Dépense publique : la Cour des comptes suggère des économies qui vont faire hurler

 |   |  683  mots
Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes Copyright Reuters
Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Cour des comptes évalue à 28 milliards d'euros les économies nécessaires sur deux ans (2014-2015). Les magistrats suggèrent la baisse des allocations logement et retraites en euros constants, la réduction des aides aux débitants de tabac ou la suppression des allocations logement étudiant pour les non boursiers.

Des économies, des économies, mais lesquelles ? La Cour des comptes, qui répète à l'envi que l'Etat doit diminuer sa dépense, a fini par présenter ces propres suggestions de coupes dans les crédits budgétaires. Le rapport annuel sur la situation des finances publiques, publié ce jeudi, présente donc une série de « pistes d'économies », qui, additionnées, suffiraient sans doute à mettre à bas plusieurs gouvernements ! Il s'agit de « documenter » les 28 milliards d'euros d'économies nécessaires selon la Cour (13 milliards en 2014, 15 milliards en 2015) pour ramener la progression de la dépense publique à 0,2% en 2015, comme l'a affiché le gouvernement dans son programme de stabilité. Et parvenir à contenir le déficit public sous les 3% du PIB en 2015. Les magistrats le soulignent : le délai qu'a obtenu la France pour parvenir sous ce seuil ne permet en aucun cas de réduire l'effort structurel.

Freiner les salaires des fonctionnaires
Les magistrats n'hésitent pas à s'avancer sur des sujets sensibles. Rémunérations des fonctionnaires, manne de la formation professionnelle, allocations logements des étudiants, aides aux débitants de débats... autant de dossiers explosifs. Auxquels on peut ajouter, pour faire bonne mesure, la désindexation des prestations sociales, y compris les retraites.
Les fonctionnaires ? Il faudrait rogner leur dernier système de hausse des rémunérations, à savoir le « glissement vieillesse technicité » (GVT), qui assure une revalorisation annuelle des traitements en fonction de l'ancienneté. Les fonctionnaires seraient relativement moins payés, mais il faut aussi augmenter leur temps de travail.

Réserver l'allocation logement étudiant aux boursiers
S'agissant de la formation professionnelle, la Cour reprend ses recommandations sur une refonte du système au coût toujours élevé (31,5 milliards d'euros). Quant aux allocations logements attribuées aux étudiants, y compris ceux de familles aisées, un dossier qui a déjà mis les universités en grève à plusieurs reprises, la Cour suggère de s'y attaquer en réservant cette allocation aux étudiants boursiers. 500.000 étudiants en perdraient ainsi le bénéfice, pour un gain de 800 millions d'euros au profit des finances publiques.

Moins d'aides aux débitants de tabac
Concernant les débitants de tabac, qui ont reçu diverses aides à mesure que le prix du tabac était relevé, entraînant une chute des ventes, la Cour souligne que « les hausses de prix décidées ont en réalité plus que compensé la baisse des ventes en volume. » Le chiffre d'affaires moyen a progressé de 44% entre 2002 et 2011... En outre, les aides ont beaucoup profité aux bureaux de tabac au chiffre d'affaires important. Les magistrats suggèrent de ne conserver que les aides structurelles aux vendeurs de tabac ayant subi les plus fortes baisses de chiffre d'affaires. L'économie pourrait atteindre 250 millions sur trois ans.

Moins d'aides d'urgence pour les agriculteurs

La Cour critque le versement d'aides d'urgence "pour des montants très importants" aux agriculteurs (1,7 milliard d'euros entre 2006 et 2009). Cette politique, écrit la Cour "ne prend pas en compte les périodes plus favorables dans l'appréciation de la situation économique des exploitants et ne les incite pas à mettre en place des mesures de prévention des risques". Autrement dit, il est possible de réduire ces aides, en incitant les agriculteurs à se prendre en charge, suggèrent les magistrats...

Désindexer les retraites et les allocations familiales...
Quant aux prestations sociales, la Cour n'est pas allée jusqu'à suggérer leur désindexation totale. Mais elle préconise une évolution égale à l'inflation moins un point. Autrement dit, dans l'hypothèse d'une hausse des prix de 2%, les allocations familiales comme les pensions de retraite ne progresseraient plus de 2%, comme c'est le cas aujourd'hui,  mais de 1%.  Par ailleurs, il serait possible d'économiser 1,2 milliard sur les dépenses d'assurance maladie, estiment les magistrats.

... tout comme les aides au logement et les allocations chômage

 S'agissant des aides au logement, cette même sous indexation d'un point "permettrait d'éviter une dépense supplémentaire de 170 millions d'euros environ" selon l'expression des  magistrats. Quant à la sous indexation des allocations chômage, le gain pour les finances publiques serait de 165 millions.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/10/2014 à 15:35 :
le pote parole ps a bien appris ca lecon pour ma part marre des impots et qui de plus m enpeche de consommer et donc de faire rentrer tva investir chez moi ou simplement garder en etat et donc faire marcher des entreprises
a écrit le 18/09/2013 à 10:45 :
Concernant l'aide au logement des étudiants , c'est complètement inique de s'y attaquer tout d'abord parceque les ménages "aisés" ne sont pas légion et que c'est un lourd sacrifice pour les familles "limite" qui sont les plus nombreuses, ne négligeons pas cela qui est un frein à l'ascenceur social. Certaines niches fiscales( taxis, tabacs...etc) sont autrement plus juteuses mais on n'ose pas s'y attaquer car elles disposent de lobbyes puissants.
a écrit le 31/07/2013 à 12:24 :
j'ai beaucoup aimé "'l'aide aux débitants de débats" ! ça mérite d'être creusé...On sent que c'est rédigé par des compétences certaines qui ne doivent pas fumer que du tabac !..
a écrit le 16/07/2013 à 22:50 :
deturisson dabort les niches ficales avant de reforme les droit sociaux??? trop daide ont ete crees en france pour calme certaine corporation EX tabac... restauration.. agricuture.. pecheur ; taxi ;;; si chaque fois qu il y a un petit probleme ont cres des droit nouveaux ont ne sen sortiras jamais economiquement???? car pour aide il faut le faire en levant de nouveaux inpot trop d impot tue l economie francaisse?????
a écrit le 08/07/2013 à 22:03 :
à force de nous faire des annonces tous les 5 minutes la cour des cons fait semblant de ne pas voir les dépenses exorbitantes de la représentation nationale. Lui le président il est politico-fonctionnaro-techno-démago-socialo. Il compte baisser son salaire ce mec?, et éventuellement son pantalon devant le prochain président qui lui enjoindra de dire une autre version?. Quelle horreur, ils en font un max aujourd'hui, et ils n'ont rien vu venir il y a quelques années. L'INSEE suffit. Mettez dehors ces fonctionnaires gras et suffisants: conseils en tout genres comme conseil d'état, conseil constitutionnel, conseil économique et social, etc...cour des comptes, bercy et compagnie en mettant pour tous les citoyens français sans distinction un taux d'imposition à 10% pour les riches et les pauvres et on respectera l'égalité.
a écrit le 29/06/2013 à 12:49 :
Préparez vous à défendre vos droits devant les tribunaux, car les menaces sont passées à exécutions et sans bruits, des directives circulent et beaucoup n'ont pas force de loi , je pense surtout à ceux qui arrivent à l'âge de la retraite, un massacre des pensions est en cours et ne restez pas seul face à l'injustice. Prendre contact avec vos syndicats pour faire remonter toutes les informations, plus nous serons nombreux plus nous serons fort face à ce qui est en cours.
Réponse de le 30/07/2013 à 17:21 :
Mais vous n'allez pas faire face à quoi que ce soit. Mettez-vous au travail, produisez, et arrêtez de prendre l'Etat pour une vache à lait. Coupons toutes les subventions publiques aux syndicats également, ça suffit la gabegie.
a écrit le 28/06/2013 à 20:28 :
Et vous savez que le fonctionnaire qui dit cela est un des fonctionnaires les mieux payé de France ! Demandez donc à M.Parini, c'est lui qui le paye !
Par contre, la retraite de nos députés, sénateurs, président et autres ministres... Non, rien !
a écrit le 28/06/2013 à 19:50 :
Le patrimoine des ministres est rendu public, mais pas leur notes de frais et voitures/chaufeurs de fonction, ou autres privilèges exhorbitants.
a écrit le 28/06/2013 à 12:21 :
Mais arrêtez de taper sur les fonctionnaires : il y a fonctionnaire et fonctionnaire, et il y en a qui abusent dans le privé comme dans le public ! Bossez dans le public et le privé et là, vous pourrez comparer ! Fatiguée de cette guerre stérile, je ne poursuivrai pas dans ce domaine.
Par contre, ce qui me gêne, c'est que par grand monde ne s'interroge sur des "détails" qui n'en sont pas pour ceux qui le vivent. Les aides sont la plupart du temps soumises à conditions de ressources, ce que je trouve normal pour la plupart. Par contre, la limite de ces ressources est arbitrairement fixée à un chiffre au lieu d'être progressive. Ce qui fait que certains, parce qu'ils gagnent 100 euros de "trop", se voient refuser toute aide ! Alors quand je vois que certains étudiants ne peuvent même pas se payer de soins, parce qu'ils ont trop de ressources pour avoir des aides soumises à conditions et pas assez pour se soigner, je me dis qu'il est dégoûtant de leur supprimer peut-être la seule aide (car non soumise à condition de ressources) à laquelle ils ont droit... On va se trouver avec des étudiants (qui ont le mérite de travailler pour leur avenir mais également qui constituent une richesse en devenir pour le pays) SDF. Parallèlement, en ce qui concerne les conditions de ressources, on prend en compte le quotient familial, c'est-à-dire le total des ressources divisé par le nombre de personnes du foyer. Ce qui veut dire que plus ce nombre est élevé, plus le quotient est bas et plus les conditions de ressources sont remplies. Ce qui veut dire que certains, grâce à ce système, ne vivent que d'aides, sans se bouger le c..., et sans payer d'impôt (je ne parle pas des foyers réellement dans la misère : certains n'ont pas le choix). Tandis que d'autres gagnent la même somme en bossant et sont, eux, taxés. Je me dis que certains autres efforts sont à faire...
Réponse de le 28/06/2013 à 19:14 :
Enfin des gens qui réfléchissent avec leur tête et pas avec leur haine en regardant TF1, merci.
Réponse de le 30/07/2013 à 17:25 :
Tout cela se résume assez simplement il y aura toujours moyen d'abuser n'importe quel système d'aides et de subvention. EN CONSEQUENCE : une solution magique - supprimons toutes les aides et subventions, chacun pour soi et Dieu pour tous, laissons l'Eglise reprendre en charge les oeuvres de charité et laissons à l'Etat uniquement les charges régaliennes: justice, police, armée, et, peut-être, santé de base et éducation basique gratuites pour tous.
a écrit le 28/06/2013 à 12:20 :
Mais arrêtez de taper sur les fonctionnaires : il y a fonctionnaire et fonctionnaire, et il y en a qui abusent dans le privé comme dans le public ! Bossez dans le public et le privé et là, vous pourrez comparer ! Fatiguée de cette guerre stérile, je ne poursuivrai pas dans ce domaine.
Par contre, ce qui me gêne, c'est que par grand monde ne s'interroge sur des "détails" qui n'en sont pas pour ceux qui le vivent. Les aides sont la plupart du temps soumises à conditions de ressources, ce que je trouve normal pour la plupart. Par contre, la limite de ces ressources est arbitrairement fixée à un chiffre au lieu d'être progressive. Ce qui fait que certains, parce qu'ils gagnent 100 euros de "trop", se voient refuser toute aide ! Alors quand je vois que certains étudiants ne peuvent même pas se payer de soins, parce qu'ils ont trop de ressources pour avoir des aides soumises à conditions et pas assez pour se soigner, je me dis qu'il est dégoûtant de leur supprimer peut-être la seule aide (car non soumise à condition de ressources) à laquelle ils ont droit (aide au logement)... On va se trouver avec des étudiants (qui ont le mérite de travailler pour leur avenir mais également qui constituent une richesse en devenir pour le pays) SDF. Parallèlement, en ce qui concerne les conditions de ressources, on prend en compte le quotient familial, c'est-à-dire le total des ressources divisé par le nombre de personnes du foyer. Ce qui veut dire que plus ce nombre est élevé, plus le quotient est bas et plus les conditions de ressources sont remplies. Ce qui veut dire que certains, grâce à ce système, ne vivent que d'aides, sans se bouger le c..., et sans payer d'impôt (je ne parle pas des foyers réellement dans la misère : certains n'ont pas le choix). Tandis que d'autres gagnent la même somme en bossant et sont, eux, taxés. Je me dis que certains autres efforts sont à faire...
a écrit le 28/06/2013 à 10:25 :
depuis le temps qu'on le dit qu'il se foute de nous et en profite bien sur notre dos j'espere au moins que nos jouralistesa la pointe de l'information font remonter les commentaires a nos chers elus afin qu'ils comprennent efin que l'exemple vient d'en haut donc moins de ministres inutile deux fois moins de deputes et senateurs moins de reception somptuaire et inutile et d'avantage en tous genres non impsition retraite avantageuse ...!!!
Réponse de le 28/06/2013 à 19:15 :
Et tant qu'à faire, on supprime les élections et on met une seule personne au pouvoir, ça fera faire des économies.
a écrit le 28/06/2013 à 10:12 :
Comme d'habitude ce sont ceux qui se lèvent tôt pour aller travailler et créer les richesses qui seront touchés.
a écrit le 28/06/2013 à 9:32 :
rapport interressant , mais comme l'ancien gouvernement , l'euro nous tue a petit feu doux et chaque jour apporte son lot de futurs malheurs qui touche toutes les générations , bientôt ce sera la colère générale qui risque de tout bousculer , a force de voir des élus européens qui se gaussent dans leur utopie et faisant le lit des extrêmes car ils ne tolèrent pas d'autres pensées que l'unique , sous la bénédiction de golman sach , certains élus technocrates européens qui visent des postes pompeux exempt d'impôts nationaux ou ils vivent , les peuples risquent de basculer dans l'extrémisme , on a grand tort de rire ou de sous-estimer ce qui se passe dans les urnes , quand cela va exploser , ce sera la panique
Réponse de le 28/06/2013 à 10:34 :
Je suis complètement d'accord avec vous votre analyse est PERTINENTE mais malheureusement nos politiques , les médias, sont tellement privilégiés que aucun d'entres eux ne vois monter la colère silencieuse du peuple de FRANCE rèsultat est cela est inèvitable la révolution va effectivement se faire mais dans les urnes et aucun ne pourra l'arrêter y compris (Mr SARKOZY) à tord ou à raison ??? et bientôt sera venu le temps de mettre au pouvoir le FM afin de faire un néttoyage et qui va faire la diffèrence ce sont des électeurs de gauche et de droite qui en ont simplement RAS LE BOL de touts leurs magouilles et vous voyez en plus ils les invitent à assemblé ou au sénat pour quoi dire " se foutre de notre gueule et le comble pour DSK c'est parait il le PC qui est à l'initiative !!!
a écrit le 28/06/2013 à 9:18 :
Mais Hollande dit avoir étudié sans relache avant et pendant son discours electoral, comment redresser la France.
Il devrait dire la vérité, la France s'enfonce dans la dette, mais personne au gouvernement ne veut le dire.
a écrit le 28/06/2013 à 3:12 :
Depuis que je me préoccupe de la dette du pays, depuis le début des années 90, il y a une chose qui revient invariablement, c'est que toute économie réussie est redépensée à la moindre occasion de grogne, surtout en période pré-électorale. Je n'ai absolument aucune confiance. La même psycho-rigidité du pouvoir que dans les année 1770 et 1780 où pourtant les propositions et les essais de réformes abondaient copieusement mais étant toujours retoquées ou invalidées pour ne pas déplaire au train de vie des classes dirigeantes. La France est un pays qui, par son mode de gouvernement culturel pensant conservateur et par castes, raisonne toujours trop tard, et ne se réforme que par à-coups, par révolutions qui voit venir d'un coup tout ce qui avait été proposé et rejeté les 30 années précédentes. Je n'ai constaté aucune inflexion du pouvoir actuel par rapport à ses prédécesseurs.
a écrit le 28/06/2013 à 2:41 :
Peu importe la couleur des gouvernements précédents, la potion est amère, car nous devons traiter près de 35 ans de paix sociale, de clientelisme, achetés à grand renforts d'aides. 35 ans de ces pratiques à modifier en profondeur litre mentalité et ce à tout les étages de la société, qu'elle que soit la classe sociale. Il faut admettre cette incurie réparer et redéfinir l'équilibre entre bien être pour nous tous et autonomie de chacun d'entre nous.
Il va falloir bore la potion, avant que le FMI et autres se chargent de nous en concocter une. Nous nous sommes empoisonnés tout seul, nous pouvons nous soigner seuls. la France en a la capacité.
a écrit le 27/06/2013 à 23:27 :
Le GVT n'assure pas une revalorisation annuelle des traitements des fonctionnaires ! En réalité, les traitements sont augmentés en fonction de l'ancienneté au mieux tous les trois ans (avancement le plus rapide), au pire tous les 5 ans (avancement à l'ancienneté). En début de carrière, c'est un peu plus rapide, mais ensuite, aux derniers échelons des grilles indiciaires, il faut compter au pire 5 ans à 5 ans et demi pour changer d'échelon et donc être augmentés... Sur l'ensemble de la carrière le GVT correspond à peu près à une augmentation d'environ 2 % par an (en comparant le salaire de début et celui de fin de carrière). Pas de quoi fouetter un chat et augmentation inférieure à l'inflation réellement constatée sur la période (calculs valables pour une carrière en classe normale).
Réponse de le 20/10/2013 à 19:59 :
Vous serait il possible de nous indiquer le taux de la revalorisation annuelle des retraites des fonctionnaires? Cela nous permettra de comparer ce qui est comparable c'est à dire la façon dont on traite un retraité suivant qu'il fait partie du public ou du privé .
a écrit le 27/06/2013 à 21:59 :
Et réduire le nombre d'élus, le mille feuille territorial, le nombre de fonctionnaires, c'est pas possible ? non, car ils sont socialistes.
Réponse de le 28/06/2013 à 0:20 :
Ben, tiens! c'est même pas envisageable !
Réponse de le 28/06/2013 à 7:58 :
Pour le mille feuille territorial, il me semble que vous avez une méconnaissance de nos campagnes où se trouvent toutes les petites communes qui ne sont pas connues pour leur vote socialiste.
a écrit le 27/06/2013 à 21:58 :
Il faut bien réparer les dégâts de 10 ans de "gestion" (pardon pour ce gros mot" de l'UMP !
Merci Sarko !
Réponse de le 27/06/2013 à 22:22 :
Celle là elle est bonne! Avec plus 200md d'euros de dette en moins d'un an alors que la crise est finie ou n'a même jamais existé (selon notre poltron de président) , Hollande a encore accéléré la descente aux enfers. Même si la gestion Ump est moin d'être irréprochable faut vraiment oser la ramener!
Réponse de le 28/06/2013 à 19:17 :
Il y a encore des gens capables de se disputer entre UMP et PS alors que les deux font exactement la même politique ? Hollande a massacré le code du travail à un point tel que Sarkozy n'en aurait jamais rêvé. Et Sarkozy ne s'est jamais gêné pour augmenter les impôts et ne pas toucher les retraites. Lol quoi.
a écrit le 27/06/2013 à 21:55 :
A quand la reforme de retraite des parlementaires ,je remarque qu'on n'en parle jamais!!!! toutes les économies doivent ce faire à la tête de l?état (billets de train,d'avion gratuits,frais de restauration aussi gratuit) que fait la cour des comptes et oui j'ai oublié ils profitent aussi de ces privilèges .
Réponse de le 28/06/2013 à 0:13 :
Il y a eu un article très complet sur les régimes de retraite des élus, à peine une vingtaine de commentaires contre plus de 200 posts haineux pour l'article (très bien détaillé) sur les retraites des fonctionnaires ! Le Général avait raison, les Français sont des veaux...
a écrit le 27/06/2013 à 20:45 :
HURLER! oui, devant ces incapables, cet état voyou !
a écrit le 27/06/2013 à 20:29 :
bref, on est reparti pour un nouveau 1983... le gouvernement ferait bien de faire un stage dans le monde de la finance pour apprendre à gérer un budget
a écrit le 27/06/2013 à 20:18 :
ça va baffer, ça va baffer. ils en sont à racketter les vieux. du jamais jamais jamais vu. quelle honte mais quelle honte. nous avons 1 million de fonctionnaires de trop et on ne trouve rien de mieux que de spolier les retraités. hallucinant.
Réponse de le 27/06/2013 à 20:33 :
Les retraités votent plutôt UMP et les fonctionnaires plutôt PS. Ils ne vont pas contrarier le peu d'électeurs qu'il leur reste.
Réponse de le 27/06/2013 à 20:59 :
@victor : Seule solution abréger les souffrances des retraités pour que ceux qui travaillent puissent vivre décemment.
Réponse de le 27/06/2013 à 21:34 :
Mais c 'est lamentable, pathétique votre commentaire...
Réponse de le 28/06/2013 à 7:01 :
]@victor (@calimero) : Autant que votre idée consistant à supprimer 1 millions de fonctionnaire pour que soit maintenu votre revenu de retraité.
a écrit le 27/06/2013 à 20:01 :
Justement au sujet des comptes. Peut on expliquer pourquoi la banque suisse déclare que 40 députes ont un compte à l étranger en plus des évadés. Ne devraient-ils pas démisssionner et que lon refasse des élections. Par ailleurs, on note l insatisfaction quasi générale contre la politique conduite, politique de chômage qui n a pas de sens. Au lieu de faire des papiers, il faut faire des autos? l escargot de l Elysée ne le comprend pas ! Il faut aussi faire des logements au lieu de faire une bulle. On va partir dans le système espagnol : l euthanasie de la société !
Réponse de le 28/06/2013 à 9:46 :
@David ... "... au lieu des papiers, il faut faire des autos" ... ce n'est pas le gouvernement qui fait des autos, mais des entreprises privées, qui en font d'ailleurs, que les français n'achètent pas si on ne leur donne pas une petite prime avec.
a écrit le 27/06/2013 à 19:49 :
Des économies, des économies, mais lesquelles ? moi je dis il faut les virer avant qu'ils nous saigne à vif , les économies ont peut en faire , baissons les salaires des politiques de moitié , supprimons les avantages à nos politiciens qu'ils paient de leur poche ,comme tous le monde , arrêtons de faire du social à l'étranger ,arrêtons le gaspillage dans nos ministères , arrêtons les primes à tous va , parce que untel fais un grève et pour leur faire plaisir on leu donne une prime , arrêtons de gaspiller dans les régions , arrêtons de construire des usines à gaz qui ne servent a rien , arrêtons de construire par exemple un nouveau exemple pour mme taubira , arrêtons de gaspiller tous simplement en France du grand n'importe quoi, il ya de l argent en France mais il est mal employer et surtout detourner je crois que la France est pire que les pays africain au niveau de la corruption mais on le voit pas c est tout
Réponse de le 27/06/2013 à 20:12 :
Que c'est bien dit !! d'accord à 200% , il y aurait de l'argent pour tout, c'est clair, mais très mal employé, gaspillages en tous GENRES, argent dilapidé sur notre dos, argent qui se ballade" , argent subtilisé etc, etc guerre qui finit de nous ruiner etc, etc ! ++++++++++++
a écrit le 27/06/2013 à 19:47 :
Cher François très brièvement et respectueusement
1)je suis a tes cotés pour payer plus et servir ton budget pour la France
2)j'ai fait de mon mieux ,si tu dois me redresser fiscalement je te demande pardon
3)je n'ai pas d'ambition financière personnelle,et je n'ai pas l'intention de devenir un évadé fiscal,comme tous ceux qui t'entourent,dont la richesse est parfois récente et très durable
4)utilise mon compte en banque pendant le temps qui convient a ton action et a ton casting
5)si tu utilises mon compte,tu auras besoin de moi comme guide et comme soutien:sans guide,tu risque d'etre inéfficace,sans soutien tu risques d'etre peu crédible.Avec mon immense admiration.François-François
Réponse de le 27/06/2013 à 21:02 :
....et "utilise moi, le temps qu'il te plaira..."mon compte en banque, s'entend ! Tiens, ça me rappelle le lettre dune certaine dame du FMI à Sarko....
a écrit le 27/06/2013 à 19:10 :
Le plus urgent c'est l'harmonisation progressive des retraites du public sur le privé, là est la vraie manne.
La retraite de privé est en moyenne 35% inférieure (chiffes moyen) soit 1256,00 e pour 1835,00 e au public pour un temps de carrière inférieur de 20% dans le public soit environ 4 ans et bien sûr il y a les sacro-saints régimes spéciaux.
Réponse de le 27/06/2013 à 20:23 :
Vos chiffres sont faussés car il y a dans la fonction publique plus de cadres et moins d'ouvriers que dans le privé. il ne faut pas faire une moyenne des pensions des des deux régimes et donner un écart. il faut comparer à grade et structure équivalente. A ce moment là l'écart n'est plus que de 1.25 % en faveur du public (hors régimes spéciaux). A ce propos, le COR a montré que la hausse de cotisation retraite pour le public et l'allongement des cotisations vont rendre le régime des fonctionnaires (hors régimes spéciaux) excédentaires en 2020, quand celui du privé va rester structurellement déficitaire. Les économies que vous évoqués ne sont que sur les régimes spéciaux de la fonction publique ce qui si ce n'est pas négligeable n'est pas non plus mirobolant pour résoudre à lui seul tout le déficit de la France. Donc ce n'est pas une mes des réformes qui sont à faire...
Réponse de le 27/06/2013 à 22:26 :
Non, mais là on parle de vrais cadres pas de statut inventé et dénué de sens comme cela a été fait dans la fonction publique...
a écrit le 27/06/2013 à 19:07 :
Il faudrait aussi supprimer la cour des comptes , ça ferait faire aussi des économies!
Réponse de le 27/06/2013 à 20:23 :
Et tous ses conseillers ou rapporteurs qui s'engraissent en étant membres de divers comités secrétariats ou commissions Théodules où ils sont fort bien indemnisés aux frais de la raie publique !!
Réponse de le 27/06/2013 à 20:41 :
ça va TRE, TRES MAL FINIR!! et dire qu'on critiquait Sarko !! ben, mon vieux !
a écrit le 27/06/2013 à 17:39 :
attendre d'être dans le mur , pour se réformer...et encore les mêmes passeront à travers les gouttes...
la cour des comptes ne fait qu'enfoncer des portes ouvertes , tout le monde sait cela depuis 30 ans.
quant à la suppression des communes, des départements, du sénat, du nombre de députés, tout le monde sait aussi qu'il faut le faire, voire la cour des comptes, dont on peut poser la question de l'utilité...
mais rien ne bougera dans ce pays bi polaire...triste pour nos enfants....
Réponse de le 27/06/2013 à 19:57 :
Mais que non, sapristi !
Triste pour vous mais certainement pas pour eux, car eux... seront déjà bien loin de cette fausse France telle qu'elle se présente actuellement. Ils seront dans des pays développés...
Bonne chance quand même...
a écrit le 27/06/2013 à 17:34 :
J'en reste à l'idée directrice (en plus des économies évidentes qui ne veulent pas être faites, pas besoin d'en rajouter je pense) d'une très grosse TVA sociale.
a écrit le 27/06/2013 à 17:34 :
En plus de la pléthore de ministères et de ministres, et si on réduisait un peu le mille-feuilles administratif de cette France devenue aujourd'hui, une république socialiste qui ne veut pas dire son nom ?

"La France est le pays qui compte le plus de communes en Europe, avec 36 683 communes au 1er janvier 2011 (dont 36 568 en métropole) pour 65 millions d?habitants. La France possède, à elle seule, près de 40% des communes de l?Union européenne.
A titre de comparaison, l?Allemagne en a 12 196 (81,5 millions d?habitants) et l?Italie 8 101 (61 millions d?habitants).

Source : http://www.urbanews.fr/2012/02/23/19339-et-si-on-reduisait-le-nombre-de-communes-en-france/#.UcgFJdhH2KQ
Réponse de le 27/06/2013 à 17:49 :
La France est également l'un des pays d'Europe avec la plus grande superficie, d'où son nombre plus conséquent de communes et une continuité du service public plus importante à assurer. Si vous voulez baser votre réflexion sur des chiffres, merci de prendre également la superficie des territoires concernés en compte. (ceci n'excuse aucunement l'armée surabondante de fonctionnaires dont nous disposons).
Réponse de le 27/06/2013 à 18:17 :
La france ce n'est pas l'Allemagne ,certains sont mort pour ca .
Réponse de le 27/06/2013 à 18:19 :
Ce n'est pas tant le nombre de collectivites locales qui importe mais les moyens humains et financiers que l'on y apporte.
Réponse de le 27/06/2013 à 18:20 :
@Thargor
Allemagne: 13000 communes pour 349 000 km2 et 82 Millions d'habitants
France: 36700 communes pour 544 000 km2 et 63 millions d'habitants
Même en relativisant, on est loin du compte.
Réponse de le 28/06/2013 à 9:41 :
ah oui le mille feuilles français aux multiples communes 36000 si ma mémoire est bonne , bon , on sait , depuis quand tout cela ? , hum ? , Napoleon et depuis cette époque tout reste et date de napoléon dont on fit beaucoup de français nostalgique , avec napoléon on a perdu plus de 30% de territoires , ce fut donc un mega triomphe , notre système qui aurait du se reformer a la fin de napoléon ne le fut pas et la gabegie c'est transmise de république en républiques , on aime bien la naphtaline trop meme , cela enivre , tous les systèmes français sont legiferés par codes de cette époque napoléonienne , cela devient au fil des législatures des bottins ingérables , en plus des seigneurs locaux que cela confère , pourquoi voulez vous qu'ils reforment ? pour supprimer leurs petits emplois au chaud ? , ils se justifie auprès des électeurs qu'ils sont utiles , n'importe qui ferait pareil a leur niveau meme pour 1500 euro d'indemnités mensuel , ne rêvez pas , par contre napoléon encore encensé aujourd'hui et la gestion de notre pays qui reflète cette époque .. pas encore de reformes véritables
a écrit le 27/06/2013 à 17:33 :
ce n'est pas la récession qui va arranger les finances !!!
Réponse de le 27/06/2013 à 19:08 :
N'importe quel village de quelques centaines d'habitants a sa mairie, ses élus et son budget, alors qu'à 5 ou10 km de là, il y en a un autre avec aussi sa mairie, son maire et ses élus, etc.. C'est comme ça qu'on bat tous les records en Europe. Mais comme c'est inefficace, les communes ont créé des "communautés de communes", avec aussi leur structure, leur budget.. et leurs fonctionnaires non élus. Nous sommes le pays le plus administré du monde. Ca crée des emplois...
Réponse de le 27/06/2013 à 20:01 :
...inutiles bien sûr !!!
a écrit le 27/06/2013 à 17:32 :
Les retraites avantageuses des fonctionnaires, députés et sénateurs dont le monarque Claude Bartelone Président de l'assemblée assis sur ses privilèges, indemnités et ses retraites en fait le premier protecteur et défenseur ne fait qu'amplifier la colère de la société civile qui finira par descendre dans la rue pour crier sa colère contre cette monarchie bananière et cette caste de nababs de 5,3 millions de fonctionnaires qui ne veulent faire aucun efforts au redressement et à la modernisation de notre pays. La montée des extrêmes gauche et droite n'est qu'un signe avant coureur
a écrit le 27/06/2013 à 17:29 :
Hollande tient sa promesse en faisant de la France un pays de fonctionnaires en surnombres à faible productivité, surpayés aux privilèges injustifiés et très inégalitaires avec le privé qui lui récolte le travaillé plus pour gagner moins jusqu'à la mise en bière, laminés par les taxes, les impôts, le chômage et larmes...
Réponse de le 28/06/2013 à 0:25 :
Très bien résumé ! + 1000000 !
a écrit le 27/06/2013 à 17:20 :
C est un système bête dans lequel l âne fait la dette pendant que la population fait le pib. Seulement la dette nous conduit à la misère et au chômage. C est la dévastation. On devient des esclaves à payer des dettes. C est par l excédent et la croissance qu on fait du développement économique. La fabrique de papiers ça sert à quoi ? Est on contre l automobile ? La population n est pas d accord !
a écrit le 27/06/2013 à 17:09 :
Je suis retraité et ai travaillé jusqu'à ma 70ème année. Donc largement plus que la moyenne des Français et beaucoup plus que les régimes spéciaux. Toutefois je suis prêt aux sacrifices, encore faut-il que tout le monde y passe à commencer par les parlementaires et la fonction publique dans son ensemble, et en premier lieu le gouvernement qui, avec ses 38 ministres se fout du monde. Dégraisser le mammouth d'état est la première priorité. Ce qu'on on observe au contraire, c'est l'embauche de 10000 fonctionnaires de plus dans une éducation nationale en sureffectif et au résultat en baisse constante qui ne veut pas se réformer pour se mettre au niveau des pays équivalents.
Réponse de le 27/06/2013 à 17:25 :
ça fait gonfler le PIB d'embaucher des fonctionnaires. C'est la seule raison des politiques.
Réponse de le 27/06/2013 à 17:40 :
Je pense que les français sont tous prêts à faire un effort pourvu que tout le monde participe de manière juste et que cela serve la cause du désendettement.
Réponse de le 27/06/2013 à 17:59 :
Céline, sans vouloir doucher vos espoirs, je pense plutôt que la majorité des Français est prête à ce que leurs voisins fassent un effort "juste" pour servir la cause du désendettement. Nous sommes dans une société qui prône l'individualisme et érige l'égoïsme en vertu tout en prétendant le contraire.
Réponse de le 27/06/2013 à 18:16 :
Je ne le pense sincèrement pas.
Mais bien évidemment, chacun préfère que son voisin commence de peur d'être l'unique à faire un effort comme cela se pratique depuis top longtemps. Et l'espoir fait vivre !
Réponse de le 27/06/2013 à 18:22 :
@cqfd:vous avez peut etre travaillé jusqu'a 70 ans ,mais vous aviez probablement un boulot facile!N'oubliez pas que les régimes spéciaux ont été instaurés pour tenir compte de la pénibilité du travail.La majorité des français l'a compris et reste solidaire de son sevice public.Les sacrifices sont peut etre plus a fournir de votre coté,ceux qui ont eu des carrières somme toute assez faciles
Réponse de le 27/06/2013 à 18:52 :
@retraité RATP: ne pas être sélectif et ne pas omettre non plus de dire qu'entre le gars qui chargeait la chaudière à charbon du train après la guerre et le type qui tourne le bouton communtateur aujourd'hu, il y a un grand pas dans la pénibilité de l'emploi. Cela dit, si c'est trop dur, on fait autre chose !!!
Réponse de le 27/06/2013 à 18:57 :
@céline: v?ux pieux que de vouloir que tout le monde fasse des efforts. Cle fait quelque 40 ans qu'on nous demande toujours plus d'efforts et est-ce que la situation s'améliore ? Non, on se goinfre (députés, sénateurs et autres élus), on va guerroyer ici et là et les impôts et taxes augmentent inexorablement. Mon avis: il faut foutre en l'air ce système !!!! Mais pour cela, il faut que les jeunes, qui sont les premiers concernés par l'avenir, se bougent au lieu de toujours pleurnicher et de jalouser leurs aînés !!!
Réponse de le 27/06/2013 à 22:52 :
Bien dit !
a écrit le 27/06/2013 à 17:07 :
là il ne peuvent pas dire c'est la droite et pourtant peillon cette semaine peillon annonce 10000 emplois puis hier 400 e de prime aux prof par contre la vrai cause les PROGRAMMES IL N'en parle pas ???si ce n'est pas de l'incompétence C'EST QUOI ,,,,,,,,,,,????
Réponse de le 27/06/2013 à 17:32 :
C'est du traficotage de PIB. On le gonfle artificiellement pour faire gober au peuple que la France va mieux. D'ailleurs, si des politiques me lisent, vous devriez songer à inclure dans le calcul des du PIB les aides style RSA/CMU/SECU/Retraites/APL si ce n'est déjà fait. => on verse un RSA qui augmente le PIB, et dont les dépenses de conso de l'allocataire regonflent le PIB. Coup double : on dépense 100 et le PIB augmente de 200. (car il y en a pas beaucoup des allocataires du RSA qui peuvent faire des économies). On se retrouverait avec une croissance fictive de fou furieux que tous les pays industrialisés nous envieraient.
a écrit le 27/06/2013 à 16:58 :
de la Cour des comptes mais ce n'est que consultatif et dans quelques jours, tout sera oublié. Comme tous ces rapports ! Elle ne sert à rien. Ne devrait-elle pas suggérer sa disparition ?
a écrit le 27/06/2013 à 16:45 :
Diminuer le salaire de ce monsieur à l'équivalent du Smic, qu'en pense-t-il ?
a écrit le 27/06/2013 à 16:43 :
La cour des comptes fait-elle son travail ? Le riche s évade et ne paye pas l impôt. La banque a déclaré qu il existait une quarantaine de députés avec des comptes en suisse. Les Rastignac il y en a d autres ! Si c est pas piller la France? Lesquels ? Monsieur le députe a-t-il un compte?
Réponse de le 27/06/2013 à 17:33 :
Si vous considérez la France comme une prison, vous cautionnez l'évasion de ceux qui s'en échappent.
a écrit le 27/06/2013 à 16:32 :
Pendant que la population travaille, l âne bâté de l éna démolit la société : vraies fausses retraites, sous investissement, sous compétitivité en zone de monnaie forte, chômage qui empire, prébendes au public sur la précarité des salariés, suicide sur lieu de travail, et une petite bulle à la mode espagnole. L empire des dettes et la démolition du pouvoir d achat. Nous avons là des traites au social, traitres au progrès et ç l humanisme le plus élémentaire quand on exclut les jeunes par millions, qu on fait de l école un classement déplorable, qu on détruit l industrie. Monsieur l âne paupérise et fait des comptes sur une bureaucratie tentaculaire qui n a même pas de retraite ! On parle de pire crise, nous avons là des escrocs, de bons bourreaux de la France ! Le déficit nous tombe dessus et la société est déjà exaspérée par le cochon qui a pris le pouvoir par le mensonge. Cela fait beaucoup de vies détruites par des individus fonctionnarisés. Les sondages sont claires ! Nous avons un incompétent qui dit et fait n importe quoi. Démolition man ! Vous avez raison, pire crise du siècle, mais pas pour tout le monde, pas pour nos voisins allemands par exemple. Vous avez raison, traitre au social, au public et aux usines qui sont supprimées, et à l emploi et aux retraites ! Ou en est-on des comptes à l étranger ?
a écrit le 27/06/2013 à 16:30 :
Quelle viion simpliste des choses.... Si il suffisait de geler les pensions de retraites pour reduire le deficit.... Reduire de 1% les pensions revient a diminuer de 1% la consomation, l'argent des pensions et des allocations famillialles ne servant pas a alimenter de compte offshore mais etant reinjecte dans l'economie reelle....
La grece, le Portugal, l'epagne, l'Irlande, l'italie, ils sont tous entrain de sombrer dans la misere tout en voyant leur deficit explose a mesure que l'austerite devient de plus en plus grande, mais c pas grave continuons sur cette fausse piste. Le fmi a reconnu les effets désastreux de son mode de calcul qui n'est pas de 1 a 0,5, mais pour un point de depense public en moin c 2 points de pib qui disparait....

Sinon les 60 a 80 milliards d'euros d'evasion fiscale par an en France?! Sont il decide a retrouver cet argent, qui éviterait de l'austerite deplace. On a un probleme de rentree d'argent avant tout. Et un etat a besoin d'assurer un certain nbs de missions régaliennes, pour que le pays ne sombre pas dans le chaos. On sera bien avance quand il n'yaura plus de service public, toujours autant d'evasion fiscale et que les problèmes loin de s'arranger se démultiplieront.
Réponse de le 27/06/2013 à 16:58 :
c est un argument partiel. l argent des pensions est partiellement consomme, un epartie est aussi epargnee. Et si on baisse les retraites, on peut aussi soit baisser les impots soit depenser cet argent ailleurs. donc pas forcement d impact sur la comnsommation, voire dans certains cas des impacts positifs sur l economie francaise (baisse des pensions -> baisse des cotisations sociales + vente d immobilier des retraites pour combler la baisse ->baisse de l immobilier -> les gens pourront se loger pour moins cher -> revenu dispo plus imprtant -> plus de consommation)
Réponse de le 27/06/2013 à 17:18 :
@cdf:
Sauf que votre argumentation se fracasse face aux realitees dans les autres pays, pratiquant cette deflation.
En attendant ya toujours de 60 a 80 milliards d'argent chaques annees qui partent de France frauduleusement,et la on ne fait rien pour les recuperer....Moins de recettes, font paraitre les depenses plus eleve alors meme qu'en terme de pourcentage elles sont reste stable,contrairement aux recettes qui n'ont cesse de diminuer sous l'effet de l'evasion fiscale, les niches fiscales, les divers cadeaux offert aux plus fortunes et grands groupes
Réponse de le 27/06/2013 à 17:39 :
@rb, Je vous encourage à survoler/lire ceci : http://www.rfi.fr/afrique/20121121-transferts-argent-immigres-hausse. A comparer à vos 60-80 milliards. Tout individu, une fois ces impôts payés, a le droit de faire ce qu'il veut du fruit de son travail. Ou alors vous allez me dire que les immigrés légaux sont des fraudeurs et qu'ils n'ont plus le droit d'envoyer d'argent à leur famille. Que les français travaillant à l'étranger doivent y abandonner le fruit de leurs activités en rentrant en France? Est ce la ce que vous suggérez?
Réponse de le 27/06/2013 à 19:09 :
C quoi le rapport, ne venez pas pointer votre xenophobie pour cautionner l'evasion fiscale qui est un deli a contrario de l'argent que gagne les immigres et qu'ils préfèrent envoyer au bled plutôt que de le depenser en France.
Et posez vous la question,qui profite des immigres illégaux? Allez faire un tour sur les chantiers,dans la restauration, les entreprises de nettoyage. C de l'esclavage organnise.
L'evasion fiscale est un deli, une perte seche de 60 a 80 milliards par an,autant d'argent en moins pour faire fonctionner le pays
a écrit le 27/06/2013 à 16:23 :
Dommage que la cour des comptes n'a qu'un avis consultatif, les idées sont là, mais le passage aux actes ne se fait jamais. La situation tendue des finances publiques justifierait pourtant un effort salutaire. On bénéficie de taux bas pour le moment, mais quid si ces derniers remontent sensiblement (comme ses derniers 15 jours)? Je doute que les Allemands soient prêt à payer nos dettes via des T-bonds européens comme semble le vouloir le gouvernement.
Réponse de le 27/06/2013 à 20:14 :
C'est la France... qui, courbée, attend coup de pied au ... !
Elle n'a jamais été capable de se regarder dans un miroir. Donc tous attendent avec impatience l'étranger qui va leur imposer sa loi...
On râlera un brin, pour montrer qu'on a "du caractère"... et on obéira...
Ouf... Sauvés!
Réponse de le 27/06/2013 à 21:17 :
Dans le passé "Quelqu'un d'illustre avait traité les Français de "veaux"! qu'est ce qu'il avait raison le grand homme, il nous connaissait mieux que nous mêmes ! ça braille, ça éructe, mais ça FOUT RIEN !
a écrit le 27/06/2013 à 16:10 :
Le système utlitariste est génial: il réussit à pousser les exploités les uns contre les autres: ceux du privé qui triment pour s'en sortir - en dehors des C++-, contre les salariés du public -qui plus solidaires et organisés, souffrent un peu moins que dans le privé-, contre les travailleurs indépendants qu'ils soient précaires ou médecins..
le jour ou les gens comprendront que c'est à la finance et à la logique de la commission européenne du tous contre tous qu'il faut s'en prendre, on réformera peut-être notre démocratie représentative dictatoriale et on cherchera l'intérêt général, le vrai...
Réponse de le 27/06/2013 à 17:32 :
"les salariés du public plus solidaires": défendre ses intérêts, se battre pour avoir une retraite plus élevée au détriment des ouvriers qui cotisent plus pour leur payer, ce n'est pas exactement la définition que j'avais de la solidarité.
a écrit le 27/06/2013 à 15:57 :
Le seul intérêt de la plupart de ces commentaires, c'est de montrer l'incapacité de leurs auteurs à se hisser à une réflexion générale qui dépasse leurs fantasmes, les on-dits, les à-peu près, les jalousies et les frustrations! Triste, mais vraie image, de la société française.
Réponse de le 27/06/2013 à 16:12 :
Bien au contraire, si on faisait la moitié de ces différentes propositions, la France sortirait par le haut. Qui peut-être contre l?arrêt du gavages des primes des hauts fonctionnaires ou la gabegie du nombre des élus, du nombre des généraux en France qui dépasse celui de l'armée américaine etc etc !
Réponse de le 27/06/2013 à 16:17 :
supprimer l´AME et diminuer la CMU, privatiser La Poste et la SNCF ferait déjà pas mal d´économies.
Que suggèrez-vous de votre côté?
Réponse de le 27/06/2013 à 16:36 :
En même temps, est-ce bien à nous, commentateurs de nous hisser à une réflexion générale qui dépasse nos fantasmes (sic) ? En tant que citoyenne, j'ai ma vision très personnelles des problèmes de la société et de la façon de les régler. Je ne suis pas un grand énarque ayant fait des études de la population ou que sais-je pour représenter l' intérêt commun. Le peuple élit des élites justement pour pallier son manque de hauteur... Les élites devraient lui expliquer la situation du pays, le pourquoi et comment s'en sortir. On assiste à tout le contraire, une élite qui ment, dissimule, enfume, noie le poisson. Il s'avère que les jaloux, frustrés que vous moquez ont tout plein d'idées de bon sens .Cela vous défrise ?
Réponse de le 27/06/2013 à 16:48 :
d'accord avec Céline!.Plutot que de détruire le tissus social ,Migaud devrait s'attacher a augmenter les retraites des plus fragiles!Nos élites nous mentent!Une hausse de 2%seulement de la csg sur les salaires permet de préserver notre régime français de retraite par répartition pendant dix ans.Elus socialistes,arretez d'enffumer le peuple!
Réponse de le 27/06/2013 à 16:56 :
N'attendez rien des "élites" car ce sont des hauts fonctionnaires issus de l'ENA dont la seule préoccupation est de continuer de se gaver sur la bête encore et encore. Quand on sait que 653 de ces fonctionnaires gagnent plus que le président de la République, on imagine bien que leur premier souhait est de ne rien changer quitte à faire exploser la machine sachant qu'ils retomberont toujours sur leurs pattes. Le scandale en France c'est que pour la hausse ou la baisse, on englobe toute la population alors qu'il faudrait en premier lieu réduire par le haut et que diminuer de 1 ou 2% salaire ou retraite pour tout le monde entraînera baisse de la croissance !
Réponse de le 27/06/2013 à 17:05 :
@retraité ratp

Et qui va la payer votre hausse de 2%? Certainement pas vous!
Réponse de le 27/06/2013 à 20:21 :
Vous non plus !
a écrit le 27/06/2013 à 15:56 :
Elle est bizarre cette cour des comptes. Il y a moins d'un mois, cette même cour proposait d'augmenter le salaire des profs.... Ce n'est pas très clair tout cela.....
a écrit le 27/06/2013 à 15:55 :
"Aide aux débitants de débats"! Vu le nombre de débatteurs, de beaux parleurs pour ne rien dire, il y a urgence à leur couper les vivres.
Réponse de le 27/06/2013 à 16:15 :
Remarque bête et stérile. On aurait préféré que vous fassiez des propositions intelligentes d'économies, qui auraient élevé le débat. Mais peut-être qu'aborder le fond du problème vous gêne. Le dénigrement, c'est l'arme des gens sur la défensive et sans arguments.
Réponse de le 27/06/2013 à 16:19 :
le problème des débitants est que l'Etat leur accorde un monopôle local, établit des taxes délirantes à des fins apparentes de "santé publique" qui détruisent le marché légal, surtout pour les régions frontalières, et génèrent une contrebande que nul ne conteste plus vraiment...Et les Douanes, sourire vainqueur, se vantent de saisies records dans la région de Calais, lesquelles saisies ne font que limiter la fraude.. en Grande-Bretagne! La belle affaire...
Réponse de le 27/06/2013 à 22:54 :
+ UN
a écrit le 27/06/2013 à 15:43 :
" La politique est devenue une activité de gangster : délibérément ou par nécessité le bien commun est ignoré". Je vous recommande l'article de Pierre Sarton du Jonchay sur le blog de Paul Jorion, bien entendu cela ne s'adresse pas aux anti. fonctionnaires,pauvres et chômeurs qui commentent sur ce site.
a écrit le 27/06/2013 à 15:41 :
l UMP ne veut pas toucher aux retraites. Tu m etonnes. Les vieux c est la reserve electorale de l UMP. 60 % de votes pour Sarkozy aux presidentielles de 2012 dans cette categorie!
Réponse de le 27/06/2013 à 16:01 :
@cdg: qu'est-ce qui te fais croire que les "vieux" sont une population homogène qui vote dans un seul sens, en l'occurence Sarko selon toi. T'as pas l'impression que tu devrais arrêter le manuel :-)
Réponse de le 27/06/2013 à 16:13 :
LE PS NE VEUT PAS TOUCHER AUX REGIMES SPECIAUX 100% DE VOTES POUR HOLLANDE
Réponse de le 27/06/2013 à 16:51 :
@Patrickb
Si vous lisez mon texte, j ai ecrit 60%, pas 100 % donc en effet tous les vieux ne votent pas UMP mais c est quand meme la seule categorie de la popupaltion a avoir vote majoritairement pour l UMP en 2012

PS:
1) pourquoi me tutoyer, on se connait ?
2) "T'as pas l'impression que tu devrais arrêter le manuel :-)". la j ai pas compris
Réponse de le 27/06/2013 à 19:09 :
@cdg: même 60% n'est pas un chiffre crédible. Les gens votent en fonction de leurs intérêts PERSONNELS et pas en fonction de la couleur de la cravate du gigolo qui se présente :-) quant au manuel, c'est le contraire de l'automatique quand on a une copine :-)
a écrit le 27/06/2013 à 15:30 :
Freiner les salaires des fonctionnaires est une obligation. Tous les français, même les plus démunis à travers la TVA, paient pour des privilégiés et protégés. La première dépense de l'état est le paiement des intérêts de la dette. Les frais de fonctionnement sont trop coûteux. Qu'il y a t il de compliquer à comprendre? Quant aux retraités, ils ne peuvent continuer à bénéficier de l'abattement des 10% , car ils n'ont simplement plus de frais professionnels.
Réponse de le 27/06/2013 à 15:46 :
Nous invitons notre famille a manger car vous devez savoir que pour les jeunes couples et leurs familles pas facile de nos jours de joindre les deux bouts , nous les personnes agées tenons depuis des années une comptabilité et heureusement mais ttes les taxes et augmentations font fondre nos économies !!!!!
Réponse de le 27/06/2013 à 16:02 :
Les instituteurs demandent le même salaire que les professeurs de collège/lycée. Cela pourrait ne pas plaire à ces derniers, mais mettre tout le monde au même niveau est faisable tout en faisant des économies :-)
a écrit le 27/06/2013 à 15:27 :
Marine vite ça URGE..!!
Réponse de le 27/06/2013 à 16:07 :
++++ 10000!!!!!
Réponse de le 27/06/2013 à 16:13 :
vite, très vite...
Réponse de le 27/06/2013 à 16:14 :
Vous feriez mieux de ne pas y fonder trop d'espoir...
Réponse de le 27/06/2013 à 17:34 :
A moins que l'âge de pierre ne vous tente ?
Réponse de le 27/06/2013 à 21:39 :
MARINE! VITE ! VITE! un vote de plus, le mien!!!
Réponse de le 27/06/2013 à 22:00 :
Allez Marine, allez!allez!allez!...
Réponse de le 27/06/2013 à 22:27 :
MARINE!! ça va le faire ! oui !!
Réponse de le 28/06/2013 à 9:06 :
Je constate que ce forum est fréquenté par une foule de personnes proposant des idées argumentées !!!
a écrit le 27/06/2013 à 15:24 :
L intérêt général est passé aux oubliettes par l archaïsme bureaucratique. L intérêt corporatiste du public n est pas l intérêt général. L administration s érige en pouvoir autonome oppressif. Il est inadmissible qu un autiste incompétent puisse dévaster la société à ce point ! On ne peut avoir autant d évadés sans que l administration ne fasse pas son travail de lever l impôt.
Réponse de le 27/06/2013 à 15:46 :
Au moyen age, l'impôt servait à payer les soudards qui vous protégeaient d'autres soudards. Aujourd'hui les impôts servent à plus que ça, mais les mission régaliennes de l'état sont perdues dans la masses des dépenses qui ne devraient pas lui incomber.
a écrit le 27/06/2013 à 15:19 :
Suppression de l'allocation logement aux étudiants non boursiers: une bonne idée!
Cet électrochoc les fera sans doute -enfin- réagir!!

Sinon, suggérer des pistes: est-ce bien le rôle de la cour des comptes?
Réponse de le 27/06/2013 à 15:49 :
supprimons un grand nombre de ministeres aussi et remettons des directions comme auparavant
Réponse de le 27/06/2013 à 16:27 :
Pourquoi la supprimer seulement aux non boursier ? Les étudiants n'ont pas de revenus par définition puisqu?ils étudient. C'est discriminatoire comme mesure.
Réponse de le 27/06/2013 à 16:44 :
Il faut la supprimer à tout le monde, puisqu'il y une loi qui garantit le droit au logement pour tous ...non ?
a écrit le 27/06/2013 à 15:19 :
Je détruis, je m enrichis, cela dépasse l endentement. C est un Etat Moloch ! Les revenus ne cessent de baisser ! Paris brûlé, Paris martyrisé, Paris fini ! On est entrain de rayer l économie française de la carte ! Qu on en juge !
a écrit le 27/06/2013 à 15:18 :
La Cour des comptes n'a pas à nous dicter comment faire, pour ne pas couler ce qu'il reste de la république socialiste ! Il faut la dissoudre ! ;-)
Réponse de le 27/06/2013 à 22:57 :
ils n'ont qu'à commencer par se serrer la ceinture, eux mêmes!
a écrit le 27/06/2013 à 15:13 :
C est grave le laxisme, ça conduit à l explosion de la société. En Espagne, on parle sécession. L escargot de l Elysée nous conduit à la faillite ! On fait des comptes et des chômeurs ! La liberté guidera le peuple contre le féodalisme de l Etat et les prébendes au public comme les appartements et le calcul des retraites ! Les comptes sont ils exacts ?
a écrit le 27/06/2013 à 15:10 :
Pourquoi le titre de l'article ne reprend pas la proposition la plus importante: Les fonctionnaires ? Il faudrait rogner leur dernier système de hausse des rémunérations / mais il faut aussi augmenter leur temps de travail.
Réponse de le 27/06/2013 à 15:27 :
Ah ça vous plait ça hein? Taper sur les fonctionnaires, c'est jouissif !
Réponse de le 27/06/2013 à 15:50 :
que de taper sur les personnes agées et allocations
Réponse de le 27/06/2013 à 16:41 :
En fait il faudrait que tous les condamnés par la justice deviennent fonctionnaires pendant leur peine. ça serait bien, non ? (ça augmenterait le nombre de fonctionnaires pour une poignée de cacahuètes), et que finalement l'ensemble des fonctionnaires soient au régime carceral ...:-)) c'est bien ce que vous souhaitez ?
Réponse de le 27/06/2013 à 21:52 :
oOn voyait déjà des petits vieux faire les fins de marché", on a pas finit d'en voir! une véritable HONTE! un pays comme la France, qui prend plus de considération pour des étrangers, que pour les personnes âgées, qui ont travaillé toute leur vie, cotisé, et voilà, où ils en sont ! vous n'avez pas de parents agés autour de vous, des amis, des connaissances d'un certain âge qui tirent le diable par la queue? qui ne se chauffent PLUS? Qui regardent à ce qu'ils mettent dans leurs assiettes? certains ne font qu'un petit déjeuner /jour: c'est la stricte vérité et non du pathos ! j'ai honte pour mon pays, pour mes anciens, pour mes parents...pour la jeunesse sans avenir, pour tous ceux qui sont privés de boulot, pour tous ceux qui sont pris entre 2 feux : retrouver un petit job, et se demander comment faire, comment quitter leur région car ayant une maison un conjoint qui a un petit job, des enfants, un crédit ! j'ai honte de la vie de misère et désespoir que nous concoctent ces politiques mafiosos....si j'en avais les moyens, je ferai comme beaucoup d'autres...je foutrais le camp, avec chagrin, avec amertume....mais je foutrais le camp.......! plus rien à attendre, ici..même si ailleurs ce n'est pas l'eldorado, ce sera sûrement mieux.....
a écrit le 27/06/2013 à 15:08 :
Nous avons là des traitres au social, à l emploi, à la retraite et au progrès ! Il faut rétablir la liberté du travail. O terre de détresse ou nous devons sans cesse piocher, piocher, piocher ! Ralliez le maquis !
a écrit le 27/06/2013 à 14:55 :
Pour une population équivalente, le Royaume-Uni compte 2 fois moins de fonctionnaires que la France.
Et je n'ai jamais entendu dire qu'ils en manquaient.
Réponse de le 27/06/2013 à 16:01 :
On n'a qu'à privatiser les hôpitaux et l'éducation nationale : vous supprimez 2 millions de fonctionnaires. Vous serez content comme ça
Réponse de le 28/06/2013 à 9:12 :
Ben oui, mais du coup celà risque d'être plus cher, et ceux qui râlent aujourd'hui contre le service public trouveront d'autres raisons de se plaindre ;-) ... quant au Royaume-Uni, je ne pense pas que leur situation soit enviable, sauf pour la partie aisée de leur population.
a écrit le 27/06/2013 à 14:53 :
Economiser entre 50 et 100 000 000 par an : Il me semble avoir entendu récemment, que certains élus se trouvaient trop nombreux et trop bien traités. Que ne proposent ils pas un référendum ayant pour objet de diviser par deux leur nombre, je ne pense pas que les citoyens voteraient "non" juste pour faire suer Hollande!
Economiser plusieurs miliards et en même temps créer des emplois utiles : renforcer les mesures de contrôle relatives aux dépenses sociales et au détournement de TVA.
Enfin responsabiliser les décideurs publics, arrêter de laisser la main mise des syndicats sur les dépenses sociales.... Tout un programme !!!
a écrit le 27/06/2013 à 14:50 :
Et on pourrait supprimer tous les médicaments inutiles, ou à faibles utilité voire nulle, en plus de diviser par deux le prix payé au labos et remboursé par la CNAMTS !

De quoi combler le trou de la sécurité sociale, d'une coup d'un seul, que diantre !

mais nos politiques sont mous de la pédale, pour parler gentiment !!!!
Réponse de le 27/06/2013 à 15:05 :
Les medicaments comptent pour 4% des depenses de Securite Sociale.
Réponse de le 27/06/2013 à 15:52 :
viennent dans notre pays pour profiter de notre système notamment de se faire soigner a nos dépends.
Réponse de le 27/06/2013 à 22:11 :
et ils sont INCROYABLEMENT plus nombreux, que ce que l'on pourrait croire ! à côté de ça, bon nombre de Français ne peuvent plus se payer de mutuelle, se faire faire des lunettes, remplacer leurs dents ( là, on attaque quelque chose de même pas approchable !), pendant, eh! oui, que "beaucoup rentrent chez nous et profitent du système !) ON marche décidemment sur la tête, c'est clair !
a écrit le 27/06/2013 à 14:47 :
Vous êtes payés combien pour trouver ces idées extraordinaires ?
a écrit le 27/06/2013 à 14:43 :
Réduire les dépenses, comme "bonne charité commence par soi-même", qu'en est t'il de la résolution du groupe de députés pour réduire leurs propres avantages en matière fiscal et de retraite. Devant le tolé soulevé par une telle proposition cela me fait penser à une autre citation "ce qu?on ne désire pas pour soi, ne pas le faire à autrui" . Ils ne donnent pas l'exemple et préfèrent conserver leurs acquis. Appauvrir le peuple et conserver ses privilèges cela ne vous rappelle rien : "Ah ! ça ira, ça ira, ça ira"
a écrit le 27/06/2013 à 14:42 :
Les commentaires de cet article en particulier et de ce site en général sont un ramassis d'ignominie, de raccourcis faciles et de clichés répendus par la droite "dure" depuis des dizaines d'années. Tout ces gens qui se croient indispensable au point de dénigrer toute une partie de la population, tout ces "experts" ès-économie qui se contente de phrases toute faites qu'ils ont entendu dans leurs cours d'économie au lycée... L'Homme est foncièrement égoiste et mauvais : il suffit de lire les commentaires de la Tribune pour s'en rendre compte. C'est "moi moi moi" et les autres on s'en fout ! Belle mentalité. On ira loin comme ça. Siau moins vous aviez le "courage" d'aller commenter sur des sites qui n'ont pas les mêmes opinions que vous (Marianne, Rue 89,...) mais non ca serait trop compliqué, restont entre "bon français" (= à droite-droite, et blanc de préférence) on se sentira moins seul.
Réponse de le 27/06/2013 à 14:59 :
Tiens, un petite piste à 72 pour cent : Arrêté du 13 mai 2013 modifiant l'arrêté du 7 mai 2007 fixant le montant de l'indemnité de fonction du président et des membres du collège de l'Autorité de sûreté nucléaire. (J.O.L. et D., 15 mai 2013, p. 8099, texte n° 37) Par cet arrêté, le montant annuel brut de l'indemnité de fonction allouée au président de l'Autorité de sûreté nucléaire passe de 75 000 euros à 128 898 euros.
Réponse de le 27/06/2013 à 15:03 :
Si vous faites allusion à la réduction nécessaire de la sphère publique, un chiffre suffit : 57% du PIB, le plus important ratio au monde entre PIB et dépense publique... et nous ne sommes pas dans un pays de 10 millions d'habitants ! Ceci étant, on ne peut faire porter cette responsabilités aux fonctionnaires à titre individuel, car c'est un véritable système qui s'est instauré en France. Ce système a été très favorisé par la gauche qui en a fait son étendard, mais dans les faits il n'a pas non plus été vraiment combattu par la droite autrement que dans les discours. Une droite qui n'a pas eu le courage de s'y attaquer de front et qui y a même dans de nombreux cas participé. Après arrêtez de vous lamenter sur les commentaires des personnes de droite, les défenseurs de la gauche n'ont rien à envier en matière d'excès... et continuent toujours. Reprenez les commentaires de 6 dernières années. C'est tout aussi affligeant. Belle mentalité !
Réponse de le 27/06/2013 à 15:27 :
LES GENS NE VEULENT PLUS PAYER DEUX FONCTIONNAIRES POUR FAIRE LE TRAVAIL D'UN !! TOI Y EN A COMPRENDRE ??????????
Réponse de le 27/06/2013 à 16:05 :
Le problème des fonctionnaires (hors éducation) va de pair avec la production ininterrompue de lois nationales et européennes et de l'empilage des structures, de la commune au sommet de l'Etat. Toujours plus de lois, qui restreignent en plus nos libertés, et toujours plus de fonctionnaires pour faire appliquer des lois, là où le bon sens devrait suffire.
Réponse de le 27/06/2013 à 16:08 :
@et à part ça
Ca nous fait 72% de sécurité en plus. Sécurisant.
Réponse de le 27/06/2013 à 16:22 :
oui chiche a effectivement raison on est dans le règne du "tous contre tous", du "chacun pour soi", à tous ceux qui voient dans le fonctionnaire ou l'"assisté" la cause de tous leurs malheurs, lisez donc Mauss, la "théorie du don", relisez Orwell et Engels, écoutez JC Michéa.

J'ai moi-même été formaté par ce système, j'ai étudié à Dauphine puis dans une école "supérieure" de commerce, avant d'ouvrir les yeux sur cet égoïsme généralisé, cet égocentrisme faite loi..

Se remettre en question est douloureux, mais je pense que là c'est la que commence le courage..

Cdt
Réponse de le 27/06/2013 à 16:43 :
La théorie du don, c'est surement intéressant oui. Un don est volontaire. Mais là on est plus dans la théorie du vol organisé, du racket. Le socialisme à l?extrême comme pratiqué en France est la cause de tous nos maux. Est-ce que les profiteurs se remettent en cause eux (voyez qui vous voulez dans les profiteurs )?
a écrit le 27/06/2013 à 14:40 :
Parmi les mesures préconisées : "freiner les aides aux débitants de débats..."

Effectivement ça devrait être un bon gisement d'économies !!!
Trop de blabla...
Merci pour cette coquille qui donne le sourire ;-)


a écrit le 27/06/2013 à 14:36 :
Tiens, un petite piste à 72 pour cent :
Arrêté du 13 mai 2013 modifiant l'arrêté du 7 mai 2007 fixant le montant de l'indemnité de fonction du président et des membres du collège de l'Autorité de sûreté nucléaire. (J.O.L. et D., 15 mai 2013, p. 8099, texte n° 37)
Par cet arrêté, le montant annuel brut de l'indemnité de fonction allouée au président de l'Autorité de sûreté nucléaire passe de 75 000 euros à 128 898 euros.
a écrit le 27/06/2013 à 14:36 :
foutaises que toutes ces pseudo pistes qui n'aboutiront qu'à renforcer encore le système actuel....assister toujours plus ceux qui ne font ps d'effort et spolier les autres !!!
Une seule solution....suppression de cotisations ....et suppression de toutes les aides sociales....un budget base 0 en quelque sorte. Vous verrez que la dette va naturellement se réduire et que tous ceux qui vivent des aides vont trouver du travail !!!
Réponse de le 27/06/2013 à 14:56 :
Rassurez-moi, Godzilla. Vous êtes milliardaire et sudiste aidé par l' "état", d'après nos dernières conversations.. Non?
Réponse de le 27/06/2013 à 16:28 :
rien de tout cela mais y en a marre d'alibaba et de ses 40 voleurs qui ont fait un business (qui les nourrit grassement à nos dépens) de défendre soit disant la veuve et l?orphelin...tous ses mensonges et toute cette incompétence de nos gouvernants nous conduiront au pire...souvenez vous des années 30
a écrit le 27/06/2013 à 14:33 :
Sous nos yeux ébahis la faillite de la nation organisée par l Etat fasciste, cette machine infernale à fabriquer des pauvres et des chômeurs. Qui est candidat au suicide ? Le déficit menace et on empêche la population de travailler. On a formé de nombreux diplômés qu on n a jamais embauché, on se demande bien pourquoi. On menti sur les retraites, les fonds sont insuffisant. Halte au paupérisme bureaucratique ! On supprime des emplois publics et on annonce que les fonctionnaires vont devoir travailler. Mais les salariés précaires sont brimés dans leur retraite à cause du chômage forcé ! Pour mémoire, les allemands sont à l équilibre, les italiens aussi et ils ne déglinguent pas leur industrie ! Il faut cesser les politiques de chômage ! On fait sauter le système social, c est un régime contraire au sens d une société ! On fait plonger le Pib par tête ! Quand on voit la situation de l Espagne, on a sur la place publique de traites à l humanité ! Voyez comme on élimine les jeunes même diplômés à tour de bras ! Manifestons ! On a un airoff de l emploi, bonne catastrophe !
Réponse de le 27/06/2013 à 15:43 :
Les diplômés ont plusieurs objectifs : faire "travailler" des formateurs (les mêmes qui forment dans le privé quand on ne sait pas quoi en faire entre deux missions) et retarder l'arrivée sur le marché du travail de nouveaux chômeurs. Et cessez de parler de PIB vu qu'il est de notoriété publique que cet "indicateur" est une arnaque intellectuelle.
a écrit le 27/06/2013 à 14:32 :
pour Migaud c' est Merkel qui a raison . Avec DSK qui se paye la tête de Hollande il ne reste plus qu' à courber l' échine
a écrit le 27/06/2013 à 14:29 :
Commençons par écrêter à 10 000 euros par an la prime maximum que peut toucher un fonctionnaire. Cette mesure rapporterait des millions d'euros au budget sans toucher la majorité des fonctionnaires, et ne ferait qu'amputer les plus hauts salaires de la fonction publique qui peuvent vivre avec le traitement restant .De toute façon si on continue à "gaver " la haute fonction publique, on va vers des désordres qui vont compromettre la République !
a écrit le 27/06/2013 à 14:23 :
Clair que la privatisation des profits doit s'accompagner d'une socialisation des pertes. Sinon, les équilibres ne seraient plus respectés. Tout comme les bilans des banques centrales qui explosent. Pourquoi ne pas regarder la fin du système en face..??
a écrit le 27/06/2013 à 14:22 :
Enfin on parle des choses serieuse !
La reduction des depenses sociales !
Réponse de le 27/06/2013 à 14:40 :
...et fermer les frontieres.
Réponse de le 27/06/2013 à 22:13 :
+++++ 10000000 !
Réponse de le 27/06/2013 à 23:01 :
De votre avis !
a écrit le 27/06/2013 à 14:15 :
Mais toujours rien pour diminuer le nombre d'élus, réduire leurs avantages, réduire le nombre de couches du mille-feuille administratif et donc le nombre de gens y travaillant souvent en doublon, rien sur la suppression de nombres d'agence d'état et de comités théodule inutiles,...Rien sur la simplification des démarches administrative, donc la réduction des coûts aussi bien pour entreprises que particuliers. On préfère encore taper une fois de plus sur les retraités entre autres du privé, les familles, ... Lamentable
Réponse de le 27/06/2013 à 14:32 :
tout à fait
Réponse de le 27/06/2013 à 15:11 :
Vous avez raison. Notre dépense publique est la plus forte du monde par rapport au PIB : 57 % avec 30 à 40 % de fonctionnaires en plus qu'en Allemagne pour les mêmes services. Le seul hic, c'est à court terme, on ne licencie pas comme cela et il faut tout de même assurer la continuité de certains services publics qui sont nécessaires. Pour autant, ça n'est pas une raison pour procéder à tant de nouvelles embauches. Il faut rappeler à titre d'exemple qu'un prof sur deux dans l'Education Nationale ne donne jamais de cours devant une classe... d'où l'extrême difficulté pour les profs qui eux sont chargés de gérer dans des classes surchargées.
Réponse de le 27/06/2013 à 15:40 :
l un nempeche pas l autre. les retraites ont un niveau de vie superieur aux actifs. il est temps de les faire passer a la caisse aussi, surtout que ce sont eux les principaux beneficiaire de la redistribution, entre leurs pension et la secu
Réponse de le 27/06/2013 à 15:58 :
@cdf: essaie au moins de te renseigner au lieu de dire des âneries par jalousie !!! et tu ne bénéficies pas non plus de la sécu et autres services je présume ?
Réponse de le 27/06/2013 à 16:26 :
ce chiffre de 57% du PIB de dépense publique cité comme ça brut ne signifie pas grand chose. Le fonctionnement de l'état représente 18,4% du PIB. En comparaison la Grande Bretagne dépense 22% du PIB pour son état, les USA presque 20% etc. L?état Français n'est donc pas le plus gourmand. Les collectivités locales comptent pour 10% du PIB. Les 29% restant représente les dépenses sociales: 13% pour les retraites, 9% pour la sécurité sociale (13% en tout mais 4% assuré par les mutuelles et les assurances privées donc non comptabilisé dans la dépense publique). Les 7% restant correspond aux aides diverses, chômage, RSA etc.
Par rapport aux autres pays, il suffirait par exemple qu'une partie des retraites soit privatisée pour que les 13% du PIB consacré aux retraites soit retranché de la dépense publique qui tomberait alors à 44%.
Que ce soit les prélèvements obligatoires ou le niveau de dépense publique il est très difficile de les comparer entre pays, les méthodes de calcul étant différentes.
Maintenant, il est clair qu'il est aujourd'hui très difficile de faire baisser les dépenses de l'état, il y a une petite marge de man?uvre sur les collectivités locales, reste le "gros" de la dépense publique, les retraites et la protection sociale. Et ce sont ceux qui réclament avec force cette baisse de dépense publique que l'on risque d'entendre crier le plus fort quand ils seront toucher par ces économies. C'est bien connu, les sacrifices c'est toujours pour les autres......
Réponse de le 27/06/2013 à 22:48 :
Pas d'accord avec vous le chiffre de 57 prct est bien plus parlant dans la mesure où il agglomere toutes les dépenses de l'etat, des collectivités... et on peut le comparer clairement à l'Allemagne par exemple dont la dépense publique atteint 45 prct. Étant donné que les états et les collectivités n'ont pas les mêmes prérogatives ni les mêmes dimensions, selon les pays, le détail complexifie la comparaison.
a écrit le 27/06/2013 à 14:14 :
Les retraites avantageuses des fonctionnaires, députés et sénateurs dont le monarque Claude Bartelone Président de l'assemblée assis sur ses privilèges, indemnités et ses retraites en fait le premier protecteur et défenseur ne fait qu'amplifier la colère de la société civile qui finira par descendre dans la rue pour crier sa colère contre cette monarchie bananière et cette caste de nababs de 5,3 millions de fonctionnaires qui ne veulent faire aucun effort au redressement et à la modernisation de notre pays. La montée des extrêmes gauche et droite n'est qu'un signe avant coureur
Réponse de le 27/06/2013 à 14:31 :
Votre raisonnement sur les fonctionnaires est aussi réaliste que d'assimiler notaires et clercs de notaire...
Réponse de le 27/06/2013 à 14:44 :
"monarchie", "caste", "bananière",... phrasologie primaire d'un esprit qui l'est tout autant. Rassurez vous vous êtes en terrain conquis ici.
Réponse de le 27/06/2013 à 15:22 :
Chich est-il fonctionnaire ou élu ?
a écrit le 27/06/2013 à 14:04 :
Hollande tient sa promesse en faisant de la France un pays de fonctionnaires en surnombres à faible productivité, surpayés aux privilèges injustifiés et très inégalitaires avec le privé qui lui récolte le travaillé plus pour gagner moins, laminés par les taxes, les impôts, le chômage et larmes...
Réponse de le 27/06/2013 à 15:55 :
faire sombrer la France ça oui.
a écrit le 27/06/2013 à 14:03 :
Il n'y a pas une entreprise privée qui survit à une passe difficile en se contentant de diminuer ses coûts de fonctionnement ! Il faut etre un vrai fonctionnaire pour combattre le déficit par la seule baisse des dépenses sans jamais accompagner ces mesures de recherche d'efficacité et de productivité.
Il y a des fonctionnaires qui crevent sous le boulot et d'autres qui se roulent les pouces à longueur de journée mais on a pratiquement enterré les initiatives pour "favoriser" les passages d'une administration à l'autre. On simplifie les démarches administratives mais on ne facilite pas le travail efficace des fonctionnaires; On demande au privé de répondre aux requêtes de l'Etat sous brefs délais et le même Etat se donne des mois pour donner une réponse. Le taux d'absentéisme est de 13 % chez les fonctionnaires contre 6, 2 % dans le privé, 54 % des absences surviennent le Lundi et 32% le Vendredi ! Cherchez où en est la motivation ?
Bref c'est beaucoup plus en aidant la fonction public et ses employés a être efficaces qu'on obtiendra un retour sur investissement réel pour l'économie française et pour l?intérêt au travail des gens qu'en sabrant dans les dépenses sans mesure d'accompagnement.
Réponse de le 27/06/2013 à 14:15 :
En accord.
L'optimisation du management des ressources du publique passe par l'adéquation des ressources au travail qu'ils ont à faire et à l'époque qui met en surcharge une partie d'entre eux et rend obsolète des travaux encore en vigueur. Redéploiement, optimisation de l'emploi avec objectifs et résultats permettant de récompenser les meilleurs.
Réponse de le 27/06/2013 à 15:16 :
Vous avez tout à fait raison. J'ai travaillé dans la fonction publique d'Etat et la fonction publique territoriale. Il y a un énorme problème de management. Certains fonctionnaires travaillent trop pour compenser la faibles productivité des autres. Il y en a aussi qui travaillent beaucoup... mais pour rien du tout car leur mission est inutile. En réorganisant la fonction publique, on peut à la fois améliorer la qualité des services rendu et gagner de l'argent... Le problème c'est que cela prend du temps. Nous avons eu ces 30 dernières années pour le faire et rien n'a été fait. Difficile de rattraper tant d'années sans mesures violentes en seulement quelques mois.
Réponse de le 27/06/2013 à 16:00 :
Je me permet de vous recommander le livre "Absolument débordée", il vaut "la trace des lunettes sur le nez" :-)
a écrit le 27/06/2013 à 13:59 :
L'article dit : " le glissement vieillesse technicité (GVT), qui assure une revalorisation annuelle des traitements en fonction de l'ancienneté".

C'est faux. les changements d'échelons ont lieu en moyenne tous les 3 ans.
Réponse de le 27/06/2013 à 14:37 :
C EST DEJA BEAUCOUP TROP
Réponse de le 27/06/2013 à 15:24 :
Qui êtes vous pour juger si celà est trop ?
Vous portez bien votre nom...
Réponse de le 27/06/2013 à 16:55 :
Je rencontre souvent des fonctionnaires(hélas comme vous je suppose)et quand je vois leur suffisance et leur efficacité;je me dis que la notion de service public leur est inconnue.Donc une augmentation tous les trois ans n'a pas lieu d'etre.Bonne sieste.
Réponse de le 28/06/2013 à 9:22 :
@ FRANCO .... peut-être pourriez-vous éviter de généraliser le constat de vos expériences malheureuses ? ... de mon côté, ceux auxquels j'ai pu avoir affaire montraient pour la plupart un réel souci de service, encore faut-il s'adresser à eux aimablement pour commencer, evidemment.
a écrit le 27/06/2013 à 13:59 :
Sur 630 milliards de dépenses sociales dépensées par an par l'État, on doit pouvoir faire mieux. il faudrait aussi changer de cible, les retraités qui ont travaillé toute leur vie et qui ne touchent en moyenne que 60 % de leur ancien salaire , méritent-ils d'être toujours considérés comme des riches? Idem pour les salariés. Il serait temps de s'occuper de toutes ces aides distribuées sans contrôle et qui nous coûtent une fortune.
Réponse de le 27/06/2013 à 14:37 :
Toucher 60% de son gros salaire d'ancien cadre des 30 glorieuses quand on est propriétaire, que l'on a plein d'immobilier et un qu'on paie l'ISF, que les enfants sont partis, pour de nombreux retraités c'est beaucoup trop. Ils sont alors en vadrouille 3 mois par ans à l'étranger ou ont un logement vide et une résidence secondaire au soleil et passent leur temps sur la tribune à proposer qu'on coupe les vivres à ces feignants de chômeurs.

Les jeunes sont asphyxies. Et bien entendu ils ne pourront pas accumuler de l'immobilier, eux, qui ne peuvent même pas louer un 10 m2.

La retraite est une aide qui doit être contrôlée, elle aussi
Réponse de le 27/06/2013 à 17:14 :
La retraite est un droit pour ceux qui ont travaillé.
Réponse de le 27/06/2013 à 22:23 :
Ils ne sont pas "si" nombreux que cela, ceux que vous nous décrivez, croyez moi !
a écrit le 27/06/2013 à 13:51 :
et un socialiste de plus qui est lui aussi le carburant du front national
Réponse de le 27/06/2013 à 14:11 :
et c'est tant mieux !
Réponse de le 27/06/2013 à 22:14 :
@@lol + 100
a écrit le 27/06/2013 à 13:43 :
On ne peut pas taxer plus. On est déficitaire. Il faut donc réduire les dépenses. Les retraités actuels ont un revenu médian supérieur à ceux des actifs. Avec un régime par répartition, il est impossible que cela continue. Il faudrait d'ailleurs supprimer l'abattement de 10% sur IR. Réduire les allocations logement pour les étudiants c'est possible. Ces allocations sont un offset qui va directement dans la poche du propriétaire. On retrouvera un marché sain entre une offre et une demande non truquées, en conservant l'allocation pour les nécessiteux. Quant aux fonctionnaires ceux sont les privilégiés de ce pays. Les français s'en rendent compte.
Réponse de le 27/06/2013 à 14:48 :
Avec tous les régime de retraites, la démographie pose problème : est-ce si difficile de comprendre que c'est le boulanger et non un compte titre qui fabrique le pain dont le retraité à besoin? que l'argent ne se stocke pas à valeur constante?
Réponse de le 27/06/2013 à 15:20 :
Depuis quelques années le revenu médian des fonctionnaires est également devenu supérieur à celui des salariés du privé avec en prime moins d'avantages pour ces derniers... Privilégié est un mot peut-être un peu excessif, mais il y a des ajustements à faire et surtout il faut réduire leur nombre, de 30 à 40% supérieur au nombre de fonctionnaires allemands pour des services équivalents.
a écrit le 27/06/2013 à 13:43 :
J'ai bien quelques pistes que je soumet à votre approbation : on garde un député sur quatre et on fait la même choses avec les sénateurs, ramenant en cela le ratio de représentation au niveau statistique des US -ceux que j'exècre pourtant-; on ferme 20 % des écoles puisque plus de 20 % de nos jeunes sont au chômage, à quoi bon économiquement et sociologiquement former des jeunes à qui le système est infoutu de donner du travail lorsque diplômé ? Mais surtout et surtout, on met nos hommes politiques face à un devoir de résultats comme dans toute bonne société commerciale avec un management par objectif béton que nous ont pastillé nos excellents voisins anglo saxons, bons, on garde, pas bons, on éjecte... Je peux vous dire que les résultats ne se feraient pas attendre...
NB : pour l'école, c'est au 3 ème degré ...
Réponse de le 27/06/2013 à 16:06 :
Un à deux députés, plus un sénateur par département. Disparition des conseils généraux au profit de la région.
On baisse les salaires les plus élevés dans la fonction publique( 30 à 40 %), on ne renouvelle qu'un départ à la retraite sur deux dans la fonction publique et on les fait travailler 37 heures au moins.
Ensuite on gèle pour 10 ans l'embauche dans les sociétés para-publique et si la télé publique est en déficit on vend une des chaines pour renflouer et on ne renouvelle qu'à minima les départs en retraite.
Au niveau de l'éducation nationale il faut baisser le nombre de représentants syndicaux en fort excédent pour que plusieurs milliers de profs retournent en classe, ainsi pas besoin d'embaucher 60 à 70 000 profs de plus.Surtout revenir aux méthodes d'apprentissage de la lecture et de l'écriture qui avait fait leur preuves. Et enfin alléger le programme en revenant à celui de 1980.
a écrit le 27/06/2013 à 13:40 :
l air songeur de d migaut. c est cela oui
les retraites, ils n on que cela en tête comme ci c était la seul cause d un soit disant déficit .
on parle des chômeurs et on ne parle pas des gens qui font des gosses a tour de bras pour toucher les allocs
a écrit le 27/06/2013 à 13:36 :
Et comme d hab ils ont oublié les politques (577 deputes dont 500 gras et corrompus)
la tva multinationale, le syst fiscal à revoir les collectivites locales etc etc...
De toute facon ils ne toucheront pas aux etudiants qui ont le temps de mettre le bordel et futurs electeurs...etc....on arrivera à une hausse d impot pour les memes
Réponse de le 27/06/2013 à 14:08 :
on ne touchera ni aux étudiants qui n'étudient rien d'utiles (ils baissent les chiffres du chômage), ni aux étudiants potentiels futurs énarques
Réponse de le 27/06/2013 à 14:08 :
ET les 1200 agences d'état dont 80% inutiles et le mille feuilles administratif augmenté par
( Chevénement avec les agglos) un socialiste
a écrit le 27/06/2013 à 13:33 :
Les fonctionnaires vont encore trinquer. Pour eux, ça va être travailler plus pour gagner moins. Comment pourront-ils accepter ça ?
Réponse de le 27/06/2013 à 13:48 :
S'ils étaient aussi soucieux de l'intérêt général comme ils le prétendent d'habitude, ils l'accepteraient.
Réponse de le 27/06/2013 à 14:17 :
Ils ont déjà bien payé!

Une augmentation de 3.5% de leurs cotisations sociales.

Un gel depuis 3 ans de leurs traitements.

a écrit le 27/06/2013 à 13:30 :
M. MIGAUD , M. DSK des éminents hommes de gauche disent que Hollande est une sorte de Chamberlain . Faut attendre la Libération par nos amis américains !
a écrit le 27/06/2013 à 13:22 :
La proposition sur les étudiants est scandaleuse. Toujours à s'acharner sur les mêmes.
Réponse de le 27/06/2013 à 13:32 :
je vous rejoins à 200% déjà qu'ils tirent le diable par la queue, ne se soignent pas correctement faute de moyens, et travaillent tout de même (petits jobs), c'est tout simplement dégueulasse !!! par contre, on ne voit pas grand chose sur des réductions les concernant ! N'ayez crainte, quand ça va péter", ça va faire mal, très mal !!
Réponse de le 27/06/2013 à 13:33 :
Pas d accord car pourquoi l etudiant est tjrs privilegie par rapport aux jeunes du meme age qui travaillent payent des impots etc etc....un etudiant coute cher à la France...et il gagnera mieux sa vie apres...Les etudes devraient etre payantes pour tout le monde avec un systeme de pret d etat sans interet et remboursable...seuls les plus motives feraient des etudes dans de meilleures conditions car moins nombreux et pas le souci de courir apres une fin de mois... l eudiant faché avec ses parents riches ne peut pas faire d etudes.....
Réponse de le 27/06/2013 à 14:00 :
L'étudiant est privilégié par rapport au jeune qui travaille ? Je n'en suis pas si sûre. L'étudiant va commencer à travailler plus tard, n'aura pas de retraite avant 70 ans, aura ses enfants plus tard, idem pour son autonomie, paiera beaucoup d'impôt toute sa vie et sera en plus montré du doigt par tout un tas de gens qui le traiteront de tanguy, bobo, riche, bon à payer. L'étudiant coute cher comme beaucoup d'autre catégorie de personne. Mais il représente l'avenir.
Franchement, de nos jours en France, ne pas faire un minimum d'étude est suicidaire, ne donne droit qu'à des boulots payés au smic et sans valeur ajoutée.
Le choix a été fait en France, pas de travail manuel, juste intellectuel. Le manuel, faut délocaliser. Alors assumons maintenant.
Réponse de le 27/06/2013 à 14:08 :
n'oubliez pas les parents modestes qui se lèvent aussi le "mafre"pour les aider! j'en connais, qui se privent de manger pour aider leurs enfants, qui sont doués pour les études, mais faut pouvoir le faire ! vous ne voudriez pas quand même que des enfants ayant des possibilités aillent faire du ménage? ! j'en ai fait, je sais ce que sait! j'ai 60 ans, je suis foutue, mais il ma faut encore travailler, mal payée, travail non gratifiant, mais voilà "faut bien gagner sa vie "! alors, oui, aider les étudiants qui avec des parents pauvres, n'en ont pas de trop...on file bien 7 à 800 eur à des étrangers ayant résidé en France sans jamais avoir ni COTISE ni TRAVAILLE !! il faudrait dans ce paysn, REVOIR LES PRIORITES, sans à chaque fois être taxé de "non politiquement correct ! "
Réponse de le 27/06/2013 à 14:09 :
Vous avez TOUT dit, bien mieux que ce que j'aurai pu le faire MERCI + UN !
Réponse de le 27/06/2013 à 14:27 :
Il y a plein d'injustices sur la situation des étudiants... Je dirai plutôt que la France dévalorise les travaux manuels et les formations qui y conduisent, hyper-ultra-méga valorise les formations qui conduisent à de potentiels futurs cadres / hauts fonctionnaires et pour le reste ne porte sur les études qu'un regard de pure convention bourgeoise au regard de la place que ces études sont censées donner en société. Bon, je schématise un peu trop.... En revanche, je ne pense pas que la France apporte une quelconque importance au fait d'assumer ou non ces questions. A titre personnel, j'ai mené des études de chimie et je travaille comme fonctionnaire dans un grand ministère. Le coût de formation d'un ingénieur chimiste est très élevé et le fait que l'on forme bien plus d'ingénieurs que l'industrie chimique ne peut en absorber témoigne uniquement du fait que personne ne se pose la question d'affecter les ressources où en a besoin. Après on peut aussi dire que c'est à l'étudiant de s'informer, etc.... C'est très vrai, mais c'est un raisonnement bourgeois : quand on n'a pas de réseau familial, il est difficile de se faire une idée!


Réponse de le 27/06/2013 à 15:30 :
@Céline. Vous soulevez de vrais problèmes qui concernent pas l'ensemble mais une grande partie des étudiants. A côté des étudiants dont les familles ont peu de moyens, il est anormal que la collectivité aide des étudiants dont les familles pourrait se porter solidaire... Par ailleurs, il y a également du vrai dans ce que dit Tahi, il existe aussi un véritable problème de formation et de débouchés en France. Il y a trop d'étudiants perdus dans un cursus opaque et qui finalement pourraient faire des formations plus courtes menant vers des métiers plus concrets. C'est un problème complexe car tout est dans la nuance et il existe un multitude de situations.
Réponse de le 27/06/2013 à 16:07 :
Et comment allez-vous définir les familles qui pourraient se porter solidaires ? Car c?est là que le bas blesse, il s'agira comme pour les allocations familiales des familles à partir de 4000? mensuels. Je suis d'accord pour dire qu'il y a un problème de formation et de débouchés en France mais c'est un autre sujet. Pour les aides aux étudiants, il y a déjà les bourses pour ceux qui n'ont pas les moyens, conditionner l'APL aux revenus des parents est pour moi une grande régression. Je ne pense pas que le problème soit complexe. Je pense qu'il y a surtout une volonté d'enfumage de la population bien orchestrée par un système politique clientéliste. Entretenir la complexité de nos systèmes sociaux légitiment leur travail.
Réponse de le 27/06/2013 à 16:13 :
Céline a raison quant au fait que les jeunes/étudiants représentent l'avenir. Il est triste d'observer que de nombreux jeunes végètent dans des formations qui ne les mettent pas en valeur. Le marché du travail sur-valorise le premier boulot dans des proportions excessives. L'écart entre les situations de celui qui trouve un premier poste porteur et un autre qui galère est considérable : il est quasi impossible à combler dans bien des cas. A mon avis il y a plus d'injustices en ce domaine qu'entre homme et femme, ce dont on nous rabat les oreilles si souvent.
Réponse de le 27/06/2013 à 16:49 :
@ Tahi: rebat les oreilles !!!
Réponse de le 27/06/2013 à 23:01 :
Je ne suis pas d'accord avec vous le problème de débouchés est lié. Si les étudiants étaient assurés d'avoir un emploi à ma sortie des solutions de crédits ou de prêts pourraient résoudre la question pour une partie des étudiants... Dans les circonstances actuelles je vous accorde que faire un crédit pour ses études est plus que risqué!
Réponse de le 27/06/2013 à 23:03 :
ça n'est pas le principal !
a écrit le 27/06/2013 à 13:02 :
Et bien malheur aux Français. J'étais fonctionnaire cat C + Avantages en nature deux
enfants no nboursiers (la fille est allée jusque le DEA le fils licence) Ils ont bénéficié de
l'allocation logement. Il serait souhaitable de voir ce que les parents qui bossent dans de grandes entreprises , ex EDF perçoivent comme aides d'études comme c'est une alloc elle ne rentre pas dans les revenus imposables. Je vais conseiller d'émanciper ses
fils, afin de na pas être plumer par cette république qui préfére les étrangers que ses
p^ropres enfants. Comme j'ai pu le dire a un député de gauche, je ne suis pas jaloux mias
j'aimerais savoir comment un bénéficiaire du RSA puisse aller en vacances sur la cote
d'azur . Afin de pouvoir les imiter ? Combien de fric des allocs va en grande partie dans
les pays dont certains bénéficiaires sont originaires. Il y le troisiéme enfant, pourquoi
donner tant d'avantages ? En Grece les retraites, salmaires ont baissés, résultat moins
d'achats, donc moins de rentrées fiscales. Nous, en France nous aurons le chauffage
et la fiscalité locale hors de prix vu la pléthore de personnels.
a écrit le 27/06/2013 à 12:59 :
Nous avons un sérieux problème : dans ce pays dont on met l administration en faillite, on fait fermer les usines, on fait croire qu il existe une retraite, on est contre la modernité mais pour les papiers, on supprime les emplois publics. On annonce un dérapage du déficit de l Etat et on voit une génération exclue de la vie active. On crée une pénurie de logements, on réduit la production auto de 50%, on empêche la consommation et on fait du social vers le bas. Et pire, avec le suicide collectif, on pousse les gens au suicide sur leur lieu de travail ! On a perdu les pédales ! Pas étonnant que les gens s abstiennent dans les élections. On supprime les éléments créatifs. On fait des dettes et de la récession. Le progrès vers le bas, voila du bon travail de fossoyeur de la France ! On emploie les gens en dépit du bon sens et on donne des emplois sous qualifiés. Pas étonnant que la production chute ! On annonce encore 1 million de chômeurs ! Dans la démolition de l économie et de l espèce humaine, on a affaire à des as ! C est un système ubuesque ! La précarité des salariés et la sécurité du public? en matière de retraite, la population veut la justice ! On parle de redressement, mais tout empire ! La zone euro lanterne rouge de l humanité et une population opprimée par un Etat obèse. Nous avons un escargot qui traine sa dette et qui bousille avec rage et passion la société , ce n est pas en étouffant l activité qu on fera de la croissance. Il faut changer de mentalité et cesser d empêcher les gens de travailler ! Nous avons dans cette Europe funeste affaire à de bons bourreaux !
Réponse de le 27/06/2013 à 13:18 :
superbement dit + UN
Réponse de le 27/06/2013 à 13:47 :
"La zone euro lanterne rouge de l'humanité" ???? Allez donc émigrer au Bangladesh.
Réponse de le 27/06/2013 à 14:26 :
+ 1 !
Réponse de le 27/06/2013 à 14:29 :
eh! justement si on regarde sans ambition autour de nous, on peut régresser à vitesse grand "V" ! et ce ne sont pas nos désirs, loin de là, autrement dit, essayons de conserver ce que l'on a de "potable", sans que cette zone euro, vienne tout massacrer, ce qui soi dit en passant, est déjà commencé !
a écrit le 27/06/2013 à 12:58 :
La Cour des Comptes sait qu' il ne faut pas remplacer les fonctionnaires qui partent en retraite et durant ce temps Hollande embauche encore 10 000 fonctionnaires dans l' éducation nationale !!!! On est au pays des cinglés socialistes !!!!
Réponse de le 27/06/2013 à 13:19 :
Vaut-il mieux payer des chomeurs à ne rien faire ou des foctionnaires a faire quelque chose?Il faut raisonner au 2eme degré,cela revient au même prix!Ce n'est pas très simple de se faire une opinion!
Réponse de le 27/06/2013 à 13:35 :
Sans aucun doute, mieux vaut payer les chômeurs. Car comme vous l'avez si bien dit, les fonctionnaires font qqchose .. qui est néfaste pour le reste de la population. Ils vont vous inventer des réglementations, des contraintes diverses et variées qui nécessitera l'embauche d'autre fonctionnaire et fera monter vos impôts. Ils vont vous mettre des bâtons dans les roues dès que vous voulez entreprendre qqchose. Fort de leur nombre, ils seront improductifs et constitueront une clientèle de choix pour les politiques. Bref, sans aucun doute, mieux vaut payer les chômeurs.
Réponse de le 27/06/2013 à 13:47 :
mauvaise reponse gepe1, il faut absolument permettre aux entreprises PRIVEES de faire du business dans un environnement favorable. Elles pourront embaucher des chomeurs, des jeunes, ... et tout ceux qui veulent bosser.
Réponse de le 27/06/2013 à 13:59 :
On doit employer des fonctionnaires s'il y a un besoin et non de faire baisser le chômage.
De plus une personne au RSA est beaucoup moins chère à la société qu'un fonctionnaire qui ne sert à rien.
Et enfin, si tout le monde était fonctionnaire, le pays n'irait pas bien loin, (voir URSS, cours de terminal pour ceux qui ont passé leur bac).
Réponse de le 27/06/2013 à 14:05 :
@Gépé001, d?après ce que tu dis, embauchons tous les chômeurs comme fonctionnaires, et le problème sera réglé. Il faut raisonner aux 10 ième degré, un fonctionnaire est la pour occuper un poste nécessaire, précis, utile et productif car c'est le contribuable qui le paye, par parce qu?il fallait lui créer un poste sur mesure, pour absorber le chômage ou par pûr clientélisme. Quant au chômeur, il a droit au chômage s'il l'a mérité, pendant une durée limité, s'il a bien cotisé. C'est ce genre de pensée qui plombe les comptes, qui bloque l'économie, qui justifie les 57% du PIB de dépense publiques et le record de rond-points au monde. Dis-moi, tu ne serai pas un politique peut-être ? Ou à la limite, tu as dû faire l'ENA ?
Réponse de le 27/06/2013 à 14:26 :
Votre discussion est étrange!

Un fonctionnaire fait un travail qui est payé par la collectivité et non par le bénéficiaire.

La question est donc de se demander si ce travail est utile ou non.

Le décrochage de la France s'explique aussi et surtout par son décrochage scolaire.

Avec une smic à 150? en Roumanie, le travail non qualifié n'a aucun avenir en France.

Il est donc urgent d'investir dans 'éducation car c'est à la clé de la compétitivité d'une économie.
Et ce recrutement est un investissement car il générera des flux futurs pour l'Etat.














Réponse de le 27/06/2013 à 15:37 :
Je suis assez d'accord avec vous, mais avant d'investir dans l'Education, il faudrait arriver à comprendre pourquoi il est nécessaire d'embaucher des profs quand selon le dernier rapport de l'EN, un prof sur deux ne voit jamais une classe ! Parce qu'effectivement les profs ont aussi le droit d'être malade, de se former ou même de faire de la recherche, mais certainement pas dans ces proportions. Normalement nous devrions avoir des classes de 20 élèves pour le même prix ! Il ne resterai plus qu'à enfin dépolitiser les choix pédagogiques en ne se basant que sur l'efficacité des résultats et nous pourrions caracoler en tête des classements sans dépenser beaucoup plus.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :