Le modèle de compétitivité de François Hollande est bien l'Allemagne

 |   |  425  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le président français François Hollande s'est engagé mercredi à Bruxelles à poursuivre les réformes en faveur de la compétitivité, comme le lui demande la Commission européenne en échange d'un délai de deux ans pour ramener le déficit public en-dessous de 3%. Il a cité à cette occasion l'exemple de l'Allemagne.

Que la Commission européenne se rassure, la France entend bien oeuvrer pour sa compétitivité, et son modèle pour cela est bien l'Allemagne si l'on en croit les mots de François Hollande. En visite à Bruxelles, le président de la République a assuré vouloir éviter qu'un "écart se prolonge entre la France" et son voisin d'outre-Rhin. Et de constater que "pendant dix ans, les Allemands ont fait des choix. Aujourd'hui, ils sont compétitifs". Opération séduction pour la France, même si François Hollande s'en défend, alors que le pays vient d'entrer officiellement en récession.

Le président de la République a voulu mettre en valeur les réformes déjà mises en place depuis son arrivée au pouvoir il y a un an, comme le pacte de compétitivité, la réforme du marché du travail, saluée par la Commission et la réforme bancaire. "Nous avons été loin, mais nous avons encore à réformer", a-t-il expliqué lors de la conférence de presse.  Des propos qui ont apparemment fait plaisir au président de la Commission européenne Jose Manuel Barroso qui s'est dit "vraiment rassuré" par "une volonté réelle de poursuivre des réformes ambitieuses pour la compétitivité".

Derrière les bons mots, Bruxelles veille

"Le problème de l'Europe, ce sont les écarts de compétitivité. Ce sont les déficits de compétitivité qu'il faut rattraper. Ma responsabilité est de prendre les décisions pour la croissance et la compétitivité", a insisté François Hollande, alors que Bruxelles a accordé à la France un délai de deux ans supplémentaires pour atteindre ses objectifs budgétaires en échange de la poursuite des réformes. Délai de deux ans qui devra être mis à profit pour "accélérer les réformes structurelles", n'a pas manqué d'insister Jose Manuel Barroso. Car, a-t-il expliqué, il ne s'agit pas d'une faveur, mais d'une possibilité prévue par le pacte de stabilité en cas de déterioration de la conjoncture économique. L'octroi de ce délai ne signifie donc aps qu'il faut relâcher les efforts.

La Commission européenne fera des recommandations macroéconomiques aux 27 Etats membres le 29 mai. Elle devrait à cette occasion faire un point sur les réformes promises par la France et juger quelles mesures supplémentaires seront nécessaires. Bruxelles souhaite notamment que Paris fasse plus pour réformer son marché du travail, son système de retraites et pour ouvrir certains marchés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/05/2013 à 11:44 :
bordel on est en france pas en allemagne ils ne savent plus reflechir francais , vive la france au francais les vrais
Réponse de le 11/07/2013 à 7:47 :
pauvre France !et oui l'allemagne était un immense champ de ruine en 1945 regarder aujourd'huit 3ie exportateur mondiale toutes ma gratutude pour ce pays mais il est vrai que le fonctionnariat n'est pas leur priorite
a écrit le 16/05/2013 à 20:54 :
allez, 15 millions d'allemand de l'est sortis du marasme communiste, c'est rien . Un niveau de vie multiplié 'par 10 en 20 ans mais qui n'a pas tout à fait rattrapé celui de l'ouest d'où le léger recul de la moyenne, et on espère faire avaler ce trucage? imaginez la France faisant bondir tout le nord en niveau de vie et eponger le chomage. Surtout comme Hollande, ne faisons rien, il risquerait de perdre son electorat si çà allait mieux.
a écrit le 16/05/2013 à 17:46 :
Pendant la période de la crise, la dépense de Barroso nous a coûté plus d'un million euros/an. Les gens dans ce photo sont nos sauveurs ? les nuls ? ou les gaspilleurs ? A vous de juger. En Belgique, il n'y avait pas de gouvernement pendant quelques années, les services publics fonctionnaient normalement. Pourquoi pensons-nous un pays sans gouvernement ? Ça pourrait nous fait payer beaucoup moins d'impôts et taxes.
a écrit le 16/05/2013 à 16:50 :
La competitivite c'est une Chose que chacun ou chaque pays a en soit ou pas. Mais on ne peut pas etre competitif si l'on est pas efficient (EFFIZIENZ) et ca c'est une qualite purement et essentiellemnet ,ou intrinsequement germanique.
Réponse de le 16/05/2013 à 17:31 :
Alores celle la elle est bien bonne! faut pas non pousser hein, alors il n y aurait que l allemagne capable de faire de la qualite???? vous vous croyez ou???? je vous renvoie a l etude ALLEMANDE sur l automobile qui a demontre que laFrance avait des modeles plus Fiable que les ALLEMANDES, Areva, Airbus, Ubisoft.... c est purement Allemand???? Niveau ecole d infographie l une ds 3 premiere au monde ce sont l ecolde dite des "Gobelins" a Paris..... Plus loin aux USA ce sont pas les Allemandes qui sont plébicité Lexus est loin devant en terme de qualite et de fiabilite!!! Marre du Frenschbashing et des mesonge sur l Allemagne, elle est loin d etre parfaite votre allemagne: Ses travailleurs pauvres (denoncés de plus en plus meme par l ocde et le FMI, la difference qui perdure en RDA et RFA (facile de produire avec une bonne competitivité quand on a dans son propre territoire "une zone a bas cout")..... La France est loin d etre parfaite, l Allemagne non plus!!! Tout comme les autres "exemples a suivre" qu on nous sort de la Pologne a l Irlande et j en passe!!!
a écrit le 16/05/2013 à 16:39 :
Allons , un effort, comptons bien: si notre industrie ne va plus, ce n'est pas a cause du manque de compétitivité, c'est parce que les prélèvements à venir sont déjà prévus, avec une augmentation constante quelle que soit la situation. Les entreprises francaises sans concurrence sur le marché Français sont en déficit. Même si on supprimait totalement les salaires et les investissements productifs, le poids des charges sociales et des taxes rendrait les entreprises et l'état déficitaire en deux ans. Alors rassurez vous la compétitivité en ramenant le salaire Francais au salaire bengali ne changera rien. Tant qu'on ne touche pas à l'état il n'y aura pas de salut. L'ennemi n'est ni l'Allemand ni l'étranger, c'est nous même.
a écrit le 16/05/2013 à 16:00 :
L'Allemagne a fait abstraction de son marché intérieur pour attaquer celui de ses voisins grâce a une compétitivité qui a amener à la destruction de certaines industries en Europe!
a écrit le 16/05/2013 à 15:52 :
Quelle tristesse cette germanophobie de nombreux commentateurs. Notre Président actuel a souligné que les Allemands avaient fait des choix et que maintenant ils sont compétitifs. La France doit maintenant faire des choix économiques et sociétaux; personne ne demande à copier l'Allemagne.... simplement faire des choix pour redresser notre économie.
Le gouvernement actuel peut-il faire les bons choix? Aussi longtemps qu'il oubliera de faire porter des efforts sur les fonctions publiques et élus (mille-feuille, conditions de rémunération, effectifs pléthoriques dans les fonctions administratives, niches fiscales invraisemblables, gabegies syndicales (patrons autant que salariés), clientélisme, La réponse est non. Dans le cas contraire, ça va tanguer, les revenus des classes moyennes vont baisser, les retraités vont se plaindre, mais à terme on a une chance d'y arriver. Pour le moment les réformes structurelles visent uniquement le privé et l'armée...
Réponse de le 16/05/2013 à 16:36 :
Quelle germanophobie? Peut on critiquer un pays snas tomber dans un mot qui finit en "bie"?!
Les allemands ne se privent pas pour critiquer la France,allez donc lire les journaux de droite allemande, Mme Merkel n'est pas innocente dans ce que vous appellez la germanophobie,moi ce que j'appelle une critique, le r-u nous critique,on critique le r-u personne ne crie au scandale. Pourquoi l'allemagne serait le seul pays à ne pas pouvoir être critiqué? C quoi ce muselage et cette langue de bois?! Les premièeres victimes du modèle allemand ce sont les allemands eux mêmes,plus de 2 millions de mini jobs, 6 millions de personne gagnant moins de 6 euros de l'heure....Et oui c de l'esclavage, l'allemagne c la chine de l'Europe.Après on va aller prêcher la bonne parole dans les dictatures qui ne respectent pas les droits de l'homme et n'accordent pas les mêmes droits a tout les citoyens,on est completement schizophrene.

Le modèle allemand personne ne peut le suivre,comme on ne peut pas suivre un autre modele,les pays ayant leur propre caracteristique. L'allemagne a une demographie proche du neant ce qui lui evite de nbs depenses publiques, ce qui permet d'avoir du quasi plein emploi, qui lui permet d'avoir des prix immobiliers accessible a tous ce qui a attenue la deflation salariale.... Non aux modeles neo libéraux qui ont montre depuis 30 ans que c'était un echec
Réponse de le 16/05/2013 à 17:28 :
Cher rb je vous cite "L'allemagne qui a déjà amene au suicide 2 fois le continent europeen,s'apprete a le faire une 3eme fois". ou encore "elle réduit en esclavage une parte de sa population"
Si vous habitiez près de la frontière allemande vous comprendriez mieux ce qui se passe chez nous par rapport à ce qui se passe chez eux et vos critiques seraient mesurées et constructives.
Réponse de le 16/05/2013 à 18:10 :
@Paysan:
Oui c un fait historique,l'allemagne a déjà amene le contient europeen au suicide 2 fois, a cause d'une politique nationale bancale.
Et en continuant a mener cette politique "europeene"(d'illeurs Merkel ne comprend rien a l'Europe,elle a vecu jusqu'à ses 35 ans en Allemagne de l'est.Elle n'est pas du tout euopeene) en se félicitant d'une politique dont seul les technocrates arrivent a voir du positif dans l'explosion de la misere, du chomage, de la desesperance recupere par les extrémistes,tout cela nous entraine vers un 3eme suicide mene par l'autisme allemand qui est aux commandes de l'ue.
Et des jobs a 1 euros, on appelle cela de l'esclavage dans les pays qu'on qualifiait il n'ya pas si longtemps de "tiers mondiste" Depuis la creation des mini jobs,le nbs de personnes tombant dedans n'a cesse d'augmenter,ce qui montre qu'il n' y aucune volonte de sortir les gens de la misere,mais bien de se reposer sur une base de travailleurs a bas couts(si vous n'aimez pas le terme esclavage) pour faire fonctionner l'export.D'ailleurs heureusement qu'il yavait les grecs,espagnols qui s'endettaient pour acheter made in germany
Réponse de le 16/05/2013 à 19:12 :
Paysan lorrain a essayé de vous faire comprendre que vous vous êtes brouillé et que vous ne voyez ce que laisse passer votre filtre idéologique que l'on peut bel et bien appeler la germanophobie étant donné que vous sortez vos certitudes qui ne sont pas congruentes avec la réalité. Et vous ne faites pas ou vous ne voulez pas apprendre des faits qui contredisent ces certitudes. Il est pour exemple ENTIEREMENT FAUX de pretendre qu'il y ait des travailleurs allemands qui ne gagnent que 1 euro/heure et la repetition de cette malinformation (par politesse je m'abstiens de l'appeler mensonge). C'EST ARCHIFAUX. Les gens qui gagne 1 Euro par heure le gagnent EN PLUS du smic. Mais je crains que de vous rapeller ce fait ne sert à rien parce que vous êtes dans un idéologie qui vous rend incapable de corriger vos conceptions erronnées de l'Allemagne.
Vous dites que Angela Merkel n'est pas européen parce qu'elle a passé 35 ans en Allemagne de l'Est. Dites moi, depuis quand l'Allemagne de l'Est ne se trouvait pas sur le continent européen ? Moi, je suis complètement ébahi par tant d'aveuglement idéologique et haine envers l'Allemagne.

En lisant vos commentaires et ceux des autres je ne peux pas m'empecher de penser qu'ici les gens ne cherche à faire l'auto-escalade dans leur refus de toute ce qui pourrait servir comme source d'inspiration de l'Allemagne. Mais SANS donner aucune piste comment la France pourrait s'en sortir sans s'inspirer de l'Allemagne. Toute la discussion depuis en fait des mois n'est que du rejet sans réelle proposition alternative. Ceci montre belle et bien que pas mal de gens ici ventilent leurs émotions anti-allemand et qu'ils ne sont pas vraiment intéressé à sortir la France de sa misère dans laquelle elle s'est mise toute seule (pour rapelle : Les Allemands ne votent pas dans l'Assemblée Nationale si vous aviez oublié).
Réponse de le 16/05/2013 à 20:28 :
Merci cher cad. Rien ne vaut un bon échange avec nos amis allemands, espagnols, italiens, tchèques ou croates... pour tirer les expériences des erreurs commises ces dernières années et trouver les solutions pour redresser nos pays. Les problèmes de la France ne sont pas identiques à ceux d'autres pays. Nous devons nous en sortir et trouver nos solutions par nous-mêmes sans chercher à stigmatiser les autres.
Réponse de le 16/05/2013 à 20:49 :
Exactement. Au lieu de continuer être destructive envers les autres mieux est de devenir constructive pour soi-même.
Réponse de le 17/05/2013 à 13:46 :
@cad: 1-il n'y a pas de smic en allemagne (sauf dans uelques branches). 2- il faudrait vous poser la question: Pourquoi ose-t'on proposer 1?/h? Pourquoi des gens acceptent ils?
a écrit le 16/05/2013 à 14:12 :
La compétitivité, c?est un sujet d?importance, le plan du gouvernement de 20 milliards serait insuffisant, il faudrait 50 milliards. C?est une logique de faillite organisée par l?Etat, ce qu?on appelle le déni de réalité. On a aussi des souffrances trop importantes qui mobilisent jusqu?au pape qui dénonce la dictature d?une économie sans visage ni but humain. Pourquoi ne pas manifester contre les suicides d?entreprises et les maltraitances. C?est une question de respect de la vie dans un système qui prône des valeurs de mort. Nous sommes dans une société maltraitée par l?Etat, 70% des gens sont en dépression, il y a fait de torture contre la société. L?Etat est coupable d?agression car il tolère les cadences infernales et le burnout des employés. L?histoire de la compétitivité, c?est un suicide organisé !
a écrit le 16/05/2013 à 13:19 :
Il faut réfléchir un peu sur l'inégalité sociale. Dans une certaine mesure, même si ça peut paraître choquant, elle est le réel MOTEUR de la croissance ! Regardez la Chine, avec ses milliardaires et ses taux de croissance à deux chiffres... A l'inverse, dans un pays où presque tout le monde est limité au SMIC, y a-t-il un intérêt à travailler plus et mieux ?
Réponse de le 16/05/2013 à 13:45 :
Absolument : je propose qu'on soit très inégalitaire avec vous ! Stimulé par le manque, vous serez très motivé pour aller chercher des solutions ...
Réponse de le 16/05/2013 à 14:15 :
On peut être aussi très égalitaire avec les gens comme Yves : supprimer toutes les petites rentes de naissances ou de statut et les avantages particuliers, histoire de remettre les choses à plat et de voir qui réellement "court le plus vite", grâce à ses "mérites" (n'est-ce pas mon cher Alain ?)
a écrit le 16/05/2013 à 12:46 :
Bon qu'il nous le changement de temps c'est maintenant (question météo)... pour le reste ... moins de fonction public !
a écrit le 16/05/2013 à 12:34 :
votre reportage m'a bien fait rire et ensuite il m'a glacé , j'ai repensé aux années 30 ou a l'époque certains élus meme de gauche se ralliaient a la politique monétaire allemande et industrielle de cette dernière , on a vu le résultat quelques années plus tard ce fut un désastre et une germanophobie qui a la vie dure , un modèle qui s'impose a tous les autres ne marche pas , regardez aussi les USA on peut pas dire que leur modèle aujourd'hui arrive a faire des émules meme dans les pays émergents , le FMI sonne l'alarme , mais on a fait a faire a des autistes ou des sourds voir des aveugles , on continue dans l'erreur et on persiste aussi , dire que l'Allemagne c'est une réussite c'est a mourir de rire , a part les grands groupes allemands donc certains sont moins puissants que certaines sociétés françaises du CaC40 mais qui jouissent d'un aspect de notorietée dans l'esprit populaire on peut pas dire que des salaires dévalués en allemagne soient un paradis , le job a 1 euro a eu des conséquences meme dans les grandes entreprises avec effet ultra négatif , on est donc encore aveuglé par ce modèle qui est pas exportable , en fait l'Allemagne triomphe actuellement car ses voisins sont tous en crise , en plus ses bons rapports avec la chine sont un peu légers , car la chine est une future espagne puissance 1000 , actuellement on fait croire aussi a ce paradis là et qui menace de devenir un enfer , mais que nos élites soient a ce point aveugles et sans enseignement du passé cela me consterne , certes ce n'est pas la meme période mais quand meme cela y ressemble étrangement sur l'aspect strictement économique , mais l'Allemagne oublie dans son arrogance un détail d'importance , si la france coule avec les pays du sud de l'Europe , elle aussi coulera et cela a déjà sans doute commencé , allez courage enlevez vos oeilleres et ne dites plus que le voisin est meilleur que vous , prenez les bonnes décisions que vous voulez pas prendre de peur de fâcher untel ou untel , de toutes manières il faudra y venir sinon ce sera les démagogues qui auront un boulevard en 2014
Réponse de le 16/05/2013 à 13:11 :
Tout à fait d'accord. Par ailleurs "mais l'Allemagne oublie dans son arrogance un détail d'importance , si la france coule avec les pays du sud de l'Europe , elle aussi coulera et cela a déjà sans doute commencé " : à votre avis, pourquoi l'Europe a-t-elle accordé 2 ans supplémentaires pour atteindre ses objectifs budgétaires ? Tout simplement parce qu'ELLE N'AVAIT PAS LE CHOIX ! Tout le monde savait, quand Hollande a annoncé qu'ils seraient tenus en 2013 que çà ne serait pas possible. Et quand Barroso clame qu'il faut profiter de ce délai pour "continuer" les réformes, il fait çà pour sauver la face. En réalité, on lui dirait "m...", qu'il ne pourrait RIEN FAIRE (c'est totalement inefficace de faire payer pour le punir quelqu'un qui a des dettes et ne peut déjà pas rembourser) ! [Après, il n'est pas certain que ne rien faire soit la meilleure solution pour nous ...]
a écrit le 16/05/2013 à 12:10 :
la politique de Schröder s?est traduite par un recul très significatif du pouvoir d?achat des salariés, qui commencent tout juste à s?en remettre, et par un recul de l?emploi : quand Schröder quitte le pouvoir en 2005, il y a 5 millions de chômeurs. Par ailleurs, alors qu?il y avait autrefois moins d?inégalités et de pauvreté qu?en France, il y en a plus aujourd?hui.

Certains considèrent que ces inégalités et cette pauvreté ont été le prix à payer pour le redressement allemand. Je ne pense pas que ce dernier ait quoi que ce soit à voir avec les réformes Schröder. Selon moi, il est dû à trois facteurs(démographie faible, pays del'est ou les entreprises allemandes ont délocalisé en masse,les biens d'équipements dont sont friands les pays émergeants) qui préexistaient avant la crise, et à trois autres qui ont joué un rôle pendant la crise

L?Allemagne d?abord, a paradoxalement bénéficié de son déclin démographique. Les Français considèrent que c?est très bien d?avoir plein de gamins, plein de jeunes, que c?est une richesse pour l?avenir du pays. C?est sans doute vrai, mais dans l?immédiat, cela coûte très cher. Quand on a des enfants, il faut les loger, les nourrir, les éduquer, leur payer des téléphones portables...

Autant de dépenses privées et publiques en plus que les Allemands n?ont pas eu à dépenser. C?est une des raisons pour lesquelles les dépenses publiques ont été plus faibles et c?est une des raisons qui ont facilité la modération salariale : quand on n?a pas de gamins, on peut tolérer plus facilement une austérité salariale prolongée.

La démographie a surtout favorisé le maintien de prix immobiliers très modérés. Ils n?ont pas bougé depuis quinze ans, et commencent juste à le faire depuis deux ou trois ans. En France, les prix ont été multipliés par 2,5 dans le même temps. Cela se comprend : la France a gagné 5 millions d?habitants depuis le début des années 2000, quand l?Allemagne en a perdu 500 000.

Résultat : alors que l?immobilier neuf valait en France 3 800 euros du m2 en France en 2011, il valait en Allemagne seulement 1 300 euros du m2 la même année. On est dans un rapport de un à trois. Cela explique pourquoi les Allemands ont pu accepter une austérité salariale prolongée.

Deuxième point, les conséquences de la chute du Mur. Les Allemands ont l?habitude de se plaindre du coût que la réunification a représenté. Mais l?Allemagne a été au bout du compte la grande gagnante de la chute du mur, car elle a réintégré très rapidement et très fortement les pays d?Europe centrale et orientale à son système productif.

Avant, le pays à bas coût qui fournissait l?industrie allemande, c?était plutôt la France. Maintenant, ce sont la Tchéquie, la Slovaquie, la Hongrie, la Pologne... La différence, c?est que le coût du travail dans ces pays est cinq fois moindre qu?en France. L?Allemagne, en réorientant sa sous-traitance vers ces pays, a obtenu un gain de compétitivité-coût phénoménal pour son industrie.

Le troisième facteur est bien connu, mais il a joué à fond pendant les années 2000 : c?est la spécialisation de l?Allemagne dans les biens d?équipement ? les machines. Celle spécialisation a correspondu à l?explosion de la nouvelle demande des pays émergents. L?Allemagne, c?est 18% des emplois européens, mais 33% des emplois dans les biens d?équipement européens.

Donc, on voit bien que ces trois facteurs puissants ? démographie, sous-traitance en Europe centrale et spécialisation ? n?ont rien à voir avec les réformes Schröder. Au contraire elles ont fragilisé la sociétée allemande sur le long terme

Réponse de le 16/05/2013 à 12:37 :
bien vu ! les remartques sur la sous traitance dans les pays de l´est est tout a fait exacte,
Réponse de le 16/05/2013 à 13:15 :
C'est comme au foot, à la fin c'est le "modèle allemand" qui gagne !
a écrit le 16/05/2013 à 11:44 :
je ne voterai plus en france étant donner que le modèle l allemand est le meilleur ce n est plus la peine de voter en France qu ils aillent ce faire voir
a écrit le 16/05/2013 à 11:35 :
peut-on éspèrer que Hollande va aligner le TPO français (46%) sur celui de l'Allemagne (37%) ? Ce n'est pas un hasard si l'Allemagne s'en sort mieux avec un TPO de 37% et si les USA sont déjà sur le chemin de la reprise avec 27%. Pour créer des emplois et sortir vite de la crise, les entreprises doivent trainer un boulet de prélèvements "compétitif".
Réponse de le 16/05/2013 à 11:52 :
Les allemands se gèrent comme ils veulent (paupérisation d'une partie du peuple avec 5 millions d'allemands sortis des classes moyennes en 10 ans) mais arrêtez de nous faire rire avec les "réussites" américaines (on a les lèvres gercées) = des millions d'américains sont sortis des statistiques du chômage car ils ont renoncés à trouver du boulot. Le taux réel de chômage est le double de celui annoncé. Bizarrement les USA réussissent l'exploit de diminuer le chômage en ayant moins d'actifs au travail en valeur absolue que dans les années 90 (alors que la population en age de travailler s'est fortement accrue). Bref du grand n'importe quoi ce "commentaire". Vous tomberez de haut quand Monsieur Obama ne pourra plus compter sur la planche à billets de Monsieur Bernanke pour repousser la faillite du "modèle" US. PS : allez donc étudier ou faire étudier vos enfants aux USA mon ami. Ok le taux de PO est plus faible mais quand on étudie aux USA, on s'endette de plusieurs centaines de milliers de dollars. Après les subprimes que vos chers gourous économistes néo-lib n'ont pas vu venir, se profile le krach des prêts étudiants vu qu'ils sont massivement au chômage ou sur des jobs précaires et mal payés.
Réponse de le 16/05/2013 à 12:11 :
Ouaihhh !!! On est les plus forts !!!!
Réponse de le 16/05/2013 à 13:42 :
Toi sûrement tu as des idées mon ami pour dire qu'on est les meilleurs ! Quelles sont-elles qu'on en profite ? Supprimer les avantages des autres et garder les tiens ?
Réponse de le 16/05/2013 à 14:49 :
Une solution serait de remettre bien des choses à plat et d'accepter quelques aménagements aux divers acquis et de biens de situations acquises et de répartir mieux les richesses (afin que chacun puisse subsister !) et de faire preuve de ""bon sens"" ! Et, c'est possible, comme en 1958 ! Preuve de réalisme , surtout !
a écrit le 16/05/2013 à 11:04 :
rb, alias jb38, n'oubliez pas que c'est comme au foot, à la fin c'est le "modèle allemand" qui gagne !
Réponse de le 16/05/2013 à 11:13 :
Oui avec quelques dégâts collatéraux comme le bombardement de Dresde ou la Chute du Bunker...
a écrit le 16/05/2013 à 10:36 :
Le logiciel HOLLANDE n'est pas le bon; son analyse n'est pas la bonne (la relance par la consommation) due à l'épiphénomène du manque de confiance, c'est d'ailleurs partagé naivement (?) par le ministre de l'économie. Il ne faut pas oublier qu'il y a l' EURO maintenant et qu'on ne peut plus dévaluer. On est obligé de faire des économies vaille que vaille dans une nation figée et arc boutée sur les privilèges de ses corporations. Allons un peu de courage Mr le Président et cessez de penser à votre hypothétique réélection.
a écrit le 16/05/2013 à 10:01 :
c'est dommage bruxelles comme hollande ne parle pas d'économies.eux non p lus ne veulent pas toucher à leurs priviléges ex les députés qui viennent pointer puis repartir à 7 h du matin pour toucher la prime de 283 euros ,autres ex les heures effctives des fonctionnaires de bruxelles , les déménagements tous les six mois etc etc . UN AUTRE CONSTAT :!!!!!!!il est quand meme écoeurant de voir qu'il faut une intervention de bruxelles pour que notre gouvernement fasse ENFIN des réformes reste à savoir si cela sera les bonnes (il n'est toujours pas question d'abolir les priviléges de élus et hauts fonctionnaires
Réponse de le 16/05/2013 à 10:26 :
Faudrait que le "pointage" fonctionne comme dans les ENTREPRISES : POINTAGE à l'ARRIVEE et POINTAGE à la SORTIE.
Réponse de le 16/05/2013 à 11:05 :
Ils se débrouilleraient de trouver un truc pour faire pointer par un copain,chacun à son tour pour les autres !
Réponse de le 16/05/2013 à 12:00 :
pointage par empreinte digitale !
Réponse de le 16/05/2013 à 13:25 :
L'électronique cela se bidouille ! Le BUSH en a fait la démonstration ! Je leur fait confiance pour s'arranger à régler ce problème avec BRIO !!!
a écrit le 16/05/2013 à 9:47 :
Croire que la déflation salariale peut marcher si tout les pays de la zone le font est un non sens économique de base. Tout comme croire que les politiques d'austérités marchent lorsque tout les pays de la même zone économique les font en même temps. Décidément la lucidité n'est pas du côté de Bruxelles. Encore combien de chomeur, de déficits et de dettes grimpants avant le réveil ?
Réponse de le 16/05/2013 à 10:53 :
Quand on voit qu'au bangladesh,les escl....pardon les ouvriers payes 40 euros la semaine,et des qu'on evoque la possibilitee de les augmenter ca cree tout de suite un avertissement de delocalisation, que d'abord ils sont bien content d'avoir un job.Comme si le fait d'avoir un job dans ces conditions etaient un cadeau,comme si il était impossible de garder les salaries en ayant une politique preogressiste sur les conditions de travail....La deflation salariale c l'esclavage moderne perpetre par une minoritee d'elites,qui eux bizarrement ca serait plutôt l'inflation des salaires,bonus,privileges etcetc
Réponse de le 16/05/2013 à 11:02 :
Les petits rentiers aigris qui croient échapper à la déflation menaçant les salariés français se mettent le doigt dans l'oeil : ils ignorent que tout le système social français (dont ils bénéficient) est basée sur des cotisations assises sur les salaires ?
Réponse de le 16/05/2013 à 11:33 :
@@rb:et alors ,rien n'empeche d'augmenter les cotisations,c'est d'ailleurs ce qui est fait depuis des années.Nos retraites on a cotisé pour!
Réponse de le 16/05/2013 à 11:54 :
Absolument : remontons sur les barricades pour exiger le doublement des cotisations retraites (faut bien compenser les chômeurs qui ne cotisent plus)
a écrit le 16/05/2013 à 9:29 :
Le "modèle allemand" c'est le modèle libéral tous les jours un peu plus ultra-libéral, le "modèle allemand" c'est celui de la commission européenne et du servile Barosso, le "modèle allemand", c'est un réservoir à l'Est de travailleurs sous payés, le "modèle allemand", c'est la BCE aux ordres de Berlin. Le "modèle allemand", c'est le modèle anglo-saxon tendance chinoise, c'est la participation à la concentration de la richesse dans toujours moins de mains, c'est la participation à la déstabilisation du monde et aux conséquences inévitables que cela va produire.
Réponse de le 16/05/2013 à 9:48 :
@JB38:
Exact,les conséquences des politiques mene par l'allemagne qui est en fait le patron de bruxelles,a d'ailleurs déjà des conséquences. Avec des pays comme la grece,l'itlaie,l'espagne,le Portugal,l'irlande,la belgique et maintenant la France,le danemark,les pays bas ou le chomage ne fait qu'augmentet quand il n'explose carrément pas,ou dans certains pays c plus de 50% des jeunes sans taf,le sentiment anti europeen et anti germanique(c pas tres classe de se feliciter des mesures d'austerite en grece quand la population souffre comme pas possible et de dire ensuite qu'il faut continuer) est entrain d'augmenter,le spectre du retour des vieilles querelle débouchant sur des tragédies est entrain de revenir. L'allemagne qui a déjà amene au suicide 2 fois le continent europeen,s'apprete a le faire une 3eme fois.
Réponse de le 16/05/2013 à 9:52 :
"Ultra-liberal" avec l'État intervenant pour 57% du PIB ? Comment appelez vous les pays dans lesquels l'État ne represente que 30% du PIB ?
Réponse de le 16/05/2013 à 10:08 :
@Odilon:
Dans ces 57% vous incluez les niches fiscales,les subventions aux entreprises surtout celle du cac40 qui n'en ont pas vraiment besoin?! Je me posais la question comme ca,parcequ'un système ultra liberal,c un système de caste ou les lois sont en faveur d'une minoritee,ou l'etat et son argent public en faveur de cette meme minoritee,ou l'interet general, la cohesion nationale et la justice sociale et la reduction des inégalités passe en 2eme plan,voir ont disparut de l'ecran radar de la mission public qui n'a pour seul mission defendre les intérêts d'une minoritee au detriment de la majoritee
Réponse de le 16/05/2013 à 10:45 :
Votre argument ne tient pas de bout : les 57% c'est pour le vulgus pecum. Les ultra riches ont tous les moyens de concentrer les richesses en ne payant aucun impôt ou uniquement un impôt symbolique.
Réponse de le 16/05/2013 à 10:57 :
Odilon devrait se faire embauche chez Foxconn en Chine : il découvrirait les délices de la mondialisation heureuse sur les anciens paysannes chinoises, telles que les vante son cher gourou Alain Minc...
Réponse de le 16/05/2013 à 11:13 :
Quand on ne sait pas de quoi on parle, le prêt à penser rassure. Ce qui est sur, c'est que votre système , dont vous êtes probablement un profiteur ( élu, fonctionnaire ou assisté ), va exploser: non parce qu'il est en faillite mais parce qu'il a créé 5 millions de chômeurs et 10 millions de pauvres , qui sont sans espoir et sans futur. Ce sont eux qui promèneront votre tête au bout d'une pique.
Réponse de le 16/05/2013 à 11:30 :
Pas de bol : travailleur indépendant et bien taxé et imposé, merci. Mais pas le petit "perroquet" de la mondialisation heureuse...ni le petit Harpagon de service qui pleure sur la perte de sa cassette !
Réponse de le 16/05/2013 à 11:38 :
Le gourou Alain Minc avait prédit en 2010 que la crise était finie et qu'elle était juste "psychologique" concernant les français, ces enfants gâtés selon lui (mais lui n'en est pas un, bien entendu). Ce type se trompe systématiquement et sur tous les sujets depuis 30 ans au travers de ses "oracles". Je me souviens par exemple des idioties qu'il racontait pendant la 1ère guerre du Golfe sur "l'immense puissance militaire irakienne", balayée en trois coups de cuillères à pot par la coalition occidentale... Il a en revanche toujours su grâce à ses "réseaux" datant de l'ENA (tiens, tiens...) monnayer ses conseils auprès des puissants, quel que soient leurs bords politiques. En revanche, il n'a pas été très fin lors de la dernière élection en pensant que Sarkozy allait gagner : il a tellement vomi sur Hollande que ce dernier lui a fermé les portes de l'Elysée. PS : je ne suis pas de gôôôche mais pas non plus de la droite aigrie, revancharde et munichoise ...
Réponse de le 16/05/2013 à 11:40 :
La mondialisation n'est heureuse que pour ceux qui s'adaptent au nouveau monde.
Pour les autres, cela va être un enfer !
Réponse de le 16/05/2013 à 11:43 :
C'est limite de promettre à son prochain de vilaines choses, mon petit Odilon...
Réponse de le 16/05/2013 à 13:51 :
Ça va être très dur pour vous donc...
a écrit le 16/05/2013 à 9:26 :
Maintenant que l'on a laissé mourir l'industrie on veut copier les Allemands, mdr..!
a écrit le 16/05/2013 à 9:18 :
Il va quand même falloir arrêter de dire que parce qu'on a acheté une voiture allemande alors on précipite le chômage français. C'est de choses totalement différentes et il n'y a pas de liens. Le chômage en France augmente seulement parce que nous les princes de l'assistanat social. Maintenant la politique économique Allemande est quand même loin d?être un modèle, et oui ils ont beaucoup de travailleurs pauvres. L?Allemagne se rapproche dangereusement de l'esclavage de sa population au profit de la compétitivité.
Encore une fois nos politiques montrent que des idées ils n'en ont pas et préfére ce dire : tient, et si on copiait le voisin allemand qui a l'air de tellement mieux s'en sortir que nous. Et les amis, il y a FH qui paye sont verre à midi ..."
Réponse de le 16/05/2013 à 11:19 :
Emmanuel Tood explique très bien la fascination des pseudo élites françaises pour l'Allemagne depuis les années 30. Ces soit disant "patriotes" qui détestent en fait le peuple français et aimeraient d'ailleurs le "changer".
Réponse de le 16/05/2013 à 15:00 :
Il faut tout de même ne pas oublier que beaucoup de ""huguenots"" ont participé au façonnage de l'Allemagne ! C'étaient de bons Français mais pas catholiques (dans le sens que l'on voudra !)
a écrit le 16/05/2013 à 9:18 :
le politburo encadrant Hollande avec les deux serpillieres bleus avec des etoiles...la synthese
de se qui me fait degueuler.
a écrit le 16/05/2013 à 9:13 :
Qu'en est-il de la baisse des dépenses publiques sur lesquelles le président s'est engagé de les réduire de 60 Milliards sur 5 ans....pour l'heure, alors que les impôts et taxes ont augmenté de 54 Milliards, nous n'avons pas encore constaté le début du commencement de la baisse des dépenses publiques. Si une bonne gestion consiste à augmenté les impôts et à ne pas toucher aux dépenses notamment au niveau des fonctionnaires, à la réduction du mille feuilles des collectivités, aux avantages financiers des élus de la république........Hollande est l'homme qu'il nous faut....mais les français jugeront sur pièces....et pour l'heure le premier bilan est calamiteux.....et le gouvernement et le président nous enfument tous les jours avec un niveau d'autosatisfaction consternant....
a écrit le 16/05/2013 à 8:31 :
Chacun y va de son opinion sur l'Allemagne mais on peut dire sans se tromper que l'Allemagne affiche un résultat enviable par bien des pays .Dans le détail il s'agit d'une société inégalitaire , certains s'en sortent et d'autres pas du tout .Ce qui est curieux c'est que si l'économie se porte bien pour autant on ne sent pas chez Merkel la volonté de réduire ses inégalités , elle se dit que la bonne santé du pays passe par là .Le rôle du politique c'est quand même d'améliorer les conditions de vie des citoyens , c'est mon opinion.La misère dans un pays riche est anachronique .Après tout c'est le problème des Allemands mais çà le devient pour nous si ce pays est le pays étalon pour les Européens
Réponse de le 16/05/2013 à 8:45 :
on va finir par croire qu'emmanuel Todd a raison
Réponse de le 16/05/2013 à 8:59 :
Il faut réfléchir un peu sur l'inégalité sociale. Dans une certaine mesure, elle est le réel MOTEUR de la croissance ! Regardez la Chine, avec ses 80 députés milliardaires en dollars et ses taux de croissance à deux chiffres. A l'inverse, dans un pays où presque tout le monde gagne le SMIC, y a-t-il un intérêt à travailler plus et mieux ?
Réponse de le 16/05/2013 à 9:34 :
Emmanuel Todd a évidemment raison, mais il est difficile pour beaucoup de l'entendre,parce qu'abrutis par une information quotidienne politiquement correcte et manipulée.
Réponse de le 16/05/2013 à 9:34 :
Emmanuel Todd a évidemment raison, mais il est difficile pour beaucoup de l'entendre,parce qu'abrutis par une information quotidienne politiquement correcte et manipulée.
Réponse de le 16/05/2013 à 9:40 :
@Red:
+10000,le role du politique c d'assurer de bonnes conditions de vies a ses concitoyens dans un souci de justice. Qu'est ce que ca peut faire d'avoir +3% de croissance,si dans le meme temps,une part importante de la population entre dans la misere. Ya de tres bonne dictature en afrique, des pays tres riche mais ou les2/3 de la population vivent sous le seuil de pauvrete(et bien au dela meme) Faut il prendre exemple sur ces pays,qui ont une forte croissance?!.... Les neo libéraux ne savent plus quoi dire pour vanter un système qui ne fait illusion a personne quand au creusement des inegamites, et dont le seul but est l'enrichissement d'une caste(la leur)
Réponse de le 16/05/2013 à 9:52 :
@JB38 et RB +1000
Réponse de le 16/05/2013 à 12:36 :
Tout à fait d'accord avec Yves: le vrai problème est cette idée selon laquelle il est politiquement incorrect de reconnaître cette évidence absolument inéluctable: quand les dirigeants d'un pays annoncent qu'ils estiment inadmissible que quelqu'un qui ne fait aucun effort soit pauvre, un trop grand pourcentage de la population décide de ne rien faire en attendant que cela vienne tout seul. Le socialisme est une belle idée, mais son application est parfaitement inefficace, car elle conduit à ce qu'un trop petit nombre d'individus tirent encore la charrette, ce qui fait que le "gâteau à partager" se réduit comme une peau de chagrin.
Même si cela parait injuste à certains, la seule vraie politique bénéfique pour tous est de proclamer le principe "à chacun selon ses mérites", et de prendre des mesures pour venir en aide aux plus démunis, sans en faire un "droit à l'assistance".
Réponse de le 16/05/2013 à 14:11 :
Le capitalisme financier mène au même genre d'impasse que le socialisme quand on voit l'état de l'occident avec la paupérisation des classes moyennes. A ce propos, Quel "mérite" avez-vous eu de naître en France à une belle période (votre pseudo de baby boomer est éclairant), plutôt qu'au Pakistan pendant disons la guerre civile avec l'Inde ou en République Démocratique du Congo sous Mobutu ? Le mérite de la chance ? Le mérite de la génération des "jouisseurs sans entraves" ?
Réponse de le 17/05/2013 à 8:05 :
Ce que dit Alain est très judicieux et juste ET le point de vue de @Alain apporte une vision plus générale (mondiale) . Cependant l'on peut concilier tout cela Car l'on ne peut pas reprocher à Alain d'être né en France ET de vouloir le meilleur pour notre pays (le contraire serait consternant !) Et là, pour ajuster le tir avec ce que rajoute @Alain ,les pays "évolués" se doivent d'aider les autres (ET,dans leur propre intérêt bien compris - car il vaudrait mieux que chacun se sente bien là ou il est né !!!) ! Mais l'on pourrait revoir le fonctionnement de notre société,Dans l'Intérêt de TOUS !Mais il faut (pour ce faire !) une volonté Politique ! ( dans le vrai sens du mot !!!) C'est pour quand ??? Ce pourrait être le fameux """changement""" Car cela est tout à fait possible ni trop difficile ,il faut simplement du "bon sens" et un peu de ""bonne volonté"" !
a écrit le 16/05/2013 à 8:26 :
Ils sont compétitifs mais a quels prix,explosion de la precarite,de la pauvrete,du travail a mi tamps.Aujourd'hui il ya 2 categories de salaries en Allemagne,ceux ayant des droits et ceux n'en ayant pas ou plus limite. 2 millions de mini jobs a 1 euros,ou comment remettre au gout du jour l'esclavage.
De plus l'allemagne est prospere surtout parceque les pays émergeants sont friants des produits germanique,le decollage de l'allemagne coincide avec le decollage des pays émergeants,est ce une coincidence?!
Le modele allemand ne peut pas etre copie,tout simplement parceque la deflation salariale entraienra par la suite une deflation salariale en Allemagne,qui voudra rester competitif dans un monde ou les salaires sont accuses de tout les maux(pendant que le capital qui ponctionne la productivitee des travailleurs n'est pas plus lourdement taxe ou limite pour avoir une meilleure redistribution des richesses au sein des entreprises) et au final la France ne sera plus competitive sauf si il fait une nouvelle deflation salariale.
Et quid de la grece,espagne,italie ou les salaires sont tres bas et qui ne fond que s'enfoncer dans la recession?! Ca devrait etre des pays de cocagne,le plein emploi....
L'allemagne est entrain de mettre les pays de l'Europe a sa botte rugueuse germanique,il en résultera un eclatement de la zone euro et le retour des vieilles querelles. L'allemagne apres avoir suicide le continent 2 fois durant le XXeme siecle,s'apprete a le faire une 3eme fois au XXIeme
Réponse de le 16/05/2013 à 8:41 :
Arrêtez ce discours germanophobe aux relents passéistes ! Il n'y aurait pas 2 catégories de salariés en France (ceux qui sont à 1500 ?/mois - la moitié- et les autres) ? Il n'y a pas d'explosion de la précarité en France ? Si les pays émergents sont friands de produits germaniques, ce ne serait pas à nous de leur donner envie d'acheter des produits français mieux faits ou moins chers ?
Les français sont devenus tellement aveugles qu'ils ne voient pas leur cher "état" leur voler le fruit de leur travail pour nourrir de nombreux parasites (politiciens et fonctionnaires) tandis que l'Allemagne a su mettre en avant le travail, c'est simple !
Réponse de le 16/05/2013 à 9:01 :
à ALLEMAGNOPHOBE

Et vous arrêtez ce discours libéral à tout crin qui passe par la fonctionnairephobie .Vous avez l'air de vous satisfaire des inégalités Françaises , Allemandes ou autres , vous n'avez pas créé le monde , il est inégalitaire , c'est ainsi et vous faites avec .Les inégalités en Allemagne sont plus grandes qu'en France , ne vous en déplaise .Si on n'a plus le droit de le dire çà en devient totalitaire oui parce qu'on en est la nous vivons dans la dictature libérale , c'est le marché certains n'ont que çà en bouche et bien souffrez que certains ne font pas avec
Réponse de le 16/05/2013 à 9:36 :
@Allemagnophobe:
Critiquer un pays,en l'occurrence l'allemgne est ce encore possible sans etre taxe de germanophobe?! Terme simpliste pour eviter de sortir des arguments et disqualifier ses interlocuteurs a moindre frais,la langue de bois. Peut on critiquer la politique europeene sans etre qualifie immédiatement de populiste?!
Je suis pro europeen,pas pour cette europe la,je suis pour que l'allemagne arrete de mettre en esclavage une partie de sa population et effet domino n'entraine pas les pays européens dans la misere la plus totale balayant des progres sociaux qu'aucun pays,aucun peuple,ailleurs qu'en europe a reussi a mettre en place....Demander,denoncer des actes qui dans des pays riche ne devraient plus exister fait de moi un terrible populiste.... Les libéraux a defaut de vanter leur modele a créer des inégalités, tentent de disqualifier les voix qui mettraient en doute leur sacro saint dogme sur les depenses publics(dont ils se gavent bien au passage) et en bon citoyens inventent des stratagèmes pour ne pas payer d'impots....
Réponse de le 16/05/2013 à 9:48 :
primo : l'Allemagne aurait suicidé e continent ??? C'est bien plus compliqué que cela ! La responsabilité réelle de tous ces maux serait à décortiquer ( l'Histoire le dira !) Mais les Allemands -le peuple - n'y sont pas pour grand chose ( comme les peuples ,en général, sont manipulés et accusés mais ce sont leurs dirigeants que l'on devrait pendre !!! soit dit en passant , cela simplifierait vachement ET ,surtout, aurait évité tous ces ""avatars"" !) . Par ailleurs ,pourquoi vouloir ,à tout prix, prendre l'Allemagne comme ""modèle"" ??? L'on est donc plus capables de régler nos problèmes tout seuls ? Car il y a toujours une solution ET solution il y aura (!!!) ....sera-t-elle la bonne ??? Quant à la fable que les enfants ou autres paieront la casse ,le passé n'a pas l'air de nous faire entrevoir cette fin de l'histoire (pas la même,ici,que plus haut !) A voir la suite .....
Réponse de le 16/05/2013 à 10:48 :
Ben voyons : responsables de rien... C'est ce que dénonçait Hannah Arendt : à son procès, Eichmann n'avait fait qu'exécuter des ordres. Je n'ai pas de ressentiment vis à vis du peuple allemand mais primo : je n'oublie pas, secundo : je méprise l'esprit munichois de certains français...
Réponse de le 16/05/2013 à 15:19 :
A vous lire pourtant pour vous tout francais qui serait d'accord avec les allemands est automatiquement un traitre a la patrie.
Réponse de le 16/05/2013 à 15:28 :
J'ai répondu mais...probable censure ...sinon...mystère ! tant pis !
Réponse de le 16/05/2013 à 15:40 :
Ben non, je mets juste en garde certains sur une forme de complaisance, voire de révisionnisme vis à vis des agissements allemands avant et pendant la seconde guerre mondiale... Quant à l'esprit munichois, oui il règne en France et ça n'a rien à voir avec nos amis allemands ni avec l'amitié qu'on peur leur manifester par ailleurs.
a écrit le 16/05/2013 à 8:25 :
Tout est prêt, nous sommes en récession, au bord du gouffre etc etc etc le discours catastrophique fonctionne à plein tube ...Ils peuvent actionner la tondeuse nous sommes réceptifs et aptes à l'effort, retraités du privé trop riches à la toise, chômeurs pas assez dynamiques et trop assistés à la toise, salariés trop rémunérés et pas assez travailleurs à la toise, propriétaires immobiliers vilains profiteurs et trop riches à la toise, allocataires des allocations tous azimuthes trop aidés à la toise, consommateurs favorisés du gaz de l'électricité de l'eau aux tarifs avantageux à la toise, automobilistes vaches à lait endormies par les fumées du gas oil à la toise, clients fascinés des galeries marchandes vivant à crédit à la toise mais heureusement nous avons le football pour rêver...et nos secteurs protégés politiques cumulards en surnombre à tous les étages, 35 systèmes de retraites aux modes de calculs avantageux et nos guerres victorieuses en Afrique !!!
Réponse de le 16/05/2013 à 10:00 :
Et vous oubliez que l'on nous arrose tous les jours avec les ""chemtrails"" que certains de nos compatriotes (qui sont sûrement bien ""rétribués"" pour faire ce travail -?- abject à jeter ces "saletés" sur leurs père,mère,enfants et amis !) Et là ! l'argent ne manque pas ,pour ce faire, mais....quel en est le but ou la raison ? (que la Raison a du mal à comprendre !) Mais que quelqu'un ,ici, peut peut-être expliquer ?????
Réponse de le 16/05/2013 à 11:40 :
Les Chemtrails ca n'existe pas, a part dans l'esprit des gens qui ne font pas l'effort de s'informer et de s'éduquer sérieusement sur le sujet et qui pensent que des vidéos sur internet avec des musiques grandiloquentes et des images floues sont une preuve de quoi que ce soit
Réponse de le 16/05/2013 à 15:36 :
Ma réponse n'a pas paru ! elle ne devait Pas Plaire !Veuillez m'en excuser !
Réponse de le 16/05/2013 à 16:05 :
@XXX: "Les Chemtrails ca n'existe pas, a part dans l'esprit des gens qui ne font pas l'effort de s'informer et de s'éduquer sérieusement sur le sujet et qui pensent que des vidéos sur internet avec des musiques grandiloquentes et des images floues sont une preuve de quoi que ce soit" Parce que des journaux detenus par des grand groupe de presses ami de tel ou tel parti, de journaliste "couchant avec les politiques" c est mieux???? "faire l effort de s informer c est surtout rester a la fois objectifs et critiques tout en s'informant sur un meme sujet via DIVERSES sources, pour voir comment est justement traitée et délivrée l information..... Ce que vous ne semblez pas faire non plus cher Monsieur, enferme comme tous ceux que vous "critiquez" aussi dans vos propres dogmes!
Réponse de le 16/05/2013 à 16:34 :
@Realite: Quel est le rapport entre les journaux détenus par les grands groupes et les soit disant Chemtrails ? J'ai regardé des dizaines de sites pro chemtrails, observé des dizaines de vidéo, lu les innombrables pdfs dont ils disent qu'ils sont des preuves. Je me suis intéressé au sujet parce que je voulais savoir quel était les fondements de cette théorie. Et je constate comme beaucoup d?autre que le dossier des « chemtrails » au final est vide quand on gratte un peu. Y a des sujets qui valent plus le cout que les chemtrails, qui sont en fait tous des contrails et dont le phénomène est explicable par la logique et quelques connaissances scientifiques, ce qui est loin d?être dogmatique comme approche.

@xxx: C'est dommage effectivement car j?attends toujours des preuves tangible sur l'existence de chemtrails qui résistent a l'analyse logique, ce qui n'est pas le cas jusqu'a présent.
Réponse de le 16/05/2013 à 18:21 :
Vous devez être aveugle car la preuve de leur existence est très simple : faut simplement lever les yeux vers le ciel et vous verrez (peut-être pas au premier regard -mais très vite !) des traînées qui ressemblent aux traces laissées par les avions de lignes MAIS avec l'énorme différence que là, la trace est toujours unique (jamais double !) ET, au lieu de se dissiper très vite, perdure et s'élargie au point de ressembler petit à petit à un nuage et, assez souvent, ces traînées sont en forme de quadrillage ! Si vous n'arrivez pas à les voir faudra consulter un OPHTALMO car vous ne trouverez pas la solution sur des sites ou des vidéo mais sur nos têtes ! dans le ciel .....de Provence ou d'ailleurs !!!!! Ouvrez les YEUX ! ET , Bonne soirée ! Pensez à lever les yeux vers le Bon Dieu demain ,vous serez certainement exhaussé !!!
Réponse de le 16/05/2013 à 18:51 :
Ma réponse ENCORE UNE FOIS n'a pas eu le visa ! La censure de 40 doit encore exister ! Mais veuillez simplement regarder vers le ciel et vous les verrez ! Quelquefois ils quadrillent l'espace !
a écrit le 16/05/2013 à 8:10 :
L'Allemagne a jouer contre l'Europe en solo et maintenant cette Europe veut suivre le même chemin (exemple) pour jouer contre le reste du monde, alors qu'il n'y plus de marché!
a écrit le 16/05/2013 à 8:05 :
réforme structurelle = aligner le niveau de vie (et les salaires) des français sur ceux du Bangladesh..........
Réponse de le 16/05/2013 à 8:28 :
Mais ne surtout pas toucher au niveau de vie des rentiers, des fonctionnaires, des élus etc. Bref celui des "planqués" de la mondialisation ! Le hic est que tout ce beau monde vit aux crochets de ceux qui sont exposés à la mondialisation et à ses conséquences dont la destruction du système productif mis en concurrence fiscale et sociale avec les pays moins disants ... Hier dans l'émission C dans l'air, le représentant des rentiers a dit aux jeune qu'il fallait cotiser et qu'ils n'avaient aucune inquiétude à avoir : ils auront bien une retraite Ponzi, euh pardon une retraite par répartition ... dans 45 ans. Si si ! Faut croire les promesses, cotisez mes bons amis ... Les retraités pétés de Thunes ou ceux qui ont la chance de toucher une retraite calculée sur leurs six derniers mois de traitements, les bénéficiaires des rentes fiscales, bref tous nos malheureux, ont bien le droit de changer d'Audi tous les 2 ans et de partir en croisière à vos frais !
Réponse de le 16/05/2013 à 10:00 :
La mondialisation c'est le mal...
Réponse de le 16/05/2013 à 10:53 :
Ca dépend pour qui : les ultra riches, clients de "consultants" comme Alain Minc trouvent que c'est une période très heureuse ! Pensez donc : on est revenu aux mêmes niveaux de concentration de richesses que dans les années 1920. Les écarts de revenus grandissent, la classe moyenne occidentale régresse et contrairement à ce que les idiots utiles des zélotes reaganiens répètent comme des perroquets, les écarts de revenus et de patrimoines progressent aussi chez les émergents...Ce qui est le plus risible, ce sont les commentaires des petits rentiers français qui croient faire partie de l'Hyper-Classe, alors qu'ils vont aussi subir de plus en plus les conséquences de la globalisation (baisse du niveau de vie)
a écrit le 16/05/2013 à 8:01 :
"Nous avons ete loin, mais nous avons encore a reformer". Soyons serieux, Francois Hollande n a pas commencé à réformer en France. C'est a dire a faire des reformes de structure pour ramener le déficit courant à 0% du PIB = l equilibre budgetaire (comme Angela Merkel le fait en Allemagne). Francois Hollande a comme objectif de ramener le deficit courant à 3% du PIB (la borne max de Maastricht). La dette va continuer a augmenter et les Francais subiront une crise à l'espagnol des que les taux vont augmenter.
Francois Hollande continue a blablater et a faire de l'enfumage. Merci le démagogue ! Si vous pouvez regarder les informations sur des TV etrangeres, vous verrez que les journalistes etrangers ne sont pas dupes par rapport à Francois Hollande. Tous attendent un premisse d action pour reformer en profondeur la France (ce que l'UMP n'a pas fait). Ils ne voient rien venir....
Réponse de le 16/05/2013 à 8:36 :
Très juste ! Et d'ailleurs les dépenses publiques continuent à augmenter ainsi que la dette !
Réponse de le 16/05/2013 à 9:27 :
c'est sur que si on regarde les télés anglo saxonnes , faut pas s'attendre a ce qu'elles disent du bien de la france. Les americains impriment actuellement 4 milliards de dollars par jour !!! et ils veulent nous faire croire a l'intox que tout va bien chez eux . Libre a vous de les croire , libre à vous de réfléchir par vous mème.
a écrit le 16/05/2013 à 7:33 :
Soyons serieux, rien ne rapproche la France a l'Allemagne, des paroles, et encore des paroles.
Les partenaires sociaux, ne ressemblent en rien a ceux de l'Allemagne, l'Etat providence a la Française semble difficilement comparé a nos voisins.
a écrit le 16/05/2013 à 6:21 :
dans mon quartier , tous les retraités achètent des voitures allemandes ,
ils ne voient pas qu'ainsi faisant ils précipitent le chomage francais
et qu'ainsi faisant ils plombent leur retraite .C'est rageant !!!!!!
Réponse de le 16/05/2013 à 7:49 :
Dans ma banlieu c'est pareil, on voit des gamins au volant de grosses cylindrées haut de gamme allemandes, ils ne se rende pas compte qu'ils plombent leur retraite!
Réponse de le 16/05/2013 à 8:15 :
Hé oui : les rentiers fiscophobes et les petits dealers sont des grands "patriotes" déjà prêts à (re) collaborer avec nos amis allemands, même si on ne le leur demande pas ...
Réponse de le 16/05/2013 à 8:27 :
Cela prouve bien que les allemands sont extraordinaires et que le Made in Germany balaye tout sur son passage. Les francais veulent du solide. A mediter.
Réponse de le 16/05/2013 à 8:41 :
Ça faisait longtemps qu'on avait pas eu le commentaire d'un vendeur de caisses allemandes nous vantant les mérites de ses modèles hors de prix réservés aux revendeurs de substances et aux papys rentiers prostatiques ...
Réponse de le 16/05/2013 à 9:14 :
hé oui: à chacun son veau d'or, pour les uns ce sont des produits fiables et qui durent (qu'est qu'on attend pour faire les mêmes en France), pour les autres c'est les produits américains à la mode, jetables dont le nom commence par i avec un numéro à la fin, fabriqués en chine par des esclaves, vendus une fortune par rapport au service rendu, mais qui permettent de se la péter, et qui font la fortune des rentiers américains.
Réponse de le 16/05/2013 à 9:31 :
Et toc !
Réponse de le 16/05/2013 à 11:04 :
Il ne vous a pas échappé que l'ordinateur sur lequel vous tapez "et toc" est fabriqué en chine par des escaves ? Et toc !!!
Réponse de le 16/05/2013 à 11:06 :
Deux exemples de prostatiques : 09:14 et 09:31...
a écrit le 16/05/2013 à 1:41 :
On parle compétitivité, peut-on se comparer à l?Allemagne ? Son industrie produit bien plus de valeur ajoutée, nous en avons autant que les anglais qui ont un coût du travail de 30% plus faible?
a écrit le 16/05/2013 à 1:17 :
Les retraités vont avoir un sérieux problème d?ici quelques années, il faut y penser. De plus, le contrat social dont vous parlez n?existe pas puisque vous ne respectez par le droit au travail. Mais comme vous délestez votre appareil productif vers le bas, vous êtes au niveau de la Chine, donc 600 euros de salaire moins la politique sociale. C'est bête! Encore une loi de l'économie qu'on a méprisée!
a écrit le 16/05/2013 à 1:00 :
Et dire qu'en 40 on traitait ceux qui obéissaient aux allemands de collabo. Comment doit-on les traiter maintenant ?
Réponse de le 16/05/2013 à 1:23 :
Il se trouve que les pays qui fonctionnent le mieux sont des modèles. Trouvez un pays qui fait de l?excédent commercial, de la croissance, et de l?équilibre budgétaire avec moitié moins de chômage que nous. Nous sommes un modèle de perdition et d?égoïsme du boomer.
Réponse de le 16/05/2013 à 2:16 :
Cher reallityshow, je suggère d'appeler ce qui comme moi sont pour les,réformes, et retrouver de la compétitivité des citoyens responsables, patriotes et réalistes. Rien que ça...
Se référer au passe de 39/45 est à mon sens totalement déplace et hors sujet.
L'Allemagne est une démocratie sociale capitaliste, comme la notre, ou il fait bon vivre apparemment et ou les libertés individuelles et de la propriété sont respectées. La corruption est bien moindre que chez nous, et les politiques tout aussi démagogues que chez nous. Ils ont cependant pour eux une stratégie cohérente: ne pas avoir dans les années 70 fait le pari de sacrifier l'industrie, d'avoir des syndicats dont IG métal ancrés dans la réalité économique (avez vous entendu parler un haut responsable d'IG métal? Ça vol haut et ça change de la CGT FO etc...) et d'avoir réforme afin de garantir à leur industrie et leur économie l'avance nécessaire. Grâce à cela, ils peuvent être les poids lourd en Europe, aider les voisins et ils ont même absorbé il y à longtemps la gabegie qu'était la RDA.
Réponse de le 16/05/2013 à 6:45 :
non realityshow a raison , les allemands achetent a 73% des voitures allemandes et produisent majoritairement en allemagne , les francais viennent de passer sous la barre des 50% , le mot collabos est un peu fort , mais c'est clair que les allemands ne cotisent pas pour les retraites francais , alors a chaque fois que vous achetez une voiture allemande vous diminuez vos chances d'avoir une retraite a taux plein .
Réponse de le 16/05/2013 à 8:30 :
@Sam:
L'allemagne n'est en rien un modele,elle a mit e necalvage une partie de sa population(les mini jon=bs entre autre) pour devenir la chine de l'Europe.Elle assemble en Allemagne et fait construire dans les pays de l'est ou les salaires sont de 300euros....
Un modele qui tend vers l'esclavage n'est pas un modele,sinon autant choisir l'original et aller a fond vers le modele chinois
Réponse de le 16/05/2013 à 8:35 :
Il me semble que l'Europe c'est la liberté du commerce. Si les français préfèrent acheter des voitures allemandes, c'est qu'ils les trouvent mieux et c'est leur liberté de choix ! Mais c'est bien sûr plus facile de critiquer ses voisins que de faire des effort !
Réponse de le 16/05/2013 à 9:05 :
Question : si Peugeot ou Renault faisaient de la Pub en disant vous achetez francais vous assurez votre retraite , pensez vous que Bruxelles interviendrait pour interdire cette Pub .
Réponse de le 16/05/2013 à 11:59 :
Evidement.
Et puis rappelons un peu ce qu'est Bruxelles au final ? On critique les hommes politiques des gouvernements mais ceux qui vont a Bruxelles sont exactement les même, même études, même convictions, même cercle social. Le pouvoir en plus et la responsabilité en moins.
Le problème c'EST Bruxelles, les hommes politiques qui l'ont construit comme elle est sous les fausses promesses de lendemain ensoleillé, et ceux qui pensent aujourd'hui que c'est le seul salut de l?Europe. C'est la démission du courage, de l'intelligence et, de nouveau, de la responsabilité. Le dogme dans toute sa splendeur.
a écrit le 15/05/2013 à 23:08 :
Si tous les pays deviennent des exportateurs nets, ils exportent à qui ? Aux martiens ?
Réponse de le 16/05/2013 à 8:16 :
C est vrai, à la France la loose et, à l'allemagne la gagne , t as tout compris !
a écrit le 15/05/2013 à 22:58 :
Le modèle de compétitivité Allemand est certes bon, mais il n'a pu prendre son essor qu'à partir du système économique éclaté de l'Europe. Si l'ensemble des pays rectifient leur économie et se mettent au diapason ; les jours de ce système seront comptés. A moins de l'organiser au sein de l'Europe pour l'exporter. Ceci implique de grands changements d'orientation et notamment pour de nombreux pays européens de préférer composer avec les états unis plutôt qu'au sein de l'Europe. D'autres propositions ou options sont proposées par les intérêts commerciaux privés. Ces voies sans issues sont des labyrinthes dans lesquels nous perdons notre temps et nos forces, pendant que d'autres s'organisent.
Réponse de le 16/05/2013 à 11:00 :
Vous avez l'air de croire à une coopération avec les U S qui serait bénéfique ? Ce serait bien la première fois !!! Mais il faut bien une première fois !!! Ne croyez-vous pas qu'une nouvelle donne peut être envisagée et que l'on pourrait répartir mieux les "richesses" ! L'idée de feu Chaban Delmas serait ,je pense à creuser un peu ( ce que CHIRAC a combattu avec feu Pompidou -le fossoyeur !- ) Puis Jacco a préféré faire passer Mitterand et nous avons vu le résultat ! Plus tard il a passé la main à Jospin ,(encore un champion !) Mais l'on peut espérer faire mieux et par nous-mêmes ,je pense !!!
a écrit le 15/05/2013 à 22:54 :
Le modèle allemand, c'est une dette publique de l'Allemagne de 2166,278 milliards d?euros, soit 81,9 % du PIB. Je dis bien : la dette publique de l'Allemagne est de 2166 milliards d'euros. Quant à la croissance, malheureusement pour l'Allemagne, elle est entraînée vers le fond de l'océan par tous les boulets d'Europe périphérique. Les chiffres sont ahurissants. A propos du premier trimestre 2013 en Europe :

Pourcentage de variation du PIB par rapport au même trimestre de l?année précédente :

Hongrie : - 0,3%.

Allemagne : - 0,3%.

France : - 0,4%.

Belgique : - 0,5%.

Pays-Bas : - 1,3%.

République tchèque : - 1,9%.

Finlande : - 2%.

Espagne : - 2%.

Italie : - 2,3%.

Portugal : - 3,9%.

Chypre : - 4,1%.

Grèce : - 5,3%.

http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-15052013-AP/FR/2-15052013-AP-FR.PDF
Réponse de le 16/05/2013 à 8:32 :
+10000,malheureusement les ayathollahs du modele allemand n'ont que faire de ce genre de commentaires qui les ramene un peu trop a la realitee
Réponse de le 16/05/2013 à 9:05 :
OK BA et on fait quoi maintenant? On suit le modéle Francais? Chomage recession et augmentation de la dette publique?
a écrit le 15/05/2013 à 22:40 :
Franchement, ce président français on est allé le chercher où ?
Réponse de le 15/05/2013 à 23:14 :
à l'ENA
Réponse de le 16/05/2013 à 1:28 :
Contrepéterie?
a écrit le 15/05/2013 à 22:18 :
Poursuivre les réformes en faveur de la compétitivité ! Lesquelles ? Rien n'a été fait ! Pour l'instant, il attend que le Père Noël passe avec de bons chiffres !!!
Réponse de le 15/05/2013 à 22:49 :
le pacte de competivité issue du rapport gallois ou la reforme du marché du travail, deja entendu parler ?
Réponse de le 15/05/2013 à 23:16 :
Oui mais que de belles paroles. Il faut des actes !
a écrit le 15/05/2013 à 21:56 :
Apres avoir endormis certains Francais, le voila qui enfume les eurocrates... Pendant ce temps l'economie plonge et les chomeurs se multiplient... Allez encore quelques taxes par ci et quelques attaques a la vie familiale par la et les 5 ans de reforme seront passes...
a écrit le 15/05/2013 à 20:56 :
Mais la France n'est pas l'Allemagne pas la même démographie Nous n'avons pas les mêmes produits à exporter que les AllemandsIl faudrait donner du travail à nos jeunes pour qu'ils consomment au lieu de baser son économie sur l'exportation
Il se prepare une (nouvelle) grande désillusion
Réponse de le 15/05/2013 à 22:20 :
Qu'ils consomment des smartphones made in Asia ?
Réponse de le 16/05/2013 à 6:47 :
le probleme c'est qu'on ne fabrique pas de smartphones en france , par contre tout ceux qui achetent des voitures allemandes peuvent acheter une voiture francaise .
a écrit le 15/05/2013 à 20:41 :
En revenant avant 1981, c'est à dire les 39 heures et la retraite à 65 ans, le pays gagnerait déjà beaucoup de compétitivité.
Il n'y a pas de modèle allemand, l'allemagne a créé une sous-caste de travailleurs qui ne produisent rien pour l'économie( c'est juste pour les culpabiliser et les occuper), l'hiver démographique a coulé les dépenses d'infrastructures et les importations créant une illusion économique de pays bien portant; les syndicats allemands dont on vante tellement le mérite ici, sont en fait pareils qu'en France, ils sont tellement puissant que l'Allemagne a dû il y a longtemps déjà, pour payer des salaires de 30% supérieurs à la France, devoir pivoter toute leur industrie vers le haut-de-gamme, et les allemands se fournissaient en France pour le moyen de gamme, mais comme ils se sont tournés ailleurs avec la mondialisation, la France a perdu son principal client industriel. Les allemands ont fait stagner leurs salaires pendant 10 ans coulant leur consommation, alors que la France faisait dans le même temps les 35H ce qui fait qu'au final un salarié français est devenu plus cher qu'un allemand, ce qui ne s'est presque jamais vu dans l'histoire, même en remontant au moyen-âge.
On peut faire comme en Allemagne en forçant les gens à se syndiquer, ainsi ils se sentiront obligés de consommer français parce que leur travail en dépend, ils feront plus facilement le lien de causalité.
Pour autant, et fondamentalement, les 2 populations ont des mentalités très différentes forgées par l'histoire et la géographie, chez nous, pays latin et libéral, on a un cycle de vie des produits très court c'est ce qui fait notre richesse et la pluralité de notre environnement, alors que chez les allemands, conservateur et germains, on fabrique un produit pour durer longtemps face aux éléments aux intempéries, chez eux tout est austère, vieux, il n'y a pas de mode, ils fabriquent presque entièrement les mêmes produits, les mêmes voitures qu'il y a 30 ans. C'est simple, une personne de gauche en allemagne , c'est une personne de droite en France. Hollande oublie ses vrais partenaires, l'Italie en premier lieu, la belgique, nous sommes bien plus proches des anglais que des allemands.
La france et l'allemagne sont complémentaires, aucun n'est transposable à l'autre.

signé: un alsacien
Réponse de le 15/05/2013 à 20:51 :
Vous lisez trop alternatives économiques et vous écoutez trop Emmanuel Todd (nan je déconne ...)
Réponse de le 15/05/2013 à 20:54 :
@Xavier-Marc : "Hollande oublie ses vrais partenaires". En parfait séide, Hollande n'oublie pas que c'est l'UE qui dicte les règles que les peuples en veulent ou pas.
Réponse de le 16/05/2013 à 1:37 :
Erreur la France est le pays agricole par excellence. Pendant toute la période d?ancien-régime la population y vivait mieux qu?ailleurs. C?est ainsi que le pays était plus peuple et que les allemands perdaient les guerres comme on pouvait avoir plus de soldats à payer. Seulement avec l?industrialisation, nous perdons systématiquement. Nous sommes un pays arriéré, contre la modernité et le progrès technique. Pendant que les français font des papiers, les allemands produisent, l?adage est vrai ! Comme ils sont leaders en Europe, ils méritent une place au conseil de sécurité de l?onu.
a écrit le 15/05/2013 à 20:22 :
Comme il y a toujours une marge entre ce qu'il dit et ce qu'il fait, c'est pas la peine de tirer des plans sur la comète. Tant qu'il dit a pas dit "non", il ne faut pas croire qu'il pense "oui" et l'inverse s'applique aussi; D'ailleurs finalement, il est aussi capable de faire l'inverse de ce qu'il dit....
a écrit le 15/05/2013 à 20:21 :
"Nous avons été loin, mais nous avons encore à réformer". "Nous avons passé le moment le plus difficile". Tout cela n'est pas bien convainquant. Si la France n'a pas le courage de s'occuper le celui qui abuse de ses droits de président en protégeant son clan et se pavane à Bruxelles, Bruxelles le fera.
a écrit le 15/05/2013 à 20:17 :
Voici le modèle allemand : vendre aux nantis, les das auto et compagnie et aux pauvres leur faire manger les produits hard discount Lidl, Aldi. C'est cru, dit comme ça, mais c'est ça.
a écrit le 15/05/2013 à 19:53 :
Quand je disais que nous allions avoir des lois "Sapin" à la mode Hartz et que nos salaires et nos retraites seraient revus à la baisse, je ne me trompais pas. Hollande, comme ses prédécesseurs - à l'exception de De Gaulle - est le parfait séide aux ordres de cette mafia européenne. Honte à ces politiques qui trahissent sans vergogne les français en s'attaquant au contrat social institué par le CNR.
Réponse de le 15/05/2013 à 20:23 :
+ UN !
Réponse de le 15/05/2013 à 20:44 :
C'est pas le ministre des finances de De Gaulle qui à démissionné suite à la folie des grandeur du Généralissime? La bombe française à ruiné les finances alors que les USA auraient été trop content de déployer des Pershings face à l'URSS, et que dire du remboursement en or des prêt US... C'est bien les politiques qui on creusé le déficit à 2000 milliards et qui on fait du poste de la dette la plus grosse dépense de l'état qui nous met sur le fil du rasoir : soit la fuite en avant avec toujours plus de dettes, soit une gestion rigoureuses mais qui annule toute croissance.
Réponse de le 15/05/2013 à 21:14 :
Les persching n'existaient pas quand De Gaulle a accéléré le programme nucléaire militaire français au cours des années 60. Vous ne seriez pas un peu fan des anachronismes vous ?
Réponse de le 16/05/2013 à 11:37 :
Je crois que "Aka" marche à côté de ses pompes ! Déjà une forte responsabilité de la dette revient à POMPIDOU et GISCARD qui ont voulu que l'on emprunte à leurs copains et qu'on neutralise(se faisant !) la Banque de France ...etc...etc
a écrit le 15/05/2013 à 19:44 :
Faire comme l'Allemagne, sacrifier le marché interieur pour courir derrière la compétitivité afin de vendre alors que maintenant il n'y a plus de client! C'est ruiner les français qui vont devoir puiser dans les réserves pour survivre!
Réponse de le 15/05/2013 à 20:25 :
ça fait déjà un petit moment que beaucoup survivent" ! ! !
Réponse de le 15/05/2013 à 20:28 :
La compétitivité accrue doit permettre de développer la croissance en vendant davantage, non aux européens mais au reste du monde dont la croissance est bien plus forte. C'est refaire ce qu'à fait l'Allemagne avec l'Europe mais cette fois i notre la France et le pays émergents. Ceci dit, tout reste a faire pour rendre nos entreprises plus compétitives.
Réponse de le 15/05/2013 à 20:37 :
L'état français dépense 200 milliards de plus que l'état allemand, tout en ayant un secteur économique qui n'est plus compétitif. Tu t'imagine que ça peut durer? A part faire les états unis d'Europe et donc faire un transfert financier de l'Allemagne vers les tocards (pays du sud + France), a mon humble avis il faut réagir.
Réponse de le 15/05/2013 à 22:19 :
La demographie explique en partie la difference de la depense, les revenus de transfert sont forcement plus important en france. Demographie qui s'est accompagne d'une stagnation des prix immobiliers et qui a rendu "supportable" celle des salaires. La BCE etant aux ordres du patronnat allemand, ils profitent à fond de la demande de leur produit haut de gamme, malgre un euro aussi fort.
Après l'idee de modele....d'excellent chiffres economiques qui n'empechent pas d'autres chiffres moins glorieux : 5.5 millions de temps partiel. 4 millions à moins de 7 euro de l'heure..400 euros d'alloc chomage...On pourrait pas imaginer un autre paradis ?
Réponse de le 15/05/2013 à 22:39 :
"La demographie explique en partie la difference de la depense, les revenus de transfert sont forcement plus important en france", dites-vous ??!! ...je ne savais pas qu'on avait plus de retraités en France !!!
Réponse de le 15/05/2013 à 22:54 :
@Boss : oui, la démographie en déclin et la réunification ont permis à l'Allemagne de pratiquer une dévaluation interne sans faire trop de dégâts sociaux (si on considère en effet qu'il vaut mieux avoir plus de travailleurs pauvres et moins de chômeurs). C'est incontestable mais ça, nos politiques vendus à Bruxelles ne vous le disent jamais quand ils évoquent la fameuse compétitivité allemande. Pour moi, l'autre paradis ne peut commencer à exister que si nous sortons du carcan de l'UE, qui nous prive justement des moyens réels de l'imaginer.
Réponse de le 16/05/2013 à 12:53 :
@Lyon69
Je vous rassure on a encore des retraites en france, mais on fait aussi des gosses, ce explique la difference en revenus de transfert. les gosses c'a demande des ecoles, des soins, des creches.....D'autre part cette demographie en declin a permis la stagnation des prix immobiliers et c'a ca permet d'accepter plus facilement les moderations salariales.. Quand on prend un modele faut etre strict dans son application sinon c'est un peu facile. Donc à partir d'aujourd'hui c'est distribution de capotes à tous et baisse autoritaire du montant des loyers et du prix des apparts.
a écrit le 15/05/2013 à 19:43 :
https://www.facebook.com/notes/fran%C3%A7ois-asselineau-union-populaire-r%C3%A9publicaine/union-europ%C3%A9enne-le-navire-prend-leau-de-toute-part/10151388323807038
a écrit le 15/05/2013 à 19:39 :
Son modèle pour cela est bien l'Allemagne si l'on en croit les mots de F. Hollande. On aurait du garder Sarkosy qui lui au moins etait clair en se positionant derriere Merkel la locomotive au lieu de jouer les hypocrites
Réponse de le 15/05/2013 à 19:47 :
Il a dit l'allemagne pas Merkel
Réponse de le 15/05/2013 à 20:31 :
Bien vu ! D'autant que les mesures de redressement de l'Allemagne ont été initiées par Schröder et non Merkel.
Réponse de le 15/05/2013 à 21:00 :
Merkel a eut l'intelligence de ne pas detricoter les reformes du "socialiste" Schröder elle y est pour quelque chose dans le succes economique de l'Allemagne et la discipline budgetaire ca existe donc ce que je dis n'est pas faux..
Réponse de le 15/05/2013 à 21:15 :
L'esprit munichois règne sur cette discussion : bientôt le nid d'aigle messieurs ?
Réponse de le 16/05/2013 à 11:06 :
Merci pour votre contribution.
Réponse de le 16/05/2013 à 14:18 :
Ca sent la Kollaboration ici !
Réponse de le 16/05/2013 à 15:22 :
Tradition francaise oblige.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :