Standard and Poor's : "le gouvernement français est déterminé à mener des réformes budgétaires "

L'agence Standard and Poor's maintient la note de la France mais se montre vigilante à l'égard de la situation économique qui pourrait causer une nouvelle dégradation, notamment si "les pouvoirs publics ne parviennent pas à mettre en œuvre une refonte du marché du travail et du secteur des services".
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Standard and Poor's confirme la note de la France, mais reste sur ses gardes. Trois jours après la dégradation de la note française par l'agence d'évaluation financière Moody',  son concurrent S&P a réaffirmé la note AA+ de la France, attribuée en janvier 2012. "Nous estimons que le gouvernement français est déterminé à mener des réformes budgétaires et structurelles, s'appuyant sur les mesures déjà annoncées pour renforcer le potentiel de croissance économique", écrit S&P dans un communiqué. Autrement dit, le "pacte de compétitvité" présenté par le gouvernement le 6 novembre est accueilli plutôt favorablement.

Perspective négative maintenue

Toutefois, l'agence en attend des effets concrets. Et surtout, elle maintient la "perspective négative" de la note française. Cette dernière pourrait être dégradée dans le cas où une une "déterioration des perspectives de croissance économique [qui] s'amplifie", et si "les pouvoirs publics ne parviennent pas à mettre en ?uvre une refonte du marché du travail et du secteur des services". Un éventuel accroissement des déficits publics pourrait également conduire à une dégradation, tout comme l'aggravation de la situation européenne.

S&P attend que l'exécutif fasse ses preuves

 

"A l'inverse, la perspective sur la note à long terme pourrait être ramenée à "stable" si les pouvoirs publics parviennent à réduire des déficits de manière à stabiliser le ratio d'endettement public dans les deux à trois prochaines années. Des réformes structurelles d?envergure favorisant la compétitivité et la croissance de l'économie pourraient également permettre de ramener la perspective à 'stable'. ", ajoute Standard and Poor's. Pour revenir en odeur de sainteté, Standard and Poors attend donc que l'exécutif français fasse ses preuves.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 05/02/2013 à 14:00
Signaler
.. mais qui gouverne ? les agences de notation ? je croyais que notre ennemi c'est la finance..

à écrit le 24/11/2012 à 10:00
Signaler
Comment croire que les agences de notation sont crédible, vu que la bourse qui a gagner 5,60% en une semaine ce moque de leurs avis.

à écrit le 23/11/2012 à 14:07
Signaler
La réforme nécessaire serait de rebaptiser les investissements en dépenses, même si certaines de celles-ci sont utiles.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.