Un président "normal" pour une conférence de presse "normale"

D'abord professeur expliquant sa méthode, son cap, ses décisions; puis rassembleur se disant soucieux de "monter aucun groupe contre un autre"... François Hollande n'a pas dérogé à l'exercice de style que constitue la conférence de presse présidentielle depuis le début de la cinquième République. Le Président a plusieurs fois dit "assumer" ses choix fiscaux et économiques. Il demande à être jugé à la fin de son quinquennat sur la situation de l'emploi et des comptes publics.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Finalement, la conférence de presse présidentielle tient de l'exercice de style des plus classiques. Le président cherche toujours à montrer la logique et la rigueur de sa politique. Il indique qu'il maintient un cap et qu'il est responsable de l'unité du pays. A l'arrivée, ses sympathisants ont trouvé le président en place "rassembleur et convaincant". Alors que ses détracteurs continuent d'affirmer que ce "ne sont que des mots" et que le locataire de l'Elysée "n'a pas pris la mesure des défis lancés au pays". Parions que la prestation de François Hollande n'échappera pas à ce type de commentaires très clivés...

Comme il est indéniable que l'intervention présidentielle ne détonne pas vraiment de celles livrées par ses prédécesseurs depuis le début de la cinquième République. Certes, chacun des présidents à son style... Mais sur le fond, rien de nouveau. En difficulté dans les sondages, François Hollande a voulu démontrer qu'il était un capitaine à la barre du navire France et que son action depuis six mois était coordonnée. Premier temps, dans les premières semaines suivant son élection, le président assure avoir pris toutes les mesures qu'il était possible de rapidement arrêter par décret : retour partiel de la retraite à 60 ans, hausse du Smic (en réalité une simple avance), diminution des rémunérations des ministres et du président de 30%, etc. Puis est venu le temps de la préparation des mesures pour le redressement des comptes, avec cet objectif maintes fois répété de parvenir à la fin 2013 à un déficit limité à 3% du PIB.

60 milliards de coupes dans les dépenses publiques sur cinq ans

Sur ce point, François Hollande assume tout : les 20 milliards de prélèvements supplémentaires (10 milliards sur les entreprises, 10 milliards sur les ménages), les 10 milliards d'économies sur les dépenses publiques. Il en a même rajouté en annonçant que d'ici à la fin du quinquennat, c'est un total de 60 milliards d'euros qui devront être économisés sur ces dépenses publiques, soit 12 milliards par an. Et de préciser que ces économies concerneront le fonctionnement de l'Etat, la Sécurité sociale mais aussi les collectivités locales... Une prochaine réforme territoriale s'annonce donc. Pour autant, le professeur Hollande estime qu'il a agit avec un souci de "justice" pour épargner les plus faibles en reconnaissant que 80% de l'effort pèse sur les 20% les plus aisés (taux marginal à 75% sur l'IRPP, nouvelle tranche à 45% pour les revenus supérieurs à 45%, retour de l'ISF, etc.). Mais, pour lui, ce n'est "pas une spoliation que de demander la solidarité". Et semblant tendre la main aux entrepreneurs, il a assuré ne vouloir "monter aucun groupe contre un autre"...

Un crédit d'impôt sans contrepartie

D'ailleurs, à destination de ces mêmes entrepreneurs, il a assuré que le crédit d'impôt de 20 milliards, principale mesure du pacte de productivité décidé la semaine dernière, serait accordé "sans aucune contrepartie", à part la présence d'un représentant des salariés dans les conseils d'administration des grandes entreprises. De quoi "rassurer" les organisations patronales qui craignaient des contreparties en termes d'embauches par exemple.
Sur les taux de TVA, François Hollande dit aussi "assumer". Il réfute toute idée de "tournant" par rapport à ses engagements. Certes, le taux de TVA normal de 19,6% augmentera de 0,4 point. Mais seulement en 2014 pour, dit-il, ne pas pénaliser davantage les Français qui vont connaître une année 2013 difficile. Il ne s'est pas gêné non plus de rappeler -c'est de bonne guerre- que la précédente majorité avait prévu de porter le taux de TVA à 21,2% (soit un prélèvement de 13 milliards d'euros) dès le 1er octobre 2012...
Bref, un président qui assume et qui dit encaisser le fait de connaître une popularité en berne. Ce qu'il souhaite, à terme, c'est d'être jugé sur l'emploi. Il continue de penser que la courbe du chômage atteindra un plafond à la fin de l'année prochaine avant de baisser. Sur ce point, se voulant encore une fois rassembleur, François Hollande, a "appelé" toutes les organisations syndicales et patronales à trouver un "compromis historique" en parvenant à conclure l'accord sur la sécurisation des parcours professionnels qui doit permettre de simplifier le droit du travail pour les entreprises tout en accordant de la sécurité aux salariés.
Du grand classique en somme, peu de grandes annonces. Mais une opération de recadrage, un discours de méthode, l'affirmation d'un cap... François Hollande n'a pas dérogé à l'attitude adoptée par ses six prédécesseurs à l'Elysée depuis le début de la Ve République. Un Président normal pour une conférence de presse normale, donc.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 74
à écrit le 15/11/2012 à 11:55
Signaler
De nombreuses questions ici posées trouvent une réponse là : http://www.pluzz.fr/c-dans-l-air.html

à écrit le 15/11/2012 à 10:46
Signaler
il démontre continuellement qu/il est anormal !

le 15/11/2012 à 11:14
Signaler
il est tout à fait normal,à l'image de ses prédécesseurs

à écrit le 14/11/2012 à 19:29
Signaler
Vous vous croyez intelligent en rabâchant éternellement "le Président normal", mais c'est très fatigant et très stupide. Mais nous n'avez pas grand chose à dire. Renouvelez vous.

le 14/11/2012 à 23:58
Signaler
t'as raison, il vaut mieux parler du gastéropode

le 15/11/2012 à 11:48
Signaler
"le Président responsable" me parait aujourd'hui plus approprié. François Hollande manifestement aime à s'autoqualifier : Moi Président, Président Normal, et maintenant Président Responsable. Et bien, appelons ainsi puisqu'il nous y invite.

à écrit le 14/11/2012 à 18:48
Signaler
si hollande a choisir de faire une conf à 17h, c'est donc pas pour le peuple mais pour les journalistes dont il sait bien qu'ils ont voté à plus de 70% pour lui, ce sont eux qui l'ont fait élire en étant trés gentils sur les questions, rien sur le fo...

le 15/11/2012 à 10:54
Signaler
tous les journalistes sont a la botte des socialistes qui les subventionnent largement et ce même avant l/élection de l/anormal,mais avec nos deniers ! ******************************************************************* Ex:tous les journaux du groupe...

à écrit le 14/11/2012 à 13:56
Signaler
il y a urgence à baisser les dépenses publiques inefficaces (donc avec plus de résultats) et aider les entreprises, les mesurettes c'est pour dans un an ! et en attendant, combien de centaines de milliers de chômeurs supplémentaires à cause du laxism...

le 14/11/2012 à 17:25
Signaler
vous voulez aider les banques les compagnies des eaux,total et dassault si je comprends bien?non,nous sommes la pour réequilibrer ce capitalisme sauvage et pour aider les petits revenus,c'est tout a notre honneur!

le 14/11/2012 à 18:18
Signaler
tout à votre honneur d'avoir créé 1700 milliards de dette, état, sécurité sociale, collectivités locales... une dette qui étouffe tout, tue l'emploi à grande échelle ..?. mais s'il y avait la moindre évaluation de la performance de tout élu comme dan...

le 14/11/2012 à 18:23
Signaler
à élu PS : vous n'avez toujours pas compris que ce sont les entreprises qui créent la richesse et le monde public politique, administrations, syndicats, la dépensent à tours de bras, en détruisant l'emploi avec. Honte aux élus de gauche qui ne cessen...

à écrit le 14/11/2012 à 13:54
Signaler
François 2 le petit a causé dans son chateau, le monde entier est stupéfait et se bidonne de cette mascarade !! et les journalistes bons élèves posent les bonnes questions, aucune qui dérange, normal ils ont voté à plus de 70% pour françois 2 le peti...

à écrit le 14/11/2012 à 13:50
Signaler
épique la remarque sur gallois : la société privée n'est pas apte à gérer, c'est l'exclusivité des politiques ! imbu de sa personne, mais ce sont les politiques qui ont créé la dette colossale et qui ne gèrent rien, ne modifient aucunes organisation...

à écrit le 14/11/2012 à 13:10
Signaler
Hallucinant : si j'écris que le président est médiocre, je suis censuré !!!

le 14/11/2012 à 14:15
Signaler
Parce que le mot médiocre n'est pas assez fort !!

à écrit le 14/11/2012 à 13:06
Signaler
"La politique n'est pas un métier c'est une expérience" Vu le désastre dans lequel se trouve notre pays après 30 ans d'expérience, on ne sait pas si on doit remercier ceux qui, avec leur belle expérience, nous ont mené au bord du gouffre. Je crois ...

à écrit le 14/11/2012 à 11:25
Signaler
Curieux! Quand je suivais les interventions télévisées de Nicolas Sarkozy, d'accord ou pas avec lui, j'en retirais toujours une idée, une impression, en bref une information. Là, je me suis surpris à m'endormir. Peut-être était-ce dû à la lourdeur du...

le 14/11/2012 à 12:40
Signaler
@Momo En réalité, vous vous êtes endormi parceque Hollande n'a pas parodié Sarkozy en lançant, lui aussi, devant la presse française et internationale ce déchirant cri d'amour : "Valérie et moi, c'est du sérieux"! Votre coté fleur bleue est très émou...

le 14/11/2012 à 13:13
Signaler
C'est vrai, il n'a pas parodié Sarkozy, mais plutôt d'illustres prédécesseurs, De Gaulle ou Mitterand. Mais le décor de l'Elysée et les attitudes sont insuffisants pour pallier à l'absence de contenu. De façon lapidaire et pour "parodier" une célèbr...

le 14/11/2012 à 13:13
Signaler
C'est vrai, il n'a pas parodié Sarkozy, mais plutôt d'illustres prédécesseurs, De Gaulle ou Mitterand. Mais le décor de l'Elysée et les attitudes sont insuffisants pour pallier à l'absence de contenu. De façon lapidaire et pour "parodier" une célèbr...

le 14/11/2012 à 13:58
Signaler
Comme vous avez décroché et mobilisé davantage vos fonctions digestives qu'intellectuelles, vous ne pouvez pas parler raisonnablement de sa prestation. La presse, dans son ensemble, reconnaît de l'épaisseur à ses propos et surtout une grande qualité ...

le 14/11/2012 à 14:09
Signaler
tout a fait tirelire.... de bonnes critiques ont ete faites de son intervention.... moi meme en ai eu une bonne impression . ! les electeurs ump sont de mauvais perdants et puis c'est tout !

le 14/11/2012 à 15:17
Signaler
à tirelire, les journalistes ? ils ont voté à plus de 70% pour hollande, ils ont fait élire hollande et sont d'une totale complaisance, aucune question qui dérange sur la dette, la dépense publique la plus importante et la plus inefficace d'europe, ...

le 14/11/2012 à 15:51
Signaler
Il est délicat de s'appuyer sur une presse toujours versatile sinon populiste (on le voit pour ce qui concerne les deux derniers présidents) pour conforter ses commentaires. Il n'y a pas besoin d'être électeur de tel ou tel parti pour se faire une o...

à écrit le 14/11/2012 à 10:57
Signaler
Pourquoi toujours cette tête d'abrutis s'agit il d'un signe distinctif chez les socialistes ? à moins que ce ne soit la béatitude du à la satisfaction de penser être le meilleur.

à écrit le 14/11/2012 à 10:49
Signaler
Une des problématique d'Hollande c'est qu'il est très bon comédien mais en aucun cas un homme d'action. Donc il passe son temps à faire illusion avec un talent certain. Les allemands qui sont pour le moins pragmatiques ont compris... Dans cet exercic...

à écrit le 14/11/2012 à 10:25
Signaler
Une conférence de presse avec 40 minutes de dialogue de lui à lui ... Mais les vraies questions avec des vraies réponses = 0 ! Sur le vote des immigrés remis à plus tard, pourquoi personne n'a relevé qu'il passait en force par la naturalisation, ai...

à écrit le 14/11/2012 à 9:58
Signaler
Une conférence de presse dites-vous, les 40 premières minutes se sont bornées a prodiguer un monologue rappelant des données que nous savions déjà...pour le reste, il laisse apparaître en filigrine de nouveaux impots et taxes (taxe énergétique, CSG);...

à écrit le 14/11/2012 à 9:49
Signaler
Oh qu'il est content notre président. Autosatisfait. Beaucoup de paroles, un peu hachées car la pensée et la sincérité ne suivent pas. Sur la forme globalement, il n'a pas été mauvais. Sur le fond c'est le gouffre abyssal, du niveau du gaz de schiste...

à écrit le 14/11/2012 à 9:47
Signaler
fet 1 peux atencion a votre ortograffe, il est ilizible votre articles.

à écrit le 14/11/2012 à 8:52
Signaler
Ce discours est surtout une liste de promesses, domaine où François Hollande excelle, j?attends de voir si elles seront appliquées car, entre autre, pour réduire les dépenses publics il va falloir qu'il tape à grand coup de serpe dans le millefeuille...

à écrit le 14/11/2012 à 8:50
Signaler
N'ayant pas compris la finalité de la conférence de FH , qui ne fait-à mon avis - que reprendre des faits connus et surtout tenter de se justifier vis-à-vis de l'opinion publique , il est préférable d'attendre plutôt qu'engager une polémique stéril...

le 14/11/2012 à 9:40
Signaler
Un des reproches qu'on entend de plus en plus à l'égard de Hollande et d'Ayrault, c'est d'être mou et de ne pas avoir de vision, de cap justement. Outre le fait que ce reproche fait sourire, puisqu'une majorité de français reprochait précisément l'in...

à écrit le 14/11/2012 à 8:50
Signaler
La solution dans ce pays c'est d'avoir moins d'état !!!!!!! car les problèmes c'est que l'état contrôle l'économie dans tous les domaines... et les investisseurs n'aiment pas ça !!!!!!!!!! Surtout quant on voit les résultats que cela donne.... Donc...

le 14/11/2012 à 19:15
Signaler
1000% d'accord, des destructeurs de la société par incompétence totale et détournement de l'argent public

à écrit le 14/11/2012 à 8:46
Signaler
Les investisseurs, Bruxelles et l'Allemagne seront-ils amadoués par les promesses présidentielles de réductions massives des dépenses, et d'une réforme de l'état ? Ou, verrons-nous l'année prochaine, les réductions n'ayant toujours pas été précisées,...

à écrit le 14/11/2012 à 8:16
Signaler
reste ce qui n'est pas normal : les augmentations d'impôts , les déficits publics, les privilèges des élus cumulards et qui s'accrochent, le massacre des riches, des épargnants , des retraités, des entreprises, des automobilistes, des consommateurs, ...

à écrit le 14/11/2012 à 8:12
Signaler
Avec un déficit normal, un chômage qui explose?"normalement"?des mots, des mots. Dehors, le capitaine de pédalo qui s'enrichit à nos dépens !

à écrit le 14/11/2012 à 7:00
Signaler
Les discours ont tous le même sens, avec des mots différents. Que ce soit la gauche ou la droite, nous sommes manipulés de tous les côtés. Pas de la même façon, mais le but est le même. On nous fait croire que nous avons le choix en nous donnons le d...

le 14/11/2012 à 7:59
Signaler
Plongeur, vous êtes réaliste, vous avez absolument tout dit !

le 14/11/2012 à 8:58
Signaler
C'est exactement ce que me disait mon voisin au café du commerce ce matin et il s'y connait mon voisin ça fait 30 ans qu'il tient une chronique politique remarquable tous les matins derrière son verre de blanc au café du commerce. Tous des pourris q...

le 14/11/2012 à 9:44
Signaler
en démocratie, les gens qui font les discours politiques, ce sont des citoyens comme vous et moi qui ont décidé de se lancer dans une carrière au service de la France. Ils ne sont pas plus pourris, bêtes ou méchants que tous les autres français, simp...

à écrit le 14/11/2012 à 6:59
Signaler
Les 20Mds? ne sont pas à destination des entrepreneurs, à moins qu'on appelle un Enarque venu pantoufler dans un groupe du CAC40 un entrepreneur maintenant...

à écrit le 14/11/2012 à 2:58
Signaler
Comme des millions de français, je m'inquiète de savoir si nos vaillants sénateurs ont bien reçu la prime de chauffage annuelle (4500 euros environ) à l'approche de l'hiver.

le 14/11/2012 à 5:30
Signaler
Pour ce qui est de la remuneration et des indemnites des senateurs voir le lien ci-dessous. http://www.senat.fr/role/senateurs_info/statut.html

le 14/11/2012 à 5:48
Signaler
La prime dite de chauffage concerne les personnels employes au Senat, pas les senateurs. La question de son bien-fonde et de son montant (indexe sur le prix du petrole) peut faire debat.

le 14/11/2012 à 6:18
Signaler
Et la question de savoir pourquoi une veuve de sénateur reçoit intégralement la pension de son mari défunt sénateur, est-ce normal quand on sait que la veuve d'un employé ou d'un ouvrier reçoit à peine 50 % de la pension de réversion ? République ex...

le 14/11/2012 à 8:01
Signaler
C'est une autre question, rien a voir avec la prime de chauffage et bien d'accord sur l'inequite de cette regle. Simplement il vaut mieux parler en connaissance de cause et mon propos etait simplement de preciser que la fameuse prime de chauffage pou...

le 14/11/2012 à 8:02
Signaler
Que vous soyez puissant ou misérable...etc, c'est toujours d'actualité autant pour la "justice, que pour les droits......

à écrit le 14/11/2012 à 2:38
Signaler
Quand on pense que c'est DSK qui devrait être à sa place. Que du plaisir au lieu et place ! On a cet homme par défaut et il faut faire avec. Des impôts, toujours des impôts, encore des impôts....sauf pour nos élus avec leurs indemnités non-imposable...

à écrit le 14/11/2012 à 0:22
Signaler
Pour bien faire, il faudrait diminuer au moins de 30% les fonctionnaires dans les ministères et les administrations. Savoir motiver les gens et leur redonner l'envie et la possibilité de bien vivre avec leur salaire non par l'augmentant sinon par dim...

le 14/11/2012 à 1:08
Signaler
excellente idée une connerie de plus à votre actif, vous économisez quoi en chiffre?

à écrit le 14/11/2012 à 0:12
Signaler
des impots, des impots , des impots., des taxes, des taxes des taxes. bref sur la meme ligne que sarko.. Il aurait au moins pu le dire avant...

à écrit le 14/11/2012 à 0:10
Signaler
Il n'a pas menti là? La baisse de 30% des rémunérations des ministres... n'a t'elle pas été annulée par le conseil constitutionnel au mois d'août? Déjà que, comme ils sont plus nombreux, ils coûtaient en réalité plus cher... la langue de bois est un ...

le 14/11/2012 à 0:46
Signaler
Pas menti! Même si censuré par les Sages du conseil constitutionnel, la baisse sera maintenue par voie réglementaire de l?Élysée. Bonne nuit

à écrit le 13/11/2012 à 23:58
Signaler
Pauvres ménages français! Les fonctionnaires en pantoufle vont-ils se faire postéropoder?

à écrit le 13/11/2012 à 23:53
Signaler
Au sujet de l'intervention, avez-vous pris connaissance du budget alternatif du front de gauche? Mélenchon est contre l'austérité (ou la vertu) à perpétuité et contre la compétitivité = cadeau au Médef. Ils proposent 132 milliards de recettes nouvell...

à écrit le 13/11/2012 à 23:41
Signaler
Le president de tous les bizounours , normal quoi ...il a un peu grossi non le Ho_land oH_desespoir ? faut qu'il se mette a courrir un peu ca lui ferait du bien a papoune, bon voila un president elu pour 5 ans...les Francais sont excellents ils ont b...

à écrit le 13/11/2012 à 23:34
Signaler
Encore un "journaliste" qui confond "détonner" et "dénoter" : il aurait fallu écrire "l'intervention présidentielle ne détonne pas vraiment avec celles de ses prédécesseurs"...

à écrit le 13/11/2012 à 23:29
Signaler
Quelle surprise, le président annonce une réduction des dépenses, 12 milliards par an! Effet d'annonce ou engagement réel? Il annonce 10 milliards sur les entreprises et sur les ménages, voila qui est proprement négatif, c'est contre l'activité et le...

le 13/11/2012 à 23:56
Signaler
Pour la compétitivité, on parle de mettre la recherche au service des entreprises, une gageure, ils sont contre...

le 14/11/2012 à 0:24
Signaler
Vous oubliez que nous sommes en train de devenir l'Europe du sud

le 14/11/2012 à 1:12
Signaler
"c?est le pays qui travaille le moins de la zone euro". c?est le pays qui travaille le moins de la zone euro". donc vous aussi vous travaillez le moins dans la zone euro....

le 14/11/2012 à 1:12
Signaler
"c?est le pays qui travaille le moins de la zone euro". c?est le pays qui travaille le moins de la zone euro". donc vous aussi vous travaillez le moins dans la zone euro....

à écrit le 13/11/2012 à 22:11
Signaler
Les dernières mesures engagées par ce gouvernement sont surprenantes (pour un exécutif de gauche), révolutionnaires en terme de doctrine pour le PS et... Intéressantes. S'agit-il d'un feu de paille ou la gauche (en tout cas la partie la plus pragmati...

le 14/11/2012 à 6:45
Signaler
J'ai bien peur que ce ne soit qu'un feu de paille, car même si Hollande me semble plus pragmatique qu'au départ, son gouvernement est composé uniquement d'idéologues, qui sont soit d'anciens trotskistes (Zayrault, Moscouvici....) soit des écolos acha...

à écrit le 13/11/2012 à 21:57
Signaler
J'ai économisé 2 heures de vie, je n'ai pas regardé.

à écrit le 13/11/2012 à 21:52
Signaler
je prefere l'ancien en regardant le nouveau....anti free, ami de certains qu'il a denoncé...et pas de courage.... un truc normal d'un ami de l'establishement.....

à écrit le 13/11/2012 à 21:43
Signaler
C'EST POURTANT SIMPLE,DEGRAISSER LE MILLEFEUILLE, DES COLLECTIVITES LOCALES?SI CETTE PATATE CHAUDE VOUS GENE A DROITE COMME A GAUCHE DEMISSIONER ILS Y A DES ACTIFS QUI LE FERONT 150MDSA LA CLEFLA VIE DE CE PAYS EST EN JEU!!!

à écrit le 13/11/2012 à 21:37
Signaler
cet homme aime visiblement s'écouter parler ... vu le temps mis à finir une phrase .. et tout cela pour dire si peu de chose .. sauf une chose intéressante: il a dit sans sourciller que les dépenses publics avaient ugmentées de 5% de part de PIB sans...

à écrit le 13/11/2012 à 20:39
Signaler
Un président trop petit au pied d'un pupitre trop grand !!!

à écrit le 13/11/2012 à 20:21
Signaler
J'aime beaucoup la tonalité de l'article : normal. Tout est dit. La conférence de presse de Mr Hollande ? Bin voilà...Voilà, voilà, voilà. Et après ? Bin rien. Il a bien plaisanté, il a parlé, parlé, parlé. Et puis ? Rien, nib, zéro. Il est content, ...

le 14/11/2012 à 11:43
Signaler
Quand j'emploie les mots "parler utile" c'est parler pour dire quelque chose, quand chaque phrase lance une direction ou un donne un sens à un discours. Bravo Hollande, là c'est tout le contraire, j'appellerais ça du hors sujet. Content le monsieur, ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.