Cahuzac : "une faute grave" pour la gauche, "la fin de la gauche morale" pour la droite

 |   |  1694  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Jérôme Cahuzac a avoué avoir détenu un compte en banque à l'étranger pendant 20 ans. Revue des réactions.
Après des mois de bras de fer avec le site d'information Mediapart, Jérôme Cahuzac a avoué mardi avoir possédé un compte bancaire à l'étranger. "Dévasté par le remords", l'ancien ministre du Budget s'est dit "pris dans une dans une spirale du mensonge". La gauche et le gouvernement nient avoir été au courant, et accusent Jérôme Cahuzac d'avoir commis "une faute morale", la droite accuse.
  • François Hollande : "Jérôme Cahuzac a commis une impardonnable faute morale en mentant"
"Le président de la République prend acte avec grande sévérité des aveux de Jérôme Cahuzac devant les juges d'instruction concernant la détention d'un compte bancaire à l'étranger", a affirmé la présidence. L'ancien ministre du Budget a "commis une impardonnable faute morale" en "niant l'existence de ce compte devant les plus hautes autorités du pays ainsi que devant la représentation nationale", a ajouté l'Elysée. "C'est désormais à la Justice d'en tirer les conséquences en toute indépendance", a poursuivi la présidence, soulignant que "pour un responsable politique, deux vertus s'imposent : l'exemplarité et la vérité".
  • Jean-Marc Ayrault : "Une faute grave, une faute morale"

"C'est pour les Français que je suis profondément meurtri, à la fois sur le plan personnel et dans l'exercice des responsabilités qui sont les miennes, et tous ceux qui ont fréquenté Jérôme Cahuzac ont le sentiment d'une trahison, d'une faute grave, d'une faute morale", a déclaré le Premier ministre lors du 20h de France 2, qui a indiqué qu'il "ne savai[t] rien". "Oui, j'ai eu un échange avec lui pour lui dire qu'il nous avait trahis, oui, je lui ai dit qu'il avait menti et que, pour nous, c'était quelque chose de profondément choquant", a-t-il dit. "Je demande à Jérôme Cahuzac de tirer toutes les conséquences de ce mensonge particulièrement grave, à l'égard de la République, à l'égard de l'Etat républicain, à l'égard des Français, et de ne plus exercer de responsabilité politique".

  • Pierre Moscovici : "aucune complaisance"

L'exécutif français n'a "eu aucune complaisance", "aucune volonté d'entraver la justice" dans l'affaire Jérôme Cahuzac, qui a avoué mardi avoir menti durant trois mois sur l'existence d'un compte bancaire à l'étranger, a déclaré mercredi Pierre Moscovici.  Le site d'informations Mediapart, à l'origine des révélations sur le compte de l'ex-ministre du Budget, affirme que le ministre de l'Economie et des Finances a "lui même manqué à ses fonctions en instrumentalisant l'administration fiscale". "Le président de la République, le Premier ministre, moi-même, nous avons fait ce qu'il convenait de faire", a affirmé Pierre Moscovici sur RTL. "Il n'y a eu aucune complaisance, aucune volonté d'entraver la justice, aucune volonté de couvrir ou de blanchir. Il y a eu la confiance, avec des questions et à chaque fois, les réponses que faisait cet homme", a-t-il poursuivi.

  • Jean-François Copé : la "fin de la gauche morale"

Jean-François Copé, président de l'UMP, a estimé mardi, dans un communiqué, que le mensonge de Jérôme Cahuzac "signait définitivement la fin de la gauche morale et donneuse de leçons". "Ce mensonge signe définitivement la fin de la gauche morale et donneuse de leçons", écrit Jean-François Copé, qui dit avoir appris "avec stupeur le terrible aveu" de l'ancien ministre du Budget sur son compte bancaire à l'étranger. "La question (...) est de savoir si le président de la République, le Premier ministre et les membres du gouvernement étaient au courant et s'ils ont couvert ces faits", poursuit le chef du parti d'opposition. Déplorant le "climat délétère" que "tout cela entretient à la tête de l'État", Jean-François Copé affirme que "le président de la République doit prendre ses responsabilités face à ce mensonge d'État et s'en expliquer lui-même devant les Français". "François Hollande nous annonçait une République exemplaire. Quel crédit accorder désormais à son équipe gouvernementale ?" s'interroge le député-maire de Meaux.

  • Christian Jacob, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale : "inqualifiable"

"C'est inqualifiable, il a menti sciemment et de manière effrontée à la représentation nationale. Nous avons tous été très dignes dans l'opposition, à l'UMP, nous lui avons posé une fois la question. M. Cahuzac le reconnaît lui même, on aurait espéré qu'il le reconnaisse avant et qu'il n'accepte pas les responsabilités qui ont été les siennes dans ces conditions. J'ai du mal a imaginer que le président de la République et le Premier ministre n'aient pas été au courant de cette situation. Je n'en sais pas plus".

  • Bernard Accoyer exige des "excuses publiques"

Bernard Accoyer "considère que François Hollande doit également s'en expliquer devant les Français dans les meilleurs délais". Bernard Accoyer "exige des excuses publiques du Premier ministre à l'Assemblée nationale après les aveux de Jérôme Cahuzac". Selon lui, "la représentation nationale et, à travers elle, 65 millions de Français ont été bafoués par les mensonges du ministre de Jean-Marc Ayrault lorsqu'il a indiqué le 5 décembre, dans l'hémicycle, qu'il n'avait +jamais eu de compte à l'étranger, ni maintenant ni auparavant+". Pour Bernard Accoyer, "ces excuses doivent intervenir dès demain (mercredi, lors de la séance de questions au gouvernement". "L'opposition a toujours fait preuve d'une grande dignité dans cette affaire. Mais devant ces mensonges éhontés et répétés, c'est toute la crédibilité de la parole gouvernementale qui se trouve entachée", a estimé le député de Haute-Savoie.

  • Arnaud Montebourg : "les bras m'en tombent"

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a déclaré mardi à Marseille "les bras m'en tombent, je n'ai pas de mots" en réaction à la mise en examen de Jérôme Cahuzac. Interrogé par la presse, le ministre s'exprimait en marge d'une visite à Marseille dans le cadre du train de l'industrie.

  • Harlem Désir : "injustifiable"

"Je suis stupéfait que Jérôme Cahuzac ait pu mentir au président de la République, à l'Assemblée nationale, aux socialistes et aux Francais sur ces faits inconcevables, niés de façon injustifiable," a déclaré dans un communiqué le premier secrétaire du parti socialiste Harlem Désir. Selon lui, "a justice va poursuivre son travail en toute indépendance, comme y a constamment et scrupuleusement veillé le gouvernement."

  • Gérard Filoche : "Mais de qui se moque-t-on ?"

"On avait un ministre du Budget qui était censé chasser la fraude fiscale et qui ne le faisait pas. Et maintenant on va chercher quelques milliards dans les allocations familiales ? On va chercher quelques milliards dans les petites retraites ? Mais de qui se moque-t-on ?", a déclaré, visiblement ému, le socialiste Gérard Filoche, sur LCI.

  • Jean-Luc Melenchon, co-président du Parti de Gauche (sur RTL) : "sidéré"

"Je suis comme tout le monde, sidéré. On a beaucoup discuté ces jours derniers de ce que voulait dire le mot salopard, eh bien voilà, un salopard c'est ça. Où s'arrête la chaîne des mensonges ? Ce n'est pas possible que personne n'ait rien su. C'est la question que n'importe qui va se poser maintenant."

  • Louis Aliot, vice-président du FN (sur France Info) : "remettre de l'ordre en France"

"Je pense qu'il est temps de remettre de l'ordre en France, de redonner de la vertu à la politique et de redonner une honnêteté au système politique français et je ne pense pas (...) que ce soit la gauche, le parti socialiste, ou la droite, l'UMP-Sarkozy, qui pourront demain refaire un système politique digne de ce nom."

  • Edwy Plenel : "accabler Cahuzac ne sert à rien"

Edwy Plenel, patron fondateur de Mediapart qui a révélé l'existence du compte en Suisse de l'ancien ministre du Budget, a estimé qu'"accabler Jérôme Cahuzac ne sert à rien" et qu'"il vaut mieux s'interroger sur ce qui s'est passé depuis quatre mois". "Il faut s'interroger sur ce mensonge avec la complicité du monde politique et médiatique", a estimé Edwy Plenel interrogé par l'AFP. "Il faut s'interroger sur ce qui s'est passé pendant ces quatre mois, sur ce retour de boomerang qu'avait prévu Mediapart, le monde politique et celui des médias doit se poser la question", a-t-il ajouté. "A Mediapart nous n'avons jamais douté de nos informations", a encore dit Edwy Plenel, ajoutant: "ce qui fait le malheur de la démocratie ne rend pas heureux les journalistes".

"Hollande et Ayrault ont laissé la justice travailler, ce qui n'était pas le cas sous la majorité précédente", a précisé Edwy Plenel sur I-Télé.

  • Florent Pedebas, détective privé à Villeneuve-sur-Lot : Jérôme Cahuzac "aurait dû avouer plus tôt"

"Ce que Jérôme Cahuzac a avoué aujourd'hui, il aurait dû le reconnaître plus tôt, ça aurait amoindri les choses", a estimé auprès de l'AFP Florent Pedebas, un ancien gendarme devenu détective privé à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), ville de Jérôme Cahuzac. Florent Pedebas avait témoigné courant mars devant les enquêteurs qu'il avait parfaitement reconnu, dans l'enregistrement publié par Mediapart, celui que Michel Gonelle, avocat et ancien maire de la ville, lui avait fait entendre fin 2000 sur son portable. L'avocat avait capté, à la suite d'un problème technique, une conversation dans laquelle l'ancien ministre évoquait la possession d'un compte en Suisse. "S'il reconnaît qu'il a menti, c'est bien, ça prouve que les témoignages étaient exacts", a poursuivi Florent Pedebas. "Je ne comprenais pas pourquoi il niait l'évidence, on est nombreux à penser ça à Villeneuve-sur-Lot, surtout à partir du moment où on savait que c'était sa voix sur l'enregistrement", a déclaré l'ancien gendarme, pour lequel M. Cahuzac "a été mal conseillé au départ" de cette affaire, quand les révélations de Mediapart ont éclaté.

>> LIRE AUSSI : "Dévasté par le remords", Jérôme Cahuzac avoue une "faute inqualifiable"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2013 à 20:02 :
Nous avons appris qu'il y a une autre affaire de financement dans des paradis fiscaux liant un proche du Président de la France. Il est donc évident que malgré tout le brassage des communicants de l'Elysée, Hollande savait. En était-il complice; c'est à la justice de nous le dire. Comme je l'ai écrit précédemment, c'est autant pourri à Droite (peut-être même plus)...Il faut exiger une élection présidentielle avec aucun membre des partis politiques actuels comme candidats. Puis virer 80% des élus... JCM Totalement écoeuré.
Réponse de le 05/04/2013 à 17:30 :
rien ne prouve qu'hollande le savait... je crois moi même que non ; c'eût été fort maladroit et dangereux de le nommer ministre du budget ...je crois qu'il a été dupé et c'est grave , écoeurant pour qui aurait pu faire confiance à ce collaborateur pourtant efficace ...
il dit avoir eu des doutes avec les publications de médiapart - moi aussi j'ai eu perso -des doutes comme vous tous à ce moment là sur cet homme -
médiapart recueille souvent des infos intéressantes et ce n'est pas la première fois ( avec sarko même)
a écrit le 03/04/2013 à 22:51 :
La Tribune: Cela fait combien de temps que j'essaie de vous faire comprendre que la politique et la gestion de la France sont gangrénées au-delà de toute guérison possible. Il faut amputer...
Quand j'entends ce "mange-merde" Copé incendier la Gauche, alors que l'on peut débusquer autant d'insanités dans son parti. On doit extraire l'absès de cette affaire Cahuzac car ce mec est lié à Moscovici et Strauss-Khan. Je doute que la morale et l'honnêteté reviennent dans notre système de gouvernement avant longtemps. On peut même considérer que les français, ayant par leur propre faute perdu tout contrôle de leurs élites méritent ces insanités.... JCM
a écrit le 03/04/2013 à 17:21 :
Que dire aujourd'hui ? 1) que le système politique ,( la pseudo "démocratie" "représentative " ) dans laquelle nous vivons ne peut continuer ainsi ? peut ?être , mais à remplacer par quoi ? Quels qu'ils soient , aujourd'hui , il suffit que les candidats à un Parti soient élus pour nous représenter , même si , dans leur immense majorité ce ne sont que des incapables , sans même un peu de bon sens !!! 2) Pourquoi, souvent à notre insu , et faute de pouvoir faire autre chose , des journaleux sans scrupules ,influencent ils l'opinion ? 3) pourquoi une majorité d'électeurs , parfois très faible ( c'est particulièrement le cas aujourd'hui ), tente t-elle d'imposer son point de vue à une majorité de français ? Des questions restées sans réponse , l'affaire Cahusac n'étant qu'une des raisons de se les poser à nouveau ?.
a écrit le 03/04/2013 à 17:04 :
Fin de la gauche morale ? Erreur de jugement, au contraire, le gouvernement voulant mettre un point d'honneur à corriger le tir et être exemplaire, à juste titre, le balancier comme toujours va repartir dans l'autre sens ! La situation risque de se durcir pour certains !
a écrit le 03/04/2013 à 12:27 :
Et bien l'on ne s'ennuie pas avec ce gouvernement, il s'en est passé des choses en 10 mois... je crois que là, on peut leur discerner la médaille d'or et je pense que ce n'est pas fini mais la France, quant à elle, aura une médaille en ... (je vous laisse choisir)
a écrit le 03/04/2013 à 12:26 :
Il se murmure que Jerome, guerini et les autres vont faire une section spéciale au PS
a écrit le 03/04/2013 à 12:16 :
Un choc...pas simple...
a écrit le 03/04/2013 à 12:05 :
On comprend mieux pourquoi Francois est venu plus tôt que prévu nous raconter ses salades a la télévision.
a écrit le 03/04/2013 à 11:55 :

C EST CELA LA POLITIQUE § ET PERSONNE NE L IGNORAIT***PLUS JAMAIS CONFIANCE A NOS POLITICIENS
--------------------------------
a écrit le 03/04/2013 à 11:54 :
"Faillite morale" (Fillon) - L'assemblée nationale doit s'expliquer ! !

Car la "faillite morale" c'est tous les jours, partout, et depuis des années

RPR, UMP, PS, Assemblée nationale, Gardes des Sceaux Barreau, Journaux, ... Ils savent tous depuis des années que des magistrats en bande organisée ont garanti 15 ans d?impunité à ce milliardaire, directeur de campagne de F. Mitterrand passé avec 30 Mf à travers 2 plaintes 3 appels 3 cassations 1 réouverture 1 cour de justice afin de permettre le rapprochement de 2 journaux que vous lisez tous les jours, le juge d?instruction défendant les intérêts économiques de l?un d?eux et se présentant aux législatives pour le PS.

Ces magistrats auraient dû se retrouver devant le Csm et les tribunaux.
L?un d?eux valide les comptes de campagne. Un autre distribue une certaine médaille. Un autre encore apparait dans une commission chargée de donner des avis sur les pratiques commerciales. Il est certain que la République fonctionne mieux avec des individus qui la sabotent !

Récupérer le non-lieu d?anthologie ? 8 lignes 3 erreurs grossières ? auprès de Sm Usm et Commissions des lois de l?assemblée et du sénat, tous bien informés depuis un certain nombre d?années.
a écrit le 03/04/2013 à 11:44 :
Et depuis hier nous entendons le Ch?ur des Vierges effarouchées du gouvernement crier leur innocence, leur ignorance des faits, même Moscovici se dit totalement innocent ! A suivre...
a écrit le 03/04/2013 à 10:45 :
Le plus scandaleux pour tous les politiques de tous bords : Il a fini par avouer.
a écrit le 03/04/2013 à 10:40 :
Puis-je suggérer à toutes les personnes qui viennent sur ce forum, d'envoyer un mail au parti socialiste pour leur dire ce que vous en pensés. Parce qu'il est temps que les Partis Politiques arrêtent de se moquer des français comme ça: https://www.parti-socialiste.fr/agissons-ensemble/contactez-le-ps
Réponse de le 03/04/2013 à 12:12 :
faut aussi le demander a la droite: AVEC toutes leurs casseroles dont sarko????????????
Réponse de le 03/04/2013 à 13:44 :
Les cocus comptez vous
Réponse de le 03/04/2013 à 15:45 :
Vous êtes le premier de la liste ?
Réponse de le 03/04/2013 à 16:40 :
Ici, on parle de la gauche, pourquoi il faut toujours balancer sur la droite et puis quand vous parlez de Sarkozy, pour le moment, il est présumé innocent et je vous rappellerai que comme vous, la gauche ne sait pas gêné pour le descendre et aujourd'hui, on voit le résultat avec ce gouvernement. Toutes les belles promesses tombent à l'eau et pour ce qui concerne un gouvernement irréprochable, c'est bien mal parti. En cas, on ne peut pas dire que l'on s'ennuie en 10 mois... ILS SONT TROP FORTS;;;;;
a écrit le 03/04/2013 à 10:17 :
quelle face attention la droite a ce quelle dit car le revers de bâton fait mal
les donneurs de leçons qu ils restent dans l hombre
l affaire cahusac c est sa conscience et la justice trainer les gens dans la boue ne sert a rien ce n est pas un criminel ni un méchant homme
a écrit le 03/04/2013 à 6:30 :
La rose était pourrie de l'intérieure. Quelle crédibilité peut conserver ce gouvernement qui vantait la probité de ses ministres.
a écrit le 03/04/2013 à 5:46 :
Allons, rien ne sert d'accabler Mr CAHUZAC, il a tant fait pour la France : http://www.lepoint.fr/politique/cahuzac-veut-que-les-francais-exiles-paient-des-impots-en-france-20-12-2012-1604695_20.php
Réponse de le 03/04/2013 à 15:29 :
Ben oui lui il est resté en france seul son argent s'était exilé, c'est cohérent. Que l'argent ou le contribuable s'en aille ok mais pas les deux quand même.
a écrit le 03/04/2013 à 0:58 :
Nous préférons les réactions des victimes protégées par la cour pénale internationale

La résistance française
a écrit le 02/04/2013 à 22:13 :
la prison il a tricher et il voulait que les francais paie pas lui

a écrit le 02/04/2013 à 21:34 :
Mais comme d'habitude , nos politiques tombent d'un pommier! Lequel n'a pas des casseroles comme cela sur le dos,ils ne risquent rien outre être recasés dans un autre poste aussi rémunérateur mais plus discret ou éventuellement une instruction sur 20ans et alors il y aura PRESCRIPTION !
Réponse de le 03/04/2013 à 17:11 :
Vu l'ancienneté des faits, il risque fort d'y avoir déjà prescription.
a écrit le 02/04/2013 à 21:22 :
Un gouvernement qui a à peine dix mois d?existence.
Réponse de le 03/04/2013 à 6:13 :
D'habitude, ce genre d'affaire encombre les tiroirs de la république UMPS sans jamais en sortir.
a écrit le 02/04/2013 à 21:16 :
C'est drôle, ça a eu pour effet de faire remonter la bourse (+ 1,98 aujourd'hui). En virant en 2013 ce gouvernement les uns après les autres, l'économie devrait décoller avant la fin de l'année.
Réponse de le 03/04/2013 à 6:08 :
+1000
a écrit le 02/04/2013 à 21:16 :
C'est drôle, ça a eu pour effet de faire remonter la bourse (+ 1,98 aujourd'hui). En virant en 2013 ce gouvernement les uns après les autres, l'économie devrait décoller avant la fin de l'année.
a écrit le 02/04/2013 à 21:10 :
Quand je pense à tous les discours concernant le patriotisme fiscale. Je ne dirais pas que les bras m'en tombent, mais qu'ils se dressent le point levé. S'il y a un monument à reconstruire, c'est bien la bastille.
a écrit le 02/04/2013 à 21:03 :
A quoi s'attendre d'autre de nos politiques ? Si on fouillait un peu, il y a de grandes chances que d'autres dossiers sortent. Un grand à Médiapart qui j'espère ne va pas s'arrêter là.
Réponse de le 03/04/2013 à 7:41 :
Sauf que M. Penel n'est pas un grand démocrate quand on connait son idéologie gauchisante !
Réponse de le 03/04/2013 à 17:13 :
@Sauf que...
Vous voulez dire quoi? Que Copé est plus à gauche que Cahuzac?
a écrit le 02/04/2013 à 20:51 :
honte à la france entière car c'est nous qui donnons ! les yeux fermés ! les pleins pouvoirs à ces forts en gueule .
Réponse de le 03/04/2013 à 11:59 :
Rappelez moi avec quel score a été elu M Hollande ? Le vote blanc doit être reconnu et là , m'est avis que les choses changeraient.
a écrit le 02/04/2013 à 20:29 :
Aucun contre-pouvoir, aucune vraie Justice pour ces personnes qui font les lois, déterminent des délais de prescription ridicule, ont dans leurs poches les médias, s'auto-amnistient, nomment les procureurs qui font trainer les choses... Pourquoi se priver, l'argent coule à flot, les flagorneries pleuvent, tout est gratis ou presque. A volonté, a satiété. Et c'est à peine que l'on entend, au lointain, une sourde rumeur semble agiter la populace. Vite, une campagne de presse, un discours, de grandes promesses ou une invasion de sans-papiers pour étouffer ça. Et puis dans quelques temps, un peu de sursis, une petite amende et une inéligibilité de 6 mois. Voir un livre. Et hop circulez c'était un cas isolé on vous dit.
Réponse de le 03/04/2013 à 12:14 :
Absolument. Les Partis sont la pour s'assurer que l'on ne coopte que des gens compatibles, et qui ne taperont jamais sur le système, pour continuer a s'en foutre plein des fouilles, et s'assurer de conserver les rentes de situations. Avez-vous vu un seul politique avoir un vrai métier avant de faire cela ? Ceux qui en avaient sont venus en politique parce qu'ils échouaient face a plus fort qu'eux dans l'entreprise...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :