Chômage : la hausse est de retour

 |   |  724  mots
Même le nombre de jeunes de moins de 25 ans au chômage repart à la hausse. Après six mois de baisse, celui-ci augmente, légèrement, avec 2.300 jeunes de plus à la recherche d'un empl
Même le nombre de jeunes de moins de 25 ans au chômage repart à la hausse. Après six mois de baisse, celui-ci augmente, légèrement, avec 2.300 jeunes de plus à la recherche d'un empl
En novembre, le nombre de demandeurs d’emplois en catégorie A a augmenté de 0,5%, soit 17.800 personnes. L’embellie observée en octobre ne s’est pas prolongée.

La bataille de l'emploi sera longue. Après avoir reculé de 20.500 personnes en octobre, le nombre de demandeurs d'emplois en catégorie A est reparti à la hausse en novembre.

Selon les données collectées par Pôle emploi et diffusées par le ministère du Travail, le nombre de demandeurs d'emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi, sans emploi, soit la catégorie A, a augmenté de 0,5% en novembre : ce qui représente 17.800 personnes supplémentaires à la recherche d'un emploi. Sur un an, l'augmentation est encore plus marquée : +5,6% ! Même le nombre de jeunes de moins de 25 ans au chômage repart à la hausse. Après six mois de baisse, celui-ci augmente, légèrement, avec 2.300 jeunes de plus à la recherche d'un emploi.

Le gouvernement reste confiant

Malgré ces statistiques décevantes, le gouvernement affiche une certaine confiance.

« Ainsi se manifeste, une fois de plus, la volatilité de cet indicateur d'un mois sur l'autre, particulièrement dans les périodes de retournement comme celle que nous vivons. Cette volatilité incite à regarder les chiffres en tendance sur plusieurs mois. De ce point de vue, nous sommes dans une amélioration engagée depuis le début de l'année et qui se confirme graduellement. Ainsi, alors que le chômage progressait d'environ +30 000 par mois en moyenne au 1er trimestre 2013, il progressait de +18 000 par mois en moyenne au deuxième trimestre, puis de +5 500 au troisième trimestre. Sur les deux premiers mois du quatrième trimestre (octobre et novembre), l'évolution est à la baisse de - 1 350 en moyenne par mois. L'inversion de la courbe du chômage est donc bel et bien engagée en ce quatrième trimestre de 2013 », affirme le ministère du Travail dans un communiqué de presse.

 François Hollande a même jugé jeudi dans un communiqué que "l'inversion de la courbe du chômage, sur laquelle (il s'est) engagé, est bien amorcée"  (...) "Les chiffres du chômage pour le mois de novembre (+ 17.800) viennent atténuer ceux du mois d'octobre (- 20.500), mais ils ne modifient pas la tendance", estime le chef de l'Etat, pour qui "la diminution durable du chômage est désormais à notre portée".

Ces commentaires sont en ligne avec les déclarations récentes de Michel Sapin. Le 23 décembre, le ministre du Travail, n'a-t-il pas déclaré que gouvernement était "en train de gagner" la bataille contre le chômage, assurant que le "le nombre des chômeurs continuera à diminuer dans les mois qui viennent"… même si, a-t-il ajouté "il y aura certainement des "mois où ça repartira un peu à la hausse".

Visibilité nulle pour les chefs d'entreprises

Ces statistiques confirment une chose : une véritable embellie sur le marché de l'emploi ne semble pas imminente. En cause ? Une croissance atone et l'absence de visibilité des chefs d'entreprises. Selon la récente note de conjoncture de l'Insee, la baisse de l'emploi marchand continuera au premier semestre 2014 (- 4.000 emplois) mais à un rythme plus modéré qu'au cours des trimestres précédents. En effet, l'Insee estime à 16.000 et à 7.000 le nombre de postes détruits au troisième et au quatrième trimestre 2013.

Les indispensables emplois aidés

Dans ce contexte, sachant qu'environ 110.000 personnes nouvelles arriveront sur le marché du travail en 2014, la lutte contre le chômage dépendra en très grande partie de l'action de l'Etat, via la signature de contrats aidés tels que le contrat d'accompagnement dans l'emploi et le contrat initiative emploi. En 2013, presque 100 000 jeunes auront bénéficié d'un emploi d'avenir.  Plus de 450.000 demandeurs d'emploi auront bénéficié d'un contrat aidé dans le secteur public ou privé.

Et ce n'est que le début. En attendant que la croissance reparte et prenne enfin le relais de l'État, le ministère du Travail ne lésine pas sur les moyens pour espérer inverser la courbe du chômage. En effet, le financement de 380.000 contrats aidés est inscrit dans la Loi de finances 2014. Quant à leur durée, elle a été portée de 7 à 8 mois, voire 12. A ces dispositifs, il faut également ajouter 50.000 emplois d'avenir supplémentaires, après les 100.000 financés en 2013.

La note de la DARES sur le chômage au mois de novembre 2013

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/12/2013 à 16:32 :
Les dirigeants économiques se sont mis du mauvais côté de la barrière comme il y a 70 ans, ils ne font strictement rien pour améliorer la situation au contraire même le licenciement et pour eux la meilleure stratégie pour déstabiliser encore un peu plus la situation économique de l’hexagone. En jouant sur la variable d’ajustement qu’est l’emploi, ils cherchent à favoriser le retour d’un semblant d’empereur ; de son nom : Manchot 1er, ce n’est pas parce qu’il se terre qu’il n’est pas dangereux a son époque au lieu de disperser les 600Mds qu’il a couté au contribuable qui paye des impôts, il aurait mis cette somme dans l’emploi, la France ne serait pas dans l’état où nous la trouvons aujourd’hui. En quittant son siège il a alourdit de 73Mds le montant des dettes de nous pauvres Français, si je parle de cela aujourd’hui c’est pour être sûr que cela ne tombe pas dans les oubliettes et pour bien rappeler à ceux qui votent que les gens ne changent qu’en surface mais lorsque que l’on chasse le naturel celui-ci revient vite au galop surtout si l’on a miné constamment ce que le prédécesseur à pu effectuer. Quand à ses dirigeants économiques je ne suis pas surpris du peu d’évolution sur ses 7 décennies, ils n’ont rien compris ou tout a u moins la seule chose qu’ils les intéressent c’est de se partager les restes des plus pauvres c’est tellement plus facile plutôt qu’essayer de drainer des contrats à l’étranger pour que leurs compatriotes soient fier de leurs classes dirigeantes. Ou est passé leurs fiertés dans leurs poches avec un mouchoir dessus pour cacher le peu de bravoure, ils sont bien plus fort à réclamer des subsides de l’état Français pour cacher leurs incompétences.
a écrit le 29/12/2013 à 6:21 :
Les socialistes ont fait radier à tout va les chômeurs notamment les chômeurs inscrits depuis plus de12 mois, la vrai statistique c'est combien de sans emploi ou d'emploi )à plein temps parmi la population active ou en situation d'être active, il faudrait y ajouter les auto entrepreneurs et les professions d’indépendants gagnant moins de 7500 euros par an nets de charges, le vrai chiffre,cela donnerait plus de 7 millions oui j'ai bien dit 7 millions de personnes sur une petite trentaine de millions ça fait donc u taux de chômage réel ou de sous-emploi notoire d’environ 25% ; Cela c’est la réalité pas l’esbroufe d’un charlot de dirigeant pas l’esbroufe du gouvernement en place, qui manient le déni de réalité et le mensonge en permanence. C’est donc l’échec total d’une politique qui n’est pas à la hauteur des enjeux et de la réalité, la première chose étant de mettre fin à une monnaie surévaluée qui tue la France du fait du dumping US et de sa politique monétaire visant à nous rendre peu compétitifs, la France n’a pas les mêmes intérêts ni le même business que les allemands, donc il faut en tirer les conséquences.
a écrit le 29/12/2013 à 6:18 :
Les socialistes ont fait radier à tout va les chômeurs notamment les chômeurs inscrits depuis plus de12 mois, la vrai statistiques c'est combien de sans emploi ou d'emploi ) plein temps parmi la population active ou en situation d'être active, le vrai chiffre, il faudrait y ajouter les auto entrepreneurs qui les professions d’indépendants gagnant moins de 5000euros par an nets de charges, cela donnerait plus de 7 millions oui j'ai bien dit 7 millions sur une petite trentaine de millions ça fait donc u taux de chômage réel ou de sous-emploi notoire d’environ 25% ; Cela c’est la réalité pas l’esbroufe d’un charlot de dirigeant pas d’esbroufe du gouvernement en place, qui manient le déni de réalité et le mensonge en permanence. C’est donc l’échec total d’une politique qui n’est pas à la hauteur des enjeux et de la réalité, la première chose étant de mettre fin à une monnaie surévaluée qui tue la France du fait du dumping US et de sa politique monétaire visant ) nous rendre peu compétitifs, la France n’a pas les mêmes intérêts ni le même business que les allemands, donc il faut en tirer les conséquences.
a écrit le 28/12/2013 à 18:17 :
Nos gouvernants se trouvent dans l'erreur économique. Ils nient la réalité de la crise. Ils ont pensé que 2 ans était le cycle ordinaire, aussi forte soit-elle à la base. Puis que deux ans de plus en viendraient à bout puis qu'à une croissance molle durant 3 ans succéderait "une reprise". Pourtant de nombreux (maintenant) économistes indépendants démontrent qu'il nous reste au moins 11 ans de croissance zéro voire négative sur des bases macro-économiques. Mais le constat est pire au niveau de l'emploi. Les variations actuelles montrent que pour un emploi créé dans la IT pas moins de 15 sont détruits dans les 6 ans dans l'économie "normale". Nos pays occidentaux se dirigent sérieusement vers 40 % de chômeurs sur un horizon de 10 ans! Un choc. Pourtant on continue de le nier. Le chômage "accepté" est ainsi passé de 2/3 à 5 % puis à plus de 6% à ce niveau incroyable il est considéré comme normal donc généralisable. Mais beaucoup font mieux à plus de 11 % et plus de 20 % en réel pondéré aux USA. le coût du chômage est bien plus important que les coût de l'emploi! Chaque état se doit d'urgence de stopper l'immigration qui détruit de la croissance puis de garantir un emploi pour tous et donc "la fin du chômage" [Comme pour les travailleurs de moins de 5 ans d'activité, il serait confiné sauf décision de l'employeur pour toute personne à 80 % du smic actuel]. Les charges chômage seraient démontées pour les entreprises et une gestions globale à la demande serait organisée de façon à ce qu'aucun jour de chômage ni franchise n'existent sauf décision volontaire -sans salaire- de l'employé. L'état veillerait alors à la volatilité de l'emploi en entreprise qui après une période dérogatoire individuelle d'embauche, serait limitée à 5 % pour les entreprises de plus de 50 salariés et 10 % pour celle de 10 à 50 et concluent à 50 % de volatilité pour les autres plus petites. La fin du chômage sera seule la solution pour éviter que le pays ne coule et elle ne concerne pas que le nôtre.
a écrit le 28/12/2013 à 18:13 :
Nos gouvernants se trouvent dans l'erreur économique. Ils nient la réalité de la crise. Ils ont pensé que 2 ans était le cycle ordinaire, aussi forte soit-elle à la base. Puis que deux ans de plus en viendraient à bout puis qu'à une croissance molle durant 3 ans succéderait "une reprise". Pourtant de nombreux (maintenant) économistes indépendants démontrent qu'il nous reste au moins 11 ans de croissance zéro voire négative sur des bases macro-économiques. Mais le constat est pire au niveau de l'emploi. Les variations actuelles montrent que pour un emploi créé dans la IT pas moins de 15 sont détruits dans les 6 ans dans l'économie "normale". Nos pays occidentaux se dirigent sérieusement vers 40 % de chômeurs sur un horizon de 10 ans! Un choc. Pourtant on continue de le nier. Le chômage "accepté" est ainsi passé de 2/3 à 5 % puis à plus de 6% à ce niveau incroyable il est considéré comme normal donc généralisable. Mais beaucoup font mieux à plus de 11 % et plus de 20 % en réel pondéré aux USA. le coût du chômage est bien plus important que les coût de l'emploi! Chaque état se doit d'urgence de stopper l'immigration qui détruit de la croissance puis de garantir un emploi pour tous et donc "la fin du chômage" [Comme pour les travailleurs de moins de 5 ans d'activité, il serait confiné sauf décision de l'employeur pour toute personne à 80 % du smic actuel]. Les charges chômage seraient démontées pour les entreprises et une gestions globale à la demande serait organisée de façon à ce qu'aucun jour de chômage ni franchise n'existent sauf décision volontaire -sans salaire- de l'employé. L'état veillerait alors à la volatilité de l'emploi en entreprise qui après une période dérogatoire individuelle d'embauche, serait limitée à 5 % pour les entreprises de plus de 50 salariés et 10 % pour celle de 10 à 50 et concluent à 50 % de volatilité pour les autres plus petites. La fin du chômage sera seule la solution pour éviter que le pays ne coule et elle ne concerne pas que le nôtre.
a écrit le 28/12/2013 à 16:00 :
Les dirigeants économiques se sont mis du mauvais côté de la barrière comme il y a 70 ans, ils ne font strictement rien pour améliorer la situation au contraire même le licenciement et pour eux la meilleure stratégie pour déstabiliser encore un peu plus la situation économique de l’hexagone. En jouant sur la variable d’ajustement qu’est l’emploi, ils cherchent à favoriser le retour d’un semblant d’empereur ; de son nom : Manchot 1er, ce n’est pas parce qu’il se terre qu’il n’est pas dangereux a son époque au lieu de disperser les 600Mds qu’il a couté au contribuable qui paye des impôts, il aurait mis cette somme dans l’emploi, la France ne serait pas dans l’état où nous la trouvons aujourd’hui. En quittant son siège il a alourdit de 73Mds le montant des dettes de nous pauvres Français, si je parle de cela aujourd’hui c’est pour être sûr que cela ne tombe pas dans les oubliettes et pour bien rappeler à ceux qui votent que les gens ne changent qu’en surface mais lorsque que l’on chasse le naturel celui-ci revient vite au galop surtout si l’on a miné constamment ce que le prédécesseur à pu effectuer. Quand à ses dirigeants économiques je ne suis pas surpris du peu d’évolution sur ses 7 décennies, ils n’ont rien compris ou tout a u moins la seule chose qu’ils les intéressent c’est de se partager les restes des plus pauvres c’est tellement plus facile plutôt qu’essayer de drainer des contrats à l’étranger pour que leurs compatriotes soient fier de leurs classes dirigeantes. Ou est passé leurs fiertés dans leurs poches avec un mouchoir dessus pour cacher le peu de bravoure, ils sont bien plus fort à réclamer des subsides de l’état Français pour cacher leurs incompétences.
a écrit le 28/12/2013 à 8:02 :
Braves gens surtout n'oubliez pas de voter en masse aux européenne par exemple, un parlementaire britannique Godefrey Bloom vous dit tout le bien qu'il pense de cette vénérable institution. Pour les encore sceptiques : Parlement européen, argent facile et champagne à gogo sur google. Tout est dit.
a écrit le 27/12/2013 à 18:18 :
Les dirigeants économiques se sont mis du mauvais côté de la barrière comme il y a 70 ans, ils ne font strictement rien pour améliorer la situation au contraire même le licenciement et pour eux la meilleure stratégie pour déstabiliser encore un peu plus la situation économique de l’hexagone. En jouant sur la variable d’ajustement qu’est l’emploi, ils cherchent à favoriser le retour d’un semblant d’empereur ; de son nom : Manchot 1er, ce n’est pas parce qu’il se terre qu’il n’est pas dangereux a son époque au lieu de disperser les 600Mds qu’il a couté au contribuable qui paye des impôts, il aurait mis cette somme dans l’emploi, la France ne serait pas dans l’état où nous la trouvons aujourd’hui. En quittant son siège il a alourdit de 73Mds le montant des dettes de nous pauvres Français, si je parle de cela aujourd’hui c’est pour être sûr que cela ne tombe pas dans les oubliettes et pour bien rappeler à ceux qui votent que les gens ne changent qu’en surface mais lorsque que l’on chasse le naturel celui-ci revient vite au galop surtout si l’on a miné constamment ce que le prédécesseur à pu effectuer. Quand à ses dirigeants économiques je ne suis pas surpris du peu d’évolution sur ses 7 décennies, ils n’ont rien compris ou tout a u moins la seule chose qu’ils les intéressent c’est de se partager les restes des plus pauvres c’est tellement plus facile plutôt qu’essayer de drainer des contrats à l’étranger pour que leurs compatriotes soient fier de leurs classes dirigeantes. Ou est passé leurs fiertés dans leurs poches avec un mouchoir dessus pour cacher le peu de bravoure, ils sont bien plus fort à réclamer des subsides de l’état Français pour cacher leurs incompétences.
a écrit le 27/12/2013 à 15:07 :
Si on soustrait 17800, qu'on soustrait encore disons 60000 personnes d'un éventuel bug SFR, qu'on prend en compte les incertitudes de mesure sur le recensement de la population en âge de travailler soit 20000 personnes, qu'on soustrait les faux chômeurs qui s'inscrivent par envie, disons 100000 personnes. On soustrait encore 500000 personnes en formation et 500000 autres en contrats aidés.
On s'aperçoit tout de suite que le chômage a bien reculé dans ce pays et qu'on est a la pointe de la lutte contre le chômage. Hollande a gagné son pari. Sapin ne sert plus a rien. Il peut le licencier sans problème.
a écrit le 27/12/2013 à 14:06 :
plus le chomage augmente et plus le cac grimpe et inversement chercher pourquoi!!
a écrit le 27/12/2013 à 13:25 :
400000 étrangers par an dans notre pays, ne cherchez pas ou passe les emplois!
a écrit le 27/12/2013 à 12:11 :
Pour jouer la diversion sur ses résultats catastrophiques en matière de lutte contre le chômage et la crise, la clique des talibans socialistes en est réduite à agiter la soit disant " grave menace" d'humoristes quenelliers contre la république ou à subventionner sur le terrain sociétal les hystériques dépoitraillées qui profanent les églises et mosquées. Et si Toutmou 1er nomme Manouel frère la Truelle, ce sera pire car les nantis de la Ripoublique viennent de faire voter des textes et mesures liberticides de contrôle de la population au travers de la loi de programmation militaire.
a écrit le 27/12/2013 à 12:10 :
Pour jouer la diversion sur ses résultats catastrophiques en matière de lutte contre le chômage et la crise, la clique des talibans socialistes en est réduite à agiter la soit disant " grave menace" d'humoristes quenelliers contre la république ou à subventionner sur le terrain sociétal les hystériques dépoitraillées qui profanent les églises et mosquées. Et si Toutmou 1er nomme Manouel frère la Truelle, ce sera pire car les nantis de la Ripoublique viennent de faire voter des textes et mesures liberticides de contrôle de la population au travers de la loi de programmation militaire.
a écrit le 27/12/2013 à 11:17 :
De toute manière je vous pari d'ores et déjà sur une réélection de flamby, les français sont masos...et ils vont en redemander :((
Réponse de le 27/12/2013 à 11:53 :
Pas sûr. Certains pariaient sur une réélection de Sarkozy, il s'en est fallu de peu mais il a été battu. De toute façon, quand vous dites que les français en redemandent, c'est toujours le cas, peu importe qui est élu, c'est toujours la même chanson. Ca sera pareil même si un autre parti que l'UMP ou le PS accède au pouvoir. Un homme politique reste un homme politique quelque soit son étiquette.
Réponse de le 27/12/2013 à 12:16 :
Ne vous faites pas de soucis : le précédent était certes incompétent et il trempait dans des affaires douteuses mais l'actuel est non seulement nul sur toute la ligne mais en plus il s'en prend aux libertés publiques et d'opinions. Il est cuit : les socialos repartiront pour 50 ans dans l'opposition !
Réponse de le 27/12/2013 à 14:33 :
Vous avez tous raison! Non, c'est vrai ce qui importe à ce gouvernement c'est d'être ré-élu dans 4 ans. ALors que les gens soient au chomage, que les PME ferment, que tout aille mal jusqu'à 18 mois des élections peu leur importe. L'important c'est ces 18 derniers mois pour leur carrière. Nous autres les manants ont est juste là pour les élires. Gauche ou Droite! Et pas de discrimination, mes extrêmes avec. Seule une vraie Démocratie (V2 comme on dit sur le web) permettra au peuple de reprendre le pouvoir SANS les armes. Il faut ré-installer le citoyen au centre, utiliser les nouvelles technologies de l'information, moderniser la Démocratie et la République sous peine d'une révolution armée un jour.
a écrit le 27/12/2013 à 10:25 :
Les chiffres de décembre seront forcément meilleurs puisqu'il y aura eu un jour férié de plus, une période de vacances avec moins de conseiller PE pour traiter les dossiers d'inscription et les moulinettes informatiques de nettoyage de l'année 2013. Une petite lichette de "bug" d'opérateur lié à la surcharge de SMS des fêtes de fin d'année, plus une petite louche de formation "forcée" pour certains chômeurs, inscrits sur l'exercice 2013 et pris en charge en 2014. Et pas trop de monde dans les DRH d'entreprises pour envoyer les courriers avant la fin de l'année. Oyez! Oyez! Braves gens, je vous parie un petit - 15 000 pour les chiffres qui seront annoncés fin janvier.
a écrit le 27/12/2013 à 10:12 :
combien de radiations effectuées par Pole Emploi sur le mois de novembre ?
a écrit le 27/12/2013 à 10:06 :
Mathématiquement
C'est bon pour Hollande!
Cela va lui assurer sa réélection en 2017. Je vous rappel le seul principe fondateur pour se faire réélire qui est d'augmenter les populations votants a gauche, syndicats, fonctionnaires, étrangers, assistés, bobo, artistes, journalistes. (Désolé pour ceux que j'ai oublié)
Plus ces catégories augmentent, plus il y aura de bulletins de vote pour garantir un deuxième mandat a flamby.
C'est simple non ? Et il n'y a aucune autre stratégie.
Réponse de le 27/12/2013 à 12:19 :
Ils les payent avec quoi les bobos, assistés, journalistes... sinon avec de la dette ? Pourvu que ça dure pour Toutmou 1er !
a écrit le 27/12/2013 à 10:03 :
L'économie mondiale repart, partout le chomage recule, seule la France engluée dans le paléo-socialisme sombre
a écrit le 27/12/2013 à 9:46 :
Faire basser les prix en concordance avec le pouvoir d'achat qui diminue car les revenus du travail diminuent. Cela est normal car les salaires sont trop eleves.
Réponse de le 27/12/2013 à 11:48 :
Ce n'est pas les salaires qui sont trop élevés, ce sont les charges dessus qui le sont. Et encore, ce n'est qu'un paramètre problématique parmi beaucoup d'autres (Mille-feuilles administratif, management éculé, manque d'entreprises exportatrices, position des entreprises sur les marchés émergents fragile ..... la liste est longue)
Avec à la base un manque de volonté politique que ce soit de droite ou de gauche et aussi bien d'un bout de l'hémicycle à l'autre.
a écrit le 27/12/2013 à 9:44 :
Chômage: Mai 2012 4.971 200 Novembre 2013 5.536 000 soit une augmentation de :
11,36% toute catégories confondues. Mais il y a une baisse dece chômage selon Sapin.
a écrit le 27/12/2013 à 9:35 :
Encore une censure!
a écrit le 27/12/2013 à 9:18 :
il sont aux commandes depuis bientot deux ans si à la place de faire des gaspillages à tour de bras (genre engraisser le mamouth,creer 35 ministéres ,plein de commissions bidonsetc ) ils avaient fait du schroder , les patrons ET LES INVESTISSEURS auraient pris confiance ET NOUS SERIONS DANS UNE REELLE INVERSION DU CHOMAGE sans creer des effets d'aubene comme les contrats de generation
Réponse de le 27/12/2013 à 10:50 :
mais les patrons ont confiance:les dividendes versés par les entreprises du cac40 ont encore augmenté cette année!que voulez vous de plus?
Réponse de le 27/12/2013 à 11:15 :
Tout à fait. Le Cac40 ne touche que si peu de salariés. Quand ils auront compris que le PIB est généré par 80% de t/pme de sociétés Françaises et qu'il y aura de vrai mesures qui ne leurs bombardent pas la tronche d'impôts alors oui ces dernières pourront recruter d'avantage sinon comme d'habitude faillite sur faillite des personnes qui essaient de créer des richesses...c'est triste
a écrit le 27/12/2013 à 8:54 :
Bon d'accord. Les chiffres ne sont pas bons.
Mais pour vous faire patienter : augmentation de 15% de l'allocation de rentrée scolaire en septembre prochain et doublement du bonus écologique en janvier.
Réponse de le 27/12/2013 à 11:16 :
Comment distribuer de l'argent que nous n'avons pas ? Expliquez nous ?
a écrit le 27/12/2013 à 8:47 :
Relation de cause a effet logique, il ne peut pas en etre autrement!
a écrit le 27/12/2013 à 8:11 :
Les efforts de François Hollande pour supprimer le chômage sur une population active de 30,5 millions de Français.
Nombres d'inscrits à Pôle emploi toutes catégories confondues (A – B – C- D – E).
Mai 2012 : 4 971 200
Juin 2012 : 5 007 100
Juillet 2012 : 5 052 700
Août 2012 : 5 089 700
Septembre 2012 : 5 123 200
Octobre 2012 : 5 185 900
Novembre 2012 : 5 226 400
Décembre 2012 : 5 239 200
Janvier 2013 : 5 294 800
Février 2013 : 5 319 100
Mars 2013 : 5 348 500
Avril 2013 : 5 413 600
Mai 2013 : 5 418 400
Juin 2013 : 5 413 200
Juillet 2013 : 5 461 800
Août 2013 : 5 397 200
Septembre 2013 : 5 473 000
Octobre 2013 : 5 528 900
Novembre 2013 : 5 536 000

En France 18 % des actifs soit près d'un sur cinq est inscrit à pôle emploi.
a écrit le 27/12/2013 à 8:10 :
C'est validé ! F.Hollande et sa nomenklatura ont fait en live ...la démonstration que le socialisme est une imposture dans le temps et dans l'espace....! faudrait que cette guignolade cesse au plus vite ...la France n'a plus les moyens de financer des utopie socialiste....!
a écrit le 27/12/2013 à 8:09 :
François devrait communiquer sur le bon bilan de la vente de sapin de Nöel mardi soir.
En ce qui concerne le chômage, il va vous dire qu'il faut amplifier le mouvement pour "poser" et gagner la bataille pour l'emploi. Si vous êtes déjà rond et que vous attaquez les carottes ou le foie gras, vous vous direz qu'il a bu plus que vous et vous l'excuserez. Par contre, si vous êtes sobre devant votre TV a faire le repassage, changez de chaîne, ce sera a vomir. Il terminera sur la météo du ciel en promettant une année 2014 avec moins de vent. Vous serez heureux évidemment pour la moitié d'entre vous. L'autre moitié, vous vous consolerez avec le cadeau moche de votre belle mère. Lol
a écrit le 27/12/2013 à 6:55 :
Outai emplois où t'es?
Outai emploioutai?
Outai emploioutai?.....
a écrit le 27/12/2013 à 6:15 :
Les chomeurs sont une "armée industrielle de réserve". Y a les salariés qui ont trop de travail, et y a les chomeurs. C'est fait exprès pour que les salariés aient peur du chomage et travaillent sans se plaindre. Karl Marx parle de "exploitation de l'homme par l'homme" et le chomage est nécessaire au capitalisme, c'est la base du capitalisme.
Réponse de le 27/12/2013 à 7:11 :
a dit ' le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme; le communisme, c'est juste le contraire'
Réponse de le 27/12/2013 à 8:09 :
Marks a écrit pas mal de conneries et l'histoire nous a montré où ses idées menaient.
Réponse de le 27/12/2013 à 8:12 :
il y aurait des salariés qui ont peur du chômage mais vous oubliez les chômeurs qui ont peur du travail.
Réponse de le 27/12/2013 à 8:59 :
rockit, tu n écris même pas son nom correctement (5 lettres ...) tes analyses historiques et économiques doivent être des plus savoureuses !
Réponse de le 27/12/2013 à 11:16 :
Le chômage est essentiellement dû au progrès technologique et il est d'ailleurs largement sous estimé car la productivité des grandes entreprises est faible. Ce qui reste d'emplois marchands possibles concerne des jobs au coût horaire de marché sensiblement inférieur au SMIC. La seule possibilité est donc de généraliser les contrats d'avenir du secteur marchand (ceux du secteur non marchand ne sont pas viables économiquement) à tous les emplois à faible qualification en augmentant dans le même temps la CSG...
a écrit le 27/12/2013 à 4:57 :
"La voie est courbe, mais l'esprit droit!" dit la devise de Courbevoie (92) si Flanby ne s'est pas gouré, il a du rapidement calculer qu'une homme inverti en valant deux, le nombre de chômeurs ayant retrouvés du travail était le double de celui annoncé par Michel (Sapin) qui, souffrant lui-même d'un léger strabisme convergent, avait du diviser le nombre des chômeurs par deux?
a écrit le 27/12/2013 à 1:10 :
bjr,
pas de solution en vue pour le modèle français;en gros pour relancer le machine faut baisser les charges,moins d’impôts et de taxes,plus de pouvoir d'achat etc...
question: que va t-on faire des 2,5 millions de fonctionnaires que l'on ne pourra plus payer
après ces mesures,tout en évitant de creuser les déficits?
Réponse de le 27/12/2013 à 7:42 :
D'autant que les dépenses sociales représentent 60 % de la dépense publique : en particulier pour financer les grasses pensions indexées mais non cotisées des boomers qui se sont débrouillés pour partir en retraite le plus tôt possible, leur surconsommation médicale, les allocations logement qui finissent par tomber dans leurs poches (APL), les défiscalisations qui gonflent leur patrimoine immobilier grâce à la spéculation etc. Bref la génération des jouisseurs sans entraves a beau jeu de réclamer une baisse de dépenses qui ne les touche pas, en s'en prenant à ses boucs émissaires habituels : les fonctionnaires ... (Et je ne suis pas fonctionnaire ni de gôôche)
Réponse de le 27/12/2013 à 8:54 :
"( Et je ne suis pas fonctionnaire ni de gôôche)" : un peu quand même par votre épouse et votre gourou a voté FH alors évitez mensonges pour être crédible
Réponse de le 27/12/2013 à 9:53 :
Faut juste remettre a contribution ces gaves. Par exemple imppser corretement l'immobilier a 3% de la valeur du bien. Liquider la quasi exoneration d'impots qui gangrene le marche immobilier et pousse a la speculation. Et au passaje supprimer l'APL qui ne fait que gonfler les revenus des boomers...
a écrit le 27/12/2013 à 1:00 :
Il vient de baisser aux Royaumes uni, Allemagne et Etats unis, Ces chiffres sont mediocres. C'est le modele francais qu'il faut repensser. Prestation sociales genereuses, pension de reversion genereuse, prises en charge d'etranger qui n'ont pas cotise a la secu.
Réponse de le 27/12/2013 à 6:47 :
Pension de réversion généreuse ? Quel est le rapport avec le chomage et vivons-nous dans le même pays ?
Réponse de le 27/12/2013 à 7:16 :
Ancien cadre superieur, 4500 euros mensuels d'indemnite, j'en profite depuis 3 moi pour me reposer et voyager. CQFD et je ne culpabilise pas du tout
Réponse de le 27/12/2013 à 7:50 :
Le chômage baisse aux USA ? Ah ouais ? Bizarrement on constate un effondrement historique du taux d'emploi (la population au travail) aux USA. Disons que de plus en plus d'américains renoncent à chercher un job. 1 million d'américains sont ainsi sortis des statistiques du chômage au dernier trimestre et pas parce qu'ils avaient tous retrouvé un job de serveur dans un bar ! Le taux réel de chômage est de 18 % aux USA comme probablement en France...
a écrit le 27/12/2013 à 0:16 :
Allez, vas-y Hollande: embauche un million de nouveaux fonctionnaires payés par les contribuables, et tu pourras te vanter d'avoir fait baisser me chômage !!
a écrit le 27/12/2013 à 0:12 :
L'Elysée: "L'inversion de la courbe du chômage est donc bel et bien engagée en ce quatrième trimestre de 2013"... Plus loin: "le ministère du Travail ne lésine pas sur les moyens pour espérer inverser la courbe du chômage". Faudrait savoir: elle est inversée cette courbe ou pas ?? :-) Blague à part, la réalité est plus cruelle; la politique de l'emploi de François Hollande est un échec, comme celle de son prédécesseur (dont certains vont jusqu'à espérer son retour, le masochisme sans doute), alors que le chomage recule dans la majorité des pays de l'OCDE... La France est TRES mal barrée.
a écrit le 26/12/2013 à 23:14 :
Et dire que le gouvernement a mis le paquet sur les emplois aidés pour la fin de l'année... on est pas sorti de l'auberge !!!
a écrit le 26/12/2013 à 23:14 :
A force de mépriser et d'essorer la richesse et ceux qui tentent de la produire, malgré tous les boulets qu'on leur attache, les chiffres restent une realité dure a cacher... Et oui a force d'impôts de charges et autres avantages acquis un patron n'a que deux choix: liquider ou licencier tant qu'il est temps, Hollande et sa clique ne facilitent pas mais compliquent, ralentissent l'essor des entreprises, alors qu'ils assument leurs actes et donc le chômage ! Ce n'est pas en subventionnant que l.on crée l'emploi mais juste en favorisant la vie au quotidien des entreprises qui ne demandent qu'une chose :qu'on les laissent travailler dans un contexte qui ne change pas tous les matins !
a écrit le 26/12/2013 à 23:13 :
On assiste a une baisse de l'augmentation du chômage et comme déjà dit on guette le bput du tunnel depuis maintenant une trentaine d'années.C'est bien parti pour continuer.
Réponse de le 26/12/2013 à 23:19 :
Hollande ferai mieux de nous parler du sens de la fonction dérivée.
a écrit le 26/12/2013 à 23:13 :
On va pouvoir virer tous ces profiteurs incompétents et nuisibles pour la France
a écrit le 26/12/2013 à 23:08 :
Hollande stp dégage ! On ne veux plus de ta politique de voleurs
Réponse de le 27/12/2013 à 11:19 :
Le gros pb c'est de trouver un remplaçant...
a écrit le 26/12/2013 à 22:52 :
Bon, il suffit d'embaucher 18 000 fonctionnaires pour faire croire à une baisse du chômage :-)
Réponse de le 26/12/2013 à 23:03 :
18000 élus. Parce qu'il n'y a pas besoin de concours pour eux.
a écrit le 26/12/2013 à 22:50 :
Hollande et la gauche sont les ennemies de la France....
Réponse de le 27/12/2013 à 9:46 :
oui, comme tous les autres parties
pas un pour relever l'autre.
a écrit le 26/12/2013 à 22:42 :
Le PS peut modifier sa promesse. Ils peuvent s'engager a ce qu'il n'y ait pas plus de chômeurs que de français.
Réponse de le 27/12/2013 à 11:24 :
Je pense que les étrangers en situation légale sont comptabilisés dans le chômage
a écrit le 26/12/2013 à 22:34 :
Hollande devrait un peu plus respecter les francais et arreter de les prendre pour des cons
Réponse de le 26/12/2013 à 23:17 :
Comme à son habitude Hollande fait des blagues !
Mais entre deux blagues il pourrai travailler un peu.
a écrit le 26/12/2013 à 22:12 :
Hollande scrutant l'horizon pour voir l'inversion de la courbe du chômage,me rappelle étrangement le début des années 70, quand Raymond barre lui guettait le bout du tunnel que l'on a d'ailleurs jamais vu.
a écrit le 26/12/2013 à 21:49 :
Ce gouvernement marche sur la tête.
Hollande a le charisme et la vision de Casimir. Ayrault met en ligne ses rapports pour démolir un peu plus le pays. Montebourg visite une entreprise et qq temps après, elle est en liquidation judiciaire. Touraine reconnaît elle même qu'elle doit plus travailler. Enfin, Ségolène veut faire son retour en 2017.
Mais a la poubelle, tous ces politiciens oui.
Réponse de le 27/12/2013 à 11:50 :
Tout à fait d'accord, sous condition d'opérer un tri sélectif dans les poubelles: vertes et (ou) roses.
a écrit le 26/12/2013 à 21:30 :
On rentre chez sa mère.
a écrit le 26/12/2013 à 21:14 :
+ 350 000 demandeurs d'emploi depuis l'élection
Réponse de le 27/12/2013 à 8:21 :
quand on regarde la courbe avec la tête à l'envers on la voit effectivement baisser.
Bonne année à toutes et tous y compris aux cocus du socialisme.2 014 sera très certainement riche en blagounettes ,et en farces et attrapes socialistes.
a écrit le 26/12/2013 à 21:13 :
La dure réalité des chiffres....
a écrit le 26/12/2013 à 20:56 :
Les socialistes n'ont décidément aucune pudeur. Jouer à ce point sur les chiffres est indigné et indécent.
Hollande s'est planté. Le minimum est qu'il le reconnaisse.
Réponse de le 27/12/2013 à 9:26 :
Vous savez bien que c'est à ca qu'on reconnait les .... Ils osent tout !
a écrit le 26/12/2013 à 20:52 :
Vous avez voter HOLANDE
Vous avez du HOLANDE
Le changement c est maintenant
LOL
Réponse de le 26/12/2013 à 22:19 :
La finance.
Mais attention. La finance qui finance le PS est bonne. Tous les autres sont mauvaises par nature bien entendu.
a écrit le 26/12/2013 à 20:25 :
Fin novembre alors que la catégorie A baissait mais que les catégories B et C augmentaient on nous a expliqué qu'il ne fallait regarder que les chiffres de la catégorie A. Ce mois si c'est l'inverse et évidement on nous explique l'inverse. Insupportable impression que nos gouvernants nous prennent pour des billes.
Réponse de le 27/12/2013 à 9:25 :
En même temps, à chaque présidentielles vous réélisez les mêmes... Ne vous étonnez pas ! C'est eux qui ont raison, vous êtes des billes.
a écrit le 26/12/2013 à 20:17 :
ces chiffres sont meilleurs que prévu!40000 aurait été catastrophique,mais 15000,c'est le signe d'une embellie a venir!
Réponse de le 26/12/2013 à 22:44 :
Parlez-en aux 15 000 personnes qui viennent de s'inscrire à Pôle Emploi. On verra s'ils interprètent cela comme une embellie.
Un peu de décence, merci.
a écrit le 26/12/2013 à 20:04 :
Je crois que FH n'avait pas d'autre choix que de se montrer "optimiste" aux français . Ce qui comptera vraiment , alors que la France connait une situation économique catastrophique , ce sont les quelques mois à venir , c'est donner aux Entreprises les conditions sans lesquelles elles continueront à ne pas embaucher faute de savoir ou on peut aller Le présent Gouvernement "travaille" dit-on ?. Mais sûrement pas dans le sens qu'il faudrait !
a écrit le 26/12/2013 à 20:04 :
François Hollande ne doit rien lâcher, il a été élu pour cinq ans il ne doit être jugé qu'a l'échéance de ce laps de temps. Qui licencie: le patronat qui ne fait aucun effort pour aider que la France se relève en dehors de tout clivage et là nous ne voyons que des revanchards qui ont un goût amer après tout les défaites (électorales) de leur canasson qui est essoufflé, vieillot, usé avant d'être arrivé sur la ligne arrivée. Cette homme qui a dépensé 600Mds en cinq ans et à qui tout le monde le prépare son retour à la t^te de notre pays pour finir de la faire mourir!!!!!!
Réponse de le 26/12/2013 à 23:09 :
Le patronat ne fait aucun effort, dites-vous : et vous personnellement, quel effort avez-vous fait : créé un emploi en payant une femme de ménage ? Proposé à votre employeur de partager votre temps de travail ( et votre salaire en proportion, bien sur) pour créer un nouveau poste ) ? Non ? ah oui, j’oubliais : le leitmotiv des socialistes, c’est : aux autres les efforts ! Si ca marche, on en partage les fruits, et si le patron se plante, qu’il assume seul !! … sauf que ca marche plus, ce discours … si vous voulez que les patrons embauchent, il faudra les motiver : que le cout soit raisonnable, que si l’on tente l’embauche, qu’on puisse débaucher si ca devient nécessaire ! en attendant, faudra se contenter des emplois sociaux anti-économiques qui n’ont meme pas suffit à limiter les dégats !!
Réponse de le 26/12/2013 à 23:18 :
Les entreprises françaises sont les moins profitables d'Europe. Sans profit, pas de moyen d'embaucher ! Il serait temps que la gauche finisse par comprendre les bases de l'économie !!
Réponse de le 27/12/2013 à 11:53 :
les revanchards vont vous dire bien des choses aux élections à venir
a écrit le 26/12/2013 à 20:00 :
Flamby démission!!!!
Réponse de le 26/12/2013 à 22:54 :
@Ben: je dirais même: Flamby dégage !!!
a écrit le 26/12/2013 à 19:58 :
sont têtes de liste aux européennes j'espère.
Parce qu'avec une telle décennie de conn.., ils le méritent bien. Et les français adorent l'autoflagellation et la repentance.
a écrit le 26/12/2013 à 19:51 :
Aussi menteurs et falsificateurs de statistiques que les socialistes, ils donnent des leçons ce soir devant le massacre.
Ils veulent être tous réélus. La voiture avec chauffeurs, l'appartement de service, l'indemnité blabla, la prime blabla...c'est Noël pour eux aussi.
Réponse de le 27/12/2013 à 8:24 :
et comme c'est Noël ils nous ont même sorti le Sapin
a écrit le 26/12/2013 à 19:39 :
S'est soldée par une défaite.
Vaut mieux signer un armistice vite fait.
On ne peut pas louvoyer la dessus.
a écrit le 26/12/2013 à 19:37 :
Reste vraiment plus a gauche que la lutte contre le racisme, le relogement des ROMS dans des hôtels, la bonne culture, la justice a 2 balles et les guerres sans véritable guerre en Afrique.
a écrit le 26/12/2013 à 19:36 :
Combien de temps encore vont t'ils nous intoxiquer avec leurs prédictions atones et sans aucune ambition ?
La réalité est que les entreprises françaises sont les moins profitables d'Europe et asphyxiées ....

Libérez les énergies créatrices de valeur !!!!! C'est urgent
a écrit le 26/12/2013 à 19:35 :
Quand j'écoute Sapin nous enfumer avec des chiffres je me suis dis qu'il ne faut pas avoir de connaissances pour être ministre mais plutôt des relations
a écrit le 26/12/2013 à 19:31 :
C'est le problème des gouvernements socialistes en général et de celui de Hollande en particulier: ils n'ont pas un peuple à la hauteur et encore moins à leur mesure. Cette masse crétinoïdale devrait comprendre que ce n'est pas la dérivée première de la courbe du chomage qu'il faut considérer mais la dérivée seconde. Le ralentissement de la progression correspond bien à une dérivée seconde positive. CQFD.
a écrit le 26/12/2013 à 19:29 :
C'est de la faute à la tempête. Le Père Noël devait apporter croissance et baisse du chômage mais son traineau à eu des problèmes avec le vent. Faut croire le Sapin. Il va faire une tournée supplémentaire en janvier.
a écrit le 26/12/2013 à 19:27 :
Le contrat initiative emploi, l'emploi franc, le contrat de génération, l'emploi senior, le contrat d'accompagnement a l'emploi, le contrat Lénine emploi, l'emploi jeune, le contrat emploi hiver, le contrat emploi printemps, le contrat emploi été, le contrat emploi automne, le contrat emploi plus, le contrat pass emploi....
Le contrat blabla est assurément le plus a même d'assurer un retour au chômage après le non emploi. Mais avec initiative.
a écrit le 26/12/2013 à 19:22 :
François Hollande a raison de se féliciter de l'inversion de l'augmentation du chômage qui se traduit par une hausse du chômage mais avec la volonté que la baisse négative soit durable dans l'augmentation de la durée. N'oubliez de voter a gauche en 2014 pour amplifier le mouvement a la hausse de la baisse du chômage.
Réponse de le 26/12/2013 à 21:18 :
>Élu PS

Ça ne va pas passer cette fois ci, c'est trop gros!

Les commentateurs vont enfin comprendre...
a écrit le 26/12/2013 à 19:20 :
Avec 150Mds de dette en 18 mois, plus de chômeurs et plus de taxes on les entends moins les 51% de votants FH. Même sur les boutades il est au moins aussi bon que Sarko.
Il reste plus que le socle dur pour 2014 les irréductibles.
a écrit le 26/12/2013 à 19:18 :
Il va arriver un moment où il y aura plus de hausse car plus de salarié
Réponse de le 26/12/2013 à 22:15 :
Mais oui car ils seront tous embauchés dans la fonction publique, c'est la surprise du chef!
a écrit le 26/12/2013 à 19:15 :
Le jour où l'emploi repartira ce ne sera pas grâce à notre gouvernement mais grâce à une conjoncture mondiale positive. On pourra ainsi continuer avec une croissance molle pour financer notre modèle social qui est très populaire au delà de nos frontières.
a écrit le 26/12/2013 à 19:13 :
pourtant flamby a lancé la machine à magouille et à mensonges et pourtant le chômage augmente. La France est foutue tant que cette bande d'incapables sera au pouvoir.
a écrit le 26/12/2013 à 19:03 :
Quand on écoute la réaction de Sapin j'ai l'impression d'etre pris pour un con.
Les chiffres parlent d'eux memes, et bien non il leur fait dire le contraire.
Vraiment ces politiques ils sont impayables........
a écrit le 26/12/2013 à 19:02 :
pour 2014 espérons une amélioration et commençons par acheter français
a écrit le 26/12/2013 à 18:52 :
2014 la pire annee pour notre exemple la force repressive se mets en place des crs a calais
a écrit le 26/12/2013 à 18:44 :
Pour Sapin de Noël c'est fini .... ça sent le Sapin maintenant !
a écrit le 26/12/2013 à 18:32 :
Un projet industriel créateur net de plus de 90 emplois, fondé sur l'innovation, dont le modèle économique très stable dispose d'un potentiel à l'exportation de plus de 75%, ne trouve pas de fonds propres adaptés en France.

Un très intelligent délégué à l'innovation d'Oseo ex Anvar a conseillé de vendre l'innovation et le projet dans un pays voisin de la France.

La France est décidément bien parti pour s'enfoncer inexorablement.
Réponse de le 26/12/2013 à 18:46 :
mettez vous a la place des délègués d'oséo:toute la journée on leur propose des projets a "fort potentiel",mais en réalité bidons!les start ups de cours de macramé ou d'expression corporelles bahai,on leur en propose tous les jours!on ne peut quand meme pas leur reprocher de protéger les fonds publics!quant aux chiffres du chomage ,ils sont bien moins catastrophiques qu'attendus,un signe que la reprise s'amplifie
Réponse de le 26/12/2013 à 19:00 :
Ils s'ennuie foutent, leur priorité à Flamby et sa clique, c'est le contrôle de la population !
a écrit le 26/12/2013 à 18:31 :
La manipulation bat son plein ... il faut rajouter un zéro à ce chiffre !!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 26/12/2013 à 18:53 :
mais de quoi il parle lui ? Le rapport entre votre métier et l'article
Réponse de le 26/12/2013 à 19:20 :
Pourquoi il embauche pas le chef d'entreprise! Cela améliorera le chiffre de chômage et on pourra mettre le zéro devant.
Réponse de le 26/12/2013 à 23:04 :
Pour embaucher dans le privé, il faut avoir du travail à fournir, ainsi que des rentrés d'argent pour pouvoir assumer les salaires. On n'embauche pas sur une volonté politique. Essayez d'embaucher quelqu'un alors que vous n'avez pas de travail à lui fournir, ni de quoi le payer...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :