Retraites : 56% des Français soutiennent la mobilisation contre la réforme

 |   |  259  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Une majorité de Français soutiennent la mobilisation de mardi contre les retraites et sont attachés au système de répartition. La fusion de régimes de retraites est plébiscitée.

Une majorité de Français (56%) déclare soutenir la mobilisation de mardi pour défendre les retraites, organisée par quatre syndicats (CGT, FSU, FO, Solidaires), selon un sondage Harris Interactive pour LCP-Assemblée nationale publié lundi. A l'inverse, 41% des personnes interrogées se disent opposées à cette journée de manifestations et de grèves (3% sans opinion).

Le système de répartition a toujours la cote malgré le pessimisme affiché

Les Français sont aussi majoritairement (56%) favorables au système de retraites par répartition actuel où les actifs cotisent pour les retraités, de préférence à un système par capitalisation où chacun épargne pour son propre compte (41%). 3% sont sans opinion.

Pour autant, ils sont pessimistes sur l'avenir du système par répartition: 62% d'entre eux pensent qu'il n'existera "certainement ou probablement" plus dans une quarantaine d'années. Seuls 35% sont d'un avis contraire. 3% ne se prononcent pas.

>> Lire aussi Réforme des retraites : la contestation en 2013 n'est pas la même qu'en 2010

Le régime unique plébiscité

Parmi les solutions envisagées pour financer le régime par répartition, les Français plébiscitent (73%) la convergence vers un régime unique des différents régimes de retraite en fusionnant le régime privé, celui des fonctionnaires et les régimes spéciaux.

47% d'entre eux approuvent une hausse de la durée de cotisation jusqu'à 43 ans (50% sont contre), 41% le recul de l'âge légal de départ à 65 ans au lieu de 62. Mais 56% des personnes interrogées rejettent cette idée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/09/2013 à 20:29 :
Je n'ai malheureusement pas les moyens de faire grève, mon niveau de salaire ne me le permet pas. Je suis cependant solidaire de ce mouvement de grève qui a mon avis n'est que le reflet du haut de l'iceberg quant au pourcentage de soutien mentionné dans le titre. Il est évident que des gagnes petit comme moi, il y a une myriade qui en raison de salaire trop bas ne peuvent jamais exprimer leur mécontentement.
a écrit le 10/09/2013 à 19:56 :
Manifester avec les fonctionnaires pour qu'ils conservent leurs avantages, non merci. Quant aux jeunes ils ont intérêt à soutenir une vraie réforme à 65 ans pour avoir une chance de toucher une retraite lorsque leur tour viendra.
Réponse de le 11/09/2013 à 6:50 :
Personnellement j'ai manifesté derrière une banderole ...fabrication maison....Banderole sur laquelle j'ai mentionné le motif de mon mécontentement .Donc aucune ambiguité.Je peux vous assurer qu'elle a été très photographiée .J'espère avoir pu vous donner une solution pour la prochaine manifestation.
a écrit le 10/09/2013 à 11:13 :
les Français plébiscitent (73%) la convergence vers un régime unique des différents régimes de retraite en fusionnant le régime privé, celui des fonctionnaires et les régimes spéciaux. Monsieur Hollande vous avez dit justice pour tous les français alors ayez le courage de réformer les 35 retraites spécifiques très inégalitaire entre le privé et le public !!!
Réponse de le 10/09/2013 à 16:02 :
Ai participé ce matin à la manifestation de Marseille pour la convergence de tous les régimes sans exception . Nous étions nombreux mais j'ai noté le peu de participation des jeunes .Ont ils pris la mesure de ce qui se passe ? Souhaitent ils avoir une retraite le moment venu ?
Réponse de le 10/09/2013 à 20:32 :
Gréviste du privé, j'ai vu très peu de fonctionnaire lors du défilé, à part la police qui n'était pas loin.
a écrit le 10/09/2013 à 11:09 :
56% des Français soutiennent la mobilisation de la réforme des retraites spécifiques y compris celles des parlementaires. Les français du privé crie à l'injustice avec le public.
Réponse de le 10/09/2013 à 13:41 :
C' est marrant, la SNCF, RATP, enseignants, ne sont pas si virulents avec le gouvernement socialiste, quand c' était Mr Sarkozy alors là ont les entendaient !!! De toute façon je ne vois pourquoi les fonctionnaires manifestent, Mr normal les chouchoute encore et encore, pas touche à leur conditions de calcul de leurs retraites, en plus ils auront droit à des augmentations régulières chaque année !!! Et ils ont le culot de se plaindre !!! Allez travailleurs du privé, payer..payer..il faut bien payer les retraites de nos fonctionnaires, pour qu' ils conservent leurs privilèges, même s' ils ne font pas bien leur boulot, on ne les virent pas comme dans le privé, la garantie de l' emploi est sacré chez eux !!!! Je suis sur qu' il va y avoir des fonctionnaires qui vont répondrent à mon message, je connais leur argumentation, toujours la même, sans nous le service public serait pitoyable !! Ceux qui trouvent que dans le public ils en bavent de trop, rien ne les empêchent de venir dans le privé, mais là, la machine à café fonctionne moins souvent, et les jours de grèves sont rares, le patron ne paye pas les salariés pour fabriquer des banderoles pour les manifs à répétition !!! J' attends avec impatience le jour ou un politique courageux prendra les choses sérieusement en main, et qu' il prendra la décision de mettre tout le monde au même régime, même calcul, supression de la garantie de l' emploi, bien entendu, je parle aussi pour ces messieurs les politiques, les efforts doivent être fait également pour ceux qui nous dirigent !!! Plafonnement à 10 000 euros pour les ministres, ce serait largement payé pour ce qu' ils font !! Et bien entendu plus d' avantages en nature qui profitent aussi à leur enfants et leur famille !! Un logement de fonction dans les cités sensibles, et sans gardes du corp , ils ne craignent rien car tous les jours ils nous disent que la délinquance baisse !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :