex, Xylofutur

Dont pôles 2010 : Avenia, Eau, Hydreos, Team

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/08/2012 à 7:42 :
ce qui est intéressant c'est que ces pôles me sont parfaitement inconnus.
Quel est le pôle en seine-maritime ???
le public devrait être informé de l'existence de ces pôles, déjà pour aller les visiter, ce qui amènerait les français à s'intéresser à leurs entreprises et à leur industrie.
Réponse de le 01/08/2012 à 13:18 :
Excellente idée et surtout les visites de collégiens !
a écrit le 31/07/2012 à 22:54 :
Parler compétitivité c'est une bonne chose. Dans la zone certains exportent, les allemands, les italiens, certains importent, les français. Qu'ils apprennent à nager c'est une bonne chose, car nous sommes un titanic, c'est marant ça finit en ici comme vercingétoric. Si les salaires viennent de la production, chez nous ils viennent de la dette, donc demain il n'y en a plus... soyons réalistes, nous n'avons pas d'activité. Or c'est des dizaines de millions d'emplois qu'on peut inventer, nous faisons donc de la déflation associée à la récession, c'est nouveau.
Réponse de le 01/08/2012 à 7:43 :
je n'ai pas compris votre commentaire.
a écrit le 31/07/2012 à 19:24 :
C'est ennuyeux qu'ils soient bien notes: conçus par Sarkosy! Il faut donc les supprimer!
Réponse de le 31/07/2012 à 20:18 :
Rouge a t'il lu l'article ? Il me semble que c'est Raffarin qui les a crées comme le début de la réforme des retraites des fonctionnaires ! C'est vrai que sarko nous a bassiné que Chicac n'avait rien fait !
Réponse de le 01/08/2012 à 7:58 :
Pour se grandir, Nico a toujours eu besoin de rabaisser les autres !
Sinon sur le fond de l'article : tant mieux si les résultats sont satisfaisants car on pouvait craindre la bureaucratie et les détournements ...
Réponse de le 01/08/2012 à 9:34 :
Ne jugeons pas une personne pour ce qu'elle était mais pour ce qu'elle a fait.. Perso, j'avais plus confiance en sa politique que ce nouveau gouvernement..
Réponse de le 01/08/2012 à 10:03 :
Mr Raffarin a commencé la réforme des retraites par imposer une journée de solidarité, en l?occurrence le lundi de Pentecôte. Cette dernière a été supprimée par la suite sous la pression des syndicats !! Nicolas Sarkozy a été un peu plus loin dans la réforme des retraites il me semble !!
Quant à dire que Nicolas Sarkozy avait besoin de "rabaisser les autres" c'est faux ! Je crois qu'Hollande fait beaucoup mieux dans ce domaine ! vous devez certainement confondre les deux !
Pour en revenir aux pôle de compétitivité, même si c'est Raffarin qui les a mis en place (et c'est tant mieux!) il fallait quand même pouvoir maintenir le cap : chose qui n'est pas du tout évidente pour le gouvernement actuel. Avec toutes les mesures et lois qui sont mises en place et celles que Nicolas Sarkozy avait mis en place et qui sont supprimées par Hollande je ne suis pas sûre du tout que l'on obtienne les mêmes résultats d'ici quelques années !!
Réponse de le 01/08/2012 à 12:54 :
Nico sur les retraites : un tout petit peu plus loin en effet (il a acheté la paix sociale en bétonnant les régimes spéciaux).
Pour le reste, tout le monde sait que Nico passait ses journées à traiter ses collaborateurs de "nuls" et a tirer la couverture à lui (ce qui avait le don d'énerver prodigieusement ses partenaires européens). Bref son "hyperprésidence", c'était surtout de l'affichage médiatique destiné à faire oublier que sous son règne, l'étatisme et le radical socialisme n'ont jamais été aussi puissants !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :