En juin, les défaillances d'entreprises ont encore progressé

 |   |  226  mots
Les défaillances d'entreprise ont encore progressé en juin
Les défaillances d'entreprise ont encore progressé en juin (Crédits : Reuters)
Selon la Banque de France, le nombre des faillites a augmenté de 4,3% en juin. Le secteur de l'immobilier est particulièrement concerné.

Le nombre de faillites d'entreprises a augmenté de 4,3% en juin sur douze mois, selon des chiffres provisoires publiés ce vendredi 9 août par la Banque de France.

A fin juin, 61.544 entreprises avaient fait faillite en cumul sur douze mois, a détaillé la BdF dans un communiqué. Sur l'ensemble des petites et moyennes entreprises (PME), le nombre de défaillances est en hausse sur douze mois de 3,9% à fin juin. Ce sont les micro-entreprises les plus touchées (+4,4%) alors que les défaillances des autres PME baissent de 1,9% sur la même période.

 Parmi les entreprises de taille intermédiaire et grandes entreprises, onze entités de plus ont connu des défaillances en mai par rapport à l'année précédente.

Des défaillances en hausse dans l'immobilier

L'Institution a précisé que les défaillances les plus nombreuses dans les PME affectaient les activités immobilières (+18,6% en mai par rapport à mai 2012), l'hébergement-restauration (+9,2%), la construction (+5%) et le soutien aux entreprises (+4,7%). A l'inverse, les défaillances sont moins nombreuses dans le secteur de l'information-communication (-2,9%).

"Les encours de crédit portés par les entreprises défaillantes représentent 0,5% du total des encours de crédit déclarés au service central des Risques de la Banque de France", a-t-elle constaté. Mais pour les seules PME, la part est trois fois supérieure.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/08/2013 à 21:41 :
Il y a 3 semaines la BdF disait le contraire, que les entreprises étaient en progression!!! Il est vrai que l'on sentait la pression politique socialiste dans ces déclarations!
a écrit le 26/08/2013 à 17:26 :
C'est la reprise augmentation des faillites, des impôts,des chômeurs,baisse des créations d'entreprises .
a écrit le 11/08/2013 à 13:06 :
Les défaillances d'entreprises en France ??? Nous n'en sommes même pas à l'apéritif..! Rendez-vous fin 2013 et 2014, si la France n'a pas sautée d'ici là.
a écrit le 10/08/2013 à 14:43 :
Comme d'habitude la BdF s'attache a employer un autre langage que les organismes statistiques qui ont d'ailleurs chacun le sien de façon à ce que plus personne ne s'y retrouve. Les journalistes qui retranscrivent n'usant pour leur part d'aucune méthodologie de synthèse. On mélange PME qui sont déjà des sociétés importantes avec TPE ou micro-entreprises et auto-entrepreneurs. Une belle pagaille.
Réponse de le 11/08/2013 à 8:55 :
+1. On peut même sans souci répartir en trois les catégories d'entreprises qui chacune ont des contraintes différentes : Les TPE (moins de 10, auto, micro...), les PME (jusqu'à 50), et les autres (ETI, grosses entreprises). Les plus grosses sont évidemment les plus protégées, celles au secours desquelles les politiques volent en ignorant les autres. Une collectivité territoriale vient de remettre en selle, avec l'argent des contribuables, une grosse PME normande en y réinstallant le dirigeant fautif, au prétexte de "sauvegarde des emplois" !!! Tant qu'on fonctionnera en France de cette manière, par privilèges d'Etat, rien ne pourra changer favorablement.
a écrit le 10/08/2013 à 14:03 :
Normal,gestion socialo en France.
a écrit le 09/08/2013 à 17:24 :
Ce journal dit "les français et le Président ne se comprennent pas" je n'ai jamais vu HOLLANDE parler des entreprises et des entrepreneurs, sauf pour leur dire que le CICE est un outil formidable pour leur développement et pour de l'embauche, mais ce qu'il n'a pas compris, notamment sur l'immobilier, principal secteur touché par les défaillances de Juin, c'est qu'un jour on va donner un coup de pouce pour la construction de nouveaux logements, notamment locatifs avec la Loi ALUR de DUFLOT, mais avant ou peu après on va taxer un peu plus au profit des collectivités locales les droits de mutation, au 1er janvier prochain l'augmentation de la TVA de 19,6 à 20,4 est déjà actée, sans parler pour les sous-traitants du BTP le passage de la TVA de 7 à 10% et je ne parle pas des charges salariales patronales ni de la taxation des bénéfices à l'I.S. enfin ce tremplin pour les jeunes ou autres voulant créer leur job, on s'attaque à l'auto-entreprise en en diminuant tellement les avantages qu'il faudra se gratter la tête pour voir si le jeu en vaut la chandelle.
Donc avec aussi peu de lisibilité les patrons de TPE et PME à la fois n'embaucheront pas avec tout ce qu'il prévoit de leur tomber dessus et les entreprises déjà fragilisées ne passeront pas 2014 pour un nombre croissant d'entre elles.
a écrit le 09/08/2013 à 16:56 :
Pourtant notre président a dit que l'économie repartait .... Comment un tel président, expert mondialement reconnue en économie, pourrait-il se tromper ? Il doit y avoir une erreur de calcul.
Réponse de le 09/08/2013 à 17:53 :
La Corrèze n'est pas une référence mondiale !!
Réponse de le 09/08/2013 à 18:28 :
Aucune erreur de calcul. Le président a raison, l'économie repart belle et bien. Les entreprises qui font faillites sont les "entreprises Sarkozy", les parasites d'auto-entrepreneurs qui n'ont pas trouvé de marché. L'article le dit bien : "Ce sont les micro-entreprises les plus touchées (+4,4%) ..." et les escrocs d'agents immobiliers. Il ne fallait pas s'étonner. Ce n'est pas tout de lancer une pseudo entreprise qui n'a pas sa place et fait de la concurrence déloyale sans payer les charges et les taxes, au beau du compte, cela ne rapporte rien que la ruine. Encore une brillante Fausse Bonne Idée de Sarkozy ...
Réponse de le 09/08/2013 à 19:25 :
@Mecatroid

On note que vous portez beaucoup d'estime pour les entrepreneurs.... et l'auto-entreprise. Il faudrait m'expliquer en quoi le statut d'une auto-entreprise parasite l'économie française au même titre que nombre d'administrations françaises payées par les français tous contribuables par la TVA!
Réponse de le 09/08/2013 à 19:50 :
@Mecatroid : Attention que les parasites et autres sans intérêt pour les socialistes prétentieux ne viennent pas vous réclamer des comptes ... La misère est un fléau que personne ne peut supporter longtemps ... Alors un conseil, enlevez vos oeillères idéologiques et bougez vous ...
Réponse de le 10/08/2013 à 11:31 :
Vous avez sûrement raison puisque vous êtes socialiste et que les socialistes ont toujours raison ! Je vous propose donc d'aller voir tous les nouveaux chômeurs depuis que vous êtes au pouvoir et leur expliquer que ce n'est pas grave d'avoir perdu son emploi car la reprise revient au galop ... que la courbe du chômage va s'inverser (personne ne sait vraiment ce que cela veut dire) et qu'ils n'avaient qu'à être fonctionnaires et voter à gauche pour ne pas être au chômage. Vive la gauche et Vive FH avec bientôt un état typer Corée du Nord !!!!!
Réponse de le 10/08/2013 à 15:30 :
Hollande "expert mondialement reconnu en économie" ???? J'ai failli m'étrangler... Merci d'éviter d'écrire ce genre d'affirmation.. Le monde entier rigole lorsqu'il parle d'économie. Plus nul c'est impossible...
Réponse de le 10/08/2013 à 20:40 :
Il a du faire la même école que Moscovici
Réponse de le 11/08/2013 à 9:48 :
Apparemment, l'humour de Qui a raison ? n'est pas compris par tout le monde. Pas étonnant que les Français fassent des erreurs grossières d'appréciation dans le choix de leur bulletin de vote...
Réponse de le 11/08/2013 à 13:01 :
Moscovici vient de déclarer que la crise était finie et que 2014 connaîtrait la reprise...??? Il faut vraiment être aveugle et s'en tenir une sacrée remorque....! Les socialistes sont les seuls au monde à rouler à 200 K/h sur une autoroute, par un brouillard opaque en déclarant :" tout va bien, on peut y aller...!". Il faudrait lancer, au sein de nos gouvernants, un concours de connerie..!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :