"Moi, j'ai la confiance du président de la République" (Ayrault)

 |   |  431  mots
François Hollande et moi sommes en total accord, a assuré le Premier ministre jeudi soir à la télévision.
"François Hollande et moi sommes en total accord", a assuré le Premier ministre jeudi soir à la télévision. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Premier ministre était l'invité du journal de TF1 jeudi soir, l'occasion pour lui de défendre sa politique et de contrer les rumeurs de mésentente entre lui et François Hollande, notamment sur le sujet de la réforme de la fiscalité.

"Moi, j'ai la confiance du président de la République, il m'a nommé il y a quinze mois": Jean-Marc Ayrault était l'invité du journal de TF1 jeudi soir et a profité de l'occasion pour expliquer aux Français combien il était en phase avec François Hollande. Elle a expliqué comment il poursuit sa mission: mettre en œuvre des 60 engagements de François Hollande pris durant sa campagne.

Sur la réforme fiscale en particulier, le Premier ministre a assuré le mois dernier que la question de la fusion de l'impôt sur le revenu et la CSG serait mise sur la table, ce qui avait ensuite été démenti par François Hollande. Certains y voyant déjà un mésentente entre le Président et le Premier ministre. "Nous avons à peine commencé que cela aurait fait pschit ? François Hollande et moi sommes en total accord", a rétorqué jeudi Jean-Marc Ayrault.

Interrogé sur les attaques dont il est la cible au sein de sa propre majorité, Jean-Marc Ayrault a répondu que "ce n'est pas nouveau". "Mon prédécesseur (François Fillon) a connu ça", a-t-il ajouté.

Une bonne entente avec les ministres....

Il a également balayé d'un revers de main les propos ambigus du président PS de l'Assemblée, Claude Bartolone, qui affirmait que le Parlement "faisait avec" Jean-Marc. Ayrault. "On fait avec et qu'est-ce qu'on fait avec? On fait voter les lois", a rétorqué M. Ayrault. "Je fais ce travail avec les membres de mon gouvernement", a enchaîné l'ex-maire de Nantes.

"Croyez-vous que si je ne m'entendais pas avec tel ou tel ministre, on pourrait sauver par exemple l'entreprise Kem One avec Arnaud Montebourg ? Qu'on aurait pas fait le plan Bretagne avec Stéphane Le Foll, Guillaume Garot, Marilyse Lebranchu, ou la directive travail avec Michel Sapin?", a-t-il détaillé. Avant de poursuivre: "Vous croyez qu'on ne ferait pas la réforme de l'école si je ne travaillais pas en bonne intelligence avec Vincent Peillon, ou avec Pierre Moscovici et Bernard Cazeneuve sur la réforme de la fiscalité? Allons, soyons sérieux!".

"J'ai cette mission et je ne suis pas à me poser tous les matins la question de mon avenir", a fait valoir le Premier ministre. "Je suis au service des Français, pas autre chose, c'est une noble mission que j'ai à accomplir et j'en suis fier et c'est un honneur pour moi", a-t-il estimé. Avant de conclure: "Je ne suis pas à me poser la question de ma carrière et de ce que je vais devenir après".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/12/2013 à 22:14 :
Il a au moins la confiance d'une personne en France.
a écrit le 24/12/2013 à 11:03 :
Dans tout les cas eux ne l'on plus des français.... Comme beaucoup avant, ils laisserons une petite ligne dans les livres d'histoire, une honte pour la France....
a écrit le 22/12/2013 à 8:18 :
monsieur ayrault compte bien rester assis sur ses privilèges ,comme tous ses copains et copines.La noblesse d'antan a fait place à la bourgeoisie de politiciens qui s'octroient des avantages sue le dos des gens qui travaillent. Bientôt une nouvelle révolution pour faire table rase ?
Réponse de le 24/12/2013 à 11:05 :
Je suis totalement de votre avis, il y a bien longtemps que la république a été fourvoyer par ses bourgeois. Honte à la démocratie...
a écrit le 21/12/2013 à 12:38 :
Mr ayrault membre de la joc organisation chretienne responsable du rapport sur l'immigration avec bon nombre de gens de droite comme mr Baudis par exemple ! avec l'umps la laicite en danger.
Réponse de le 24/12/2013 à 11:07 :
Les socialistes veulent s'appuyer sur les minorité ( bientôt majoritaire) pour se maintenir en place.... Pauvre de nous....
a écrit le 21/12/2013 à 10:37 :
j ai vote hollande ,mais la,je reconnais qu une equipe de bras casse et de minables comme ca .....mais il fallait nous debarasser de sarko et de sa ....(a vous de choisir) !
a écrit le 20/12/2013 à 21:09 :
et le Président n'a pas lui la confiance des électeurs. ça débouche à quoi, ayrault?
a écrit le 20/12/2013 à 14:20 :
Mais pas des français...
a écrit le 20/12/2013 à 11:31 :
On enchaîne les mensonges..... ou les bêtises !
a écrit le 20/12/2013 à 9:35 :
il n'a pas la mienne et je vais le lui faire savoir aux municipales et aux européennes.
Réponse de le 20/12/2013 à 13:53 :
S'il a la confiance de flanby, c'est très inquiétant...
C'est encore plus inquiétant quand on voit de qui il s'est entouré !
a écrit le 20/12/2013 à 9:34 :
Il a autant de charisme qu'une casserole et son discours est un tissu de balivernes .Ce n'est pas avec un tel 1er ministre que les français vont s'enthousiasmer. Bonnes fêtse, M.Ayrault, rentrez chez vous, nous n'avons pas besoin de vous.
a écrit le 20/12/2013 à 8:45 :
Il se pose pas la question de son avenir :il a raison ,son avenir il l'a derrière lui...
a écrit le 20/12/2013 à 8:39 :
Il a la confiance de FH mais pas celle des Français...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :