Le coût des retraites des fonctionnaires grimpe fortement

 |   |  411  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En 2011, l'Etat a dépensé 4,7% de plus pour payer les pensions de ses fonctionnaires. Les régimes de retraite des fonctionnaires représentent 66 milliards, soit un quart du total des dépenses au titre de la vieillesse. La réforme de 2010 induira une économie de 3,22 milliards en 2015

Voilà une dépense de l'Etat qui n'est pas près de diminuer. En 2011, le coût des retraites des fonctionnaires a augmenté de 4,7%, selon le rapport sur les retraites de la fonction publiques, annexé au projet de budget 2013. 46,9 milliards d'euros ont servi à financer les pensions des 2,3 millions d'agents de l'Etat, civils ou militaires, qui ont pris leur retraite (37,7 milliards pour les civils et 9,2 milliards pour les militaire)
Cette hausse de 2011 marque une accélération du phénomène par rapport à 2010, mais non son apparition : les dépenses de pensions à charge de l'Etat on crû de près de 160% depuis 1990, augmentant, en moyenne, de 4,7% l'an. Pour une bonne part, c'est dû à la hausse du nombre de retraités. Mais pas seulement. La première source d'augmentation de ce budget tient à l'augmentation de la pension moyenne. Celle-ci s'accroît de 2,9% par an depuis 1990.
Pour une bonne part, cela s'explique par l'amélioration des carrières des fonctionnaires partant en retraite. Depuis 2003, les pensions sont revalorisées selon l'indice des prix, et non comme le point d'indice de la fonction publique.

66 milliards d'euros de dépenses en 2011, soit 3,3% du PIB

Pour évaluer le coût de la retraite de l'ensemble des fonctionnaires, il faut aussi prendre en compte le régime spécifique aux hôpitaux et collectivités locales, la CNRACL. Il compte 2,2 millions de cotisants pour 1,1 million de pensionnés.
Au total, si l'on inclut en outre le régime dédié aux ouvriers d'Etat (107.000 pensionnés), les régimes de retraite de la fonction publique ont dépensé 66 milliards d'euros en 2011, soit un quart de l'ensemble des dépenses comptabilisées en France au titre de la vieillesse. Et 3,3% du PIB.

Faible impact de la réforme Sarkozy
La réforme des retraites voulue par Nicolas Sarkozy, en 2010, avait prévu de limiter le coût de ces régimes. Mais son impact s'avère limité, selon des projections actualisées. Ainsi, elle améliorerait le solde du régime des fonctionnaires d'Etat à hauteur de 1,77 milliard d'euros (0,97 milliard via une économies sur les dépenses, liée au passage progressif de l'âge de départ en retraite à 62 ans, et 0,8 milliard en recette via le relèvement des taux de cotisation). S'agissant de la CNRACL, l'amélioration de son solde annuel serait de 1,45 milliard d'euros en 2015. La réforme Sarkozy améliorerait donc la situation globale des régimes de retraite de la fonction publique de 3,22 milliards d'euros en 2015.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/03/2013 à 12:20 :
L'allongement de la durée de vie et le "Papy boom" qui fait suite au "Baby boom" des années 50 font qu'il y a de plus en plus de retraités... et cela concerne tout le monde: public et privé. Par conséquent, si on doit réduire un peu les retraites (en tous cas celles supérieures à 900/1000? mensuels) il faut que dans un souci d'égalité toutes les retraites (du public commes du privé) soient diminuées du même pourcentage. Traiter tout le monde de la même façon est le meilleur moyen d'éviter de dresser les uns contre les autres.
Réponse de le 20/08/2015 à 18:05 :
Les américains et chinois sont plus maures que les gogos européens particulièrement les français.
a écrit le 18/02/2013 à 11:20 :
je n'ai pas remarquer que le calcul de ma retraite incluait mes primes dans le privé c'est 50% du salaire de base je peus le ^prouver
Réponse de le 17/06/2013 à 15:11 :
certaines primes sont prisent en compte pour le calcul de la retraite des fonctionnaires alors que pour le privé, seul compte le salaire statutaire aux yeux de la CNAVS
a écrit le 06/02/2013 à 12:22 :
si les retraites des fonctionnaires étaient calculés comme celles du privé ,une partie du problème serait résolue et tous les français seraient traités de la même façon ce qui serait juste sachant que les salaires du privé sont maintenant supérieurs à celle du privé !! Ce ne serait que justice sociale !!
Réponse de le 06/02/2013 à 15:33 :
??????
Réponse de le 12/02/2013 à 22:24 :
Vous n'avez rien compris. Le calcul du public est plus désavantageux que celui du privé car l n'inclut pas les primes! Arrêtez de répéter ces contre-vérités!
Réponse de le 14/02/2013 à 14:33 :

vous avez effectivement raison, les primes ne sont pas comptabilisées sauf artifices de dernier année qui ne peuvent être ingnorées (changement de grade 12 mois avant la retraite...) mais sans vouloir polémiquer et en restant objectif, il conviendrait d'aligner le public et le privé pari passu en prenant en compte les primes, la moyenne des 25 dernières années, le même taux de calcul...mais faites votre calcul, ce n'est qu'au delà de 33% de primes sur salaires qu'un fonctionnaire est perdant par rapport au privé...je doute fort que les fonctionnaires acceptent de faire ce sacrifice car rares sont ceux qui ont des primes aussi élevées.
Réponse de le 17/02/2013 à 11:44 :
Ce que vous oubliez de dire, c'est que l'agent promu en fin de parcours s'engage à quitter la fonction publique en signant sa demande de départ.
Réponse de le 25/02/2013 à 7:42 :
Et alors ? Dans quelle entreprise peut on faire un tel cadeau de depart aux frais du contribuable ? La promotion de derniere minute surdimensionne la retraite du mec et c' est le contribuable qui en prends pour 25 ans.
Réponse de le 16/03/2013 à 16:27 :
Je suis bien d'accord, il n'est vraiment pas normal que les retraites des fonctionnaires soient calculées sur les derniers salaires gonflés artificiellement au cours de leur dernière année de vie professionnelle; je ne comprends d'ailleurs pas que l'Etat soit complice et favorise cette injustice: les promotions des futurs retraités fonctionnaires ne sont-elles pas validées par leur hierarchie? Les fonctionnaires ne sont-ils pas au service de l'Etat que nous représentons tous, sans distinction? Si par aillueurs leurs primes ne sont pas prises en compte dans le calcul de leur retraire, les salaries du privé perdent également un grand nombre d'avantages dont parfois une participation aux bénéfices et/ou intéressement - qui compensent assez souvent des salaires de base peu élévés..........- en effet les remunérations annuelles sont souvent sous forme de "package".
Enfin, je voudrais également souligner que les salariés du privé et plus particulièrement les cadres ont parfois une partie significative de leur rémunération sous forme de primes d'objectifs.......toujours plus élevés (les objectifs, pas les primes!).
Il faudrait certainement que nos amis politiques refondent le système de manière plus équitable.
a écrit le 31/01/2013 à 9:22 :
les promesses Hollande auront bientôt vécues.
a écrit le 28/01/2013 à 16:21 :
Collectif "Sauvegardes Retraites" 2013 sera l'année de la réforme des retraites

http://www.sauvegarde-retraites.org/

Retraite : comparaison public-privé.
http://www.sauvegarde-retraites.org/campagne-d-action-retraite.php

Désindexation des pensions : les efforts doivent être partagés par tous
http://www.sauvegarde-retraites.org/dossier-retraite-du-mois.php

a écrit le 27/01/2013 à 16:48 :
Ce qui sauverait le régime de retraite serait une suppression des régimes spéciaux y compris celui de nos "chers" élus et le plafonnement des rémunérations
Réponse de le 06/02/2013 à 12:24 :
mais malheureusement nos élus et les régimes spéciaux se prennent pour des seigneurs et prennent les gens du privé pour des serfs à leur service !!!
Réponse de le 25/02/2013 à 14:58 :
@Max85 : Vous et moi serons morts avant que cela n'arrive!!
Il n'y a aucun espoir pour ce pays qui sera définitivement en faillite à la fin du septennat, puisque sa dette sera autour de 120%/PIB.
Réponse de le 16/03/2013 à 16:29 :
Septennat dites-vous?
a écrit le 27/01/2013 à 15:22 :
pourquoi dans ces conditions ne fait on pas comme pour le privé aligner sur les 25 meilleures années et pourquoi autant d'embauches dans l'éducation nationale un exemple à la rentrée on a embauche 6000 enseignants mais, publié en décembre la violance dans les écoles a augmenté de 14% entre septembre et décembreo où sont donC PLANQUE CES FONTIONNAIRES peut etre comme filippetti en décembre) AU SOLEIL
Réponse de le 28/01/2013 à 12:59 :
Attention au effets d'annonces : certes 6000 postes d'enseignants ont été budgétés, pour autant il n'y a pas foule pour occuper ces postes. Peut être que la carrière d'enseignant n'est elle pas si rose que cela et que la planque ne l'est pas tant que cela ...
La violence quant à elle provient de la société pas du corps enseignants mais à force de dénigrer les fonctionnaires ou non d'ailleurs (certains et de plus en plus n'ont pas la sécurité de l'emploi) on arrive à des situations telle que celle là ...
Réponse de le 28/01/2013 à 16:49 :
Les enseignants sont mal formés. On récupère trop souvent les paumés des facs qui après avoir fait philo etc se demandent ce qu'ils vont faire et finissent par faire "prof" par manque d'idées et par facilité!!!! Commençons par trier (en supprimant l'IUFM) et former après on verra !!!! On pourra récompenser ceux qui se tapent le boulot ingrat. Maintenant à la litanie sur le mépris du corps enseignant, je répondrais que "ils l'ont bien chercher"!!! Je les invite à échanger de place, de cotisations et de retraite avec les français du privé, histoire de voir un peu comment cela se passe ailleurs et d'arrêter de se regarder le nombril !!!! Cela devrait en calmer un grand nombre!!!
Réponse de le 01/02/2013 à 18:37 :
@matheo : vous avez raison de comparer l'augmentation du nombre d'enseignants de 10 % et celle de la violence. Cela prouve bien que ce sont très majoritairement les enseignants qui sont violents. Déjà qu'ils nous coûtent chers !
Réponse de le 05/02/2013 à 15:44 :
pour répondre à boaf et à stat. Si j'en juge par les fautes d'orthographe et le contenu débile de leurs propos, je comprend qu'ils n'aiment pas les profs. En effet, ils devaient être de fameux cancres à l'école!...
Réponse de le 13/02/2013 à 11:08 :
Boaf: ce que vous dites est inexact. les prefessuer des écoles sont recrutés sur concours et doivent être titulaires d'un master2, soit bac+5. Et oui, renseignez- vous avant de dire autant d'idioties....
Réponse de le 13/02/2013 à 11:09 :
j'ai été tellement choquée par vos propos Boaf, que j'en ai fait des fautes de frappe: lisez donc: professeur!
a écrit le 23/01/2013 à 21:29 :
Le regime de retraite des fonctionnaires est ANTICONSTITUTIONNEL . Un privilège , un scandale . Je suis pour la defense des services publics , pas pour celui des statuts , payés par une majorité de français . Tous les actifs de 18 a 40 ans devraient defiler dans la rue . EGALITE DEVANT LA RETRAITE . Tout simplement .
Réponse de le 21/02/2013 à 12:54 :
Hélas comme beaucoup, vous parlez sans connaitre le sujet. En tant que fonctionnaire mon salaire est de 30? au dessus du smic et le reste est des primes (j'ai 45 ans). A ma retraite, mon salaire sera rattrapé par le smic donc 25 meilleures années ou dernier salaire ça ne changera rien. Comme à chaque fois il y a beaucoup de fantasmes de part et d'autres car il est bon de diviser les français (à droite on s'en ait fait une spécialité).
On paie 50 milliards d'intérêt de la dette chaque année et de cela on ne débat jamais. Pendant que les français se jalousent et cherchent des bouc émissaires les profiteurs de la "crise" continuent de se goinfrer. Pensez y.
a écrit le 26/12/2012 à 18:21 :
L'association Sauvergarde Retraites dit que, si, EN TOUTE EGALITE DE TRAITEMENT, on calculait le montant des pensions des fonctionnaires et régimes spéciaux comme ceux du Privé (référence de 25 ans et non 6 mois, qui sont, par surcroît, "gonflés" par des prime ou promotion) on économiserait 20 MILLIARDS D EUROS PAR AN !... La Presse ne relaie pas suffisament cette information !
Réponse de le 01/02/2013 à 18:41 :
Le calcul de la retraite se fait sur les salaires hors primes. Or les primes on un part importante du salaire total des enseignants. Pourquoi çroyez vous que les syndicat demandent de transformer les primes en salaire si cela n'avait qu'une on séquence pur les retraites ?
Réponse de le 06/02/2013 à 3:37 :
Ah bon ?! Et qu'est ce qui se passerait si les primes etaient transformees en salaire ? On rajouterait quelques dizaines de milliards au deficit de l'Etat. Mais c' est pas grave, un Etat, ca ne fait pas faillite.. L' Argentine, la Grece, ca ne risque pas d' arriver en France, hein ? Et puis de toute facon ceux qui ralent n' ont qu'a passer les concours.. Les concours ca donne tous les droits, en particulier celui de s'abstraire de la realite economique et budgetaire du Pays dans lequel on vit. On est les champions d'Europe du nombre de fonctionnaire par habitant; on a un deficit budgetaire massif sans meme que les cotisations retraite des fonctionnaires d'Etat ne soient reconnues comme des charges. On a ni croissance, ni perspective de croissance car on est pas competitif.. Mais c' est pas grave. Je veux dire que ceux qui vont se faire licencier chez Peugeot, chez Goodyear, ben ils n'avaient qu' a passer des concours et devenir fonctionnaire. On est quasiment les champions d'Europe des charges sociales. Ce qui est un peu normal vu qu'il faut bien que ceux qui travaillent et produisent de la richesse cotisent, et payent des impots (taxe professionnelle) pour ceux qui ne produisent pas grand chose mais ont passe des concours.
On a un systeme Etatique et administratif non competitif, et on s'imagine que cela n'a pas d'impact sur la competitivite des entreprises qui financent ca et en meme temps doivent affronter la concurrence internationale..
Réponse de le 21/02/2013 à 13:00 :
Etudiez la façon dont l'Argentine s'en est sorti vous serez surpris. Votre message est truffé de contre-vérités: nous sommes le troisième pays le plus compétitif d'europe, les USA, les scandinaves ont des charges plus élevées que nous (pour les USA, le système de santé étant privatisé il faut le rajouter aux chiffres officiels).
Réponse de le 25/02/2013 à 8:08 :
La France est au 11eme rang Europeen pour la competitivite pas au 3eme. Bien sur Il y a des gens qui confondent Productivite et Competitivite. La Productivite, cad la VA produite par salarie a beau etre elevee en France, comme cela ne s' accompagne pas d' un dynamisme commercial (perte de part de marche, deficit commercial en hausse), et que le taux de marge des entreprise est tres faible, c' est plutot un indice de vulnerabilite : on a plein de futur chomeurs tres "productifs" mais pas competitifs.
a écrit le 15/12/2012 à 11:44 :
Je suis d'accord pour dire que les régimes spéciaux du privé ou du public devraient être capable de s'autofinancer, ou alors, il faut qu'ils rentrent dans le régime général respectivement du privé ou du public.
Ceci dit en même temps, quand on passe un concours de la fonction public, l'état employeur doit être capable aussi de respecter ses engagements prévus, en particulier de salaire et de retraite. Le fonctionnaire, s'en fiche lui du financement de l'état, il veut juste que l'état respecte ses engagements.
Réponse de le 21/01/2013 à 19:27 :
Je suis bien d' accord avec vous , ce n'est pas les fonctionnaires les fautifs mais à l' état qui a donné des avantages énormes aux fonctionnaires par rapport au privé ,car nos élus en font parti et ont surtout pensé à eux .
Réponse de le 01/02/2013 à 18:45 :
Si 55% des élus sont actuellement fonctionnaires, le secteur privé sous Sarkozy représentait 51% des élus.
a écrit le 14/12/2012 à 23:52 :
Le gouvernement s?apprête à réaliser un casse sur les retraites des 20 millions de salariés du privé dans la plus grande discrétion, révèle l?association Sauvegarde Retraites. Il profite du changement de statut de La Poste pour remplir les caisses de l Ircantec, régime de retraite bénéficiant aux élus et fonctionnaires non titulaires. Et ce sont les cotisants de l Arrco et de l Agirc, c?est-à-dire les salariés et cadres du privé, qui sont détroussés. Le tour de passe-passe au profit du public orchestré par Christian Estrosi, ministre de l?Industrie, est une première.

Pour comprendre, il faut savoir que les employés de La Poste embauchés avant 1990 ont un statut de fonctionnaire et la retraite qui va avec. Depuis 1990, les pensions des postiers relèvent de l?Ircantec et, à partir de cette année, les nouveaux embauchés tomberont dans le régime commun (Sécurité sociale plus Arrco-Agirc). À l occasion de ce changement, le Sénat a fait passer un amendement accepté par Christian Estrosi qui prévoit que l Ircantec recevra une soulte du régime Arrco-Agirc. On parle de 5 à 6 milliards d?euros, rien à voir donc avec un pourboire ! L?argument avancé pour justifier la soulte est spécieux, estime Sauvegarde Retraites.

C?est Robin des Bois, mais à l envers, car on vole les pauvres pour donner aux riches. Passons sur le fait que le régime de l Ircantec est plus généreux (on cotise moins pour un meilleur rendement) que celui de l?Agirc-Arrco. On retient surtout que les finances de l?Ircantec sont plus saines. C?est que le nombre d?élus et de contractuels (collectivités locales, fonction publique d?État, hôpitaux) ne cesse d?augmenter, ce qui fournit une armée de nouveaux cotisants (643.000 en 10 ans) qui font terriblement défaut au privé à cause des ravages du chômage.

Comment pareil hold-up peut-il se produire dans le plus grand silence ? Les sénateurs, en votant l amendement, ont défendu les intérêts des élus auxquels ils doivent leur mandat. L État employeur, en soutirant de l?argent à l?Agirc-Arrco, fait des économies. Quant aux syndicats, s ils ne pipent mot, c?est parce qu?ils sont surreprésentés dans le public. Même la CGC, dont on pourrait s?attendre qu?elle défende la retraite des cadres (Agirc), reste en retrait. Et pour cause, elle assure la présidence de l Ircantec? Tout le monde y trouve donc son compte, conclut Sauvegarde Retraites. Tout le monde sauf l?énorme masse des salariés du privé qui va se faire plumer. Voilà qui augure mal des discussions sur la réforme du régime des retraites

Réponse de le 17/07/2013 à 15:08 :
Vos caisses sont vides et déficitaires depuis longtemps, l'état par des moyens douteux maintient tout cela en équilibre, seulement ce jeu ne pourra pas durer très longtemps.Oubliez le duel privé public quant les générations à venir auront tout cassé.
a écrit le 14/12/2012 à 12:47 :
Ce n'est pas un problème, le contribuable va payer .... Pour le contribuable travaillant dans le secteur privé, il va payer pour lui une première fois et une deuxième fois pour les fonctionnaires. On vit une époque formidable !!!!
Réponse de le 14/12/2012 à 13:31 :
les fonctionnaires ont une caisse de retraite qui leur est propre. Alors, arrêtez de dire n'importe quoi. Les fonctionnaires paient les retraites des fonctionnaires. La difficulté réside dans la vue à court terme: "supprimons des emplois publics, ça coûtera moins cher..." dans le même temps, les cotisations ne rentrent plus dans les caisses. Il en va de même pour le "privé" avec tous ces patrons qui licencient, qui délocalisent... Plutôt que de continuer à bêtement nourrir la lutte des classes "public-privé", réfléchissez un peu. Oubliez votre haine du fonctionnaire.
Réponse de le 14/12/2012 à 13:47 :
Ahhh! parce que la retraite versée aux employés de la SNCF par exemple n'est pas payée à travers le budget de l'état? Le chiffre d'affaires de la SNCF suffirait à peine pour payer le coût social de l'entreprise. belle justice sociale !!! Retraite à 50 ans pour les cheminots, santé gratuite et j'en passe. Alors les fonctionnaires, ras le bol de vous entendre jouer les victimes!!
Réponse de le 14/12/2012 à 13:52 :
@desinformation: d'ou l'utilite d'un regime de retraite par capitalisation, ce qui evite de genre de problemes (les actifs d'aujourd'hui cotisent pour leur retraites de demain...)
Réponse de le 03/02/2013 à 17:22 :
@désinformation:
jamais les fonctionnaires n'ont eu de caisse retraite pour leur retraite, tout simplement parce que leur retraite est un salaire différé.
La seule caisse qu'ils ont est la PREFON, caisse de retraite complémentaire.

Renseignez-vous plutôt que de sortir de telles âneries.
a écrit le 22/11/2012 à 17:18 :
Vite recrutons-en d'autres ! Il y a urgence ! Plus de flics sur les routes et plus de profs pour allonger la liste de ceux en arrêts maladie. Dépêchons-nous car comme le dit Moscovici toutes les conditions sont là pour sortir de la crise...
Réponse de le 22/11/2012 à 17:53 :
tout à fait d'accord avec vous , hollande veut remette 60 milles prof , un nombre important de policier etc etc si lui qui nous coule la france
a écrit le 22/11/2012 à 17:18 :
Pas étonnant en prenant en compte des 6 derniers mois. Surtout avec des promotions un an avant le départ le plus souvent.
a écrit le 22/11/2012 à 15:19 :
C?est Robin des Bois, mais à l?envers, car on vole les pauvres pour donner aux riches. Passons sur le fait que le régime de l?Ircantec est plus généreux (on cotise moins pour un meilleur rendement) que celui de l?Agirc-Arrco. On retient surtout que les finances de l?Ircantec sont plus saines. C?est que le nombre d?élus et de contractuels (collectivités locales, fonction publique d?État, hôpitaux) ne cesse d?augmenter, ce qui fournit une armée de nouveaux cotisants (643.000 en 10 ans) qui font terriblement défaut au privé à cause des ravages du chômage.

Après les élections régionales de mars, le gouvernement a promis une nouvelle réforme des retraites. Étrangement, pour l?heure, il déploie son zèle pour défendre l?Ircantec, dont les 2,6 millions de cotisants ne sont en fait que des oiseaux de passage : soit parce que des élus perdent leurs mandats soit parce que des non-titulaires vont dans le privé ou deviennent fonctionnaires (la durée moyenne de cotisation à l?Ircantec est de seulement 8 ans et 11 mois). Ce régime spécial n?a, certes, pas échappé à la réforme des retraites, mais restera plus avantageux que celui du privé.

Comment pareil hold-up peut-il se produire dans le plus grand silence ? Les sénateurs, en votant l?amendement, ont défendu les intérêts des élus auxquels ils doivent leur mandat. L?État employeur, en soutirant de l?argent à l?Agirc-Arrco, fait des économies. Quant aux syndicats, s?ils ne pipent mot, c?est parce qu?ils sont surreprésentés dans le public. Même la CGC, dont on pourrait s?attendre qu?elle défende la retraite des cadres (Agirc), reste en retrait. Et pour cause, elle assure la présidence de l?Ircantec? Tout le monde y trouve donc son compte, conclut Sauvegarde Retraites. Tout le monde sauf l?énorme masse des salariés du privé qui va se faire plumer. Voilà qui augure mal des discussions sur la réforme du régime des retraites prévues après les élections régionales de mars.

a écrit le 22/11/2012 à 15:15 :
Collectif Sauvegarde Retraite au 53 rue vivienne, 75105 Paris Cedex 02.

Le budget retraite des fonctionnaires est en pleine explosion : 15 Milliards d'euros supplémentaires entre 2006 et 2012, encore 15 Milliards de plus d'ici 2015...
Et pourtant rien n'est fait pour arrêter cette dépense effrénée qui pèse de plus en plus lourd sur le BUDGET de l'ETAT et donc sur les CONTRIBUABLES.
Le gouvernement se contente d'augmenter encore impôts et cotisations, qui rogneront un peu plus le niveau de vie de millions de retraités du Privé, alorq qu'on pourrait facilement couper dans les Privilèges-Retraite injustifiés et superflus du Public :
-Retraite anticipée dès 50 ou 55 ans pour plus d'un quart des agents du Public, niveau de retraite 100% garanti, trimestres distribués gratuitement, réversions sans conditions, pension calculée sur les 6 derniers mois de salaire.. Au final, si les agents du public avaient le même régime de retraite que les salariés du privé, on économiserait 20 Milliards d'Euros par an.

Réponse de le 22/11/2012 à 16:18 :
Le Collectif Sauvegarde Retrauite a raison de démontrer les charges des retraites des privlégiés du public par rapport a celles du privé.
Réponse de le 22/11/2012 à 16:54 :
"privilèges-Retraite injustifiés" c'est vraiment n'importe quoi ce que vous racontez. Cela fait bien longtemps que les fonctionnaires souhaitent un alignement du régime de la fonction publique sur celui du privé ! et vous savez pourquoi?, parce que nos primes représentent plus de 20% de notre salaire et qu'elles ne sont pas prises en compte dans le calcul de la retraite ! A métiers équivalent on gagne moins avec une pension publique que privée !! Pourquoi d'après vous N Sazrkosy n'a pas aligné le public sur le privé alors qu'il avait tous les pouvoirs pour le faire??

Parce que si on aligne le public il faut alors réintégrer toutes les primes des fonctionnaires dans le calcul et même si on fait le calcul des pensions sur les 20 meilleurs années cela représente du fait du rajout des primes 40mds de plus en dépenses pour l'Etat alors arrêter de crois que les fonctionnaires sont des privilégiés !! (quid de vos 20 milliards d'économies !)
ha oui les départ à 50 ans 55ans c'est fini ! c'est 60 ou 62 pour les 3/4 des fonctionnaires !!

Pour info : un enfant dans le privé = 2 ans de cotisation retraite pour une mère dans le privé c'est 1 ans dans le public !
Les agents C sont payés en traitement brut sous le smic ce qui est illégal (masqué par des primes non prises en compte pour la retraite !!)
Le délai de carence est appliqué aux fonctionnairex pour le régime général.; c'est étonnant quand on sait que l'on ne cotise pas au régime général et que les 3/4 des salariés, eux, se font rembourser par leur entreprise ce fameux délai de carence.
Nos salaires sont gelés depuis 4 ans !!

La réversion apparemment vous n'y comprenez rien..
Un fonctionnaire décède.; si le survivant est dans le privé il touche la réversion sans souci
si c'est le conjoint du privé qui décède, et si le conjoint survivant est fonctionnaire.. le fonctionnaire peut toujours s'accrocher pour avoir la réversion rapidement. il est où l'avantage pour le salarié du public???

Je continue sur les prétendus avantages du public???

Franchement arrêtez un peu vos crises de jalousie et passez donc les concours si vous pensez que nous sommes des nantis !!
Réponse de le 14/12/2012 à 13:52 :
D'accord, si les fonctionnaires gagnent autant que cela, avec autant de privilèges : il ne faut pas hésiter à passer des concours!!!!

Manque d'infos, intox, opposition du public/privé........opposition religion........et oui vive la France d'après guerre!!!
Réponse de le 06/02/2013 à 12:44 :
arrêtez avec vos concours !! Les personnes du privé sont des personnes qui ne sont pas attirés par du travail pépére et qui ont une vocation ,n'allez pas chercher plus loin.Il serait normal que toutes les retraites ,privé ,publics et régimes spéciaux bénéficient du même calcul .Les salaires du privé sont de nos jours moins importants que tous ces régimes spéciaux ,les retraites n'ont plus de raison d?être calculés différemment,c'est une pure injustice à ce jour!!!
a écrit le 22/11/2012 à 15:01 :
L'idéal c'est une retraite de sénateur avec reversion à 100 % pour la veuve. Qui dit mieux ?
a écrit le 20/10/2012 à 13:17 :
Excusez- moi,j'ai dû faire une erreur dans mon copier-coller!!
a écrit le 20/10/2012 à 12:52 :
J'ai trouvé ce commentaire, dans ce jounal: Il est ancien , mais rien n'a changé.il est encore visi dans la rubrique "retraite". Dans ma famille on a raison de dire que je "radotte"!!

Jean-Jean a écrit le 21/12/2011 à 16:39

A PROPOS DES RETRAITES? Il semble que la solution du retour à la retraite à 60 ans pour ceux qui ont commencé jeunes ne soit pas très réaliste. En effet je crois que si toutes les autres règles demeurent, il y aura problème. Je pense qu'il faut revenir sur tous les régimes spéciaux. Je comprends la difficulté (graves mouvements sociaux) mais si on ne le fait pas maintenant, il faudra le faire plus tard car les problèmes sociaux arriveront quand les retraités du privé prendront conscience de la misérable retraite qu'ils vont avoir. Il est urgent de publier les chiffres que l'on peut évaluer dès maintenant: Combien touchera un employé d'un régime spécial par exemple et combien touchera son équivalent équivalant dans le privé. Peut-on sans risque de troubles graves dans les années 2015 2020 laisser les choses en l'état? La réforme de 2010 a été un "deal" inacceptable entre responsables syndicaux et gouvernement: Je fais semblant de revenir sur votre régime, je compense cela par des mesures augmentant vos retraites et vous faites quelques manifestations symboliques sans perturber la production. Dans l'immédiat cela a fonctionné, On a fait des "grèves" sans perturber le fonctionnement du pays, pour le principe, pour ne pas perdre la face. La presse a été peu bavarde, mais quel est le résultat : Les retraites des fonctionnaires coûtent plus cher à l'état, et les retraites des régimes spéciaux pèsent de plus en plus sur le privé. Cela se fait par l'impôt ou par ponction sur les caisses .A ce propos il serait bon de préciser comment a été calculé "l'adossement" comment cela est-il financé. Un exemple :EDF depuis 2005 plus près de nous la poste (IRCANTEC) . Si l'on continue avec la SNCF et la RATP, dans quelques années ce ne sera plus tenable. Il est important de revoir les régimes favorisés y compris ceux de la totalité du personnel politique: sénateurs, députés compris. Il faudra faire les choses clairement .Pas question de petits arrangements en douce avec tel ou tel groupe social. Les caisses noires doivent disparaître. Le sénat doit être soumis au contrôle de la cour des comptes. Je suis très surpris de constater le silence des médias devant à la fois les interrogations sur l'avenir et les injustices qui perdurent. Il est possible que je me fasse des idées fausses, je ne demande qui voudra donner l'information sérieuse que personne ne semble décidé à donner!!. Bien entendu ceci concerne la CNAV mais aussi les régimes complémentaires AGIRC-ARRCO.

RépondreSuivre














Retour en haut de page


Dernier commentaire

A PROPOS DES RETRAITES? Il semble que la solution du retour à la retraite à 60 ans pour ceux qui ont commencé jeunes ne soit pas très réaliste. En effet je crois que si toutes les autres règles demeurent, il y aura problème. Je pense qu'il...

par Jean-Jean le 21/12/2011 à 16:39
Voir tous les commentaires (1)















Dernière Minute


11:51 - Footbal: John Terry reste capitaine de Chelsea
11:48 - L'Iran condamne l'attentat de Beyrouth mais implique Israël
11:33 - Des manifestants occupent une mosquée dans la Vienne











Pages : 1 | 2 | 3 | 4Toutes les dépêches



LA TRIBUNE BOURSECAC 40
Internationaux
Indicateurs



3 504,56 Pts-0,87 %



Palmarès



Valeurs

Cours

Variation



CARREFOUR

18,36 ?

+5,85 %



TECHNIP

91,70 ?

+1,40 %



VALLOUREC

34,33 ?

+1,16 %



ALSTOM

27,37 ?

-3,58 %



STMICROELECTRONICS

4,78 ?

-3,52 %



ALCATEL-LUCENT

0,84 ?

-2,55 %

Accéder à la plateforme bourse



















































































































































































































































































Top articlesLes lus
Les commentés



1 - Gallois proposera à Hollande un choc de compétitivité de 30 milliards d'euros
2 - Ayrault fusille les "prophètes de mauvaise augure" et loue l'euro
3 - Le prix des rues du Monopoly: les valeurs sûres ne sont plus celles que l'on croyait
4 - Orange, une gare SNCF, Youtube et des insultes : de quoi j'me mêle?
5 - Les gaz de schiste : oui s'ils financent la transition énergétique...











Jean-Jean a écrit le 21/12/2011 à 16:39 :

A PROPOS DES RETRAITES? Il semble que la solution du retour à la retraite à 60 ans pour ceux qui ont commencé jeunes ne soit pas très réaliste. En effet je crois que si toutes les autres règles demeurent, il y aura problème. Je pense qu'il faut revenir sur tous les régimes spéciaux. Je comprends la difficulté (graves mouvements sociaux) mais si on ne le fait pas maintenant, il faudra le faire plus tard car les problèmes sociaux arriveront quand les retraités du privé prendront conscience de la misérable retraite qu'ils vont avoir. Il est urgent de publier les chiffres que l'on peut évaluer dès maintenant: Combien touchera un employé d'un régime spécial par exemple et combien touchera son équivalent équivalant dans le privé. Peut-on sans risque de troubles graves dans les années 2015 2020 laisser les choses en l'état? La réforme de 2010 a été un "deal" inacceptable entre responsables syndicaux et gouvernement: Je fais semblant de revenir sur votre régime, je compense cela par des mesures augmentant vos retraites et vous faites quelques manifestations symboliques sans perturber la production. Dans l'immédiat cela a fonctionné, On a fait des "grèves" sans perturber le fonctionnement du pays, pour le principe, pour ne pas perdre la face. La presse a été peu bavarde, mais quel est le résultat : Les retraites des fonctionnaires coûtent plus cher à l'état, et les retraites des régimes spéciaux pèsent de plus en plus sur le privé. Cela se fait par l'impôt ou par ponction sur les caisses .A ce propos il serait bon de préciser comment a été calculé "l'adossement" comment cela est-il financé. Un exemple :EDF depuis 2005 plus près de nous la poste (IRCANTEC) . Si l'on continue avec la SNCF et la RATP, dans quelques années ce ne sera plus tenable. Il est important de revoir les régimes favorisés y compris ceux de la totalité du personnel politique: sénateurs, députés compris. Il faudra faire les choses clairement .Pas question de petits arrangements en douce avec tel ou tel groupe social. Les caisses noires doivent disparaître. Le sénat doit être soumis au contrôle de la cour des comptes. Je suis très surpris de constater le silence des médias devant à la fois les interrogations sur l'avenir et les injustices qui perdurent. Il est possible que je me fasse des idées fausses, je ne demande qui voudra donner l'information sérieuse que personne ne semble décidé à donner!!. Bien entendu ceci concerne la CNAV mais aussi les régimes complémentaires AGIRC-ARRCO.

RépondreSuivre














Retour en haut de page


Dernier commentaire

A PROPOS DES RETRAITES? Il semble que la solution du retour à la retraite à 60 ans pour ceux qui ont commencé jeunes ne soit pas très réaliste. En effet je crois que si toutes les autres règles demeurent, il y aura problème. Je pense qu'il...

par Jean-Jean le 21/12/2011 à 16:39
Voir tous les commentaires (1)















Dernière Minute


11:51 - Footbal: John Terry reste capitaine de Chelsea
11:48 - L'Iran condamne l'attentat de Beyrouth mais implique Israël
11:33 - Des manifestants occupent une mosquée dans la Vienne











Pages : 1 | 2 | 3 | 4Toutes les dépêches



LA TRIBUNE BOURSECAC 40
Internationaux
Indicateurs



3 504,56 Pts-0,87 %



Palmarès



Valeurs

Cours

Variation



CARREFOUR

18,36 ?

+5,85 %



TECHNIP

91,70 ?

+1,40 %



VALLOUREC

34,33 ?

+1,16 %



ALSTOM

27,37 ?

-3,58 %



STMICROELECTRONICS

4,78 ?

-3,52 %



ALCATEL-LUCENT

0,84 ?

-2,55 %

Accéder à la plateforme bourse



















































































































































































































































































Top articlesLes lus
Les commentés



1 - Gallois proposera à Hollande un choc de compétitivité de 30 milliards d'euros
2 - Ayrault fusille les "prophètes de mauvaise augure" et loue l'euro
3 - Le prix des rues du Monopoly: les valeurs sûres ne sont plus celles que l'on croyait
4 - Orange, une gare SNCF, Youtube et des insultes : de quoi j'me mêle?
5 - Les gaz de schiste : oui s'ils financent la transition énergétique...










Abonnement

Se connecterEdition
QuotidienneEdition
Hebdomadaire








Article Entreprise Valeur




Economie



Bourse









Entreprises & Finance




Technos & Medias







Vos Finances








Opinions



Régions










Carrières







Epargne
Assurance Vie
Immobilier





Impôts




Banques / Crédit




Assurance



Retraite


Marché de l'art

























La retraite par répartition, premier pilier de la retraite


La retraite par capitalisation - Épisode 2


Deux minutes contre les idées reçues
1

Les retraites complémentaires













inShare.



latribune.fr | 01/12/2011, 07:20 - 152 mots

Dans le cadre du rendez-vous "Protection sociale et patrimoniale, 2 minutes contre les idées reçues" La Tribune - AG2R La Mondiale, retrouvez notre émission sur "Les retraites complémentaires". Interview menée par Franck Pauly, Journaliste avec Jean-Jacques Marette, directeur général de l'Agirc-Arrco.



La retraite... Derrière ce mot se cache une réalité complexe, un mode de financement très particulier et des évolutions sans précédents ces toutes dernières années. En France, la retraite c'est d'abord un régime obligatoire, celui de la Sécurité Sociale et des Caisses de retraites complémentaires. Ce régime, qu'on appelle par répartition, repose sur un principe simple : des cotisations sont prélevées sur les salaires de ceux qui travaillent, des cotisations qui vont servir directement à financer les pensions des retraités. Mais derrière ce principe, la réalité semble plus complexe à appréhender.... Retraite de base, retraites complémentaires, trimestres, taux pleins, régimes spéciaux, durée de cotisation....

Jean-Jacques Marette combat alors quelques idées reçues sur le sujet...L'augmentation de l'espérance de vie oblige à travailler plus longtemps... Il y a beaucoup trop de régimes de retraite en France et les gens s'y perdent pour reconstituer leurs droits ... Les Caisses de retraites complémentaires ne sont pas efficaces...














inShare.




Dans la même rubrique






Retraites: les périodes de maternité devraient être...


--------------------------------------------------------------------------------





Comment obtenir sa retraite maximum ?


--------------------------------------------------------------------------------





Retraite : il faut sécuriser au maximum le rachat de trimestres






Vendre en viager, est-ce une solution pour préparer sa retraite ?



Accéder à la rubrique Retraite





Commentaires


Recevoir un email si quelqu'un répond à mon commentaire.




Curieusement je retrouve dans votre rubrique sur les retraites ce commentaire déja ancien



Jean-Jean a écrit le 21/12/2011 à 16:39 :

A PROPOS DES RETRAITES? Il semble que la solution du retour à la retraite à 60 ans pour ceux qui ont commencé jeunes ne soit pas très réaliste. En effet je crois que si toutes les autres règles demeurent, il y aura problème. Je pense qu'il faut revenir sur tous les régimes spéciaux. Je comprends la difficulté (graves mouvements sociaux) mais si on ne le fait pas maintenant, il faudra le faire plus tard car les problèmes sociaux arriveront quand les retraités du privé prendront conscience de la misérable retraite qu'ils vont avoir. Il est urgent de publier les chiffres que l'on peut évaluer dès maintenant: Combien touchera un employé d'un régime spécial par exemple et combien touchera son équivalent équivalant dans le privé. Peut-on sans risque de troubles graves dans les années 2015 2020 laisser les choses en l'état? La réforme de 2010 a été un "deal" inacceptable entre responsables syndicaux et gouvernement: Je fais semblant de revenir sur votre régime, je compense cela par des mesures augmentant vos retraites et vous faites quelques manifestations symboliques sans perturber la production. Dans l'immédiat cela a fonctionné, On a fait des "grèves" sans perturber le fonctionnement du pays, pour le principe, pour ne pas perdre la face. La presse a été peu bavarde, mais quel est le résultat : Les retraites des fonctionnaires coûtent plus cher à l'état, et les retraites des régimes spéciaux pèsent de plus en plus sur le privé. Cela se fait par l'impôt ou par ponction sur les caisses .A ce propos il serait bon de préciser comment a été calculé "l'adossement" comment cela est-il financé. Un exemple :EDF depuis 2005 plus près de nous la poste (IRCANTEC) . Si l'on continue avec la SNCF et la RATP, dans quelques années ce ne sera plus tenable. Il est important de revoir les régimes favorisés y compris ceux de la totalité du personnel politique: sénateurs, députés compris. Il faudra faire les choses clairement .Pas question de petits arrangements en douce avec tel ou tel groupe social. Les caisses noires doivent disparaître. Le sénat doit être soumis au contrôle de la cour des comptes. Je suis très surpris de constater le silence des médias devant à la fois les interrogations sur l'avenir et les injustices qui perdurent. Il est possible que je me fasse des idées fausses, je ne demande qui voudra donner l'information sérieuse que personne ne semble décidé à donner!!. Bien entendu ceci concerne la CNAV mais aussi les régimes complémentaires AGIRC-ARRCO.

RépondreSuivre







a écrit le 18/10/2012 à 20:32 :
@ Jean-Jean Je pense que vous avez mal compris ou que je me suis mal expliqué. Bien sûr que les agents titulaires d'EDF relèvent du régime spécial. Mais les CDD qu 'EDF embauche relèvent du régime général. Songez à ce que cela peut donner dans des centrales nucléaires qui exigent une haute technicité. Cela fait 30 ans qu'EDF engage à tour de bras des CDD dans les centrales nucléaires, CDD que vous confondez avec les quelques privilégiés qui relèvent encore du régime spécial. Idem dans l'éducation nationale. Cela fait 20 ans que les professeurs sont remplacés par des vacataires pour une durée de deux mois. On vous dit il y a un million d'enseignants. Je puis vous affirmer que dans mon collège il n'y a pas la moitié d'enseignants fonctionnaires. Le ministère est même totalement incapable de vous dire quel est le nombre de personnels qui dépendent de lui. Il faut arrêter avec cette stigmatisation des fonctionnaires et des régimes spéciaux, On vous raconte n'importe quoi et vous gobez tout comme des gamins. La vérité est ailleurs. On nous dresse les uns contre les autres, on fait un triste bilan de la sécurité sociale .. mais combien d'entre nous savent que l'état pompe dans les caisses de la sécu depuis 15 ans pour boucher les trous ?
Réponse de le 18/10/2012 à 22:56 :
oui pour boucher les trous des régimes spéciaux . EDF, est l'exemple le plus évident: 2,5Milliards par an environ pompés sur la CNAV, l'AGIRC,l'ARRCO ...Indirectement pour la poste les caisses du privé versent une "compensation" à l'IRCANTEC,pour le manque à gagner de cette caisse, du fait que jusqu'à un passé récent ces agents payaient des cotisations à l'IRCANTEC, une caisse très proche des administrations de l'état. C'est un "trou"un peu fictif.Si cette caisse craint pour l'avenir , c'était l'état qui, étant à l'origine de cette privatisation,devait en assurer les conséquences depuis le budget général.Il y a également les caisses de sécurité sociales de l'ensemble des fonctionnaires dont le finnancement est loin d'être clair.Ce sont des organisations particulières en lien avec la SECU, mais avec des particularités.etc.etc.Bref ,je reconnais ne pas être au courant des mouvements de fonds qui nous sont cachés!! De toute façon quand on voit l'organisation de tous ces organismes,il est certain que leur simple existance coûte sans doute très cher. Regardez simple les circuit de l'argent de la CNIEG:Une véritable usine à gaz
Réponse de le 18/10/2012 à 22:58 :
c'est moi (retraite à crédits) qui vous ai répondu. J'ai deviné le sous-entendu concernant EDF et même si ce n?était pas le sujet, dans votre précédent post. On n'est pas des gamins, il y'a suffisamment de rapports et de "littérature" sérieuse sur le web .... Le contenu de votre post, par contre, me parait un peu partial.
a écrit le 18/10/2012 à 19:09 :
@retraites à crédits. pourquoi Sarkozy ne l'a pas fait lui qui rêvait d'une France idéale ? Depuis Balladur en 1995 en passant par Fillon en 2003 et par Woerth en ou 2009 ou 2010 (je crois), la droite nous a abreuvés de réformes de retraites qui devaient chaque fois tout régler ! Militez à l'UMP et demandez-leur la raison de cette incompétence chronique ? Ne me dîtes pas qu'ils avaient peur des grèves, car Sarkozy lui-même se vantait que personne ne s'en apercevait plus lorsqu''une une grève se déroulait. Au fait, c'est hors sujet, mais n'est-ce pas le même Sarkozy qui affirmait avant d'être élu que jamais il ne toucherait au statut d'EDF ? Qu'est devenue EDF aujourd'hui ? Vous savez quel est le pourcentage de CDD qui y travaillent ? Ce ne sont plus des employés des régimes spéciaux... Présentez-vous aux élections pour donner un grand coup de pied dans la fourmilière au lieu de perdre votre temps ici.
Réponse de le 18/10/2012 à 19:31 :
Si,ils avaient peur des grèves! Si ce sont toujours des régimes spéciaux: Leur régime de retraite est maintenant très largement à la charge des caisses du privé et ils ont conservé tous leurs avantages.C'est bien un statut spécial.Les réformes dont vous parlez n'ont que marginalement affecté les régimes spéciaux;sinon il y aurait eu des grèves.
Réponse de le 18/10/2012 à 19:43 :
Je suis pour une juste répartition, pas pour une hystérie collectiviste à crédits, ni pour privatiser tout, je suis attaché à mes services publics et aux retraités .... Sarkozy était un nullard qui balançait de la poudre au yeux pour nourrir son ego sur dimensionné et ses petites combines. Le problème auquel vous touchez avec EDF (qui rejoint les sociétés dites "mixtes") est plus général, une autre gabegie... Je pourrais développer mais c'est long. Pour le coup de pied de la fourmilière, ca serait avec plaisir, seul problème, deux, trois trucs dont des conneries de jeunesse que des oligarques trop attachés à leurs privilèges viendraient me mettre au dessous du nez pour me discréditer et pouvoir continuer leurs conneries... Au train où ça va, je n'ai aucun doute que quelqu'un s'en occupera..
a écrit le 18/10/2012 à 18:57 :
c'est pour cela que je ne voterai jamais plus Sarkozy ...faire croire à une réforme des retraites des régimes spéciaux , alors qu'a court terme , cela va couter plus cher ....une honte !!!
les chiffres sont dispo à qui veut les lire ......
a écrit le 18/10/2012 à 18:32 :
:70 milliards/an pour les fonctionnaires, 170 pour le privé avec 5x plus de cotisants.Cherchez l'erreur... La premiere des choses, c'est de faire peter immediatement les regimes genre cheminots et non pas en 2024, les retraites des oligarques et plafonner les retraites.
Réponse de le 22/10/2012 à 11:54 :
Ouch, je ne connaissais pas ces chiffres, mais c'est juste hallucinant ! 170/5 = 34, et 34/70 = 0,5 à peu de choses près : donc un fonctionnaire touche en moyenne une retraite 2x supérieure à celle d'un salarié du privé !!! Quel scandale, où est partie l'équité ?
Pourrais-tu nous en donner la source stp ?
Réponse de le 23/10/2012 à 9:43 :
C'est pas si simple que ca...je connais des retraités fonctionnaire qui touche comme pension 1200 euros net alors qu'en service elles gagnaient 1800 net avec les primes...( Aid soignante avec toutes ces années de service)
Tous les retraités fonctionnaire ne sont pas des nantis quand même..ceux de catégorie A peut-être mais les autres (B et surtout C) c'est moins sur...
Exemple: mon épouse infirmiere (categorie B)qui a sa retraite ( 57 ans) devrait ( je dis bien devrait) toucher 850 euros /mois
Bien sur, elle n'aura que 19 ann"e de service et son salaire annuel aujourd'hui est de 25000 euros ....
Elle pourrait partir plus tard bien sur, mais les conditions de travail se sont tellement dégradé dans les services de soins ( pas dans les services administratif ou technique qui eux sont pépère avec plétore d'embauches aux frais de la collectivité territoriale )qu'elle ne souhaite pas rempliler pour l'instant.
Réponse de le 13/02/2013 à 11:26 :
Pikachu, je connais bien le méteir d'infirmière, j'en suis une :19 ans de cotisation, c'est très peu et partir à 57 ans, un folie douce! J'ai déjà 44ans de travail à mon actif, et j'adore mon job: il faut se recycler, bouger, demander à travailler dans d'autres services, c'est tout. je crois que les gens ne sont pas bien courageux, hé!
a écrit le 18/10/2012 à 18:31 :
Je l'ai déjà écrit ici. le mieux est de ne plus avoir de fonctionnaires et de tout privatiser. Il faut y arriver et on ira chercher des dames espagnoles en CCD de trois mois pour nous soigner. Elles seront contentes. et tant pis si elles nous donnent de la mort aux rats au lieu de morphine. Les plus forts comme moi résisteront et les faibles s'en iront. Tout bénéf pour la sécu.
Réponse de le 22/11/2012 à 17:09 :
Et votre connerie on la privatise cela comblerait l'ensemble des déficits en plus un peu raciste non " les dames espagnoles" elles ne sont à votre disposition TDC.
a écrit le 18/10/2012 à 18:14 :
Mon commentaire à disparu?
Réponse de le 19/10/2012 à 20:18 :
Quel commentaire ?
a écrit le 18/10/2012 à 17:15 :
M; Moscovici devrait atterrir et traiter ce problème d'une injustice immonde. Les retraites des fonctionnaires coûtent 30 Milliards de plus que ce qu'elles couteraient dans le régime général! Il serait peut-être temps d'engager la réforme consistant à aligner les régimes sur le régime général! N'est-ce pas une réforme juste, de celles que déclarent vouloir notre président mais n'engagent surtout pas. Pourquoi se faire mail et faire mal à ses amis et sa caste? Les moutons vont réagir!
a écrit le 18/10/2012 à 16:34 :
Ne vous inquiètez pas. Avec le relèvement des prélèvements sur les retraites, les socialistes vont reprendre d'une main ce qu'ils avaient généreusement donné de l'autre.
a écrit le 18/10/2012 à 16:21 :
Ah ça ira ça ira, Les fonctionnaires à la Lanterne, ha ça ira ça ira, les fonctionnaires on les pendra.
Réponse de le 18/10/2012 à 16:31 :
On peut ressortir la Veuve, les piques et les fourches aussi.... en meme temps c pas vraiement drole car c est ce qui risque reellement d arriver.....
a écrit le 18/10/2012 à 16:14 :
Cest vrai qu'il y a trop de fonctionnaires surtout dans l'enseignement. Il faut les diminuer de moitié. Je vois une super solution. rétablir le certificat d'études avec les exigences qui étaient celles d'il y a 50 ans, et ne permettre l'accès au collège qu'à ceux qui ont le niveau. Les autres, la moitié des enfants au moins.. Raus ! Vers l'apprentissage dès 14 ans, comme grand-papa. Ecole ménagère tenue par des soeurs pour les filles. Ca fera de la main d'oeuvre gratos pour les patrons et de bonnes domestiques pour les bourgeoises. ya pas de raison qu'on paye pour des nullards qui fichent le caillon. Pour les infirmières je vous signale qu'il y a des infirmières grecques et espagnoles qui frappent à notre porte et qui seraient contentes d'avoir un CDD de 6 mois. Bref on peut facilement se passer des deux tiers des fonctionnaires. Quant aux magistrats on est pas tous des idiots et on peut très bien les remplacer par des juges élus, personnes déjà en retraite et qui feront ça seulement par amour et non pour le pognon.
Réponse de le 14/12/2012 à 13:00 :
Certains ont de la chance : l'impôt sur la bêtise n'est pas encore en vigueur !
a écrit le 18/10/2012 à 15:53 :
On ne peut plus se permettre d'avoir des fonctionnaires. Faut tout privatiser, et que les gens paient les services rendus par les anciens fonctionnaires à leur juste valeur. Ou alors virons tous les fonctionnaires français pour accueillir des CDD roumains qui parlent pas trop mal notre langue. Plutôt que d'attendre un peu plus derrière les guichets de la poste (ya encore beaucoup de ces planqués à la poste ?), allons porter nous mêmes nos lettres à leurs destinataires.
a écrit le 18/10/2012 à 15:45 :
Il faudrait peut-être aussi que les fonctionnaires cessent de cotiser pour les chômeurs du privé. ça ce serait de la vraie justice.
Réponse de le 20/10/2012 à 21:34 :
Les fonctionnaires ne "cotisent" pas ...puisque 100% de leur salaire est paye par les impots du prive.
a écrit le 18/10/2012 à 15:41 :
C'est quoi tous ces commentaires de beaufitude anti-fonctionnaires ? Purée mais c'est ben vrai ça, il faut privatiser totalement l'enseignement par exemple. faire comme chez les britishs... monter les droits d'inscription en fac. Empêcher les petits crétinus qui ont un bac pro de tenter des études de médecine ou de philosophie ou de sociologie. L'armée ? Embaucher des mercenaires africains qu'on paiera avec trois bols de manioc. Plus de fonctionnaires mille dious, plus de bourses, plus de RSA, plus d' allocs de toutes sortes, plus de sécu, Moins d'état et on se portera mieux. Allez ouste, allez voir aux states comment ça marche. Haha
a écrit le 18/10/2012 à 15:21 :
Oui, il faut mettre fin à la fonction publique. Sus aux fonctionnaires. Le meilleur moyen est de tout privatiser. Que les gens paient très cher le collège de leurs enfants, au moins ils pourront râler quand leur moutard aura des mauvaises notes. Que les malades paient plein pot l'hôpital. Plus de sécu : cotisez chez Mérédic le frère de Sarkozy. Que les gens qui vont au boulot se lèvent trois heures plus tôt pour déneiger la route qu'ils doivent emprunter. Qu'ils aillent eux-mêmes déposer leurs ordures à la décharge. Qu'ils se rassemblent en milices de quartiers pour remplacer les policiers. Qu'ils pédalent pour produire du courant électrique. Et puis pour abréger, ceux qui trouvent cela encore trop pénible, ils n'ont qu'à aller travailler en Chine, le vrai paradis des travailleurs.
Réponse de le 22/11/2012 à 17:11 :
+1
a écrit le 18/10/2012 à 14:56 :
Ah oui, d'accord pour tout mettre à plat. il faut commencer aussi par aligner le privé sur le public en ce qui concerne les années de cotisations équivalentes à un enfant élevé. Pour les femmes qui travaillent dans le public, un enfant = un an de cotisations. Pour les femmes travaillant dans le privé, un enfant = deux ans de cotisations. Elle est pas belle la vie d'une femme du public qui part en retraite après 15 ans de services avec trois enfants ? Vous connaissez le montant de sa retraite ? Vous vous imaginez qu'elle part avec 70 % de son salaire ? Il vaudrait mieux effectivement qu'elle ne fiche rien et qu'elle se mettre au RSA.
Réponse de le 18/10/2012 à 18:29 :
dans le privé, une femme qui part à la retraite après 15 ans de service et trois enfants, elle n'a rien du tout !!!
Réponse de le 18/10/2012 à 19:22 :
ce que vous affirmez est faux une femme ou un homme qui part à la retraite et qui a peu cotisé (ou qui n'a jamais travaillé ou qui a été titulaire du rsa toute sa vie création du rsa en 1988) se voit appliquer le minimum vieillesse qui vient d'être revalorisé de 25% dernièrement, et peu bénéficier en plus du fonds national de solidarité qui à son décès est retenu sur héritage, si héritage il y a. Si je ne me trompe pas,le minimum vieillesse vient de passer à plus de 750 euros mensuels .c'est peu, mais solidarité de sa part minime ou inexistante
a écrit le 18/10/2012 à 14:16 :
une seule solution ,tout le monde sait qu'il faut plafonner les retraites et allocations chomage du privé.pour le public elles sont automatiquement plafonnées,donc pas d'abus
Réponse de le 18/10/2012 à 15:08 :
mais dans ce cas là on supprime le contrat à vie des fonctionnaires et on intègre une close de mobilité géographique et de mobilité inter-service dans leur contrat. Gagnant/gagnant ?
Réponse de le 18/10/2012 à 17:21 :
Si l'on veut plafonner les retraites et les allocations chômage, il faut plafonner les cotisations !
Pourquoi payer 3 fois plus qu' un autre pour sa retraite si c'est pour toucher une retraite 1,5 fois ou 2 fois plus élevé ?
Ce n'est pas en décourageant ceux qui gagnent plus que les autres qu'on sortira la France de la situation dans laquelle elle se trouve.
Ceux qui gagnent un peu plus que les autres ne doivent pas systématiquement payer toujours plus : ils paient déjà plus pour la SS, le chômage, ... et en "profitent" plutôt moins que les autres !
a écrit le 18/10/2012 à 14:06 :
4En 2011, le coût des retraites des fonctionnaires a été de 46,9 milliards d'euros qui ont servi à financer les pensions des 2,3 millions d'agents de l'Etat.(plus de la moitié ont le niveau cadre A)5
%4En 2009, le coût des retraites des cadres a été de 109,41 milliards d'euros qui ont servi à financer les pensions des 2 ,6 millions d'agents de maitrises et cadres.
Payons les retraites des cadres du privé au niveau de celles des fonctionnaires et les caisses de retraites n?auront plus aucune difficultés présentes et à venir
Réponse de le 18/10/2012 à 17:35 :
à cresus : salaire moyen (C.F. Cour des Comptes) dans la fonction publique 4 000 euros/mois
Réponse de le 18/10/2012 à 20:46 :
Oups je me suis trompé, il fallait lire 1250 euros/mois. Mes excuses aux fonctionnaires.
Réponse de le 18/10/2012 à 23:46 :
voltR je leur donnerais comme dans le privé le SMIG pour commencer à - de 1000 euro, et plus il ont de l'ancienneté un tout petit peu plus.
Réponse de le 19/10/2012 à 5:44 :
Et vous, n'avez vous pas l'impression que la rente que l'on vous attribue est juste. Vous ne travaillez pas alors que d'autres s'échinent pour gagner à la retraite à peine plus que vous.
a écrit le 18/10/2012 à 13:44 :
On comprend pourquoi Normal 1er conditionne l'intégration européenne à plus de solidarité, il veut sans aucun doute protéger sa retraite....
a écrit le 18/10/2012 à 13:37 :
Arrêtons de taper sur les fonctionnaires !
Ils ne sont pas responsables du manque de courage de nos gouvernants (qui ont trop longtemps laissé les effectifs gonflés sans réelle justification, céder aux syndicats, sauvegardés les prés carrés, ...), de l'inaptitude de maints hauts fonctionnaires élevés dans des cocons dorés, de l'absence de réformes et d'une recherche de l'efficacité ...
Qui saura harmoniser les règles entre public et privé ?
Réponse de le 18/10/2012 à 20:50 :
@domingo51....les syndicats de fonctionnaires qui sont sorti dans la rue a chaque fois que juppe, balladur et sarko ont essaye la reforme des retraites.
a écrit le 18/10/2012 à 12:31 :
Le plus remarquable dans cet article c'est le choix de la photo.
a écrit le 18/10/2012 à 11:12 :
Les militaires navigant ayant 40 annuités touchant 1500 ? des l'âge de 35 ans,la SNCF retraite à 50ans,etc..etc..calcul de la retraite dans le privé sur les 25 meilleurs années...dans le publique les 6 derniers mois....les retraites scandaleuses des politiques députés sénateurs....
Vous comprendrez pourquoi la France d'en haut et la France d'en bas devient la France devient la France du privé et du publique
Maintenant c'est une référence lorsque que l'on évoque le fait d'être fonctionnaire
Je n'ai aucun grief contre la fonction publique mais contre le calcul des retraites
Cordialement à tous
Patrick le boedec
Réponse de le 18/10/2012 à 13:05 :
@Pencran, et oui votre analyse est la bonne. Voilà pourquoi les expat sont aussi nombreux à fuir cette france.
Réponse de le 18/10/2012 à 18:17 :
Rien a voir! je suis moi-meme expat, j'en connais pas mal aussi, et ca n'a rien a voir avec le publique/privé!!
Réponse de le 22/11/2012 à 18:09 :
@pencran : vous avfez oublier les sous mariniers ceux qui travaillent dans les sous-marins -15 ans et ils ont une retraite compléte , si vous etes courageux aller faire un essai dans un sous marins pendant 6 mois sans sortir la tête hors del'eau , pour les militaires naviguant , avez vous penser que ces gens la ne sont jamais chez eux , donc pas vie de familles , vous pouvez dire aussi qu'un militaire peut partir à la retraite à 17 ans de service , devinez combien il touche ? avant de dire des bêtises , soyez réaliste , j'aimerais connaitre votre boulot ?
a écrit le 18/10/2012 à 10:51 :
Mes chers amis commentateurs, au lieu de vous précipiter à taper sur une catégorie sociale, posez vous la question de nos politiques qui de droite comme de gauche ont maintenu des déficits dans tous les secteurs et pas seulement celui cité plus haut. Au lieu de vous défouler dans les commentaires, investissez vous dans les conseils municipaux, les partis politiques pour changer cette gabegie. Stop aux stades de foot pharaoniques (Lille), aux centres de congrés, aux piscines olympiques etc....
Réponse de le 18/10/2012 à 11:11 :
et aux paiements du permis de conduire pour les étudiants étrangers (Dijon)
Réponse de le 18/10/2012 à 13:33 :
Pour pouvoir être dans les conseils municipaux....etc...etc il faudrait avoir le temps de le faire.....
Par contre vous n'avez pas répondu à mon observation
25 ans pour le privé 6 mois pour le publique
Équité pour tout le monde
Je ne tape sur personne,et je respecte toutes les catégories sociales professionnelles...haut ..bas .....privé....publique...
Au fait mon entreprise a été liquidée en 2003 Air lib....dans l'impossibilité de retrouver du travail en France je suis expatrié depuis 9 ans
Cordialement à tous
Patrick le boedec
a écrit le 18/10/2012 à 10:29 :
Il est faux d'écrire comme dans l'article que les pensions des fonctionnaires sont révisées en fonction de l'indice des prix. Elles sont calculées sur la valeur du point d'indice des traitements des fonctionnaires. La valeur du point étant bloquée depuis plusieurs années, les pensions ne bougent pas en valeur nominale et subissent l'érosion de l'inflation et la hausse des impôts dûe au blocage du barème fiscal. Leur pouvoir d'achat est donc en baisse.
Réponse de le 18/10/2012 à 14:03 :
Fonctionnaire à la retraite depuis 6 ans, je peux confirmer que ma retraite est revalorisé de la hausse de l'indice des prix chaque mois d'avril.
Réponse de le 18/10/2012 à 14:28 :
Cela est vrai. Quelques clopinettes en plus. 5 euros de plus pour ma part, de quoi payer un demi à la terrasse d'un café, ou 5 tickets de bus. Mais comme je le disais plus bas (ou plus haut c'est selon), il y a des gens qui confondent revalorisation à la hausse des prix avec revalorisation du point d'indice. Il reste que, le calcul de l'indice des prix étant ce qu'il est, nous perdons de plus en plus de pouvoir d'achat et que se soigner et se loger devient un problème. Pour ce qui est de manger, suivez attentivement les prix de Carrefour en une année ...
a écrit le 18/10/2012 à 10:04 :
Clientèlisme (voire népotisme) de gauche oblige, cette progression ne peut que perdurer jusqu'au jour ou une troïka importée sifflera la fin de partie.
a écrit le 18/10/2012 à 9:56 :
et on a encore rien vu.... chômage à 10%( ce n'est pas la fautes des chômeurs)...une population fragilisée de cinquantenaire qui partira à la retraites sans ses années complètes de cotisation pour cause de chômage ou de travail à temps partiel... tout cela presume très mal de l'avenir, pour tout le monde...... un pays ne peut se satisfaire qu'un parie de sa population gagne sa vie... plus ou moins bien , une autre partie soit dans la précarité.... et que l'on revienne à une partie des retraités qui soit vraiment pauvre..... nous sommes dans une situation de regression..... pour cause de mondialisation débridée et de l'incapacité de l'europe à relever la t^te, engoncée dans ses approches purement statistiques et comptables....... le pire, c'est que personne ne veut remettre vraiment à plat le régime de retraite..... changer le logiciel.... réfléchir autrement.....
a écrit le 18/10/2012 à 9:26 :
Réforme de Sarkozy? plaisanterie oui
A quand l'alignement des retraites des fonctionnaires sur celles du privé qui d'ailleurs devront être de nouveau rectifiée car notre futur candidat UMP ancien premier ministre a bâti sa réforme sur une une croissance du PIB de 3% cherchez l'erreur
A force de mentir au Peuple un jour ça fait boum
a écrit le 18/10/2012 à 9:15 :
Le gouvernement va réduire les retraites du privé afin de pouvoir continuer à verser celles des fonctionnaires. Ce sont de bons électeurs qu'il faut choyer...
Réponse de le 18/10/2012 à 9:33 :
C ça LA GAUCHE ....
Réponse de le 18/10/2012 à 10:48 :
On devrait limiter les pensions des fonctionnaires et des politiques car apparemment notre 1er ministre toucherait plus de 15000 euros de pensions par mois lorsqu'il prendra sa retraite!
a écrit le 18/10/2012 à 9:13 :
On demande au plus riche de payer plus pour donner encore plus à 5,3 millions de fonctionnaires paresseux et qui passent leurs temps à faire grève.
Mon choix est fait préfère aider et donner au 8 millions de pauvres en France... ...et partir en Suisse, Belgique ou l'Angleterre que l?embarra du choix.
Que le gouvernement fasse le ménage au niveau de l'état est des administrations publiques avant de parler de solidarité...
Réponse de le 18/10/2012 à 9:24 :

Le ticket d'entrée pour pouvoir résider en Suisse et pouvoir bénéficier des avantages fiscaux de ce pays est de 2 millions d'euros.
Les avez-vous ?
Réponse de le 18/10/2012 à 9:51 :
et les suisses commencent à trouver que les avantages accordés aux migrants commencent à être indécents... pas gagné que ça dure....
Réponse de le 18/10/2012 à 10:13 :
Angleterre? ils virent des tas de fonctionnaires. Leur système de fonctionnement, sans industrie à la base de la pyramide, va s'écrouler. La suisse? pouquoi pas, ils sont subventionnés par l'argent douteux (qui est chassé par l'allemagne et les US) et cela va tenir encore 10ans. Après cela va s'écrouler aussi. J edirais plûtot la nouvelle-zélande, l'australie, le canada.
a écrit le 18/10/2012 à 9:11 :
Rappels:

1. La retraite des fonctionnaires est calculée sur la moyenne des 6 derniers mois de leurs salaires.

2. Comme par hasard, un an avant leur départ en retraite, les fonctionnaires grimpent de rang, ce qui automatiquement augmente leur salaire et donc leur future retraite.

Egalité, justice, privilèges ????????????
Réponse de le 18/10/2012 à 11:24 :
vous racontez n'importe quoi vous devriez vous renseigner avant d?écrire vos âneries
Réponse de le 18/10/2012 à 13:35 :
A Sylvia
Ce n'est pas n'importe quoi. Mon ex-femme travaillait au cabinet d'un sous-préfet et systématiquement ceux qui arrivaient à quelques mois de la retraite étaient nommés au grade de préfet, idem à tous les niveaux donc Gilou a raison.
Réponse de le 18/10/2012 à 13:40 :
@sylvia ! Effectivement ce Gilou me fait doucement rigoler. Il ne voit les fonctionnaires qu'à travers ses discussions de bistrot. Trop regarder TF1 et ne rien comprendre en plus à une information qui est déjà biaisée, est nuisible pour la santé. C'est vrai qu'il est jaloux le brave homme. Il n'a jamais passé de concours où 5000 candidats étaient en lice, 200 étaient admissibles, et 40 admis. Il pourrait peut-être essayer non ? Et puis, après tout, si cela l'intéresse, il peut toujours devenir policier, gendarme, CRS, militaire, infirmier, Ou prof de fac ? Rien ne l'oblige à rester dans son abattoir ou derrière son comptoir.
Réponse de le 18/10/2012 à 13:49 :
Votre femme a travaillé dans le cabinet d'UN sous-préfet. Il faudrait peut-être vous informer auprès de tous les sous-préfets de France et leur demander s'ils ont une retraite de préfet. Mon épouse était infirmière. Elle n'est pas partie à la retraite avec une pension de cadre infirmier (surveillante). Un maître de conférences qui prend sa retraite ne part pas à la retraite avec une pension de professeur titulaire de chaire.Un adjudant chef n'a jamais une pension de sous-lieutenant. Il ne faut jamais faire d'un cas particulier une généralité et surtout il faut se méfier des "on dit" Je ne dis pas que vous avez tort sur le cas dont vous parlez, mais vous ignorez la raison de cette promotion qui doit être probablement d'ordre politique. .
Réponse de le 18/10/2012 à 17:26 :
50 ANS c est encore possible?
Réponse de le 18/10/2012 à 17:39 :
Pour la quasi-totalité des agents, Il est rare dans la fonction publique d'Etat d'accorder un avancement à la veille ( 6 mois au moins) du départ en retraite. Lorsque cela se produit, c'est effectivement anormal, car il s'agit alors d'un avancement qui aurait dû intervenir déjà depuis plusieurs années.
C'est donc en réalité, l'Etat qui est gagnant.
Par contre, le phénomène peut se rencontrer pour le sommet de la hiérarchie ( hors échelle au-delà de la lettre B). Mais il n'y a là rien de scandaleux, il s'agit de donner à de hauts fonctionnaires un niveau de retraite se rapprochant de celui dont bénéficie les cadres supérieurs du privé ayant exercé des responsabilités comparables.
a écrit le 18/10/2012 à 9:03 :
Vous oubliez aussi dans votre article l?influence des primes et de la NBI qui sont maintenant intégrées en partie dans les retraites des fonctionnaires. Il faut donc s?attendre à une explosion exponentielle des pensions à parti de 2013, car les dépenses ont été un peu lissées par l?application du départ à 62 ans en retraite.
Réponse de le 18/10/2012 à 14:05 :
@Paulo. Les primes ne sont intégrées que depuis 2003 et font l'objet d'une cotisation séparée. Ceux qui partent actuellement n'ont que des noyaux de cerises après 40 ans d'activités. Cette intégration ne fera pleinement son effet que dans une vingtaine d'années, lorsque des personnes auront bénéficié de 20 ans de primes en 40 ans d'activités. Petit rappel : La retraite des privés a toujours tenu compte des primes. Donc vous voyez qu'il est difficile de comparer ce qui n'est pas comparable. Par ailleurs, les retraites de fonctionnaires sont bloquées au point d'indice de leur départ en retraite qui n'a pas été revalorisé depuis très longtemps. Donc baisse du pouvoir d'achat. .
Réponse de le 18/10/2012 à 18:01 :
Les primes ne font pas l'objet d'un pension par l'Etat comme le traitement. Depuis 2003 une cotisation est prélevée sur le salaire de chaque fonctionnaire est versée à un fonds gérée par la Caisse des dépôts et c'est ce fonds qui ensuite verse une retraite complémentaire, dénommée "retraite additionnelle de la fonction publique" : je présume et ce serait logique, que si un jour ce fonds se trouvait en déficit, comme pour les caisses du privé, l'Etat lui viendrait en aide (?). Il y a lieu de noter par ailleurs que le traitement des fonctionnaires est diminué d'une retenue pour pension ( elle était de 6% depuis toujours, mais il me semble que son taux a été majorée ). Cette retenue bien réelle ( en moins) pour les fonctionnaires, (et en plus) pour le budget de l'Etat, ne fait pas l'objet d'une affectation spécifique et reste donc dans la masse du budget.
a écrit le 18/10/2012 à 8:58 :
je viens de me rappeler que des rapports annoncaient il y a plusieurs années que les systèmes de retraite de la fonction publique allaient nous sauter à la figure... comme la dette de la france. C est malheureux de voir qu on réagira quand il n y aura plus d argent. Il faut donc se préparer à quand il n y a plus d argent, il faut démarrer le plan B. Quel est-il? toujours pas de solution depuis des années? mais si.. les plans B sont dans les tiroirs sous cellés et on les ouvrira quand les esprits seront ramollos et alors prêts à accepter l impensable aujourdh ui (réduction massive des retraites etc.). Restons calme. Il suffit d'observer la grèce qui n a plus d argent (mais des prêteurs): ce qu ils font va arriver chez nous. Sauf que dans le cas de la france, il n y aura peut-être pas de prêteurs si généreux. Angela, ma chère petite communiste de l'est (jusqu'en 1989), tu pourrais être gentille et nous prèter de l'argent?
Réponse de le 18/10/2012 à 12:49 :
à floppy : Faire comme au Canada réduire les effectifs de la fonction publique ! ne pas les mettre en retraite car les retraites sont financées par les nouveaux impôts, ce qui mettrait la Nation ou la Patrie, dans SA TOTALITE, en DANGER , juste pour une classe de privilégiés
Réponse de le 18/10/2012 à 18:29 :
Et vous remboursez les retenues pour pensions effectuées sur les traitements durant toutes les années de service ? Ou non ?
Réponse de le 31/01/2013 à 9:02 :
Je suppose que VoltR paie ses impôts ou bien ????
a écrit le 18/10/2012 à 8:28 :
C.Q.F.D.
a écrit le 18/10/2012 à 8:24 :
les retraites des privés est sur le 25 meilleures années celle de fonctionnaires sur les 6 derniers mois là nous avons un beau scandal dans un pays ou tous les pouvoirs sont socialistes " C'EST UNE BELLE INJUSTICE c'est au pied du mur que nous allons voir le maçon
a écrit le 18/10/2012 à 6:48 :
Une fois de plus, on agite un chiffon rouge et tous les beaufs tombent dans le panneau, les premiers pour taper sur les fonctionnaires et les seconds pour taper sur les mesures de "droite" iniques. De Gaulle avait bien raison en tout cas sur les veaux. Moi, il me semble juste que des gens qui ont travaillés toute une vie touche une retraite, surtout que les régimes privés et publics sont alignés depuis 2003 contrairement à ce que je lis ci-dessous. De plus, les primes ne sont pas incluses dans le montant de base sur lequel on calcule le montant de la pension me semble-t-il, ce qui donne un montant équivalent pour les fonctionnaires, voire un peu supérieur lorsqu'il touche les catégories A, les cadres de l'éducation nationale. Et lorsque je vois que le premier poste de dépense français est constitué des intérêts de la dette constituée à des fins électorales par l'UMPS, notamment le dernier président à hauteur de 600 milliards d'euros, sans compter l'or vendu au plus bas, je me dis que ni les fonctionnaires ni les salariés du privé sont à blâmer mais que ceux-ci devraient surtout arrêter de voter pour des personnes qui les font s'affronter pendant qu'ils leur mangent la laine et leur sucent la moelle des os.
Réponse de le 18/10/2012 à 9:19 :
desolé, du meme age,dans le privé mon salaire était le meme que mon ami instit , à la retraite il touche 500 euros de plus ,alors arrétez de nous raconter des balivernes
Réponse de le 18/10/2012 à 10:59 :
A Malo: sauf que les fonctionnaires débutent à des salaires inférieurs souvent au privé, seule la fin de carrière rattrape le manque à gagner de 20 ans de carrière. C'est comme les 75 % pour le public comparé aux 50% du privé : le privé contrairement au public n'a pas de complémentaires payées par l'entreprise qui amène le privé à 75% comme le public. Il ne faut pas voir qu'un aspect des choses.....
Réponse de le 18/10/2012 à 12:38 :
@Malouine Déjà, votre explication n'est pas trés clair, il faut relire plusieurs fois pour deviner ce que vous voulez dire
Je ne suis pas pour opposer le public au privé. Les Fonctionnaires sont utiles.
une vraie réforme des retraites seraient un régime unique mais je pense qu'on n'ait pas pret d'y arriver.
Memes cotisations, meme mode de calcul, meme retraite. Bien sur cela implique de prendre en compte les primes des fonctionnaires dans le calcul de la retraite
Petite question: Est ce que les primes de fonctionnaires font l'objet de cotisations sociales? Si c'est non, il est normal qu'elles ne soient pas prises en compte dans le calcul de la retraite. Si c'est oui, je ne comprends pas que les fonctionnaires n'aient pas exigés que leur retraite tiennent compte de ces primes. Cotiser sur des primes non prises en compte pour la retraite c'est de la spoliation.
Concernant plus précisemment vos propos, je voudrais apporter quelques rectifications.
La retraite du privé est d'environ 65% du dernier revenu et je ne suis pas sur que cela soit vrai pour toutes les catégories. J'étais cadre et je bénéficie de la retraite complémentaire des cadres (retraite secu, retraite complémentaire non cadre, retraitre complémentaire cadre). Et au final 65% de mon ancien salaire Mais je ne me plaint pas. Les non cadres du privé sont certainement moins gatés
Quand au salaire d'embauche, c'est peut etre vrai pour les salariés ayant une bonne formation mais faux pour les ouvriers et employés. En 2012, le salaire median était de 1675?. 50% des salariés gagnent moins que 1675?.. Et pour les ouvriers et salariés, les augmentations ne sont pas automatiques. Ils ne changent pas échelons tous les 3 ans. En plus avec les exonérations de charge sur les petits salaires les entrepreneurs y regardent à 2 fois avant de les augmenter. Sans compter la précarité de plus en plus importante dans le privé (CDD, intérim) Tout cela contribue à une baisse des salaires
a écrit le 18/10/2012 à 6:21 :
C'est normale que les socialistes tous fonctionnaires taxent les retraités puisque leur retraite est plus importante en taux que le privé.Un cadre du privé "riche" après 45 ans de travail, jamais aux 35 h touche que 50 % de son ancien salaire.De nombreux journalistes (bénéficiant du déduction fiscale de 7000 euros)amis du régime nous ont montré du doigt nous les retraités profiteurs.
a écrit le 18/10/2012 à 6:19 :
qu'on arrete de taper sur les fonctionnaires tout le temps!au secteur privé de contribuer aussi a la protection sociale!vous n'en avez pas marre de voir toutes ces retraites chapeau,golden hellos,et indemnités de licenciement fastueuses pour ceux qui on fait faire faillite a leur entreprise?je suis désolé ,mais il n'y a pas de tels abus chez les fonctionnaires
Réponse de le 18/10/2012 à 8:30 :
Vous demandez "au secteur privé de contribuer aussi" alors que la création de richesse est exclusivement du ressort du privé C'est le privé qui vous fait vivre et bénéficier de conditions de travail (emploi garanti, 35h grand maximum, CE, grèves à volonté, absentéisme, retraite privilégiée, ...) hors du temps. Le privé subit la concurrence, le chômage, la flexibilité, l'adaptation, que vous ne connaissez pas. Vous écrivez "il n'y a pas de tels abus chez les fonctionnaires". Allons donc. Combien de patrons médiocres d'entreprises publiques ont été reclassés dans d'autres entreprises publiques ou dans des commissions X ou Y, alors qu'ils auraient dû être radiés voir bannis.
Réponse de le 18/10/2012 à 9:00 :
@ retraité cgt: +1
Réponse de le 18/10/2012 à 9:55 :
aux 2 retraités pas trop fatigués des secteurs protégés,

votre ignorance du privé ne vous honorent pas. Vous parlez d'exceptions qui ne concernent que 0,5% grand max des gens du privé, et vous en faites des généralités.
Vous parlez d'indemnités de licenciement fastueuses. Allez dire ça aux types de Florange, ils seront heureux de l'entendre. Nous au moins, on a l'avantage, à vous écouter, de pouvoir perdre notre emploi!! Super l'avantage!!!
Vous avez d'autres conneries du même genre à sortir?
Réponse de le 18/10/2012 à 10:41 :
@MdR : arréter de sortir des clichés comme : c'est le privé qui fait vivre ! les seuls entreprises qui rapportent sont celles qui exportent. Toutes les autres vivent sur le dos des autres (artisans, commercants, professions libérales etc...). Si vous deviez payer votre hospitalisation, vos instits, vos policiers, vous n'auriez pas le même discours. Ne tombez pas dans la manipulation des journalistique et des politiques qui veulent trouver des boucs émissaires pour faire oublier les vrais problèmes comme : la chute de l'économie suite à l'euro fort, une absence de dose de protectionnisme, une baisse des impôts pendant 20 ans alors qu'on était en déficit, une pléthore d'élus et pour finir des élus locaux irresponsables dans leur investissement.
Réponse de le 18/10/2012 à 15:05 :
@Centriste. Effectivement, cela m'a toujours fait rire ces gens du privé qui s'imaginent être des producteurs. Il n'y a pratiquement plus d'usines en France et il faudra bientôt regretter le temps où les eaux des rivières coulaient trop noires et trop sales. La France est devenue un pays tertiaire, un pays de services. C'est le choix que fit la Grande-Bretagne à l'époque et celui que nous avons adopté par "anglofolie". Je voudrais bien savoir parmi tous ces beaufs qui mettent leur grain de sel sur ce forum combien il y en a qui ont déjà produit quelque chose, mis à part les sentiments de haine qu'ils dégagent.
Réponse de le 18/10/2012 à 16:16 :
erreur:pas de services sans industrie,c'est uniquement dans ce sens que cela marche
Réponse de le 19/10/2012 à 9:21 :
La majorité du privé les passent les doigts dans le nez vos concours à la noix. Si les chefs d'entreprise du privé qui recrutent (et payent) votre femme ou vos enfants, ne s?investissaient pas, contrairement aux feignasses qui peuplent vos administrations, ne travaillaient pas minimum 50 heures par semaine en y laissant la santé et en étant pres de l?ulcère, de la faute d'une caste administrative d'incapables et leurs complices les demagos politiques jacobins et girondins à crédits qui leur compliquent la vie, les feignasses de l?administration en question seraient à payolle alors un peu de respect pour ceux qui vous font bouffer ... Qui est le plus utile : celui qui produit de l'emploi ou le SNCF ou autre en gréve ou fatigué toute l'année ?
Réponse de le 19/10/2012 à 10:50 :
Producteur de richesses semble produire plus d'aigreur que de richesse à l'image du soi-disant cadre d'Orange qui insulte l'employée SNCF (voir video sur média). La SNCF est une entreprise pas un service public et ses avantages viennent du fait qu'elle peut bloquer tout le pays par une grève et est donc plus utile à la société qu'une patron de bar qui vocifère (vu les propos, je ne vois pas d'autres activités à suggérer). Cela s'appelle du rapport de force, rapport de force que les entrepreneurs utilisent également sur leurs employés.
Réponse de le 19/10/2012 à 11:48 :
Qui est une caricature ? Vous voulez comparer des gens qui produisent de la richesse avec certains inutiles poissonneux (exemple thibault) que vous désignez dans votre post ? Le patron de bar ne se met pas en gréve, ne coûte rien à la société, embauche votre femme et vous sert. Ne venez pas comparer un péteux salarié de Orange avec des personnes qui produisent plus de richesses que lui et que vous n'en produirez jamais.La fonction publique n'est pas courageuse à contrario du privé et beaucoup moins compétente dans beaucoup de cas ... Pour un âne de chez orange, combien de personnes pourries par l'administration ? "Les rapports de force" puisque vous devez être un des nombreux planqués de la fonction publique ou un de ses retraités (à crédits), vous allez l'avoir.
a écrit le 18/10/2012 à 6:16 :
un simple calcul:a force d'augmenter le nombre de fonctionaires et leurs avantages ,il est normal que le cout de leurs retraites augmente.une question:le calcul sur les six derniers mois d'activité date depuis quand?
a écrit le 18/10/2012 à 2:07 :
62 ans ce n'est pas assez courageux, il faut passer a 65-67 ans pour voir une vrai economie. Contrairement a ce que les gens pensent c'est la viellesse qui plombe la secu et plus la maladie comme ca a ete le cas pendant des decennies.
Réponse de le 18/10/2012 à 5:25 :
Pffff !!! ah ah ah !!!! ih ih ih !!! (PTDR) oh oh oh, ah ah ah etc.... Vraiment n'importe quoi !!!
Réponse de le 18/10/2012 à 12:46 :
retraite à 65-67 ans. mais pour tout le monde, privé et public
Mais cela ne réglera rien, ce sera uniquement un transfert de dépenses de la sécu vers les caisse de chomage
Les entreprise ne veulent meme pas conserver leurs employés jusqu'à 60 ans
Sans compter, les salariés epuisés qui seront plus souvent malade et cette fois c'est le deficit de la santé qui va se creuser
Avant de dire n'importe quoi, il faut réflaichir
Réponse de le 18/10/2012 à 12:59 :
retraité de la ratp : heureusement que le ridicule ne tue pas
Réponse de le 18/10/2012 à 14:40 :
@ Gérard71. Nous pouvons nous demander quel âge vous avez, car nous aimerions voir l'état dans lequel vous serez à 67 ans. Soleil vert hein ? Il n'y a que cela de mieux d'après vous pour régler le problème ? Allez, 67 ans, rendez-vous au four crématoire le plus proche, en évitant d'alerter votre famille pour éviter les protestations et les pleurs inutiles.
Réponse de le 18/10/2012 à 21:04 :
Riez bien mais en attendant l'Allemagne, pologne et canada y passent.....
Lisez...
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/12/30/97002-20111230FILWWW00249-retraite-l-allemagne-passe-a-67-ans.php

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/06/01/97002-20120601FILWWW00521-pologne-retraite-a-67-ans.php

http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/gouvernement/budget-canada-2012--l-age-de-la-retraite-augmente-a-67-ans/542763
a écrit le 18/10/2012 à 1:41 :
Moi, droitiste convaincu, était presque content que notre Président actuel soit élu.
Ben oui, un socialiste qui serait obligé de faire des réformes sociales difficiles, au moins ça serait mieux passé auprès de tous les fonctionnaires, non ?
J'avais oublié que lui non plus n'avait pas les corones pour le faire.

Envoyez-nous Schröder.
Réponse de le 18/10/2012 à 8:30 :
schroeder se la coule douce a la tete d une entreprise de gaz.. et il avait privatise le gaz et l elec pendant son mandat. Schroeder devrait être envoyé en sibérie: là je serais d accord pour qu il bosse à creuser des trous pour renifler son gaz. Désolé mais il faudrait en proposer un autre.
a écrit le 18/10/2012 à 0:19 :
Je ne comprends pas du tout ou est le probleme. La France va faire un pied de nez à Schäuble et Angela par ce que nous on reste "SOUVERAIN " et responsable de nos depenses ....
Alors on va continuer a emprunter sur les marchés financiers meme si un beau jour ( plus proche qu on croit ) on ira taper ás la mporte de Bruxelle pour passer sous le parapluie de sauvetage au même titre que la Grèce ou l´Espagne ...
a écrit le 17/10/2012 à 23:32 :
Injustice fiscale ( niches ) et injustice face à la retraite ( fonctionnaires ) ça suffit .

Il est temps de retablir l équité . Et ramener une bonne centaine de milliards dans les caisses , a transferer vers une baisse de charges .

Le changement c est maintenant
a écrit le 17/10/2012 à 23:10 :
c pas compliquer il doivent etre mis au mémé régime que tous les salarié du privé basé sur les 25 meilleurs année et 41 ans de taf et comme nous 50% du brut
Réponse de le 18/10/2012 à 5:22 :
Vous avez raison. Je suis rentré dans la fonction publique sur un poste de catégorie A et j'étais au taqué de mon grade après 5 ans d'exercice. Depuis je ne bénéficie que des augmentations d'indices (indices qui n'ont pas évolué depuis quelques années). Donc, pour ma part, ils peuvent même le calculer sur mes 30 meilleures années (les dernières en somme) ça ne fera pas de grosses différences. Sinon, vous avez une meilleur idée ???
Réponse de le 18/10/2012 à 7:58 :

MDR a raison, calculer leur retraite sur leurs 25 meilleures années n'a pas de sens. Car l'immense majorité des retraités ont fait toute leur carrière dans la fonction publique et donc mécaniquement leur salaire n'a fait que de monter au fil du temps.
Par contre instaurer sur leurs salaires une taxe de 10% en échange d'un emploi garanti à vie serait une bonne chose face à la grande précarité des emplois dans le privé.
Réponse de le 18/10/2012 à 8:32 :
Et on ajoute l'interdiction du droit de grève, liée à la nécessaire continuité du service public. Les privilèges du public doivent avoir des contreparties.
Réponse de le 18/10/2012 à 9:07 :
MRD on vous pas demandé à rentré dans la fonction publique, pour le fonctionnaire ce qu'il voie c'est la sécurité de l'emploi, après vous vous apercevez que lors de vôtre retraite vous gagnez autant que lorsque si vous étiez dans le privé, mais chacun porte sa croix ce gouvernement veut absolument avoir un résultat financier bénéfice il à pas trop le choix que de taxer tout le monde du simple lampiste au cadre d'une entreprise, sinon le gouvernement actuel pourras dire adieu à son renouvellement de mandat, alors vous espérez le retour de Sarkozy (qui entre nous à bien mis le pétrin la France)
a écrit le 17/10/2012 à 22:55 :
Il est évident que les retraites des fonctionnaires ou autres sont une des sources d'économies majeures qu'il faudra impérativement utiliser dans les années à venir pour réduire la pression fiscale et sociale sur les producteurs (salariés du privé, entrepreneurs, investisseurs). Sans même les baisser, il suffirait de les stabiliser à leur niveau actuel pendant quelques années, quel que soit le nombre de retraités à venir, pour recouvrer rapidement l'équilibre des comptes publics et redynamiser l'économie. Entre un gel pratiquement insensible ou le risque immense de perdre toute retraite en cas de défaut, que vaut-il mieux choisir ? L'obstination égoïste têtue ou la raison patriotique ?
a écrit le 17/10/2012 à 22:49 :
C'est marrant : les mêmes qui crient ici se retrouvaient à estimer sur un autre article que les résidences secondaires ne constituent pas un luxe.
Réponse de le 17/10/2012 à 22:56 :
Le luxe est une notion totalement subjective. Sans intérêt.
Réponse de le 18/10/2012 à 1:26 :
c'est une véritable folie, surtout quand on sait que certaines retraites du privé permettent tout juste de vivre, quand les fonctionnaires s'en foutent plein les poches !! si cela n'est pas une injustice, alors le mot justice n'a plus de sens !!
quand à dire que les résidence secondaires sont un luxe, c'est très drôle sauf à dire que l'on est riche à 1800 ? /mois !!
par ailleurs des TRES nombreuses résidences secondaires appartiennent à des fonctionnaires !!!
Réponse de le 18/10/2012 à 5:16 :
Ma retraite est de 950 ? bertrand. Si la votre est supérieure à la mienne, je vous propose que l'on fasse un échange de manière que vous puissiez remplir vos poches au niveau que les miennes;
Réponse de le 18/10/2012 à 6:13 :
non les résidences secondaires ne sont pas un luxe!je possède une maison en provence et un camping car:vous croyez que c'est ma petite retraite de 2000 euros qui me les a payés?non bien sur,c'est le fait d'économiser sou a sou pendant mes trente ans de carrière pendant que les autres allaient au farniente dans les antilles pendant leurs vacances.allez expliquer cela aux jeunes aujourd'hui!
Réponse de le 18/10/2012 à 9:53 :
Votre """petite retraite"" à 2000 ? , je crois qu'il y en a BEAUCOUP qui s'en accommoderaient car --au moins dans le privé --il y en a ENORMEMENT qui ont Beaucoup MOINS ! Vous êtes un Farceur !
Réponse de le 18/10/2012 à 9:58 :
Surtout avec 30 ans de boulot !!! Vous n'en êtes pas aux 42 ans comme les gens Ordinaires
Réponse de le 18/10/2012 à 20:38 :
retraité ratp : bon il vous reste plus qu'à crée une fondation donné à retraité ratp.fr, pour aider nos anciens acceptons les chèques, les dons par virement, en espèce.
a écrit le 17/10/2012 à 21:59 :
Chiche : et si on généralisait le régime général !!?? ça en ferait, des économies !!! même conditions pour tous, c'est ça, l'équité ! Où alors, faudra rayer le deuxième mot sur les frontons de nos mairies !!!
Réponse de le 17/10/2012 à 23:04 :
Les économies seraient de l'ordre de 15 milliards par an. Indispensable pour une question de justice sociale (égalité de tous devant la retraite) mais nettement insuffisant. On n'échappera pas à des coupes profondes dans les dépenses publiques en général.
Réponse de le 18/10/2012 à 2:31 :
Je n'ai jamais prétendu que c'était suffisant .. il y a aussi tout le millefeuille administratif à démonter par exemple !! Mais aligner les retraites, ça pourrait être un bon début ..!
Réponse de le 18/10/2012 à 5:14 :
@lyon69 / L'égalité, ça n'a jamais existé. Sauf à plafonner les salaires à un même niveau quelque soit le métier, l'égalité restera du domaine de l?utopie.
a écrit le 17/10/2012 à 21:39 :
Au nom de l'EGALITE, il faut faire calculer d'urgence la retraite sur les 25 meilleures années et selon le même nombre de trimestres que dans le privé. Il n'y a AUCUNE raison acceptacle que le privé continue de payer pour ces inégalités.
A fortiori pour les retraites de la SNCF et de l'EDF un alignement s'impose.
Réponse de le 18/10/2012 à 8:56 :
Ce n'est pas le privé qui paye les retraites des fonctionnaires, mais l'Etat donc le contribuable...
Réponse de le 18/10/2012 à 12:01 :
non m. le retraité EDF, C'est bien les caisses du privé. Bien entendu votre retraite est payée par la CNIEG, mais regardez qui finance la CNIEG :2,5 milliards pour 2011
www.senat.fr/rap/a09-727/a09-72727.html#page .J'ai écrit un petit historique le 17/10/2012 à 21:15.:C'est un peu en dessous
Réponse de le 18/10/2012 à 12:53 :
@Retraité EDF Ce que vous dites est idiot. Le contribuable c'est l'ensemble de la population: salariés du privé et public, ceux qui vivent avec les revenus du capital.
Donc tout le monde participe au financement des retraites des fonctionnaires.
Sans compter les transfert de fond entre les différents organisme de retraite pour éponger les tros des régimes spéciaux
a écrit le 17/10/2012 à 21:27 :
Il faut donc continuer à dégraisser et diminuer le train de vie de l'Etat.
Réponse de le 17/10/2012 à 22:19 :
Pas de l'ETAT, mais du gouvernement!
Réponse de le 17/10/2012 à 23:00 :
Si, il faut dégraisser tout l'Etat au sens large. Il faut réduire non seulement les dépenses des administrations (500 milliards environ) mais également les transferts sociaux (620 milliards environ).
Réponse de le 18/10/2012 à 0:33 :
les transferts sociaux ... chiche !!
Réponse de le 18/10/2012 à 5:10 :
Et surtout supprimer les allocations en tout genre dont bénéficies tant ceux du privé que du publics
a écrit le 17/10/2012 à 21:21 :
On sait tous que les deux systèmes privé et public ne sont pas égaux : calcul du montant de la retraite fait sur les 6 derniers mois dans un cas et les 25 dernières années dans l'autre, départ en moyenne beaucoup plus tôt dans le public, ... Quel est l'homme politique qui aura le courage d'être un vrai socialiste càd faire du social juste et équitable en alignant de façon équitable les deux systèmes ?
a écrit le 17/10/2012 à 21:15 :
Tant que tous les fonctionnaires ne cotiseront pas aux mêmes niveaux que les salariés du privé, ce système sera en déséquilibre. Ce sont les contribuables et les caisses de retraite du privé qui renflouent ces "planqués" du système français qui marche sur la tête.Enfin les retraites à 45 ans pour les femmes du public qui ont eu 3 enfants, cela suffit, les retraités de la SNCF, de la RATP, de l' EDF, qui partent à 55 ans aussi. Il y en à marre de ces privilèges comme au temps de la royauté.
Réponse de le 17/10/2012 à 22:57 :
@ yann AMAR: Je suis bien content d'avoir pris ma retraite à 55 ans. Je profite de mon électricité à 10% dans ma résidence principale et dans ma maison de campagne et grâce à ma femme retraitée de la SNCF, nous avons nos voyages en train gratuits. C'était un choix de carrière, public ou privé, et nous ne le regrettons pas.
Réponse de le 18/10/2012 à 1:31 :
êtes-vous conscient que cela devient de l'escroquerie et du vol, quand dans le même temps il y a tant de mal logés et de sdf ???
un jour tout cela explosera, et vous serez malheureux et ce ne sera que justice.
car nous nous travaillons pour vous engraisser alors que vous avez été les grands inutiles et les grands rentiers de la société !!!
Réponse de le 18/10/2012 à 1:35 :
J'espère que vous avez un semblant de honte à sortir des propos pareils. Moi qui travaille dans le privé et cotise pour la retraite de mes grands parents, partis en retraite à plus de 60 ans et qui se sont constitués eux-mêmes leur retraite. Et vous qui faites partis du grand nombre à profiter et à POURRIR l'avenir de vos enfants / petits enfants.
Vivez votre retraite paisiblement. Vous êtes loin de mon grand-père qui s'inquiète et est honteux de l'état dans lequel sa génération a laissé la France pour les générations suivantes.
Réponse de le 18/10/2012 à 10:44 :
@Bertrand ce que vous dites est vrai, et parti comme c est parti "l avenir c est maintenant". En 2013 le prive ne pourras plus payer ces retraites et avantages indus>>>> Situation de la grece, alors le Gouv Hollande n aura pas le choix, les reformes qu'ils auraient du faire de maniere douce et qu ils ont refuse vont devoir l etre de maniere forte: Reduction drastique de la fonction publique (Sans discernement du coup, alors qu avant ils auraient pu arbitrer), reduction de toutes les pensions y compris celle du prive de maniere brutale...... Comme on aura deja fait fuir tous les entreprenneurs l exode des travailleurs sera accelere (comme en Espagne) : C EST CA L HERITAGE DE TOUS LES 698ARD ET AUTRES ASSISTES DES SERVICES PUBLIC ET PARAPUBLIC
Réponse de le 18/10/2012 à 15:07 :
@retraité EDF: C'est un fait,vous n'êtes pas responsable d'être privilégié. Quand vous êtes rentré à EDF et à la SNCF,vous ne pensiez sans doute pas à la retraite ni à la situation actuelle de notre économie. Aujourd'hui écrire ce que vous écrivez doit choquer beaucoup de monde. En faisant ce commentaire,vous participez à la construction d'une révolte légitme. Vous ne devriez pas afficher vos privilèges:C'est de l'indéscence!
Réponse de le 18/10/2012 à 16:19 :
désolé jean-jean!ce ne sont pas des privilèges.ma petite retraite de 2000 euros me suffit a peine pour vivre,après 30 ans de cotisations s'il vous plait!
Réponse de le 18/10/2012 à 16:30 :
30 ANS???? C EST TOUT????? les prives cotisent 42 annee et demi et n ont dans leur grande majorite ces 2000 euros, alors stop VOUS ETES UNE CASTE DE PROFITEUR DE M......
Réponse de le 18/10/2012 à 20:52 :
@retraite RATP 2000 euros, le salaire median est a 1590 eur !!! Foutage de gueule total
a écrit le 17/10/2012 à 21:15 :
UN PEU D'HISTOIRE RECENTE? Depuis 2005 la CNAV, l'AGIRC et l'ARRCO payent une grande partie des retraites EDF ! C'est la conséquence de l'adossement un montage financier digne d'un prix Nobel d'imagination de mathématique fiscale ! A l'époque m.Fillon et Sarkozy étaient à la man?uvre(gouv. Raffarin) . Ils ont inventé avec la complicité des gestionnaires de ces caisses, un procédé dispensant l'entreprise et l'état de payer. En effet EDF n'avait pas de caisse de retraites. Des accords défavorables aux caisses du secteur privé furent signés, et comme ce n'était pas suffisant la CTA payée par tous les usagés depuis déjà longtemps fut clairement ajoutée en recette pour la CNIEG. Déjà à cette époque les projections des coûts des retraites et des cotisations laissaient prévoir un avenir pour le moins dangereux. En 2010 étant de retour, ils font la réforme des retraites!! Oui ,mais, pas pour les régimes spéciaux: c'est pour le privé, ceux qui financent déjà ; alors que les caisses sont en difficulté et que la dette augmentent. Il faut faire une "réforme juste" a dit M. Woerth! donc on donne quelques avantages aux régimes spéciaux sous la forme d'échelons supplémentaires pour qu'ils acceptent de cotiser 41ans 1/2 en 2018 ,améliorant un peu plus leurs régimes si avantageux. Les accords passés sont toujours là et je ne vois pas comment le gouvernement actuel ou futur prendrait le risque de dire: on efface tout, maintenant c'est vos caisses et vos entreprises qui ont la charge des retraites. C'est tout simplement impossible . Donc l'état continuera éternellement à subventionner les caisses de retraites SNCF, RATP etc.Nos caisses, elles, avec la sécu + la cta subventionneront les retraites EDF. Bien entendu le personnel ne risquera jamais un changement de statut. Les fonctionnaires n'ont pas de caisse : L'état finance leur temps d'activité puis leur retraite!!Il faudrait aussi parler des régimes spéciaux des politiques, donc circulez il n'y a rien à voir!! L'agirc et l'arrco sont en graves difficultés ? Le problèmes regarde les salariés du privé, pas les autres: Ils ont des montants de retraites garantis sur les 6 derniers mois, si les caisses du privé ne peuvent plus payer, la subvention de l'état et la cta augmenteront ,c'est tout simple. Par contre , pour le privé il n'y a pas, rien n'est prévu?
Les prévisions budget 2011 étaient d'environ 2,5 milliards ? prélevés sur les caisses du privé, pour la CNIEG. Voir document ci dessous
www.senat.fr/rap/a09-727/a09-72727.html#page
La CNIEG ne figure en principe pas sur les documents concernant les retraites payées par l'état, puisque c'est le privé qui paye ,donc on ne parle que des autres: Voir document ci -dessous.
www.senat.fr/rap/a11-109-4/a11-109-40.html
Depuis des années,on voit que l'on a fait qu'aggraver les choses par des décisions prises sans réfléchir à l'avenir.
Comment avec 38 régimes de retraites et une situation aussi complexe peut-on bâtir un système équitable et juste?
Gomment faire quand,par principe,on veux maintenir des régimes de faveur, avec une croissance que l'on sait quasi nulle?
On doit bientôt parler d'une réforme? Rien ne changera dans les statuts "particuliers".
On parie?

Réponse de le 18/10/2012 à 1:37 :
ce que vous dîtes est exact, mais vous devez dire aussi, pour être complet, que l'Etat est si mal géré, que l'Etat est son propre assureur et son propre payeur.
quand les fonctionnaires croient être territoriaux, ils sont quand même payés par l'Etat. de même que tous ce qui est assimilé fonctionnaire.
évidemment qu'aucun président de la rep. ne prendra le risque de tout bouleverser, car en réalité, il ne le peut pas !!!
se mettre les fonctionnaires à dos lui est impossible
A QUAND LA REVOLTE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 18/10/2012 à 9:02 :
Les syndicats par leur acharnement et idéologie y sont pour beaucoup.grève et blocage sont les deux mamelles des syndicats.
a écrit le 17/10/2012 à 20:24 :
le système de retraite devrait autofinancé (paiement et retraits devraient s'équilibrer; public ou privé): qui paye, recoit (avec maximum de 6 mois d avance). Il faut réformer: et réduire les retraites s il n y a plus d argent. Simple: plus de fric, plus de retraite. La retraite aux frais de la princesse à l infini était un mensonge des gouvernements précédents. tous. socialos ou sarkozinos.
Réponse de le 17/10/2012 à 20:39 :
Mon pauvre floppy tu es vraiment le roi sur ce forum, mais je ne te dirai pas le roi de quoi, peut-être le devineras-tu tout seul.
Réponse de le 17/10/2012 à 20:49 :
@floppy: serais-tu heureux qu'apès avoir donné ton argent à la caisse, on te dise "circuler, y a rien à voir ". Il faut en effet réformer et ne pas donner à ceux qui n'ont pas cotisé.
Réponse de le 18/10/2012 à 9:08 :
@mao. Roi? non, je suis un démocrate qui accepte des discussions, même à contre-courant. Refuser la discussion ne règle pas des problèmes. J'ai personellement développé des nouvelles choses techniques dans ma vie et j'ai du discuter pendant 5 ans avec des personnes et les convaincre de le faire. Discussions, temps, patience.. le progrès a besoin de tout cela.
@Patrickb. je donne de l'argent? oui j'en donne, mais j'ai accepté , pour moi-même, que cet argent nourrit les retraités actuels et que les travailleurs de l'avenir (s'ils vous plait!) devraient me donner aussi un peu d argent comme je j'ai fait auparavant. S'il n y a plus d argent, ou bien s'il y aura trop de vieux dans mon époque (future), je ne veux pas que les familles avec des enfants dépensent tout leur fric pour nourrir mes vieux os. Je me tournerais plutot vers ma communaute, mes amis, mon village, ma famille, mes clubs de sports, mes associations.
a écrit le 17/10/2012 à 19:51 :
Tant que tous les fonctionnaires ne cotiseront pas aux mêmes niveaux que les salariés du privé, ce système sera en déséquilibre. Ce sont les contribuables et les caisses de retraite du privé qui renflouent ces "planqués" du système français qui marche sur la tête.Enfin les retraites à 45 ans pour les femmes du public qui ont eu 3 enfants, cela suffit, les retraités de la SNCF, de la RATP, de l' EDF, qui partent à 55 ans aussi. Il y en à marre de ces privilèges comme au temps de la royauté.
Réponse de le 17/10/2012 à 20:28 :
les fonctionnaires étaient nécessaires à l'état il y a des années: ils étaient bien payés pour ne pas être corrompus et maintenir une organisation de l'état. Il faut revoir quels fonctionnaires sont nécessaires pour avoir un fonctionnement sans corruption. je ne critique pas les fonctionnaires qui travaillent comme ils peuvent. si réduire la retraite à 55ans réduit la corruption, et bien d accord. Si la retraite à 55ans permets un meilleur fonctionnement de l'état et bien d accord. Sinon, il faut rallonger: il n y a plus d argent.
Réponse de le 17/10/2012 à 20:35 :
Les salaires du public étant ce qu'ils sont, on pourrait aussi considérer que la cotisation est comprise dans le manque à gagner. Moi je dis ça, je dis rien.
Après pour l'âge de départ moyen chez les régimes spéciaux je dois avouer que vous êtes assez consensuel.
Réponse de le 17/10/2012 à 20:50 :
@ppa: assez d'accord.
Réponse de le 17/10/2012 à 21:57 :
t'as raison ... vaut mieux que tu dises Rien !! Comparaison du salaires moyen public et privé :
salaire net global (toutes catégories confondues) 29.126 ? en 2011, soit 2.427 euro/mois !! (source: fonction-publique.gouv.fr)
Dans le secteur privé, en 2010, le salaire brut moyen en EQTP est de 2 764 euros par mois (soit 2 082 euros nets de tous prélèvements à la source) . source INSEE
Et si, pour calculer la moyenne de rémunération du privé, on prenait en compte les chômeurs, RSA; RMIstes etc , puisque ça ne risque pas de toucher un fonctionnaire, t'es pas près de faire pleurer dans les chaumières !!!
a écrit le 17/10/2012 à 19:47 :
Et pendant ce temps les retraités polypensionnés privé/ public bien qu'ayant travaillé autant que les autres se retrouvent (du seul fait de leur changement de régime ) dans la misère dans l'indifférence générale car il ny' a plus du tout de solidarité et de justice dans ce pays .
Réponse de le 17/10/2012 à 22:00 :
faut supprimer ce statut : régime général unique ! comme ça, plus de différences, plus de problèmes !
Réponse de le 18/10/2012 à 5:01 :
Quels problèmes pour vous ???
a écrit le 17/10/2012 à 19:07 :
tt va bien, donc... comme disent les syndicalistes ' il suffit d'augmenter la csg qu'on ne paye pas et le pb de la retraite des fonctionnaires est reglee'
a écrit le 17/10/2012 à 18:56 :
Trop fort : a) la masse salariale de la fonction publique ne comprend pas le coût de la retraite (entreprise privée = salaire + prime + cotisations sécurité sociale et retraite) b) les retraites des fonctionnaires sont payées avec les impôts prélevés au moment où le fonctionnaire prend sa retraite ! donc : ce jour on paie un salaire de fonctionnaire. Demain on le met en retraite et on le remplace soit une augmentation de la charge de 90% parce que moins un salaire et plus un salaire s'annule et reste la retraite à payer soit 90% des derniers salaires du fonctionnaire à financer par l'impôt à prélever! C.F. Cour des Comptes. mais comme les politiques sont dirigés par les fonctionnaires, ceux-ci ne veulent pas se "tirer" une balle dans le pied !
Réponse de le 17/10/2012 à 19:49 :
VoltR toujours dans sa campagne anti-fonctionnaires plutôt que de s'attaquer à ceux qui les embauches, il fustige comme d'habitude les personnes qui n'ont fait que postuler à une offre d'emploi en passant par un concours et qui bénéficie d'une juste retraite.
Réponse de le 17/10/2012 à 22:24 :
Juste retraite???? développe un peu qu'on rigole!!!
Réponse de le 17/10/2012 à 22:39 :
ben, après 15 ans de loyaux services dans une caserne !! (heu, oui , dans la caserne, parce qu'au moment du Liban, j'ai eu mon premier enfant : pas possible de partir ... puis pendant le Kosovo, j'ai eu mon 2e , et pour l'Afghanistan, ben ..j'étais déjà retraitée !!
Réponse de le 18/10/2012 à 5:00 :
950 ?. J'aurais dû dire une retraite un peu juste.
Réponse de le 18/10/2012 à 7:43 :
à Henri, je n'ai rien contre les fonctionnaires mais la logique voudrait que perçoivent une retraite, ceux qui sont à jour du paiement de leur cotisation, ce n'est pas le cas de la fonction publique qui ne paie pas les cotisations ne les provisionne pas et met ces "cotisations virtuelles" dans un compte HORS BILAN ! donc , dette officielle ppxt 2 000 milliards d'euros PLUS hors bilan 900 milliards d'euros, consulter le rapport de la Cour des Comptes ! impossible à payer !
Réponse de le 18/10/2012 à 20:56 :
Et en quoi en tant que fonctionnaire je suis responsable ???
a écrit le 17/10/2012 à 18:48 :
Il semblerait que cet article passe inaperçu alors qu'il s'agit d'un des plus gros scandales de la 5 ème république , le privé se fait piller par le public pour financer la retraite des fonctionnaires , personne ne dit rien un honte absolue ...
Sarko devait réformer toute ceci , il n'a rien fait , que de la poudre aux yeux pour éviter les manifs ... lamentable .. l'histoire retiendra le nom de tous ces hommes politique qui ont faillis
a écrit le 17/10/2012 à 18:47 :
il faut aligner le montant des cotisations au niveau de celles du privé. il faut faire travailler les fonctionnaires comme les salariés du privé. terminé la retraite a 55 /56/57/58 ans. j.en ai ras le bol de payer la retraite des fonctionnaires
Réponse de le 17/10/2012 à 19:50 :
Et ça changera quoi pour toi ???Tu dormiras mieux ?
Réponse de le 17/10/2012 à 20:52 :
@public: la suggestion de Privé s'appelle tout simplement « égalité de traitement de tous les Français ».
Réponse de le 18/10/2012 à 2:12 :
Privé est intoxiqué et malade de jalousie.Et de plus il est parfaitement ignare. Il y a déjà pas mal de temps que les fonctionnaires doivent partir à plus de 41 ans de services (réforme des retraites de Fillon en 2005). Etant enseignant j'ai commencé à travailler à 24 ans. Logique, à moins que vous préfériez que vos mômes aient des enseignants du niveau CAP ?. 24 +41 = 65. J'ai 66 ans et suis à la retraite depuis un an..Et j'en ai marre de voir des stupidités sur les fonctionnaires à longueur de journée. L'espérance de vie augmente... Mais la l'espérance de vie en bonne santé a diminué pour la première fois cette année. Elle est de 61 ans. Informez-vous avant de lacher vos âneries.
Réponse de le 18/10/2012 à 2:38 :
oh, le pauvre ! ça me fait de la peine, tiens ... mais pour le plus grand bonheur des fonctionnaires, milites donc pour l'alignement des conditions de rémunération, des conditions de congés (pas scolaires, hein!), des conditions d'age de départ en retraite, des conditions de calcul sur 25 ans de salaire, des conditions d'indemnités maladie (3 jours de carence, par exemple...) VIVE L'EGALITE !
Réponse de le 18/10/2012 à 7:57 :
à saunhac : L'important c'est de savoir que les fonctionnaires vivent 20% de plus que les personnels du privé !
Réponse de le 18/10/2012 à 8:24 :
Il faudrait aussi parler de la retraite de ceux qui nous gouvernent (députés, sénateurs, ministres, anciens présidents de la république...)Ceux là ont décidé, sans l'accord des électeurs, de s'octroyer de très confortables retraites après seulement quelques années de
service (pour roupiller bien souvent),sans parler des autres avantages qu'ils conservent.
A quand une diminution drastique du nombre de ces parasites. Il y a beaucoup trop de députés, sénateurs, ministres, présidents de ceci ou de cela qui ne cotisent pas 41 ans
comme les salariés du privé. La justice, ce serait le même nombre d'années de cotisation
pour tout le monde (privé comme public). Actuellement, c'est 41 ans pour le privé, donc
41 ans pour tout le monde. Si ce n'est pas satisfaisant pour l'équilibre des caisses de retraite, il faudra peut-être passer à 42 ans, mais pour tout le monde. Personnellement, je suis parti à la retraite à 60 ans, mais j'avais 42,5 ans de cotisation. Ma retraite est basée sur mes 25 meilleures années de cotisation et non sur les 6 derniers mois comme le fonction publique. Si notre président actuel, de gauche, avait des c...... pour faire évoluer les systèmes publics= privé, ce serait une réelle avancée, ainsi qu'une modification des régimes et du nombre de nos élus, ce serait formidable, mais il ne faut pas rêver....
Réponse de le 18/10/2012 à 13:22 :
L'important, comme je le disais plus haut est de prendre sa retraite en bonne santé et non de finir dans un mouroir pendant 15 ans à ne pas reconnaître ceux qu'on aime. La maladie nous atteint à tout âge et les fonctionnaires n'y font pas exception.

Quant à l'autre qui se permet de me tutoyer en ne connaissant pas les règles de l'impératif des verbes du premier groupe, je le renvoie à sa médiocrité. Il ne s'est même pas aperçu que j'avais répondu aux conditions d'âge de départ en retraite. Je pourrais répondre à ses autres interrogations, mais vu son niveau intellectuel qui est très perceptible, je préfère m'en abstenir. Michel Audiart me donnerait raison...
Réponse de le 22/02/2013 à 16:00 :
Bonjour,
Vous n'avez qu'a changer de métier plutôt que de jalouser les autres..
passer des concours pour voir si vous êtes sélectionnés(e)..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :