Le programme du Front national au crible (5/5) : "la négation du génie français"

 |   |  538  mots
Stéphane Rozès président de CAP, estime que le programme du FN nie le génie français dans sa capacité à intégrer
Stéphane Rozès président de CAP, estime que le programme du FN nie le génie français dans sa capacité à intégrer (Crédits : DR)
Volet 5 de notre série sur le programme économique du FN. D'où vient la montée actuelle de l'électorat FN? Jusqu'où? Les réponses de Stéphane Rozès, président de CAP*

-Comment interpréter la montée actuelle du Front national ?

-Il y a plusieurs électorats Front national. Il existe d'abord le cœur historique, les 5% Français vraiment d'extrême droite. S'y ajoute un deuxième électorat, celui qui ne se reconnaît ni dans la gauche ni dans la droite. La troisième couche, c'est un électorat en accordéon, qui fait varier le score du FN selon les scrutins, selon la capacité de la vie politique à structurer le clivage droite-gauche. Les scrutins comme les élections européennes sont, selon ce critère, ceux qui réussissent le plus au FN.

Le quatrième électorat est celui qui explique la dynamique actuelle du Front national, il s'agit d'un électorat plus proche des classes moyennes, plus divers, plus jeune. Un électorat républicaniste et nationaliste, qui dit que la République ne se porte pas bien, qu'elle est aux mains de minorités agissantes, de gens qui tirent les ficelles, des medias.

Dans l'esprit de ces électeurs, Marine Le Pen va remettre de l'ordre, de la norme. Elle est à même de mobiliser l'idéal de République et de laïcité auquel ils aspirent. Elle joue avec intelligence de cette aspiration, elle en fait sa dynamique propre. Ce faisant, elle apparaît comme étant celle qui va mettre chacun dans un schéma de respect de droits et des devoirs.

 -Que représente le programme du FN pour cet électorat ?

- C'est la France ramenée aux acquêts, avec trois axes : la priorité nationale, le protectionnisme, et enfin le droit du sang.

 -D'où vient ce repli sur « une France ramenée aux acquêts ?

- C'est la faute de Nicolas Sarkozy et François Hollande. Tous deux sont incapables de dire où doit aller la France. Ni l'un ni l'autre n'a une solution pour adapter la France au futur et au monde. Pas plus pour François Hollande que pour Nicolas Sarkozy, la France ne peut être la solution. D'où le repli sur le FN.

 -Peut-il parvenir au pouvoir, au besoin en nouant des alliances, sur cette base ?

-Je n'y crois pas. Le FN ne peut être majoritaire. Son succès actuel est celui d'une France refermée, c'est la négation du génie français, de la France dans sa construction religieuse, politique, dans son rapport à l'étranger. Le génie français, c'est la capacité à intégrer la diversité, c'est inventer des politiques qui qui prennent en compte cette diversité. La conception de Marine Le Pen, c'est celle d'une France fermée, c'est la négation de la France, en fait…

Je suis donc convaincu qu'on ne trouvera jamais une majorité de Français pour amener au pouvoir une formation politique dont le programme est la négation du génie français.

 -Mais il existe un courant puissant, au sein de l'UMP, en faveur d'une alliance avec le FN…

-C'est vrai que les militants sont plus à droite que le sympathisants. D'où la déconvenue de François Fillon qui, sur la foi des sondages, croyait son élection acquise à la tête de l'UMP. Mais je ne veux pas croire à un alignement sur les thèses du FN…

 

CAP, Conseil, Analyses et Perspectives

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/01/2015 à 22:42 :
il pense a vic torugo ,mais comme un caodaiste .il sait méme pas qui c'est en fait.
a écrit le 08/12/2013 à 22:41 :
Les clones se décarcassent 4 mois avant les premières élections , faut que la situation aille vraiment mal , c'est normal le système n'arrive pas à anticiper ! la gauche et la droite pourraient bien faire cause commune pour leur survie et les masques tomberont . hi! hi! hi !
a écrit le 08/12/2013 à 15:03 :
Chaque fois que je tombe sur le titre de cet article je pense à Victor Hugo mais jamais à nos présidents sauf un , celui qui a dit non.
a écrit le 08/12/2013 à 10:23 :
Pas d'accord sur un point : Sarkozy avait remis le travail au centre de la société, ce qui est un préalable indispensable au développement du "génie français". Il n'y a qu'à voir où on en est avec l'autre incapable…
Quant à la "construction religieuse" de la France, j'aurais aimé en savoir plus. Il est vrai qu'un article de journal est rarement très développé…Peut-on vous lire ailleurs ?
a écrit le 05/12/2013 à 13:04 :
La sarl du front tourne a plein, il faut regarder sur agoravox la vidéo d'Asselineau.
Edifiant.
Réponse de le 06/12/2013 à 12:25 :
En seule réponse d'un débat d'idées comme la fourmi vous invoquez les noms de personnes qui sont vos penseurs par défaut à votre manque de réflexion , vos argumentaires sont pauvres comment voulez -vous vous forgez une conscience politique si vous n'avez aucun mot à argumenter vous-même .
a écrit le 05/12/2013 à 11:33 :
article très interressant , assez exact sur le fond , je constate qu'en europe on n'a rien vu venir sur les populismes , je me rappelle d'un ancien président qui disait dans les années 80 , la pensée unique ( l'Europe ) on voit que c'était peu a peu prophétique au demeurant , les populistes surfent sur le désespoirs et les peurs , voir l'inaction des élus , enfin sur le plan européen , trop d'enthousiasmes des qu'on cédait un point de souveraineté sans d'autres concessions positives , ce qui a fait peu a peu le lit des extrêmes et de la paranoïa qui les habitent .. dommage également que l'Europe des nations soit déjà un fait , l'Allemagne fait cavalier seul , l'Europe du sud a pas voulu faire attention et ils se sont plantés seuls , a présent avec l'euro nous sommes dans une cordée , si l'un dévisse , tous les autres doivent le sauver .. logique imparable ou les peuples comprennent désormais qu'ils sont tous liés , on a perdu 50 ans pour intégrer ce fait et au risque de l'implosion .. l'Europe a aussi sa part de responsabilité a l'émergence des alternatives démagogiques et utopiques .. helàs les élus semblent s'inquiéter que de la température de la fièvre pas du reste .. dommage .. que de temps perdu et de gâchis humain
a écrit le 05/12/2013 à 11:13 :
recu 5/5, le Front National c'est rien que du mauvais, merci la Tribune !
a écrit le 04/12/2013 à 12:22 :
ca confirme bien ce que j'ai pu lire dans les journaux et entendre a la radio...le front national
c'est rien que du mauvais....
Réponse de le 04/12/2013 à 12:33 :
à la @fourmi commentaire nul et non étayé , avant de critiquer une formation politique il faut dire pourquoi où vos arguments seront discutés sur le forum démocratiquement .
Réponse de le 04/12/2013 à 19:17 :
@la fourmi @rémi
Ou alors c'est de l'ironie, car il est vrai que dans beaucoup de médias actuellement c'est haro sur le FN, tous les coups sont permis. Et ce depuis les récents sondages concernant les élections européennes de 2014.
a écrit le 04/12/2013 à 5:30 :
Il me semblait que c'était 5 articles sur l'économie, le sujet traité est nul et n'apporte même pas de conclusion, je trouvais l'article 4, sur le logement, vague et moyen mais là c'était vraiment nul.

Le premier et le 3e article étaient excellents et bien ciblés.
a écrit le 04/12/2013 à 0:49 :
L'avis de ce monsieur est "nul et non avenu". A cet égard les commentaires sont significatifs et sans appel.
a écrit le 03/12/2013 à 23:02 :
une seule évidence, l'extréme droite comme l'extrème gauche n'auraient aucune place si les politiques faisaient leur travail, les bonnes économies de gabegie publique, de piloter le domaine public par les objectifs et les résultats, les réformes indispensables face à l'immobilisme total depuis 3 décennies, mille feuille, cumul des mandats.....à droite comme à gauche il n'y a plus aucune crédibilité pour résoudre les vrais problèmes
a écrit le 03/12/2013 à 22:42 :
Le manque évident d'objectivité de ce papier ne fait que renforcer le penchant qu'auront les citoyens à rejoindre le FN.
Crédité de 30 % de votes et seulement 2 députés à l'assemblée. Cela mérite-t-il le nom de démocratie ? Diversité, multi-ethnique, multiculturalisme, nos politiques ont décidé, pour nous, sans nous demander. Dans une vraie démocratie comme la Suisse, cela aurait été soumis à une votation. Mais en France, quand on fait un referendum, on fait revoter l'assemblée si les français n'ont pas voté comme ils auraient dû le faire, (cf. sur l'Europe).
Si les élites avaient consulté le peuple sur l'immigration, il est évident que le vote aurait été négatif. Le boomerang qui arrive en retour est-il vraiment étonnant ?
a écrit le 03/12/2013 à 20:01 :
Stéphane Rozès se comporte en militant et non pas en expert . Il préfère nous donner son opinion plutôt que de creuser son analyse qui n'est pourtant pas inintéressante au départ. Rien d'étonnant à cela après le PS/Hollande bashing nous sommes maintenant dans le FN/Le Pen bashing, car il y a urgence au vu des sondages. Mais ce n'est pas forcément la bonne stratégie pour la classe politico-médiatique dirigeante qui installe le duel "toutes-les-gauches" vs FN dont l'issue est plus qu'incertaine. Quant au génie français ce n'est pas en laissant le pays ouvert aux quatre vents que l'on pourra l'affirmer, il s'agit en fait d'une caricature de la vision de MLP.
a écrit le 03/12/2013 à 18:51 :
Voilà un bon représentant du système qui est en train de nous expliquer qu'il faut rien changer et faire confiance à ceux qui sont en place , et que vous n'y comprenez rien !
a écrit le 03/12/2013 à 18:42 :
La France a une histoire millénaire et n'a jamais eu besoin d'une pseudo diversité pour avoir du génie, et ne s'est jamais non plus privée (ou n'a rejeté) de génies quelques soient leurs origines ... Le vrai problème est que des centaines de milliers de non génies entrent en France chaque année et n'apportent rien à la France sauf des coûts devenus incontrollables. Cela les français le comprennent bien et voila pourquoi le FN monte. Tant que la bien pensance fera tout pour nier cela alors le FN montera ...
Réponse de le 03/12/2013 à 18:58 :
la France c est mon pays et jamais je ne le laisserai aux fachos du FN.
Réponse de le 03/12/2013 à 20:40 :
hé, hé, hé,...attends pour voir !!!!
a écrit le 03/12/2013 à 17:50 :
Le FN ne s'interesse pas au "genie" francais, mais l'inverse : le beauf francais.
a écrit le 03/12/2013 à 17:04 :
Ce triste individu n'est qu'un gauchiste qui se moque du monde. Le génie français est entrain de foutre le camp et ce pitre nous explique que c'est à cause du FN. Encore un qui est payé pour laver le cerveau de nos futurs élites de Sciences Po et HEC. Quand le pays sera foutu, il fera partie certainement de ceux qui prendront la poudre d'Escampette pour ne pas voir le mal qu'ils ont fait. Ecoeurant!!!!!!!!!!
Réponse de le 03/12/2013 à 17:16 :
Ah ces gauchistes, des laveurs de cerveau infatigables. On s'arrête au feu rouge, et hop je t’attrape et je te lave le cerveau, sans rien demander ! et en plus ils veulent un euro ! c'est vrai ! qu'ils rentrent chez eux, en gauchisie.
Réponse de le 04/12/2013 à 16:25 :
Le FN n'est pas la "cause" de nos déboires mais simplement la "conséquence", il n'y a pas de confusion à avoir! L'élection donnera son résultat!
a écrit le 03/12/2013 à 16:49 :
Manque pas d air de parler du génie Français , alors que lui et ses affidés ont vendu la France au mercantiles de toutes nationalités , manque pas d air.........et il y en a qui l admire pas possible ..
Réponse de le 03/12/2013 à 17:12 :
Vous pensez qu'il a des laquais qui ont vendu la France ? qui sont ses laquais et pourquoi possède-t-il la France ? Les mercantiles ont cru pouvoir l'acheter, comme ceux qui ont acheté la tour Eiffel ! vous êtes impayable ! (d'ailleurs on ne vous payera pas)
Réponse de le 03/12/2013 à 18:23 :
@citadin . Par vendu il fallait comprendre ....perte d autonomie....Soyez rassuré je suis bénévole , et vous...
a écrit le 03/12/2013 à 15:52 :
La france avait le génie de la diversité, mais la nouvelle diversité , contrairement aux anciennes, déteste la france et en général la diversité. Allez donc parler de tolérance et de diversité aux musulmans dits modérés. Pour eux c'est de la faiblesse, ils veulent le monopole. Avez vous lu le Coran?
Réponse de le 03/12/2013 à 16:05 :
La France a suffisamment lutté pour la laïcité pour que les mouvements confessionnels ne s'imposent pas, ni musulmans, ni catholiques, ni juifs, ni ...
Mais le populisme non plus ne s'imposera pas. Surtout celui qui flatte les égoïsmes et les replis identitaires.
a écrit le 03/12/2013 à 15:47 :
Stéphane Rozès se comporte en militant et non pas en expert . Il préfère nous donner son opinion plutôt que de creuser son analyse qui n'est pourtant pas inintéressante. Rien d'étonnant à cela après le PS/Hollande bashing nous sommes maintenant dans le FN/Le Pen bashing car il y a urgence au vu des sondages. Mais ce n'est pas forcément la bonne stratégie pour la classe politico-médiatique dirigeante qui installe le duel "toutes-les-gauches" vs FN dont l'issue est plus qu'incertaine. Quant au génie français ce n'est pas en laissant le pays ouvert aux quatre vents que l'on pourra l'affirmer.
a écrit le 03/12/2013 à 15:16 :
Avant de vous gargariser de grands mots et de grands concepts, veuillez svp définir ce qu'est "la France" cher Monsieur.

Pour moi, c'est le bout de terre d'Europe, situé entre Atlantique et Rhin, Pyrénées, Manche, Méditerrannée et Alpes, et peuplé de populations de race blanche, de souche celtique, latine et germanique, de culture gréco-romaine et chrétienne.

Vous n'aimez pas ma définition ? Elle est rance ? Moisie ? Elle vous rappelle les heures les plus sombres de notre histoire de la bête immonde qui a un ventre encore chaud des bûchers de l'Inquisition et de la traite négrière ?

Allez y, proposez la vôtre.
Réponse de le 03/12/2013 à 15:30 :
Pas besoin de caricaturer la France. Si vous croyez que vous pouvez définir un pays en termes de situation géographique et de clichés racistes, c'est que vous avez un projet aussi caricatural que vos propos. Et vous rabaissez le pays ou vous avez l'air de vivre.
Réponse de le 03/12/2013 à 15:30 :
Pas besoin de caricaturer la France. Si vous croyez que vous pouvez définir un pays en termes de situation géographique et de clichés racistes, c'est que vous avez un projet aussi caricatural que vos propos. Et vous rabaissez le pays ou vous avez l'air de vivre.
a écrit le 03/12/2013 à 14:00 :
l'UMP disparaitra, car inutile. Les ténors quitteront le navire (Juppé, Raffarin, Fillion) et l'UDI prendra la place de l'UMP sur l'échiquier. Mais cela n'arrivera pas, c'est de la politique fiction.
a écrit le 03/12/2013 à 13:47 :
conseil, analyses et perspectives ...
conseil : au singulier, il peut se le garder.
analyses : avec la tête qu'il a, il devrait passer au laboratoire.
perspectives : on crève tous les jours des perspectives de nos politiques depuis 40 ans ... alors pourquoi ne pas essayer autre chose, ça peut difficilement être pire que ce qui arrive !
Réponse de le 03/12/2013 à 13:52 :
Détrompez vous, bien sûr que ça peut être pire. Et avec le programme des Pens ce sera certainement pire ! et pas qu'un peu
a écrit le 03/12/2013 à 13:14 :
déja ce Monsieur se trompe ce sont les sympathisants de droite qui pronent trés fortement une alliance et non les militants . la preuve je suis un sympathisant et tout mon réseau social dont je sais qui vote a droite sont des sympathisants et non des adhérents. le probléme a ump il y a plein de courant et FILLON voulait essayait incarner cette droite qui ne tourne pas le dos aux électeurs ou sympathisants du FN mais il n'a pas réussi à imposer son courant . souvenez vous l'attitude de CHIRAC face au FN c'est ceux la qui ont gagné face à FILLON
a écrit le 03/12/2013 à 12:28 :
déja ce Monsieur se trompe ce sont les sympathisants de droite qui pronent trés fortement une alliance et non les militants . la preuve je suis un sympathisant et tout mon réseau social dont je sais qui vote a droite sont des sympathisants et non des adhérents. le probléme a ump il y a plein de courant et FILLON voulait essayait incarner cette droite qui ne tourne pas le dos aux électeurs ou sympathisants du FN mais il n'a pas réussi à imposer son courant . souvenez vous l'attitude de CHIRAC face au FN c'est ceux la qui ont gagné face à FILLON
a écrit le 03/12/2013 à 12:22 :
allez y les journalistes complices du systement umps depuis 40 ans continuait à vomir comme vous le faites qui rira bien rira le dernier a vivement le 23 mars 2014 et juin 2014
Réponse de le 03/12/2013 à 14:28 :
Attaquer sur l'orthographe ?! Que d'argumentation, bravo ! Si les gens ne savent plus écrire c'est d'abord la faute d'un système éducatif désastreux dont l'UMPS est le seul et unique responsable. Mais écrivez quelque chose d'intéressant le jour où vous aurez de véritables arguments.
Réponse de le 03/12/2013 à 14:56 :
C'est vrai que les arguments de M Tintin sont très convaincants. Depuis 1973 les journalistes sont devenus des complices de l'amalgame politique UMPS construit par le FN. Aucun argument contre !
a écrit le 03/12/2013 à 12:20 :
ce politologue devrait faire attention a retirer de son vocabulaire le mot jamais . moi meme je l'ai retiré de mon vocabulaire car mon expérience m'a fait comprendre qu'il ne valait mieux pas utiliser le mot jamais
Réponse de le 03/12/2013 à 14:52 :
Jamais et normalement;)
a écrit le 03/12/2013 à 12:05 :
Il s'agit typiquement d'une analyse d'un partisan UMPS. Que le FN ne soit pas (encore) un parti de pouvoir, c'est une évidence. Mais il peut effectivement faire bouger les lignes. Et ce que veulent les stratèges des "appareils" n'est pas ce que les français veulent. Ils sauront le leur faire savoir et ce sera à eux de décider s'il doivent s'en foutre comme cela est le cas depuis au demi-siècle, ou pas.
Réponse de le 03/12/2013 à 12:15 :
Le populisme de droite (comme de gauche) ne fait pas "bouger les lignes" Il pervertit toute la société et la pousse vers la veulerie et l'incompétence au service de l'ordre du plus fort. Les exemples passés et présents parlent d'eux même
Réponse de le 03/12/2013 à 13:51 :
On ne sait pas, l'UMPS a confisqué le pouvoir depuis 40 ans par le jeu des modes de scrutins et de représentativités alors pour le coup des exemples, on a que l'UMPS !
Réponse de le 03/12/2013 à 14:14 :
Parce qu'il existe une gauche non populiste ?
Réponse de le 03/12/2013 à 15:11 :
Vous ne comprenez pas le sens des mots ou vos raisonnements sont biens confus. Ou alors c'est que vous voulez faire de l'humour, mais à part noyer le poisson, vous montrez ce que serait un régime FN : des discours et de la démagogie... comme dans les mairies anciennement FN
a écrit le 03/12/2013 à 11:53 :
bientôt les municipales ,les campagnes de dénigrement envers le FN vont bon train ,tous les moyens sont bons.La peur envahit les journalistes , les partis .Faire pire que les Bidochons actuellement au pouvoir n'est guère possible . Vivement le vrai changement
Réponse de le 03/12/2013 à 12:04 :
c'est vrai le FN fait peur aux gens qui réfléchissent.
Réponse de le 03/12/2013 à 13:39 :
De toute façon ils ne pourront pas faire pire que ces incapables de socialos qui nous gouvernent !! Ah oui j' oubliais, ces gens là réfléchissent trop, à quoi ??? Je ne sais pas !!! Toujours est-il qu' ils nous pondent une connerie toute les minutes, c' est ça la réflexion socialos !!
Réponse de le 03/12/2013 à 13:47 :
Et oui, heureusement que momo est là pour sortir des idées géniales : il est pas socialo ! il sait pas, et il oublie, mais c'est pas grave. Gentil le momo ....
a écrit le 03/12/2013 à 11:52 :
Le programme du FN est quasiment celui du RPR des années 90, immigration incluse ; peut on en conclure que durant cette période nous étions dans "négation du génie Français"? C'est bien le contraire que chaque Français peut constater. Cet article n'est donc qu'un nième article à charge contre le FN . Consignes ont elles été données aux journalistes? ON est en droit de le penser.
Réponse de le 03/12/2013 à 12:08 :
Attendez que le FN soit au pouvoir pour constater qu'alors les journalistes devront obéir aux consignes ! ON est encore libre de penser et d'écrire ce qu'on veut.
a écrit le 03/12/2013 à 11:24 :
Mr Roses fournisseur officiel en cirage a nicolas Sarkozy
a écrit le 03/12/2013 à 11:06 :
Je ne suis pas d’accord avec l’analyse. L’UMP et Nicolas avait une vision très clair de ce qu’il penser qu’il fallait pour que la France reparte en avant : Baisse des charges sur les entreprises, baisse des dépenses de l’état et laisser les français travailler comme ils veulent.

Pendant 4 ans (voir plus), avec l’arrivée de la crise, le PS n’a martelé qu’un seul discours : « C’est la faute de Sarko ». Les médias ont relayé ce discours à qui mieux mieux parce qu’ils avaient l’assurance avec le PS de conserver leurs avantages acquis.

Avec l’arrivée au pouvoir du PS, leur seul discours est : C’est la faute du gouvernement précédent… .mais en même temps, ils ont supprimé ce que Sarkozy avait mis en place pour remettre en place petit à petit tout ce qu’il a fait.

Les médias ne relayant que le « c’est la faute du précédent gouvernement » et « c’est la faute à Sarkozy », les français ont un constat simple : le précédent gouvernement et l’actuel ne sont donc arrivé à rien, font au final la même chose (vu qu’Hollande refait du Sarkozy), donc si on veut du changement, faut voter pour un autre parti. Le seul parti à avoir un « programme », c’est celui du FN.
C’est d’ailleurs pour ca que beaucoup de personnes ayant voté Hollande au second tour de la présidentiel sont prêt aujourd’hui à voter FN : Ils veulent du changement !


Quand un journaliste posera la question à Hollande ou quelqu’un au gouvernement : Où est la cohérence dans vos décisions : 30 milliards d’impôt sur les entreprises pour 6 mois plus tard annoncer 20 milliards de CICE parce que les entreprises tombent comme des mouches ?
a écrit le 03/12/2013 à 10:38 :
Le succès du FN n'est pas celui d'une France refermée et le génie Français est de se construire dans un espace Européen avec les hommes et des femmes qui veulent participer à l'évolution de la société sans se sentir envahie par une minorité d'un autre âge.
La construction Européenne ne devait pas admettre une immigration non européenne alors qu'il y a des millions d'européen sans travail.
Quand l'Autriche, les Pays-bas et autres états se rebiffent, ce n'est pas contre les Européens, mais contre les islamistes, salafistes et autres bandes de débiles à qui l'on permet d'emmerder les peuples avec leur jihad, leur burqua, leur coran et leur charia qu'ils adaptent à leur sauce.
Si nos gouvernants avaient le courage de mettre un point final à ce délire, nous pourrions alors croire en un avenir meilleur pour nous, nos enfants et petits-enfants.
Mais l'on peut se faire du souci en lisant les inepties de Stéphane Rozès, président de CAP* . Non, le front national n'est pas un parti d'extrême droite, c'est un parti républicain
au même titre que tous les autres partis, qui rassemble, qui écoute, qui synthétise et qui représente plus de 25% de la population.
Réponse de le 03/12/2013 à 10:55 :
Autant je suis entièrement d'acord avc les 2/3 de votre commentaire, autant je ne peux vous suivre sur le dernier paragraphe.
En effet, le FN est nationaliste certes, mais il est, économiquement -et c'est ce qui compte le plus actuellement- d'extrême gauche. En tout cas extrême étatiste, comme le PS et les autres gauchistes. La France se meurt de son état obèse et empêchant les énergies de se développer. L'étatisme est le mal suprême de notre époque. Les adeptes du FN devraient y réfléchir..
Réponse de le 03/12/2013 à 12:10 :
l'étatisme n'est pas l'apanage de l'extrême gauche mais des dictatures. De gauche comme de droite.
a écrit le 03/12/2013 à 10:38 :
Le succès du FN n'est pas celui d'une France refermée et le génie Français est de se construire dans un espace Européen avec les hommes et des femmes qui veulent participer à l'évolution de la société sans se sentir envahie par une minorité d'un autre âge.
La construction Européenne ne devait pas admettre une immigration non européenne alors qu'il y a des millions d'européen sans travail.
Quand l'Autriche, les Pays-bas et autres états se rebiffent, ce n'est pas contre les Européens, mais contre les islamistes, salafistes et autres bandes de débiles à qui l'on permet d'emmerder les peuples avec leur jihad, leur burqua, leur coran et leur charia qu'ils adaptent à leur sauce.
Si nos gouvernants avaient le courage de mettre un point final à ce délire, nous pourrions alors croire en un avenir meilleur pour nous, nos enfants et petits-enfants.
Mais l'on peut se faire du souci en lisant les inepties de Stéphane Rozès, président de CAP* . Non, le front national n'est pas un parti d'extrême droite, c'est un parti républicain
au même titre que tous les autres partis, qui rassemble, qui écoute, qui synthétise et qui représente plus de 25% de la population.
a écrit le 03/12/2013 à 9:33 :
Pour une fois que l'on a un parti qui ne dépend pas de l'Europe pour avoir un programme et une vision de l'avenir!!
a écrit le 03/12/2013 à 9:16 :
Amen !

Vous m'avez convaincu, il faut continuer avec le programme de l'UMPS envers et contre tout. Les économistes et les politiques au pouvoir se sont trompés sur toute la ligne depuis 40 ans, un peu de modestie que diable !
Réponse de le 03/12/2013 à 14:24 :
Avant d'avoir de la cervelle, il faudrait déjà avoir un minimum honnêteté intellectuelle ! On est la 5e puissance mondiale (pour combien de temps encore ?) parce qu'on part de haut. Mais nous ne faisons que régresser. Si tu te contente de la politique de tes partis que tu appelles de gouvernement, continue à les défendre, continue à voter pour eux mais tu n'auras pas mon absolution, si tu décides de te faire Hari-Kiri avec le sourire c'est ton choix mais par pitié laisse ceux qui voit un avenir à la France, essayer de la sauver.
Si tu n'es pas d'accord avec mes idées, essaye de m'opposer de vrais arguments, pas ceux que tu as écouté sur BFM ou libération, merci !
Réponse de le 03/12/2013 à 15:05 :
L’honnêteté intellectuelle consiste à voir la réalité, et pas d'imaginer ce qu'elle devrait être. Le classement est ce qu'il est et ce n'est pas ce que vous qualifiez d'UMPS qui le décide. Par ailleurs je n'ai pas besoin d'absolution ni de bénédiction, je m'en porte mieux. Et je ne vois aucun argument dans vos propos. La seule période à laquelle peut se référer le FN (où une tendance politique similaire était au pouvoir en France) est celle de Pétain, après avoir signé l'armistice avec les allemands. Glorieuse perspective !
a écrit le 03/12/2013 à 9:11 :
Les problèmes de la France sont bien connus: boulimie administrative, taxation exubérante, assistanat, fonction publique inefficace...et manque criant de liberté individuel...tout cela maintenu par des hommes politiques qui pensent être nécessaires au fonctionnement du pays, en réduisant chaque jour les libertés individuels.
Virez vos politiques, réduisez drastiquement la voilure de l'état et laissez les gens prendre leurs responsabilités et vous verrez que tout ira bien mieux...
a écrit le 03/12/2013 à 8:31 :
Le genie francais....meme les pieds dans la m,,,,e le coq chante....on a le meme cerveau que cet embleme?...peut etre
a écrit le 03/12/2013 à 7:56 :
Pas un mot sur Bruxelles qui instille petit à petit une économie libérale qui nous asphixie.
a écrit le 02/12/2013 à 22:28 :
Ce n'est pas le repli sur soi qui amène au vote FN, mais très justement la négation du génie français par l'irresponsabilité UMPS mondialiste patronale et bancaire, contrairement à ce que dit cet article. Il suffit d’ailleurs de lire les médias militants pour avoir envie de voter FN, continuez comme ça, c’est bien, ça m’arrange.
a écrit le 02/12/2013 à 21:21 :
J'adore les digressions de ces "analystes"...
Donneurs de leçons et incompétents, il suffit de les suivre sur plusieurs années, nuls !
a écrit le 02/12/2013 à 21:08 :
Je suis bien d'accord sur un point avec ce que dit ce monsieur Rozès,
"- C'est la faute de Nicolas Sarkozy et François Hollande. Tous deux sont incapables de dire où doit aller la France. Ni l'un ni l'autre n'a une solution pour adapter la France au futur et au monde."
En clair, l'UMPS n'a pas les clés pour ouvrir notre pays au progrès, au développement et au bien être sociétal.
a écrit le 02/12/2013 à 20:25 :
Mr Roses fournisseur officiel en cirage pour Nicolas Sarkozy
a écrit le 02/12/2013 à 19:32 :
Il a raison de ne pas croire à l'arrivée du FN, et pour cause ! Ils sont en train de reconnaître le vote blanc !
Bizarre non ???????
Réponse de le 03/12/2013 à 1:00 :
Parce que rendre public le taux de vote blancs au même titre que le taux d'abstention cela va révolutionner la cinquième république... Quelle mascarade de démocratie! Cela ne privera pas les incompétents notoires de l'UMPS de prendre le pouvoir avec le consentement de moins de 50 % des inscrits sur les listes électorales.
Réponse de le 06/12/2013 à 15:06 :
Dans certains pays de l'Est (qui ont rejeté avec force le communisme) les règles électorales prévoient qu'un vote n'est valable qu'avec 50% de participation. Pas français. Nos grosses têtes ont certainement un argumentaire tout prêt pour refuser cette règle.
a écrit le 02/12/2013 à 18:59 :
L'élite adore les femmes voilées...jusqu'au jour où ses propres femmes...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :