Fraude fiscale : les propositions choc des députés

 |  | 770 mots
Lecture 4 min.
Bercy a imposé un changement de la procédure de paiement de la TVA dans le bâtiment, pour limiter la fraude
Bercy a imposé un changement de la procédure de paiement de la TVA dans le bâtiment, pour limiter la fraude (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les députés Alain Bocquet (PC) et Nicolas Dupont-Aignan (souverainiste) font une série de propositions pour lutter contre la fraude fiscale, s'agissant notamment de TVA. Les carrousels liés à cet impôt font perdre à eux seuls 10 milliards d'euros de recettes par an à Bercy

 Quand la simplification administrative rime avec fraude fiscale… c'est la thèse que défendent deux députés, Alain Bocquet (PC) et Nicolas Dupont-Aignan (souverainiste), qui ont présenté ce mercredi un rapport sur la fraude fiscale, au nom de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale. Ils insistent notamment sur la fraude à la TVA.

Ils relèvent que le régime simplifié d'imposition à la TVA, qui permet aux entreprises de ne déposer qu'une déclaration annuelle, est source de nombreuses fraudes, favorisant des carrousels, qui feraient perdre chaque année 10 milliards d'euros au fisc (soit 7% des recettes nettes de TVA attendues pour 2014). Des fraudes qui pourraient contribuer à expliquer pourquoi les rentrées de TVA sont systématiquement inférieures aux prévisions de Bercy. Sur les huit premiers mois de l'année, elles n'ont progressé que de 1%, soit deux fois moins que la consommation sur lesquelles elles sont assises.

 Un régime intéressant pour le fraudeurs

Ce régime, qui n'a pas d'équivalent à l'étranger, selon les députés, permet à une entreprise de ne déposer une déclaration de TVA qu'une fois par an. L'intérêt pour les fraudeurs ? Ils montent une société, qui pratique le système du carrousel -circulation de marchandises à travers l'Europe- , qui a pour objectif de se faire rembourser par le fisc de la TVA qui n'a été que fictivement perçue : l'entreprise acquitte fictivement de la TVA auprès d'une société comparse sur des marchandises telles que des téléphones portables, puis elle réexporte ces produits, et demande, à ce titre, le remboursement par le fisc de la TVA payée. Elle y a droit, s'agissant d'exportations.

Le fisc intervient trop tard

Au bout d'un an, quand la société oublie de faire sa déclaration de TVA, le fisc s'aperçoit bien sûr de la supercherie. Mais il est trop tard : les sociétés en question ont disparu, et « leurs gérants ne sont que des hommes de paille évidemment insolvables » comme le souligne Alain Bocquet. La police peut toujours les appréhender, ils n'ont évidemment aucun moyen de payer le moindre redressement fiscal. « Si vous voulez gagner rapidement de l'argent, c'est un bon moyen, très simple » plaisante Alain Bocquet.

Le rendement du contrôle fiscal proche de zéro, en matière de TVA

A cet égard, les rapporteurs citent des données chiffrées fournies par Bercy, qui montrent à quel point les redressements fiscaux sont illusoires, en la matière : en 2010, le fisc a signifié pour 1,26 milliard d'euros de redressements (avec pénalités), s'agissant de la TVA, et, deux ans après, il en a perçu… 0,2%. Tout simplement parce que les sociétés redressées avaient disparu.

 Imposer une déclaration mensuelle

La solution ? « Il faut imposer aux entreprises une déclaration mensuelle de TVA  » affirme Nicolas Dupont-Aignan. Le rapport évoque les sociétés nouvelles des « secteurs sensibles ». « Il faut le faire, même si cela imposera un peu de lourdeur à ces entreprises » affirme Nicolas Dupont Aignan. Ainsi, le fisc pourra déceler de subites de hausses de chiffre d'affaires, liées à la mise en place d'une fraude internationale, et intervenir rapidement. « C'est que fait l'administration Belge, que nous avons rencontrée » affirme Nicolas Dupont-Aignan. « Elle a imposé la déclaration mensuelle et elle détecte des fraudes en liaison avec des entreprises françaises, dans lesquelles le fisc français n'a rien vu… ». La Belgique a ainsi obtenu de bons résultats en matière de lutte contre la fraude à la TVA.

 Elargir la procédure d'autoliquidation

 Par ailleurs, les députés défendent l'idée d'un élargissement de la procédure d'autoliquidation de la TVA : dans ce cas, c'est non pas le fournisseur d'un produit qui calcule et collecte la TVA, mais le client. Une nouvelle directive européenne permet d'utiliser cette technique, mais la procédure est lourde. Bercy a prévu de l'imposer au secteur du bâtiment, entre sous traitants et donneurs d'ordre : ce seraient ces derniers qui verseraient, directement, la TVA au fisc. Les députés suggèrent d'aller bien au-delà : téléphonie mobile, fourniture de gaz et électricité, informatique, métaux…

En outre, les sociétés de domiciliation, qui permettent la création rapide d'entreprises, devraient être contraintes de déclarer au fisc la liste des entreprises qu'elles domicilient, afin que celui-ci puisse détecter rapidement des fraudeurs.

 Plus généralement, les députés voudraient enlever à Bercy le monopole de la poursuite pénale en matière fiscale.

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/10/2013 à 17:11 :
vont ils donc condamner Noah pour avoir son argent en suisse ? pas du tout, c'est un député UMP qui a été condamné pour avoir traité ce soutien de Hollande de délinquant fiscal !! comme quoi la justice "indépendante" et le pouvoir savent travailler dans la nuance !!! mais pas celle qu'on souhaiterait !!!
a écrit le 12/10/2013 à 17:08 :
à quoi sert de donner son argent au monde politique et public qui le dilapide, s'en sert pour alimenter le mille feuille, les régimes spéciaux... ce tonneau des danaïdes où les centaines de milliards se dispersent comme dans du sable sans jamais rien restituer !! il faut qu'il y ait la crise et donc au pied du mur de la dette créée par la dépense publique pour qu'ils commencent à se poser quelques questions, mais rien ne bouge pour l'essentiel !! il faut assécher la recette publique pour les obliger à commencer à gérer , réformer.... sinon c'est la dépense hémorragique sans aucune remise en cause
Réponse de le 13/10/2013 à 8:26 :
Félicitations...pour votre trait de lucidité...c'est rare ces temps ci....
a écrit le 12/10/2013 à 17:03 :
et les caisses noires des députés et sénateurs, 120 000e par an par député, 140 000 par sénateur, voire plus en fonction des attributions, plus 25 millions pour le président de l'assemblée, et les 1,5 milliards que s'est mi à gauche la sénat pour améliorer leur retraite déjà trés confortable ??? un simple détournement d'argent public en bande organisée !!! difficile ensuite de s'attaquer à la gabegie publique, au monstre de dépenses inutiles
a écrit le 11/10/2013 à 9:24 :
L IMAGINATION des capitalistes est incomasurable? mais apres ils pleurnichent parceque les gouvernements inventent d autre impots,? il n ont toujour pas compris que si l economie dun pays va mieux tous le monde en profitera ,? c est le gros probleme des gens qui en veulent toujour PLUS ? ? ?
a écrit le 10/10/2013 à 14:58 :
Christine Lagarde, la Présidente du FMI gagne environ 400 000 ?/an sans payer d'impôt grâce à son statut fiscal de fonctionnaire international.
Et si nos fonctionnaires européens en surnombre payaient aussi l'impôt!!!!!
Réponse de le 10/10/2013 à 15:39 :
Pourquoi payé encore de l'impôt et de l'impôts... nous ne sommes plus dans une société de cueillette...! pour confier cet argent à des prédateurs improductifs...? c'est du gâchis...vu que ceux qui payent l'impôt sont plus productifs que les fonctionnaires parasites...
Réponse de le 12/10/2013 à 17:15 :
à pipolino : + 1000, d'une part pour faire du social il faut commencer par créer la richesse et encourager les entrepreneurs, tout l'inverse ! : la chasse aux entrepreneurs et à l'argent gagné par le travail au profit des planqués au chaud, d'autre part il faut arrêter de chercher des boucs émissaires pour faire diversion et éviter de parler du fond, la dépense publique immense et contreproductive, les régimes spéciaux, le mille feuille, les sureffectifs et inefficacité dela fonction publique..
Réponse de le 20/10/2013 à 18:42 :
Si je résume c'est: "A bas les fonctionnaires" ! lol. Le fait que "la fonction publique" déraisonne ne doit en aucun cas dédouaner cette délinquance fiscale !
Réponse de le 20/10/2013 à 19:49 :
@gally , c'est pas de la délinquance ,c'est un devoir et c'est de la lucidité ...! avez vous besoins de fonctionnaires pour être lucide et productif dans la vie..?
a écrit le 10/10/2013 à 14:31 :
Vu l'article plus haut sur LT concernant les défaillances des administrations à tracer les fraudes, je ne vois pas bien à quoi peuvent servir des textes supplémentaires si personne ne se coordonne.
a écrit le 10/10/2013 à 13:38 :
Les emplois fictifs, c'est pas top non plus...
a écrit le 10/10/2013 à 12:40 :
La fraude fiscale c'est pas joli-joli.
Réponse de le 10/10/2013 à 16:34 :
La fraude fiscale c'est vilain.
a écrit le 10/10/2013 à 12:38 :
Lors de la création d'une SARL, on a le choix mensuel ou trimestriel. Si vous choississez trimestriel, l'année N+1, vous recevrez des acomptes calculés sur N (comme pour l'IR) et ferez une régul en fin d'année. Au mois, vous êtes en "temps réel". Le trimestre décale donc et si vous avez des chiffres très mouvants, l'année N+1 vous risquez d'avancer des sommes ou de ne pas payer des sommes en cours d'année avec une régul finale en fin d'année (et l'argent vous ne l'avez peut être plus). Une bonne gestion est au mois, en temps réel, sans jamais de surprise. Vous éviterez de couler votre boite. Et si le RSI (RSI fait des forfaits au début régularisés la 3e année et du coup, ça douille) pouvait faire pareil (d'après un déclaratif volontaire), on pérènniserait les SARL. Pour l'IS, on est obligé d'attendre le bilan donc toujours différé comme pour un particulier. La TVA mensuelle pour les SARL se fait directement sur le net: TVA sur factures encaissées du mois - TVA sur factures reçues du mois. Ca me prend 5/10 minutes max.
a écrit le 10/10/2013 à 11:21 :
gageons que le lobby des avocats trop présent à l'assemblée nationale va faire tout ce qu'il faut pour torpiller ces recommendations ou les compléxifier pour défendre ses intérêts tout cela avec l'argument hypocrite de la défense des intérêts de l'entreprise. Bourdieu avait tout à fait raisn quand il parlait pour notre société du développement des professions parasites dont celle d'avocat en particulier d'avocat d'affaires. combien ces personnes font perdre de recettes à l'état et combien d'honoraires abusifs prennet-ils à leur clients!
a écrit le 10/10/2013 à 11:08 :
ayant que 40 ans de pratique dans la TVA je suis assez surpris de ces constats, les entreprises au régime simplifié qui envoient une déclaration de remboursement de tva et qui sont a ce régime, sont d'après ce que je vois assez surveillé, normalement meme la prémière demande de remboursement devrait etre faite avec une caution....j'ai quelques exemples de vérification immédiate... des la demande .... il faut reconnaitre aussi que la surppression de milliers de postes a la DGI (devene DGPP) et la désorganisation due a la fusion permet de frauder... je constate de nombreuses erreurs, relance de dépot de declaration a des dates erronées, on dirait que l'ordinateur ne tient pas comptes des dates prévues par les statuts et on envoie des relances pour la cloture au 01 01 ??? Je constate aussi des erreurs dans les liaisons informatiques de dépot;...
a écrit le 10/10/2013 à 10:54 :
Nicolas Dupont-Aignan n'est pas souverainiste mais Gaulliste et ça bien plus que n'importe quelle autre politique.
à croire que tout le monde oublie ce que De Gaulle a réellement fait pour la France...
a écrit le 10/10/2013 à 10:26 :
La Belgique a éradiquée la fraude a la tva avec un simple logiciel qui recoupe les données. La France n'en veut pas, a qui profite le crime ?
Réponse de le 15/10/2013 à 15:40 :
et les fraudeurs belges sont venus s'installer en france...
Dommage que nos "politicards" soient aussi des affairistes (Gauche-droite-extrêmes inclus).
Il y a là possibilité de récupérer une vingtaine de milliards en créant quelques emplois productifs (pas des emplois bidon comme actuellement avec les contrats de ceci et de cela).
Et cela est vrai dans tous les domaine. Absence de contrôle= gabegie organisée ou non...
a écrit le 10/10/2013 à 9:46 :
Pour lutter contre la fraude fiscale ...qui d'ailleurs, sous un gouvernement entièrement socialiste avec son enfer fiscal...,devient une acte de résistance ...il suffit de faire de la France un paradis fiscal ....en s'alignant sur la moyenne de la fiscalité et des prélèvements en UE et de jeter l'impôts sur la fortune aux poubelles de l'histoire de la démagogie socialiste....!
Réponse de le 10/10/2013 à 10:24 :
N'importe quoi. Le taux de TVA français est un des plus bas d?Europe.
Réponse de le 10/10/2013 à 10:41 :
Laissez les résistants là où ils sont, eux qui aimaient leur pays. Quand à vous, j'espère que vous aurez droit à un contrôle fiscale, et qu'il sera particulièrement salé.
Réponse de le 10/10/2013 à 11:02 :
Les résistants ne vous appartiennent pas ! ni ceux d'aujourd'hui ,ni ceux d'hier..! de quel droit ? me souhaiter particulièrement de mauvaises choses ...c'est de la jalousie ou de la sous-culture financière ou les deux...?
Réponse de le 10/10/2013 à 11:32 :
@pipolino : avant de reclamer quoi que ce soit, reflechissez un peu avant de commenter. Tout vos commentaires sont systématiquement démontés dans la minute. Remettez vous en questions vous et vos "connaissances"
Réponse de le 10/10/2013 à 15:18 :
@Chich

Avant de poster quoi que ce soit, corrigez un peu vos posts avant de commenter !!!
Encore un grand donneur de leçon...
Réponse de le 13/10/2013 à 8:37 :
@chich , Il semble que vs avez la prétention d'une prince universelle devant un moteur de Ferrari et que vous mesurez le temps avec une montre de Dali...
a écrit le 10/10/2013 à 9:24 :
Toute tva inscrites sur une facture est due.
a écrit le 10/10/2013 à 8:57 :
un bel article qui dénonce la fraude la plus répandue en france , mais aussi quelle usine a gaz pas étonnant que les fraudeurs rigolent , le RSA est plus contrôlé ( tous les 3 mois -declaration trimestrielle ) par contre là avec les sommes en jeu , c'est une déclaration annuelle ? , mais qui sont les assistés finalement ? , de qui se moque t'on ? a pointer du doigt les plus pauvres comme des fraudeurs potentiels , l'article met bien en valeur les archaïsmes et passe- droits de certains , je constate quand meme que nous sommes proches du fonctionnement de l'ex URSS sous gorbatchef , les entreprises se servaient du système pour mieux le contourner , on a vu la suite .. on prend le meme chemin et comme le reste des fraudes fiscales ou sociales il faudrait des fonctionnaires pour contrôler tout cela plus sérieusement .. cela pourrait meme faire baisser les impôts a terme si on mettait le nez vraiment dans le jeu des vrais fraudeurs .. car là on parle de fraudes a la TVA qui sont en Milliards d'euro et pas d'une dizaine de milliers d'euro .. excusez du peu . merci LT pour cet article .
Réponse de le 10/10/2013 à 11:08 :
Sauf exception, les entreprises sont, heureusement, de vraies entreprises dans 99.9% des cas, la fraude qui est décrite c'est un montage qui utilise la notion d'entreprise uniquement pour gruger le fisc.
Réponse de le 10/10/2013 à 11:16 :
@balzac +1
a écrit le 10/10/2013 à 7:13 :
et si la solution passée par la suppression de la tva tout simplement !!! elle serait remplaçait par une taxation forfaitaire du chiffre d'affaires (on revient à l'IFA), qui serait versée mensuellement en fonction du chiffre d'affaires réalisé mensuellement et serait déductible du résultat fiscal...avantage vous supprimez les crédits tva et tous les carrousels (mais pas la fraude aux minorations de recette !)
Cet impôt forfaitaire sur le chiffre d'affaires serait donc intégré dans le prix de vente des produits (le particulier ne verrait pas son montant, puisqu'il serait intégré dans le calcul de marge brut de la société) et le taux pourrait être progressif en fonction du CA et étudié de manière à ce que son montant soit équivalent aux recettes de tva.
La tva intracommunautaire qui alimente le budget de l'europe serait elle aussi remplacée par cet ifa calculé également sur les opérations intracommutaires
Ainsi on en termine avec les différents taux de tva, de champs d'application et des exonérations.....un impot plus simple, plus efficace
Reste à régler le problème des ventes par internet de société hors de france, et là il faudrait donc imposer une domiciliation fiscale en france de ces sociétés qui leur donnerait l'autorisation de vendre (exemple domiciliation fiscale obligatoire auprès des services des non résidents à BERCY) en France via le net ou autre réseau mais les soumettraient aux mêmes règles d'imposition que les sociétés françaises (notion de territorialité : vente ou prestation à destination de la france ou d'un ressortissant domicilié en france)...Reste la volonté politique et les moyens à mettre en oeuvre

.
Réponse de le 10/10/2013 à 10:28 :
et si le produit passe par 10 entreprises avant de finir chez l"acheteur final, il sera taxé 10 fois? Vous devriez réfléchir avant de raconter des bêtises.
Réponse de le 10/10/2013 à 13:33 :
@patbetton : la taxe sur le chiffre d'affaires existe déjà ; il s'agit de la C3S dite ""Contribution sociale de solidarité des sociétés"" à payer par les entreprises qui ont un CA égal ou supérieur à 760 000 EUR/an (=0.16 % du CA de l'exercie précédent) ; à verser au RSI
a écrit le 10/10/2013 à 6:05 :
supprimer le régime simplifié d'imposition et mettre toutes les sociétés au régime réel est une bonne mesure de simplification fiscale et permettrait de supprimer des postes de fonctionnaires en charge du recouvrement à la DGFIP. D'autant que les déclarations de tva et autres impôts se feront au terme de 2015 toutes par téléprocédurespour les professionnels (télédéclaration et télépaiement)
Revoir le régime de la déductibilité de la TVA et de la collecte notamment en matière de sous traitance est à étudier car la majeure partie de la fraude carrousel est dans le secteur de la prestation de service (btp-sécurité) mais surtout sur les échanges intracommunautaires.
En tout état de cause il faudrait permettre au fisc d'intervenir dès le premier mois de l'activité si l'état veut lutter contre les entreprises éphémères (moins d'un an d'activité !). Mais comment les détecter dès leur création, afin d'éviter d'entraver l'esprit d'entreprendre, j'aimerai bien qu'on me l'explique...
a écrit le 10/10/2013 à 4:11 :
J?ai la solution pour faire rentrer plusieurs milliards par an, on a qu?a créer une Taxe sur la connerie, bon d?accord il y a des ministres et des députes qui risque d?être a découvert a la fin du mois, mais bon on aura jamais reçu autant d?argent.
a écrit le 10/10/2013 à 2:27 :
Encore un exemple venant de quelqu'un qui n'a pas compris l'astuce de la fraude en question ...

La solution n'est pas de mensualiser la TVA car ceci permettrait de frauder sur une durée plus limiter mais tout simplement de supprimer l'exoneration pour livraison intra-communautaire partout en europe.

Mais ce genre de suggestion est inacceptable pour un souverainiste car cela veut dire qu'il faudrait centraliser la TVA au niveau européen ce qui risque de conduire à un taux commun de TVA pour toute l'europe.
a écrit le 09/10/2013 à 23:54 :
Une société ayant un chiffre d'affaire mensuel supérieur à 4.000 euros est obligé de déclarer mensuellement la TVA avant le 15, sous peine de pénalité de retard.
S'il est inférieur à 4.000, ce sera une déclaration trimestrielle.
http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/professionnels.impot?pageId=prof_tva&espId=2&impot=TVA&sfid=50
Réponse de le 10/10/2013 à 13:37 :
Ne confondez pas chiffres d'affaires et Tva à payer !! Vous lisez les textes en diagonale.
a écrit le 09/10/2013 à 22:49 :
J'ai du mal à comprendre le calcul. On parle de 10Mds d'euros. Or augmentés des pénalités, le fisc ne redresse que pour 1.26Mds d'euros... Il y a un problème d'ordre de grandeur... de facteur 10 quand même...
a écrit le 09/10/2013 à 21:51 :
alors , si on a bien tout compris ça ne va rien rapporter du tout car mathématiquement , on ne retombe pas sur ses papattes. alors on continue de proposer ou on renonce ???? l'état aurait pu se faire un peu de blé sur cette histoire là!!! non ???
a écrit le 09/10/2013 à 21:42 :
forcement que le rendement fiscal de la tva est nul vu que la fraude est passible de prison! personne n'y va trop sauf ceux qui peuvent y aller gros ' dans la justice pour tous', comme dit l'adage...
a écrit le 09/10/2013 à 21:29 :
La France a mis en place un fascisme fiscal de type soviétique. 2 controleurs pour chaque citoyen et 2 controleurs chargés de controler chaque controleur. Schéma pyramidal à la Madoff, y'a plus qu'à attendre l'effondrement.
Réponse de le 10/10/2013 à 11:30 :
Wahou quel commentaire intelligent....
a écrit le 09/10/2013 à 20:40 :
Accentuons les controles sur les citoyens ; ça rapporte. Mais surtout ne controlons pas les hommes politiques. Ca peut rapporter aussi mais ne recommençons pas l' affaire Cahuzac, DSK (MNEF), ou Tapie. Une banque a déja brulé ; il y a aujourd' hui assez de pollution à Paris : ça suffit !
a écrit le 09/10/2013 à 20:14 :
A quand le choc de l'abus de l'aide sociale??? Il y aura des millards d'Euro à économiser.
Réponse de le 09/10/2013 à 20:54 :
Oui, Monsieur l'entrepreneur : vous avez tout à fait raison ! Je propose même un double choc : supprimons les aides sociales aux entrepreneurs pleurnicheurs-magouilleurs (une minorité, heureusement) et récupérons l'argent fraudé.
Réponse de le 09/10/2013 à 22:11 :
fraude sociale : estimation 3 milliards par an
fraude fiscale : estimation 50 milliards par an

Mais c'est bien connu, les pauvres sont méchants faignants et profiteurs...
Dans une économie qui génère de plus en plus de pauvreté et de chomage compte tenu des faibles taux de croissance, vos propos sont plus que déplacés...
Réponse de le 10/10/2013 à 1:47 :
Et pourquoi ne pas utiliser la suspension temporaire ou définitive des aides sociales comme une sanction pénale?
Comme par exemple pour les enfants mineurs cela responsabiliserait peut être un peu plus les parents...
Il n'y a pas de raison que des criminels majeurs, ou non, reçoivent des aides sociales des autres français s'ils ne jouent pas le jeu du respect des lois et des autres...
Ils jouent la carte de la peur avec la population. Faisons de même.
Réponse de le 10/10/2013 à 1:49 :
Il en va de même avec les entreprises. Une entreprise fraude? Elle est condamnée? Arrêt total des aides, subventions et exonérations, temporairement ou de façon définitive.
a écrit le 09/10/2013 à 19:51 :
Avec l'intelligence et l'inventivité française en matière fiscale, je ne comprends pas pourquoi une telle faille n'a pas été enrayée plus tôt.....Mystère....
Réponse de le 10/10/2013 à 0:31 :
Il faut croire que "l'inventivité française" ne se limite hélas qu'à la création de nouvelles taxes, en général elles-mêmes créées pour essayer de recouvrir celles qui sont éludées, et ainsi de suite...
a écrit le 09/10/2013 à 19:22 :
Les carrousel sont une catastrophe. L'Allemagne a réussi à les brider mais la France non. Elle préfère taxer ceux qui sont sur le sol. Pourquoi ne fait-on rien ?
Réponse de le 10/10/2013 à 6:31 :
Parce que les politiques ne veulent pas perdre la main en matière de poursuites fiscales...
a écrit le 09/10/2013 à 19:08 :
Une excellente initiative mais qui restera hélas lettre morte. Ceux qui sont au pouvoir étant souvent liés aux fraudeurs quand ils ne sont pas fraudeurs eux même (cf cahuzac)
Réponse de le 10/10/2013 à 0:18 :
Pas sûr que ça reste lettre morte d'un côté un souverainiste et de l'autre un communiste qui s'unissent c'est assez rare et puis l'état a besoin d'argent pour combler l'héritage sarkozy... A suivre. C'est au moins une bonne initiative qui va dans le bon sens. La fraude est honteuse et doit être sévèrement punie. Ce qu'ils ne paient pas nous devons le payer ne l'oublions pas.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :