Des recettes fiscales décevantes en dépit de multiples hausses d'impôts : le diagnostic de la Cour des comptes

 |   |  471  mots
Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes Copyright Reuters
Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En 2012, la TVA a été largement inférieure aux dernières prévisions, pour des raisons encore inexpliquées, souligne la Cour des comptes dans son rapport sur la gestion du budget en 2002. Les magistrats appellent à des économies structurelles sur les dépenses

La gestion du budget de l'Etat en 2012 le montre : pour réduire le déficit, l'arme fiscale ne suffit pas, des économies structurelles sur les dépenses sont nécessaires. Tel est le principal message de la Cour des comptes, qui rend public ce mardi son rapport sur « la gestion budgétaire de l'Etat en 2012 ».
Les magistrats montrent que les multiples hausses d'impôts, intervenues depuis 2010, ne permettent pas vraiment de réduire le déficit. Et pour cause : les recettes fiscales restent aujourd'hui inférieures à leur niveau d'avant la crise. Elles avaient atteint 276,9 milliards d'euros en 2005 (recettes de l'Etat), puis avaient diminué avec les baisses d'impôts décidées par Dominique de Villepin puis Nicolas Sarkozy, tombant à 265,1 milliards en 2008. La crise les a fait chuter encore plus lourdement, bien sûr : elles se sont effondrées, à 214,3 milliards, en 2009.

Impôts 2012: d'abord Sarkozy
A coup de hausses d'impôts, elles ont péniblement atteint 268,4 milliards en 2012. La Cour relève que les principales hausses d'impôts encaissées en 2012 ont été votées sous Nicolas Sarkozy (11,1 milliards sur 13,9 milliards). Il est vrai que les mesures Hollande ne sont entrées en vigueur qu'au mois d'août, leur rendement est donc plus élevé en 2013.
Croissance zéro oblige, il y a eu de la perte en ligne en 2012 sur ces relèvements de fiscalité, et plus généralement s'agissant des recettes fiscales. Elles ont été inférieures de 6,5 milliards à ce qui était anticipé.

Le mystère de la TVA

La TVA est rentrée beaucoup moins que ce qui était prévu, même en fin d'année. Entre la prévision de dernière loi de finances de 2012, entrée en vigueur le 29 décembre, et le résultat constaté, il y a un écart sensible, de 3,5 milliards d'euros. Un écart largement inexpliqué. Pour moitié, il tient à la croissance zéro -non attendue fin 2012-, à des consommateurs qui se tournent de plus en plus vers des produits à faible taux de TVA.... Mais pour l'autre moitié, c'est le mystère. Les magistrats vont jusqu'à émettre «l'hypothèse d'un fraude importante non décelée ».

Le courage d'économies structurelles
S'agissant des dépenses, la Cour note la stabilité de la masse salariale - du jamais vu-, mais relève l'importance des annulations de crédit en cours d'année. Bref, si le gouvernement est parvenu à ralentir fortement la dérive des crédits de l'Etat -qui n'ont augmenté que de 1,5 milliard d'euros en 2012, d'une année sur l'autre, selon la Cour, et ont baissé de 300 millions, selon Bercy- il devrait avoir maintenant le courage d'économies structurelles, estime Didier Migaud.
Lesquelles ? Le prochain rapport de la Cour des comptes sur la situation et les perspectives des finances publiques, publié en juin, en dira certainement plus, sur les hypothèses envisageables.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/03/2015 à 3:36 :
Bonjour,

Ravi d'être mentionné et nous sommes heureux de vous indiquer que Londres continue autant, que l'on attaque la Californie Juillet 2015 et le Québec en Septembre. Voici les news
a écrit le 30/07/2013 à 17:13 :
Les classes moyennes écrasées, les PME étranglées, les fonctionnaires privilégiés,...
Cherchez l'erreur ??????????????????????????
a écrit le 08/06/2013 à 6:11 :
Trop d'impôt moins de recette, prix bas des produit importés des pays émergents, voila le résultat d'une politique économique et social faite depuis de plus de 30 ans. alors on continu, on attend un redressement judiciaire de la france qui se point à l'horizon. Quel avenir pou nos enfants? La dette nous entraine à rembourser les erreurs du passé, l'Europe et sa banque central, devrait envisager de nous racheter cette dette, afin de relancer l'économie et de réduire le cout du travail afin d'être compétitif vis à vis des autre pays, et de réduire les taxes afin de relancer la croissance, crayons l'impôt européen qui financerait le rachat de cette dette, et qui permettrai de faire circuler les biens et les marchandises avec les même taxes afin d'établir réellement un véritable marché commun juste et équitable.La souveraineté de la france face à l'europe est en jeu, les états unis sont unis dans le fédéralisme.
a écrit le 07/06/2013 à 14:40 :
Honnêtement, je ne suis pas surpris. Arthur Laffer a brillamment démontré dans ses travaux que plus on augmente les impôts moins les recettes sont élevées... Et qu'il existe un taux entre 0 et 100% qui est un seuil optimal à ne pas dépasser car c'est celui qui fait rentrer le plus de recettes. L'Histoire l'a également montré aux USA dans les 60s sous Lyndon Johnson et en UK sous Wilson. Les effets sur l'économie sont dévastateurs. Inutile de vous expliquer que Hollande a allègrement explosé ce seuil d'acceptabilité optimal avec son massacre fiscal. Ca fait des mois et des mois que je le dis sur tous les forums et beaucoup me prenaient pour un demeuré en me taxant de "libéral" comme si c'était un gros mot. L'argent est mobile et encore plus aujourd'hui au XXIème siècle qu'autrefois!
Est ce que ces braves gens de la Cour des Comptes ont intégré le fait que beaucoup de sociétés ont délocalisé leurs sièges en Angleterre afin d'assurer leur survie et continuer leur développement en payant moins d'impôts? Demandez à Didier DELMER qui en a fait son fonds de commerce.
a écrit le 01/06/2013 à 18:26 :
article genial , ah enfin de la transparence si j'ose dire , la fraude a la TVA c'est déjà un sport , a grande échelle ? ce serait un enieme scandale de plus , mais aussi ce qui n'est pas revelé par la cour c'est que beaucoup de produits venant de chine via des multi-nationales font baisser les prix , il n'y a qu'a voir les prix des PC portables depuis 2 ans , les prix baissent de plus en plus bas , l'outil TVA a donc du plomb dans l'aile , les prix tirés vers le bas fait que le trésor gagne de moins en moins avec cette taxe car un produit a forte valeur ajoutée produit de la TVA , logique , mais sur des PC a 399 euro c'est minime 19% c'est rien comparé a un produit a 1000 euro , cela la cour des comptes a l'air de découvrir un problème de TVA ? , augmenter la TVA ? ce serait impopulaire , les droits de douane ? ah non dira l'Europe , de plus le pouvoir d'achat avec des millions de gens avec des minima-sociaux pèse sur la consommation c'est aussi un fait , les retraités aussi regardent a deux fois avant d'acheter , aussi le consommateur en période de crise fait des choix drastiques , le superflu est relégué a plus tard , mais ces dernières années les prix des produits venant de la zone dollars ce sont effondrés , meme des produits de luxe font des promotions a durée limitée ce qui explique sans doute cela pour écouler leurs stocks , la TVA qui était un outil bien pratique avoue aujourd'hui sa faiblesse en période de crise et avec une monnaie non devaluable , les recettes diminuent il n'y a rien de surprenant a cela et chez les pauvres , consommer devient un luxe , donc pas de quoi relancer la machine , plus il y aura de pauvres et de produits pas cher que pas cher moins il y'aura de rentrées fiscales , un système qui peut très vite devenir une gangrène généralisée , faire des cadeaux aux plus aisés c'était démagogique aujourd'hui cela se retourne contre nos démagogues qui pensaient que la crise était un problème d'offre , non on a un réel soucis de consommation , merci pour cet article très instructif
a écrit le 31/05/2013 à 23:22 :

On est chez Laurel et Hardy ! Les jeunes pour victimes ! Les impôts ne rentrent pas. ? Ben pourquoi on ne les augmente pas alors ? ? On va faire des emplois et en réalité on fait du chômage. On invente la croissance à crédit et on prend le mur sur la tête. Pourquoi fait-on ce qui est contraire au bon sens. Faut-il augmenter le travail ou bien réduire le temps de travail ? On ne joue pas avec la vie humaine ! Qu?on fasse de la justice c?est normal, qu?on respecte les droits fondamentaux, mais qu?on dézingue l?industrie par l?obésité de l?Etat c?est de la bétise ! On ne va pas en zone de monnaie forte avec une économie sous compétitive ! Résultat on supprime les allocations et les emplois publics !
a écrit le 31/05/2013 à 14:16 :
Le mystère de la TVA. Appelons Sherlock Holmes avec sa loupe. La croissance de la France est évaluée à 1%. Or nous sommes en récession officielle. 60% des recettes de l?Etat sont fonction du niveau d?activité. La conclusion est simple, pas besoin d?avoir fait l?ENA pour savoir ça. Mécaniquement les recettes baissent. Jusqu?où n?ira-t-on pas vers le bas ? Serons-nous pauvres français conduits à la Corée du Nord par les apparatchicks d?appareil d?Etat ?
a écrit le 29/05/2013 à 14:08 :
Rendez-des comptes ! Article 15 de la Constitution ! L?administration doit rendre des comptes ! Les pôles de compétitivité on nous dit qu?ils ne produisent rien ! Le gouvernement fait fermer des usines, arrêtez les fermetures ! Ils suppriment les emplois publics ! On nous dit que la dépense globale d?éducation c?est 138 milliards, est-ce bien raisonnable. Conclusion il n?y a pas d?argent à partager, pas de PIB, pas d?enrichissement de la France. Entre réguler et étouffer, il existe une différence, monsieur le sinistre, avez-vous un compte ? On a donné 500 milliards aux banques, 2,5 à Dexia et aussi à France Télécom. Les autres doivent-ils fermer pour que ceux là puissent continuer leur activité ? On compte une multitude de chômeurs qualifiés qui ne sont pas des riches et on les empêche de travailler, peut-on expliquer cela ? Les français en ont marre des impôts et des taxes, y a qu?à manifester ! Notre balance montre un défaut de production de biens, mais alors est-ce d?utilité publique de produire ou bien de faire des papiers ? On est entrain de renier le progrès, de faire du déni de déclin et de mettre la clé sous la porte. Au lieu d?importer les panneaux solaires, ne peut-on employer les scientifiques qu?on laisse au chômage, un quart des ingénieurs. Soit on est bêtes, soit on est méchant ? Comment appelle-t-on cette économie perfusée à la dette qui fait de la récession ? A quoi ça sert les études sur les libellules à Paris ? La Cour des Comptes dit qu?il faut réduire les dépenses, réforme-t-on l?administration ou bien supprime-t-on des emplois ? Est-on pour le pouvoir d?achat ou bien la dévaluation monétaire ? Où sont les entreprises moyennes d?export ?
a écrit le 29/05/2013 à 10:38 :
le miracle en France c'est de transformer un pays riche en pays ou les habitants vont devoir s'aligner sur le niveau de vie des plus pauvres de notre continent ,et pourtant le progrès c'est effectué en France par le travail ,nos parents et nous avons travaillés dur pour assurer un avenir à nos enfants,nous avons formé des "élites" pour nous diriger ,science po, ena, hec ....mais toujours pas l'école du bon sens !!! la chance que nous avons eu :nous etions dans le marché commun,depuis les nouveaux traités,qui peu dire que maastrisch et la mondialisation soient un progrès pour la France et les Français ?nous entendons nos "élites"nous raconter qu'ils vont inverser la courbe du chômage tout en fermant les usines !!!! la consommation stagne les ventes diminues et ils ne compennent pas que les recettes TVA baissent !!!! alors pris d'une frénésie égalitaire, vont ils aligner les régimes de retraite ,les tarifs EDF et SNCF .......et retrouver le courage, que le bon sens réclame pour diriger notre beau pays !!!
Réponse de le 29/05/2013 à 11:31 :
à @citoyen vous voyez clair sur la situation du pays et cela devient rare. Pour les retraites , le meilleurs moyen de les consolider pour tout le monde , c'est de garder les régime spéciaux et les étendre à chaque famille de l'industrie, Métallurgie, BTP, transport ,immobilier, industrie de transformation, agriculteurs céréaliers exc.. Pour ceux n'ayant jamais travaillé et vivant allègrement sans rose et eau douce , je n'ose même pas les citer par décence et bien une caisse à part à la charge de l'état mais qui ne vienne pas empiéter sur les autres comme actuellement. où ( tous les vases son communiquant)
a écrit le 29/05/2013 à 7:55 :
Réduire les dépenses publiques c'est le credo de la droite .Quand on regarde les sommes redistribuées selon leurs importances ,,le passage obligé passe par la réduction des aides sociales donc allocations familiales , ARS , APL etc .., ensuite coupes drastiques dans la santé c a d déremboursement des médicaments , augmentation des forfaits hospitaliers , réduction d'effectifs dans les hôpitaux , puis à plus grande échelle diminuer le nombre de fonctionnaires ensuite baisse des retraites , baisse des indemnités chômage et durée .
Le parti social libéral va le faire l'air de rien .Ensuite que se passe t'il ? .Soit çà passe , soit les Français sont dans la rue .Si çà passe , Hollande perd en 2017 , la droite revient et continue le travail .Laissons le libéralisme faire le job , Bientôt tout le système va s'écrouler car si l'économie de la France s'effondre il n'y aura plus d'Europe et le libéralisme aura perdu à force de tirer sur la corde .
Réponse de le 29/05/2013 à 8:27 :
au dessus de 50 % du PIB en dépense publique cela fait bien longtemps que la France a oublié ce qu est le liberalisme !! La France vit en socialisme de marché
Réponse de le 30/05/2013 à 13:21 :
Oui Red le système va s'écrouler car l'état et le social ont trop tiré sur l ambulance constitué par les PME de ce pays. Le niveau de contribution du privé au fonctionnement de la sphère publique est à un niveau tel que les PME (or CAC 40) à de rares exceptions prés ne gagnent plus d'argent en France. Les dirigeants d'entreprises de moins de 50 personnes gagnent en moyenne 30000? par an pour un risque énorme sur leurs épaules,pas d'assurances chômage, des bénéfices taxés massivement chaque année et aussi lors de la cession de l'entreprise. Toute augmentation fiscale décourage les plus entrepreneurs les plus téméraires....la socialisation des couts ne pèsent que sur le secteur privé (dirigeants et salariés).
Pourtant les idées étaient belles (santé pour tous,retraite, allocations ..) c'est leur dévoiement qui nous coute, l'attribution à tous qui est ingérable aujourd'hui.
Et vous êtes vous prêt à créer ou reprendre une entreprise aujourd'hui ?
a écrit le 29/05/2013 à 7:14 :
il a la tete pret du bonnet, au moins, cela dit ca fait 20 ans que tous les politiques s'assoient sur les rapports de la cour des comptes quand il s'agit de faire des economies...
Réponse de le 29/05/2013 à 15:19 :
ha! ha! et on les comprend!Pourquoi on s'embeterait?
a écrit le 29/05/2013 à 3:34 :
Avec Hollande beaucoup de français ont troqué une vie minable pour une vie encore plus médiocre. Triste réalité d'un changement pour le pire. Mais le vrai changement, il faut pas avoir peur de le dire, c'est quand la population française de souche sera en voie de disparition pour laisser la place à ceux qui nous remplacent. Nouveaux venus. Nouvelle culture. Promenez-vous dans les rues de Roubaix, de Mulhouse ou d'ailleurs pour bien le comprendre.
Réponse de le 29/05/2013 à 7:13 :
Avez vous lu l'article?
D'abord il dit que les mesures Hollande ne sont pas vraiment entrés en service.
Ensuite, il reprend l'origine de la perte de recettes de l'Etat depuis Chirac.

Enfin, nous vivons au dessus de nos moyens depuis plus de 40 ans! Aucun budget positif. Un deficit primaire (ce qui n'est pas le cas de pays tres largement endette comme l'italie par exemple).
Je ne suis pas Hollandiste... Mais tant que nous français, nous ne comprendrons pas qu'il faut faire un effort, nous allons nous appauvrir!
Et nous avons les politiques qui répondent à ce que nous pensons, pour se faire élire... Que ce soit de droite ou de gauche, extrêmes comprises!
a écrit le 28/05/2013 à 23:26 :
Bin merdalors, on veut presser le citron encore un peu plus, et ya pu de jus ? C'est une catastrophe pire que tout... Ils vont faire comment pour survivre tous nos parasites maintenant ?
Réponse de le 29/05/2013 à 7:15 :
oui, ils vont aussi se rendre compte que quand on demolit les boites et qu'on insulte les entrepreneurs... l'investissemnt s'ecroule... ;-)
a écrit le 28/05/2013 à 22:53 :
Du laxisme, de la sous-compétitivité et des bulles. L?Espagne exclut 50% de ses jeunes sur 11% de déficit. L?Allemagne est un modèle de développement, excédents budgétaires, pratiquement le plein emploi et de la croissance, il y a de la vie dans ce pays, une croissance saine. Pas un plantage de l?humanité par une bande de boomers dégénérés. Le mépris des lois de l?économie par le monde politique, ça coûte cher ! En Allemagne on pousse les salaires de 6%, en France on n?a pas fini de plonger, déjà 15% depuis 2009, ça c?est du progrès, avec la compétitivité et l?innovation. Je détruis, je m?enrichis on devrait éviter ça dans le monde politique. Le ton monte dans la société, on remanie, tout est normal, quand on fait du travail de cochon, c?est normal de payer !
a écrit le 28/05/2013 à 22:35 :
J'allais vendre mon bien immobilier pour financer ma retraite. Déjà avec la nouvelle taxation sous Sarkozy (février 2012), on payait 32,5% de taxes sur la plus value. Puis , c'est passé à 34,5% en juillet sous Hollande, puis début 2013, ça avoisine 40% avec une taxation supplémentaire sur les plus value qui dépassent 50 000 euros. A 32, 5% de taxes, c'est beaucoup mais j'allais vendre, car j'ai trouvé acheteur. Mais voilà j'ai tout annulé et j'attends. Donc pas de taxes sur les plus values de la vente de mon bien et pas de taxes sur l'achat de mon bien par les acheteurs qui eux revendaient leur bien pour acheter le mien, donc c'est niet niet pour l'Etat. Ils se demandent pourquoi avec un taux d'emprunt si bas il n'y a pas plus d'emprunt bancaire. Si j'avais revendu mon bien j'aurai investi dans une voiture, dans des voyages, dans la rénovation de la maison de campagne. Là je serre la ceinture pour tout, m'y habitue très vite d'ailleurs. Les socialistes sont comme ces débutants qui jouent aux échecs et pensent leur stratégie à la manière d'un joueur en solo. un joueur en solo.
Réponse de le 29/05/2013 à 0:53 :
Vous auriez mieux fait de vendre quitte à payer une taxe sur PV, car si vous payez c'est que vous arrivez à en faire une (ce qui n'est pas toujours évident en ce moment) car si vous croyez que la taxation des PV sur le secondaire va être supprimée un jour, vous vous trompez, c'est pas demain la veille. Je vois même une augmentation de celle-ci, des taxes locales supplémentaires, et plus de taxes encore si ça reste vide, sans compter les coûts d'entretien qui ne cessent d'exploser. De toute façon, les PV se supprimeront d'elles-mêmes puisque les biens achetées récemment, je parle dans les 10 années passés ne feront pas les plusvalues qui se font avec les biens achetés avant 2000. Par contre il est à prévoir même une taxation des PV sur les résidences principales/secondaires dans le futur, cela est certain, car ceux qui arriveront à la retraite dans les années qui viennent seront nombreux et ont souvent achetés avant 2000. Je crois que vous auriez mieux fait de vendre si la somme obtenue après retrait de la PV couvrait le prix d'achat, plus notaire et le coût des aménagements réalisés complétée par la PV restante, minorée de la taxe sur PV. Rendre liquide une possession immobilière ne sera pas aussi rapide actuellement et dans le futur et la taxation risque même d'augmenter. Vous risquez de vous serrez la ceinture, pendant très longtemps (en attendant une hypothétique suppression de la taxe PV) et ne pas profiter de votre retraite, avec des charges importantes et accrues liées à la possession de biens, sans pouvoir profiter, vous dites vous memes "la je serre la ceinture pour tout". Pour paraphraser FH, la vie c'est maintenant!.
Réponse de le 29/05/2013 à 9:41 :
Je table sur l'échec de Hollande en 2017. J'ai dit qu'à 32,5% de taxes sous Sarkozy, je partais pour vendre mais Hollande a encore augmenté, alors c'est niet pour tout le monde. Comme mon bien n'attire qu'une clientèle spécifique, ça ne changera rien. Je ne table pas sur une augmentation de prix, mais je calcule ce que je veux bien larguer à l'Etat et 40% de taxe sur la PV, c'est niet niet. De toutes manières je me porte bien, se serrer la ceinture j'ai l'habitude quand il le faut, les années de jeunesse sans le sou j'ai connu.
a écrit le 28/05/2013 à 22:15 :
ben avant, j'achetais mes cigarettes au tabac du coin ... maintenant, 2 voyages par an (avec 3 non-fumeurs !) et hop : plus une cigarette achetée en france : trop d'impot tue l'impot, vous dis-je !!!
Réponse de le 28/05/2013 à 22:37 :
Trop d'Etat (ETA) tue la France... Monsieur le Premier Sinistre nous vous supplions de cesser de torturer la population. Pourquoi les français, surtout les jeunes générations n'auraient pas le droit de vivre? Tout ça parce qu'un gratte papier l'aurait décrété, comme l'esclavage par l'illettrisme? Et les millions de logements qu'on refuse de faire?
a écrit le 28/05/2013 à 22:11 :
Travailler sa perte, ça c?est malin ! Nous sommes dans un pays suicidaire puisqu?on nous parle de sauver l?appareil productif dans la presse. Cela signifie que dans notre pays le but c?est de torturer la population au lieu de la faire prospérer vers un bonheur supérieur. Est-ce là le but de la vie ? N?avons-nous pas affaire à la faucheuse ? Prenons l?exemple de Papandréou du PSOE, 500 millions de comptes et on ne sait combien de chômeurs, la moitié de sa jeunesse sans avenir, ça c?est un bon petit père du peuple. Alors doit-on dire père de l?Europe ou bien bourreau de l?Europe ? Sur la question de la France et de l?Allemagne : nous avons un déficit colossal qui nous menace et un chômage double. On parle même pas de la croissance ou du nombre de fonctionnaires ou de la balance et des fuites de capitaux. Au diable l?avarice grand seigneur je dépense. Alors vive le Grand Timonier et le grand projet en avant ! En Europe, on entend des voix nouvelles sur la place publique, en Italie ça grille les institutions, en Angleterre, ça sort aussi. Pourquoi la France devrait-elle la fermer alors que l?opinion est claire et que le gouvernement annonce un remaniement. Les politiques de fossoyeurs on devrait éviter ça? Brejnev, Néron et les Huns, la population elle n?en veut pas !
a écrit le 28/05/2013 à 21:39 :
Il n'a pas été prévu dans les prévisions que les français adaptent leur mode de consommation aux hausses d'impots. On achête chez Emmaus, aux enchères, entre particuliers, on troque, on hard-discount, on achête à l'étranger sur internet, on optimise sa fiscalité, on s'exile si on peut..cela donne bien en pertes de TVA 6,5 md pour 2012 et probablement le double pour 2013.
a écrit le 28/05/2013 à 21:37 :
Depuis l'arrivée des socialistes et la mutliplication des taxes en tout genre, beaucoup ont arreté de consommer et ont peur de l'avenir. Resultat, une economie qui se casse la gueule, l'argent qui ne circule plus et donc une chute de la TVA.
Mais rassurez vous, les minorités de tout genre privilégié par notre gouvernement, vont redresser ce pays!!!
a écrit le 28/05/2013 à 20:03 :
Ils est connu de tout le monde que lorsqu'il y a une crise economique ,les français consomment moins, non pas parce qu'ils ont moins de pouvoir d'achat ,mais parce que ils épargnent plus, il n'y a qu'à voir les collectes sur livret A et assurance vie .C'est un probleme de nature psychologique que d'autres gouvernement ont connus bien avant avec des premiers ministres incitant les français à ne pas avoir peur du lendemain et à consommer.Il est d'ailleurs étonnant que la cours des compte dont le seul et unique role est de verifier les comptes de l'état et des collectivités en vienne à critiquer et donner des conseil au gouvernement en place ce qui n'est en rien sa mission et surrement pas de ses competences .La cours des comptes maitrisant mieux tous les rouages complexes de l'économie et se substituant à Bercy on aura tout vue.Il faut que les pouvoirs publics remettent ce '''machin '''là à sa juste place .
Réponse de le 28/05/2013 à 22:19 :
ce "machin", comme vous dites, ne ait que rappeler une évidence à ce piètre gouvernement : à force de taper sur les agents économiques, ceux-ci cessent de fonctionner !!! On fait fuir les riches, les investisseurs, les employeurs potentiels ... et même les comptes bancaires des ministres ! ... c'est au gouvernement de se remettre en cause, car ce n'a jamais été en cassant le thermomètre que l'on fait baisser la température !!!
Réponse de le 28/05/2013 à 22:45 :
La baisse de rentrées fiscales est facilement explicable par la baisse de consommation de produits manufacturés, textiles, voitures qui génèrent une TVA élevée. Le Français en période de crise évité les dépenses qui peuvent être évitées et mettent l'argent sur les livrets. C'est logique, c'est un réflexe toujours observé en temps de crise par le pass. De même le crédit à la consommation baisse. Rien de surprenant. Dans les mois à venir, les livrets vont continuer à se remplir.
a écrit le 28/05/2013 à 19:54 :
ha ha ha pauvre petits socialistes qui découvrent le monde réel. Trop d'impôts tue l'impôt. Et vous allez voir d'ici la fin de l'année....

il fait BAISSER LES DEPENSES PUBLIQUES
a écrit le 28/05/2013 à 19:20 :
L'explication vient probablement de là : http://www.etudes-fiscales-internationales.com/archive/2012/03/04/la-bonne-tolerance-du-repondant-fiscal-interdite-par-luxembo.html
Déjà que le gouvernement a dû mal à faire respecter le droit fiscal sur le territoire national (l'affaire Cahuzac en étant la parfaite illustration), comment peut-on imaginer qu'il y arriverait au niveau européen d'autant plus si l'UE le prive de moyens de contrôle ? L'UE vous l'avez voulue ? Vous allez en bouffer jusqu'à en crever !
Réponse de le 28/05/2013 à 20:05 :
L'europe survivra et vous risquez de creuver bien avant elle .
Réponse de le 29/05/2013 à 8:55 :
@Seb : les prévisions des européistes étant ce qu'elles sont, je n'ai pas beaucoup de soucis à me faire. Par contre, l'Histoire, elle est implacable et démontre que toute union supranationale réalisée sans les peuples s'effondre un jour ou l'autre, l'exemple le plus parlant en étant l'URSS.
a écrit le 28/05/2013 à 19:14 :
nous envie a dépassé ces limites.
a écrit le 28/05/2013 à 19:00 :
trop d'argent pris à la source et n'a pas le temps de multiplier en valeurs ajoutées.
a écrit le 28/05/2013 à 18:53 :
le bailli vas pas tardez a envoyer ses soldats pour levez la gabelle 'braves gens protégez vous !!!ah je ne vois TOUJOURS PAS ROBIN DE LA FORET MAIS JE VOUS RASSURES COMME CITAIT W.CHURCHILL FAUTE D'ARGENT LES SOCIALISTES DISPARAISSENT COMME PAR ENCHANTEMENT. IL en reste encore un peu dans nos placements mais pas pour longtemps!!!!
Réponse de le 28/05/2013 à 19:50 :
ça donne quoi en français?
a écrit le 28/05/2013 à 18:38 :
Et ce n'est pas fini; croire que taxer les + values comme des revenus (énormité économique) va rapporter est une illusion, on ne prend pas de risques pour rien... Croire que l'SF va rapporter est une autre illusion, les gros contribuables se sauvent à l'étranger et combien faut-il de villas "Sam suffit" de petites veuves de l'île de Ré pour compenser le départ d'un gros déclarant ? Tellement, que le rendement va sérieusement baisser, je ne parlerai même pas de cette grotesque taxe à 75%, par contre la baisse de l'immobilier (valeur et nombre de transactions dans l'ancien et le neuf), le flop du Duflot, la baisse de la consommation, des achats de biens durables (voitures) vont provoquer des trous d'air fiscaux. Ce gouvernement d'idéologues à tout faux et il va s'en apercevoir.
Réponse de le 28/05/2013 à 19:21 :
Je vends pas a cause pv donc moins de pv percue pour l état ; je vends pas moins de taxe pour les collectivites ; je loue pas : pas de csg , moins d IR ... pire les prix baissent mon ISF baisse aussi ..par contre j envisage achat immobilier neuf å l etranger ( en europe car je suis patriote) donc pas de TVA pour l état français.
Réponse de le 28/05/2013 à 19:51 :
Il existe quand meme la TAXE sur les logements vacants pour certaines communes!
a écrit le 28/05/2013 à 18:35 :
Le président de la cour des comptes devrait réviser ses données financières et regarder la définition de la courbe de Laffer....que je lui rappelle ...pour mémoire :
La courbe de Laffer est une modélisation économique développée par des économistes de l'offre, en particulier Arthur Laffer, fondée sur l'idée que la relation positive entre croissance du taux d'imposition et croissance des recettes de l'État (l?État étant défini au sens large, c?est-à-dire que le terme représente ici toutes les administrations publiques) s'inverse lorsque le taux d'imposition devient trop élevé.
Lorsque les prélèvements obligatoires sont déjà élevés, une augmentation de l?impôt conduirait alors à une baisse des recettes de l'État, parce que les agents économiques sur-taxés seraient incités à moins travailler (cela ne vaut plus la peine de travailler si les revenus issus du travail sont trop faibles).
Réponse de le 28/05/2013 à 20:07 :
Jusqu'en 2012, il fallait travailler jusqu'à fin juillet pour l'Etat avant de travailler pour soi-même. Avec ce nouveau gouvernement, il faut travailler jusqu'au 1er octobre pour l'Etat avant de travailler pour soi-même. Dans ces conditions, autant rester à la maison !
Réponse de le 28/05/2013 à 21:58 :
j'ai fermé mon magasin en 2011 et depuis j'attends chez moi, tranquille, je profite, je voyage. je suis l'exemple type du trop d'impôts tue l'impôt, j'ai versé moi et ma boite jusqu'à 200 000 euros de taxes, impôts et prélèvements par an alors que j'ai gagné au max 30 000 euros. A un moment il y a saturation, du coup ils ont tout perdu (je signale pour les mauvaises langues que j'ai FERME ma boite, il n'y a pas de repreneur qui pourrait payer ces impôts à ma place, la preuve , le chomage augmente)
a écrit le 28/05/2013 à 18:29 :
"Il est vrai que les mesures Hollande ne sont entrées en vigueur qu'au mois d'août, leur rendement est donc plus élevé en 2013. " Marrant le don qu'on certains de pouvoir prédire l'avenir. "Les magistrats vont jusqu'à émettre «l'hypothèse d'un fraude importante non décelée »." Naaannn pas possible ? Je croyais que les nouvelles caisses électroniques programmables dans les restaurants étaient 100% honnêtes et ne pouvaient rien cacher.
a écrit le 28/05/2013 à 18:15 :
Me nigaud oublie ce que va rendre b tapie et la vente de la cave de l elysee
a écrit le 28/05/2013 à 18:06 :
Trop d'impôt tue l'impôt.
a écrit le 28/05/2013 à 17:59 :
Comment cela, des raisons inexpliquées ??? Depuis les années 70, un économiste l'a au contraire très bien expliqué: Il s'agit d'Arthur Laffer ! Et de la célèbre (enfin pas pour tout le monde) " courbe de Laffer".
Relisez vos cours d'économie, si toutefois vous en avez suivi. Merci.
Réponse de le 28/05/2013 à 19:11 :
Trop d'impôt conduit à l'évasion fiscale corruption et sclérose l'économie ... nos énarques commencent seulement à s'en rendre compte ..?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :