Contre budget de l'UMP : le PS dénonce une attaque contre les salariés

 |   |  344  mots
Karine Berger, secrétaire nationale du PS à l'économie
Karine Berger, secrétaire nationale du PS à l'économie (Crédits : Reuters, Charles Platiau)
Le PS dénonce le contre budget proposé par l'UMP, jugé anti-social

Le contre budget proposé par les députés UMP a bien sûr fait réagir les élus PS.
"C'est un budget contre les salariés et les plus modestes. Sous couvert d'économies, l'UMP remet en cause l'ensemble de notre pacte social en réduisant les aides sociales, en s'en prenant principalement aux fonctionnaires et en pointant, une fois encore, les
étrangers" jugent le président du groupe socialiste à l'Assemblée et le député membre de la commission des finances, Dominique Lefebvre . "Au total, ce n'est pas moins de 3,5 milliards d'euros de coupes budgétaires que veut réaliser l'UMP sur le RSA, l'aide personnalisée à l'autonomie, la prime pour l'emploi…"

La fin des subventions aux associations

Le PS dénonce également le fait que le projet UMP prévoie "de « renoncer au financement direct des associations par l'Etat », ce qui mettrait gravement en danger nombre d'associations qui agissent au quotidien pour les plus fragiles, comme le Samu Social, l'Association des paralysés de France ou le Secours catholique".
Si un tel budget venait à être appliqué, c'est la vie quotidienne de plusieurs millions de Français qui serait rendue plus difficile encore.

Une "injustice choquante"

De leur côté, Karine Berger, secrétaire nationale du PS à l'économie, et Harlem Désir, premier secrétaire du PS estiment que "l'injustice des mesures proposées est très choquante : ne pas vouloir revaloriser les agents de la fonction publique les moins bien payés, ne pas vouloir aider davantage les familles modestes pour la rentrée scolaire et ne pas vouloir lutter contre la précarité des personnes en situation de handicap en revalorisant l'allocation adulte handicapé (AAH), témoignent d'un terrible choix de société dans lequel la solidarité est inexistante et qui rejette violemment les plus faibles." 

 
En outre, "en proposant de supprimer les emplois d'avenir et les contrats de génération, l'UMP condamne des milliers de jeunes à rester au chômage et dans la désespérance. Elle condamne la France à replonger en récession" estime le PS

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/10/2013 à 21:14 :
pas de quoi donner des leçons, le ssocialos refusent la justice du régime unique de retraite, la justice du régime unique de cotisation par points, la justice du régime unique de retraite, ils préfigurent l'injustice et la caractère antisocial des régimes spéciaux et la baisse des retraites alors que leur suppression permettrait d'augmenter les retraites, le mille feuille qui nous ruine, la suppression du travail le dimanche pour les étudiants dont c'est la seule source de revenus, nepas s'attaquer à la mauvaise dépense publique et donc tuer l'emploi par les impôts...etc etc...plus antosocial tu meurs
Réponse de le 07/10/2013 à 11:38 :
parfaitement d accord, les solutions simples existent pour réduire les dépenses et tout particulièrement l'harmonisation des retraites, mais bien sur, c est chers parlementaires ne vont scier la branche sur laquelle ils sont confortablement assis. c est bien connu, la gauche donnent des lecons à la droite, mais lorsqu'elle est au pouvoir que nenni.
Réponse de le 07/10/2013 à 12:12 :
Un politique vous promettra toujours le juste. Ca fait hurler mais ça n'étonne pas. PS: au niveau des étudiants, ce serait un statut fiscal indépendant et particulier que l'on devrait leur donner (ex: pour un emploi étudiant, l'employeur ne verse pas les charges salariales mais les retournent à l'étudiant avec les moyens de contôle du vrai étudiant). Le tout étant que les bons étudiants feront les bons emplois de demain, ce n'est que de l'investissement.
a écrit le 04/10/2013 à 20:43 :
Le gouvernement Sarkosy a augmenté l'allocation adulte handicapé (AAH) de 25 % en 5 ans, les socialistes, eux, privilégient le RSA avec plus 10 % en 5 ans. Chacun pourra apprécier ...
a écrit le 04/10/2013 à 17:57 :
Tout le monde a sa petite ou grande solution, plus ou moins tout ce que l'on veut. Je ne vois jamais rien sur comment l'imposer dans un système où les mêmes se succèdent au pouvoir depuis 40 ans et ignorent totalement les citoyens après le mois de mai de l'élection.
a écrit le 04/10/2013 à 17:05 :
les syndicats ne craignent rien, les politiques non plus, mais que cela ne cache pas la vérité : le pays est sur-administré, et il est absolument nécessaire de dégraisser le mamouth, cela devient au fil des jours une question de survie, tout simplement .....
Réponse de le 04/10/2013 à 17:41 :
La gauche pouvait le faire Mitterand, Hollande, la droite idem Giscard, Chirac, Sarkosy. 40 ans que ça dure et ça continuera. Vous revotrez pour rien en 2017 même avec un vote contraire. Les extrèmes ne peuvent être des solutions. Reste rien (même pas les messages ici). Sauf à demander plus de démocratie directe pour éviter que l'on vous brosse le poil uniquement un mois de mai tous les 5 ans. Ca s'appelle le référendum, la limite des mandats à 2 renouvellements max, la publication intégrale des comptes publics (mairies, départements, associations, syndicats, partis, ce, etc ...) et d'autres. La démocratie est confisquée par 2 dynasties parlementaires qui passent leur temps de mandats à garder le pouvoir.
Réponse de le 04/10/2013 à 21:16 :
+ 10 000, on ne faut que subir, il n'y a aucun homme politique qui veuille s'attaquer au mille feuille, à la gabegie publique, on est sous la dictature politico-administrative, on a aucun choix si ce n'est payer pour assurer le confort de ce monde au chaud !
a écrit le 04/10/2013 à 13:48 :
Un peu de bon sens bon sang ! Trop de politique politicienne, trop d'idéologie, trop de démagogie, trop de calculs électoralistes, et au final, la France est le seul perdant. Il ne faut pas diminuer les aides des handicapés, il ne faut pas baisser le salaires de fonctionnaires, un être humain à besoin de motivation pour travailler, mais il faut diminuer le nombre de fonctionnaires, il faut arrêter de se protéger derrière la police, la justice, l'éducation et la santé, eux sont des fonctionnaires utiles et régalien, mais il y a des tonnes de fonctionnaires dans des administrations doublons, des sphères administratives, des emplois fictifs d'élus, trop d'élus d'ailleurs par habitant, tous le monde le sait, la cours des comptes de souligne, le hic, il n y a pas de courage politique pour affronter la CGT, A la limite, par clientélisme électoral, si le gouvernement ne veut pas toucher aux fonctionnaires, à leur sureffectif, qu'il les réaffecte aux postes où il y a trop de charge de travail, il y a une problème en France, où en même temps, on a un manque d'effectif dans la fonction publique, et simultanément, on a un raccord de fonctionnaires par habitant trop élevé, il y a donc quelque chose qui ne tourne pas rond. Regardez l'éducation nationale, ou le nombre théorique élevés par fonctionnaires est très bas, mais le nombre élèves par enseignant est trop élevé, c'est pour la simple raison qu'il y a trop d'administration et pas assez de prof, pourquoi ?? A croire que la mauvaise gestion est voulue !! Regardez France3 qui à une chaîne locale par ville + une chaîne nationale et dont le nombre de salarié dépasse la fameuse CNN ?? Il est vraiment temps de mettre les pendules à l'heure, car, le malheur dans cette gestion, c'est qu'il faut toujours monter les impôts et taxes, et ça affecte sévèrement l'économie. Un peu de bon sens et de la bonne gestion permettra de corriger le trajectoire, qui pour le moment, elle est verrouillée sur un mur en béton armé. Quant à la CGT, il faut vraiment qu'elle arrête de faire dans le terrorisme syndical, et pour cela, les subventions des syndicats doivent se terminer, on doit avoir ses ressources garce à ces adhérents seulement, et la, seuls les syndicats représentatifs pourront survivre, les syndicats qui ne représentent qu'eux même vont disparaître, c'est le début du bon sens, et ça me fera moins de taxe et impôts à payer.
Réponse de le 04/10/2013 à 21:20 :
Tout à fait d'accord avec vous.
Ma crainte, est que tout cela place les extrêmes au pouvoir. Et ça, ce n'est pas bon....
Snif
Réponse de le 05/10/2013 à 9:56 :
Oui mais ca va pas s'améliorer les fonctionnaire qu'ils virent ne fond pas parti de la tête mais seulement des chevilles... Les ministres sénateurs et membres de l'assemblée restent toujours aussi nombreux malgré le vide des salles lors des séances.
a écrit le 04/10/2013 à 12:53 :
on voit bien qu'il se sentiraient plus à l'aise dans l'opposition.; ça brailler ils savent faire.. mais quand on voit l'état dans lequel ils ont mis le pays, ils feraient mieux de demissionner
a écrit le 04/10/2013 à 12:26 :
Pas question, pour le parti socialiste, de toucher aux 800 milliards d'euros dépensés chaque année pour la rémunération de la fonction publique (267,7 milliards d'euros en 2012) et pour les prestations sociales (528,7 milliards d'euros en 2012).

Le PS doit ménager sa clientèle électorale.

Le PS préfère réduire les dépenses d'investissement.
Réponse de le 05/10/2013 à 9:58 :
Vous devriez vérifier vos dire hier un blog sur les reformes de la défense devrait vous intéresser et les autre ministère ne sont pas épargné. Le seul soucis de la fonction publique c'est que ceux qu'il ire sont ceux qui bosses pour nous tous et pas la part patronale.
Réponse de le 21/10/2013 à 23:36 :
Que de fautes, vous devriez vous abstenir de faire des commentaires!
a écrit le 04/10/2013 à 11:55 :
si vous réduisez encore les pensions des handicapés, est en plus pour certains du a des travaux pénible , ou accident de travail, LES HANDICAPES ENCORE LÉSER, dans tout les domaines,??????? faisons des économies sur les étranger qui sont des millions a venir se faire soigner en France gratuitement
a écrit le 04/10/2013 à 11:23 :
Les socialistes devraient savoir qu'il n'est plus possible de financer 630 milliards par an de prestations sociales.On est obligé d'emprunter 200 milliards par an pour payer la facture.Les impôts sont supportés par les classes moyennes qui un beau jour vont manifester leur mécontentement. L'Angleterre vient de baisser drastiquement les dépenses publiques et comme par hasard, le pays redémarre. Cherchez l'erreur....
a écrit le 04/10/2013 à 10:58 :
Pensez -vous que les Français descendront dans la rue pour s'insurger contre les mesures prises par le pouvoir en place ?Je ne supporte plus d'entendre parler des minimas sociaux ,des modestes, des étrangers , des fonctionnaires .Parlez des Français qui travaillent,qui produisent , qui économisent et de la façon dont ils sont malmenés pour maintenir un système à bout de souffle .Que le pouvoir en place fasse les réformes structurelles indispensables . Pour l'instant ils n'ont fait qu'appauvrir les français qui participent déjà à l'effort National sous couvert de justice . Prendre pour colmater les brèches. Le bateau France prend toujours l'eau...
Réponse de le 04/10/2013 à 13:57 :
Sous couvert de justice "sociale", nuance, ça n'a rien avoir avec justice, généralement, quand le mot sociale est placé après un mot, il peut annuler le sens du mot qui précède sociale. C'est la porte ouverte à plusieurs justices après, justice morale, justice économique, justice tribale, justice divine, justice humaine, justice naturelle. Dès qu'on associe quelque chose au mot justice, il a pour but de détourner le sens de justice. Or, il ne devrait exister que le mot justice, en toute objectivité,
Réponse de le 04/10/2013 à 16:35 :
Il n y a qu'une seule justice : Votre démonstration est parfaitement juste,nos politiques de tous bords manient avec brio ces assemblages grammaticaux qui à l'oreille sonnent bien pour le profane.On appelle aussi cela de l'enfumage,mais là nous sommes dans le vulgaris.
a écrit le 04/10/2013 à 10:54 :
faire dans le social c'est atteindre un record historique des taux de prelevement obligatoires ; spolier les economies de nombreuses familles ( retroactivite du taux de csg crds ... sur 16 ans ) augmenter le taux de la TVA , soumettre a l'IRPP 840 000 nouveaux foyers fiscaux .... heureusement nos donneurs de leçons ont su preserver de toute fiscalite leurs plantureux avantages lies a leur fonction . On respire ...
Réponse de le 04/10/2013 à 12:16 :
Vous faites état entre autre du changement des règles concernant les prélèvements sociaux sur les produits financiers .Comme vous je m'insurge . Mais c'est la perversité , la malhonnêteté de nos politiques que je souhaite mettre en évidence . Afin d'éviter que les épargnants ,à juste titre sorte leur épargne , ils ont rendu cette décision applicable en même temps qu'ils la porte à la connaissance des Français . Ainsi le tour est joué .Comme vous le dites c'est de la spoliation . Par ailleurs , les banques se sont elles manifestées ?Pas du tout .Les conseillers de la Banque postale entre autre disent ne pas savoir . Quant à nos politiques au pouvoir je doute que la crise leur coûte grand chose .Quand la rue prendra t-elle le pouvoir?
a écrit le 04/10/2013 à 10:47 :
« contre-budget », autrement, ça ne veut rien dire.
a écrit le 04/10/2013 à 10:40 :
on se réveille!! il n'y a PLUS d'argent.
Soit on coupe certaines dépenses maintenant, soit l'ensemble du système finira par s'effondrer (et seuls les très riches s'en sortiront).
a écrit le 04/10/2013 à 10:18 :
Il faut de la solidarité pour les français les plus fragile mais il ne faut pas revaloriser les salaires de la fonction publique surtout que dans le privé les salaires stagnent depuis 5 ans voir baisse pour de nombreux salariés du privé comme Renault ou bosch, merlin où c'est travaillé plus pour gagner moins. Il est surtout urgent d'augmenter les heures de travail des 5,2 millions de fonctionnaires à faible productivité et à l?absentéisme récurent...
Réponse de le 05/10/2013 à 10:51 :
VOUS AVAIS RAISON CAMARADE ? PAS PLUS TARD QU HIER JE ME SUIS DEPLACEE DANS UNE ADMINITRATION QUI NE REPONDAIS PLUS AU TELEPHONE ? ET LA ON MA DIT QUE MON DOSSIER AVAIS TROIS SEMAINE DE RETARD ?POUR CAUSSE DE MALADIE ???
a écrit le 04/10/2013 à 10:09 :
Référendum pour supprimer le sénat !!!!! Désolé pour vous mais c'est en Irlande.
a écrit le 04/10/2013 à 10:07 :
Vous pouvez faire le même article en inversant les mots UMP et PS. Le principe français est de s'opposer systématiquement donc la solution obtenue est anti l'autre et non la plus efficace. L'autre principe est de faire du compromis entre son aile gauche et son aile droite saupoudré de la catégorie à arroser: au final, c'est toujours bancal et innefficace. Vous n'êtes plus entendus, le vote est passé. En 2017, vous serez sollicité par les barbiers de l'autre côté et l'article d'aujourd'hui pourra être repris à l'envers. Encore longtemps ce non choix entre 2 dynasties parlementaires et les autres qui rêvent d'en faire partie ?
a écrit le 04/10/2013 à 9:58 :
Quant on voit ce que l'Europe (implicitement France/Allemagne) force aux Grecs (indépendemment de leurs responsabilités) ... on ne devrait pas employer certains mots forts. Ce qui me fait sourrire est le poste Association. C'est égal au budget de l'agriculture. Et le tout avec toute l'opacité possible. Absolument pas contre les associations mais je suis totalement pour la publication sur le net de toutes les comptabilités publiques, associatives, syndicales, haute autorité, hopitaux, ce, syndicat, etc .... Tout doit être visible avec les scans des factures (les moyens existent de nos jours). La nation fera des économies par millions et obtiendra un plus grand rendement du moindre euro dépensé. C'est un choix mais si vous préférez Guérini, l'Arc, Urba ou les comptes à Balladur, l'abri de piscine à Cahuzac: il faut surtout laisser en l'état.
a écrit le 04/10/2013 à 8:03 :
Il faut arrêter de s'apitoyer sur tout et n'importe quoi, uniquement pour faire parler de soi.
que ceux qui ont fait de la sensiblerie leur fonds de commerce commencent par mettre leur idée en pratique en accueillant des assistés chez eux.
Réponse de le 04/10/2013 à 8:29 :
Vous êtes bien content d'encaisser les APL des assistés que les entreprises financent avec leurs cotisations aux CAF ...
Réponse de le 04/10/2013 à 10:22 :
bah oui mais si elle ne les finançaient pas, elles pourraient faire en sorte de les reporter sur le salaires...à conditions que les politiques s'en occupent.
a écrit le 03/10/2013 à 23:41 :
ça me donne envie de gerber quand je lis les conneries que peuvent débiter les socialistes. Ils ont qu'à aller en Corée du Nord s'ils veulent tant que ça du communisme
a écrit le 03/10/2013 à 22:50 :
l Etat providence crée au milieu du XXème siècle c est terminé , le Roi des Pays bas l a officialisé dans un récent discours . Il serait temps que la classe politique francaise l admette egalement . On faisait du 5 a 7% de croissance pour financer ce modèle, hors maintenant le 1% sera la norme .
c est evidemment une mue extraordinairement difficile dans un pays drogué a l Etat depuis 3 siècles , c est meme revolutionnaire
Réponse de le 04/10/2013 à 10:25 :
Avec un euro, je me chauffe plus longtemps au bois plutôt qu'au fuel. Ca s'appelle le RENDEMENT. Avec un euro, je prend du bois français ou du fuel importé: ça s'appelle l'EFFICIENCE. Constatez dans toutes les strates rendement et efficience.
a écrit le 03/10/2013 à 21:48 :
Prestations sociales, 30 pour cent du PIB..rien à rajouter...
a écrit le 03/10/2013 à 20:45 :
Les ministres du budget et des affaires sociales ou vs affaires sociales , attention à l'intitulé , successivement de droite , puis de gauche , appliquent exactement les memes déclarations et les memes recettes concernant les véritables niches fiscales : "droit dans mes bottes" ou "il n'y a pas de tabou " : à vous de juger , comme on disait dans la célèbre émission , mais je ne sais plus de quoi il s'agissait : le temps passe vite !
Réponse de le 03/10/2013 à 22:07 :
Il manque une déclaration de 2008 ou 2009 concernant un des intervenants , notamment cité dans les affaires de la cession " des champs de course de l'oise" , "cabinet Anderson " et autres : " on pourrait presque dire qu'il s'agit d'une prime au divorce" clamait-il pour justifier la suppression d'une demi-part au quotient familial , etc... ! droite ou gauche , c'est cuit , il vaut mieux etre jeune et riche , que vieux et mal portant !
Réponse de le 03/10/2013 à 22:40 :
J'aurai pensé de prime abord que ce terme s'appliquerait plutot à une expérience sexuelle , mais bon , je dois avoir l'esprit pervers , quoique après toutes ces lois votées concernant les sexes , je ne sais plus ou j'en suis !
a écrit le 03/10/2013 à 20:35 :
Avec le parrainage de Monsieur DESIR et la gauche dans son ensemble sont contre ce virtuel budget, c'est certainement un bon budget
a écrit le 03/10/2013 à 20:32 :
Si la Gauche avec le parrainage de M. DESIR, sont contre ce budget virtuel; c'est surement un bon budget.
a écrit le 03/10/2013 à 20:10 :
Ecoeuré. Je crois que je vais vraiment finir par voter FN. Je ne supporte plus cette farce.
a écrit le 03/10/2013 à 20:07 :
Grave erreur de s'en prendre au Rsa afin de réduire la dette.
C'est un manque de finesse, une grossièreté intellectuelle, tout simplement un projet d'amateur.
Bien à vous.
a écrit le 03/10/2013 à 19:45 :
Cela faut 3 ans que je n ai pas d augmentation 0% ... et pas un boulot à vie...
a écrit le 03/10/2013 à 19:41 :
Le budget UMP est aussi pitoyable que le PS, il est aussi anti-social, anti-travail, aussi homéopathique, aussi "je fais semblant", aussi "vive l'oligarchie (des incapables)" avant effondrement.
a écrit le 03/10/2013 à 19:41 :
A chaque fois que je vois la tronche de Mme berger je me dis vivement 2017 qu'elle dégage
a écrit le 03/10/2013 à 19:23 :
De toutes façons ces 2 partis ne sont plus crédibles. L'UMP pour ne pas avoir fait les réformes nécessaires en son temps (l'Allemagne l'a fait et on voit le résultat) et le PS qui ne soigne que ses électeurs et qui se fiche éperdument de la France et des Français.
Réponse de le 04/10/2013 à 10:33 :
Qui est crédible ? Personne dans le paysage politique. Ils se comportent et se comporteraient tous pareil, une fois au pouvoir. Il faut reprendre la main en instaurant plus de démocratie directe et plus de règles soignant la démocratie (référendum, non renouvellement des mandats, transparence des comptes, etc ...).
a écrit le 03/10/2013 à 18:37 :
UMP et PS attaquent conjointement les salariés car ils préfèrent soigner leurs clientèles respectives : les retraités et les agents publics.
Réponse de le 04/10/2013 à 12:31 :
les retraités ont une forte baisse du pouvoir d'achat aussi stop à vos remarques

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :