Bernard Thibault : Medef ou salariés, il faut choisir !

 |   |  267  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Bernard Thibault a dit ne pas interpréter la présence de Jean-Marc Ayrault à l'Université d'été du Medef. Mais il prévient, le gouvernement devra choisir entre intérêts des salariés et intérêts défendus par le Medef. Et, "alarmé" par la situation du pays, Bernard Thibault a annoncé une journée de mobilisation le 9 octobre prochain.

En marge de l'Université d'été du Medef et au lendemain d'une réunion des Fédérations et des Unions départementales, Bernard thibault, l'emblématique numéro un de la CGT, s'est dit alarmé par la situation de la France.

Prendre "la mesure de l'urgence et des attentes"

"La liste d'entreprises réduisant leur potentiel de production est considérable" a-t-il martelé. Et le gouvernement doit prendre "la mesure de l'urgence et des attentes, selon le leader syndical. Ainsi a-t-il promis une journée de mobilisation pour la défense de l'industrie le 9 octobre prochain.

Medef ou salariés, il faut choisir

Et Bernard Thibault met en garde. Pour le leader cégétiste, qui a voté Hollande, "le gouvernement va s'apercevoir qu'il ne pourra pas être d'accord avec tout le monde. Car selon lui, il n'est pas possible d'être "d'accord avec un Medef qui prône plus de flexibilité, un abaissement du coût du travail, et avec la majorité des salariés qui, elle, a contribué au changement de majorité politique".

Ayrault au Congrès :  "Pas dans nos traditions"

Il a par ailleurs dit ne pas interpréter la présence de Jean-Marc Ayrault à l'Université du Medef comme un soutien au Medef en rappelant que l'organisation patronale ne s'était pas déclarée favorable à l'alternance politique lors des dernières élections. Mais interrogé sur une éventuelle présence de membres du gouvernement au Congrès de mars 2013 à Toulouse, la réponse a été claire : "Ce n'est pas dans nos traditions". 

 Suivre l'Université d'été du Medef en Live sur latribune.fr

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/08/2012 à 18:27 :
c'est clair, on n'est pas pret d'être dans l'état d'esprit des suédois, des patrons et des syndicats qui se causent qui recherchent ensemble des solutions d'intérêt général, et qui avancent à grands pas. Non, ls syndicats sont là pour faire de la politique, maintenir la lutte des classes..sans doute que Thibault va nous parler des cadences infernales des dockers de marseille qui ont tout bloqué depuis des lustres pour passer de 18h à 15h par semaines, tué plus de 10 000 emplois...bravo, belle réussite ! et les députés et sénateurs ont censuré le rapport sur le financement ds syndicats qui nous coûtent plus de 4 milliards par an ! merci nos députés pour autant de démocratie et de transparence ! quand on vous dit qu'on ne peut pas faire d'économies mais qu'il faut continuer à s'endetter, il faut les croire !
a écrit le 30/08/2012 à 22:29 :
@sauros bon commentaire. Pour le reste, on pense à peu prés tous pareil, même si on "l'exprime" différemment. Et tout cas, pas comme Thibault. Ni le MEDEF d'ailleurs (auquel j'ai appartenu).
a écrit le 30/08/2012 à 22:26 :
La défense des travailleurs, c'est la défense des travailleurs. Je n'arrive toujours pas à voir à quels travailleurs fait référence Thibault, la CGT cheminots dont il est issu ? Ceux-là même prêts à la révolution de papier et prenant leurs retraites à 50 balais alors que le régime général et fonctionnaires vont à 60 ? Les cheminots oppressés par le patronat dont la collectivité finance la retraite à 50 ans ? Non, faut vraiment m'expliquer.
a écrit le 30/08/2012 à 20:26 :
Ce cher Bernard n'a toujours pas compris que la très communiste "lutte des (2) classes" s'était terminée à la fin du 20ème siècle. S'il allait plus souvent chez son coiffeur il serait plus au courant de ce qui se passe dans le monde.
a écrit le 30/08/2012 à 19:08 :
Comme disait un intervenant sur RMC la CGT le syndicat des cocus, c'est à dire ceux qyui se font bananer par des discours creux et sans lendemain d'ailleurs ceux qui se battent vraiement exemple Continental sont rayés de ce syndicat ce qui montre le niveau des responsables de Montreuil. En dehors de la GG de ses leaders dont nous avons vu le grand artiste chez PSA, la CGT mené par un cheminot qui ne connaît pas le mot concurrence, comme la future remplaçante infirmière, un métier des plus noble, mais qui ne connait pas plus la concurrence la CGT TUE LE MONDE DU TRAVAIL ET DETRUIT L'INDUSTRIE FRANCAISE, lorsque les militants s'en rendront compte j'espère qu'il ne sera pas trop tard pour eux et leur famille. Il faut noter qu'un "grand"militant a été nommé il y a peu au conseil économique social et environnemental à 3400? net par mois et oui les militants sans souci se gavent eux aussi avec l'argent public.
a écrit le 30/08/2012 à 17:27 :
On a la plus formidable machine administrative au monde, les meilleurs syndicats du monde, les meilleures écoles préparant à la fonction publique, et on sait tous ou cela nous a mené... Continuons encore un peu, et on devrait très bientot etre en mesure de de plus avoir de problème du tout, faute de combatants. Point positif : Il n'y aura que des ruines à contempler, mais les idéologues auront gagné !!!!
a écrit le 30/08/2012 à 17:00 :
Stupide : l'un n'existe pas sans l'autre
a écrit le 30/08/2012 à 11:41 :
Au lieu de parler deci ou deca dans les "universites?" de je ne sais quoi, il serait tant d'appliquer le plan Hollande pour l'industrie francaise qu'il a bien entendu ete prepare avant son election avec minutie.En tous les cas c'est ce que j'avais cru comprendre,Le temps presse, le peuple bout (bouillir).
a écrit le 29/08/2012 à 23:58 :
Tiens je croyais que Staline était mort. On m'aurait menti ?
Réponse de le 30/08/2012 à 9:14 :
lui si, mais il a eu une nombreuse descendance particulièrement en France.
a écrit le 29/08/2012 à 23:13 :
Ha medef contre ouvrier réflexion complétement stupide
a écrit le 29/08/2012 à 22:31 :

AH ! avis de tempete......chez les fonctionnaires et assimiles biensur vrai ou faux ?,?
a écrit le 29/08/2012 à 21:35 :
Il a raison et vu que ce sont les entreprises qui creent les emplois le choix est vite fait. La cgt degage.
Réponse de le 30/08/2012 à 9:26 :
Nan sans les salariés y'a pas de création de richesse, donc TG
a écrit le 29/08/2012 à 21:08 :
toujours pas de nouvelles des caisses noires du CE EDF
a écrit le 29/08/2012 à 20:45 :
Quand la CGT va-t-elle se préoccuper du sort des retraités polypensionnés qui sont actuellement dans la misère du fait d'un mode de calcul inique ???? Comment la CGT peut-elle se taire face à une injustice aussi scandaleuse ??? Elle devrait réclamer pour nous des indemnités pour réparer le préjudice que nous subissons .
Réponse de le 29/08/2012 à 23:49 :
Vous avez compris que votre syndicat vous a manipulé. Il prospère sur votre misère, et non pour le bien des citoyens, et encore moins pour le pays. Un syndicalisme politisé et ultra bolchévique ne joue que pour lui, et non pour votre bien être, désolé mais vous vous etes trompé.
Réponse de le 30/08/2012 à 9:48 :
Suis d'accord
a écrit le 29/08/2012 à 18:41 :
Pourquoi choisir entre patrons et employés!! les deux sont impliqués dans la vie de l'entreprise ,croire que tous licenciement peut être interdit est utopique ,irresponsable rétrograde ,inconscient.
Réponse de le 29/08/2012 à 19:45 :
Un commentaire facile quant on est à la retraite
Réponse de le 29/08/2012 à 19:56 :
daccord avec sauros!!!!!!!!!
Réponse de le 29/08/2012 à 20:01 :
Non moi je suis d accord avec sorros, mes les patrons doivent ramener la confiance au salarier en arrêtant de tendre des carrotes qu ils ne donnent jamais et les syndicats feraient mieux de faire de l économie que de faire de la politique.... Moi je suis dans une entreprise ou il y a 5 ou 6 syndicat et je suis syndiqué moi même mais comment voulez vous qu un patron arrive à discuter avec 5 syndicat pour faire avancer l entreprise quand au patron faut qu il arrête de bafouer le droit du travail avec des menaces franchement pour moi les 2 m énerve et ne font pas d effort pour travailler ensemble
Réponse de le 29/08/2012 à 23:53 :
J'ai une solution pour vous, faites comme votre patron, osez prendre les risques nécessaires pour créer votre entreprise, et embaucher des salariés. Ainsi vous prendrez votre destin en main, et bon courage vu le niveau de collectivisme et d'ultra fiscalisme qui régne dans ce pays. Et surtout 'oubliez pas, n'ayez jamais la bonne idée de réussir, et de profiter de votre réussite, car vos hommes politiques et vos syndicats n'hésiteront pas à vous le faire payer. Eux ont le droit de grassement vivre sur le dos des contribuables, mais vous vous n'avez pas intéret à profiter de votre argent, sinon vous deviendrez un "salaud de patron voyou".
Réponse de le 30/08/2012 à 9:13 :
@libre, c'est du vécu, bonne représentation de ce qui se passe en France.
Réponse de le 30/08/2012 à 12:50 :
Vécu aussi. Bien expliqué mais en vain je pense...
Réponse de le 30/08/2012 à 13:00 :
A libre : Les patrons dont vous parlez ne sont pas ceux auxquels vous pensez : les patron de PME
Les patrons qu'a Thibault en face de lui n'ont pris aucun risque si ce n'est celui d'utiliser un outil qui ne leur appartient pas. La majorité n'a bénéficié que de leurs relations pour se faire nomer à la tête de ces entreprises (cf manoeuvres de Sarkozy juste avant la présidentielle...)
Il ne me semble pas que la CGT soit présente dans les PME < 50 salariés (ce qui représente 70% de notre tissu d'employeurs
a écrit le 29/08/2012 à 18:34 :
Les salariés et les syndicalistes n'ont pas les mêmes problèmes, tout comme les fonctionnaires. Il existe des comptes qui ne sont pas clairs et qui sont cautionnés par les organisations de patrons. Le fait est qu'un salarié à 9000 francs ne travaille pas parce que c'est injuste.
Réponse de le 29/08/2012 à 19:48 :
Merci Laurent d'articuler pour que votre propos soit compréhensible, notamment la dernière phrase.
a écrit le 29/08/2012 à 18:14 :
quel esprit rétrograde, on est plus aux XIX siecle que diable. quand aurons nous en France des syndicats responsables avec une véritable culture économique comme en allemagne ?
Réponse de le 30/08/2012 à 9:27 :
Mouais les syndicats allemand ils ont permis aux salariés allemand de ne pas voir leur salaire bouger en 20 ans; comme négociation on a vu mieux...
Réponse de le 30/08/2012 à 11:55 :
@RPR-
Tout les peuples n'ont pas la meme intelligence...C'est evident.
a écrit le 29/08/2012 à 18:04 :
Alors, lui (Bernard Thibault) non seulement il a la coiffure des années 60-70 mais il a aussi les idées bien ancrées dans l'ére Soviétique. Quelle abération d'entendre encore un discours de lutte des classes en 2012. Ces syndicalistes sont les complices des politiciens. Ils jouent un jeu dangereux mais qui leur rapporte gros. Ce sont des parasites. Si seulement patrons et ouvriers pouvaient s'entendrent sans faire entrer en ligne de compte ces syndicalistes d'un autre temps. Où alors que les ouvriers créent de vrais syndicats modernes et constructifs.
a écrit le 29/08/2012 à 18:01 :
Les syndicats ont participé à l'appauvrissement de la France en se faisant acteurs et complices d'une politique de transferts, allant des actifs (créateurs de richesses) vers les inactifs, consommateurs de ces mêmes richesses, pourtant insuffisantes (au point qu'il faut depuis des lustres emprunter pour satisfaire leurs demandes !).
Réponse de le 29/08/2012 à 23:55 :
C'est exact !! Et la fin sera comme la logique le veut : Une grande pauvreté pour la France, et un retour de plusieurs décennies en arrière. Bravo le progrès des bolchéviques français, et leurs complices les conservateurs.
a écrit le 29/08/2012 à 17:42 :
L'opposition entre patronat et salariés est une vision du monde absolument artificielle, énième avatar des constructivismes immoraux qui échouent partout et toujours, vision soutenue par un syndicaliste complice traditionnel de l'Etat obèse qui joue la partition habituelle de l'affrontement des populations par l'usage éhonté de boucs émissaires (immigrés pour les uns, riches et patrons pour les autres), au service du renforcement du pouvoir politique illégitime. Le patronat et les salariés sont en réalité victimes communes de l'Etat-providence qui les parasite avec son fisc violent, sa bureaucratie enflée et méprisante, sa corruption ordinaire, ses rentiers fainéants avides d'argent public spolié aux producteurs, ses syndicats qui ne représentent qu'eux-mêmes et son pouvoir politicien qui ne cache même plus sa parfaite vacuité. Le monde réel montre que les créateurs de richesses (salariés, entrepreneurs, investisseurs) sont soumis aux parasites qui profitent de l'excès de pouvoir de la sphère publique au prétexte de l'intérêt général réduit à leur intérêt propre. S'il y a une opposition à analyser et comprendre, c'est l'opposition entre les individus en recherche de liberté, de prospérité et de paix et les Etats obèses pillards hors de contrôle qui cherchent constamment à les assujettir. Découvrez Frédéric Bastiat : "l'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde."
Réponse de le 29/08/2012 à 18:17 :
analyse pertinente
Réponse de le 29/08/2012 à 18:50 :
Bravo, belle synthèse de l'état actuel de la France !
Réponse de le 29/08/2012 à 19:31 :
Pas mal du tout!
Réponse de le 29/08/2012 à 19:49 :
Un peu facile. Propos extrait d'un article du canard enchainé de novembre dernier
Réponse de le 29/08/2012 à 21:37 :
J'adhere a 100%
Réponse de le 29/08/2012 à 21:38 :
Exactement mais les gogos ne le comprennent pas
Réponse de le 30/08/2012 à 9:29 :
"Exactement mais les gogos ne le comprennent pas" et ils ont bien raison car sans état y'a pas d'égalité les loulous
a écrit le 29/08/2012 à 17:17 :
il n?y a , par définition, pas de salarié sans "patronat"...l'opposition frontale et systématiques des intérêts -supposés - des uns contre ceux des autres est par construction , stérile..
Réponse de le 29/08/2012 à 18:24 :
sherpa, vous voulez dire que Marx est mort ?
a écrit le 29/08/2012 à 17:09 :
La journée de mobilisation du 9 Octobre c'est pour défendre les intérèts et privilèges de Bernard .En effet il compte bien préserver son gros salaire et tous les avantages qui vont avec :voiture avec chauffeur ect...ect..pour .les camarades on verra après à condition que l'on puisse "piquer" l'argent aux autres !!
Réponse de le 30/08/2012 à 11:27 :
Je pense de même, sans revendications originales, il faut bien remotiver les adhérents de son syndicat face à la concurrence.
a écrit le 29/08/2012 à 17:02 :
Pas encore en retraite ???
Réponse de le 29/08/2012 à 17:16 :
Tant que je gagne ...je joue !!! et gros.....!!!
a écrit le 29/08/2012 à 17:00 :
non mais quelle idiotie ! tout est lié... si nos syndicats ne comprennent pas ça on est vraiment mal dans ce pays !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :