Affaire Bygmalion : l'UMP paie des millions pour des conférences fictives

 |   |  388  mots
En mars, lorsque Le Point avait affirmé que Jean-François Copé avait favorisé Bygmalion, celui-ci avait dénoncé un coup monté et un tissu de mensonges. (Photo : Reuters)
En mars, lorsque Le Point avait affirmé que Jean-François Copé avait favorisé Bygmalion, celui-ci avait dénoncé un "coup monté" et "un tissu de mensonges". (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Après Le Point en février, c'est au tour de Libération de révéler les dessous du financement de la campagne de Nicolas Sarkozy. L'agence de communication Bygmalion est cette fois-ci accusée d'avoir organisé de fausses conférences pour un montant de plusieurs millions d'euros

Jean-François Copé devra remonter au front. L'UMP a réglé pendant la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 près de 20 millions d'euros à une filiale de Bygmalion, agence de communication dirigée par deux de ses proches, affirme jeudi Libération, assurant que certains des événements généreusement rétribués semblent fictifs.

Ayant eu accès aux factures d'Event&Cie, la société concernée, le quotidien n'a retrouvé que très peu de traces d'au moins 55 "conventions thématiques", dont les principaux intéressés n'ont gardé que peu de souvenirs. L'UMP aurait pourtant versé 12,7 millions d'euros pour ces prestations. 

Des conférences auxquelles les intervenants ne se rendent pas

Le 30 mai 2012, trois semaines après la défaite de Sarkozy, une "conférence sur l'accès au crédit" facturée 299.000 euros aurait eu lieu. Supposé en être le principal intervenant, le député UMP Pierre Lellouche ne s'y est pas rendu selon ses agendas et ses souvenirs, explique Libération

Le journal relève également une conférence salle Gaveau le 14 avril 2012, où il ne semble y avoir eu ni foule ni invités prestigieux, facturée pour la modique somme de 680.950 euros et consacrée une semaine avant le premier tour à "La France avec les printemps africains - Regards croisés".

"Coup monté"

Jérôme Lavrilleux, directeur de cabinet de Jean-François Copé, affirme à Libération avoir les preuves de la tenue de ces réunions sans accepter de les fournir au quotidien, qui évoque l'hypothèse de "frais de campagne déguisés". Et ce alors que le plafond autorisé pour la campagne était de 22,5 millions d'euros et que les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy ont déjà été retoqués, poussant l'UMP a collecter 11 millions d'euros auprès de ses sympathisants. 

En mars, lorsque Le Point avait affirmé que Jean-François Copé avait favorisé Bygmalion, celui-ci avait dénoncé un "coup monté" et "un tissu de mensonges". Et menacé de porté plainte contre l'hebdomadaire. 

LIRE : Finalement Copé veut bien jouer la transparence...sous scellés

Event&Cie, la filiale de Bygmalion, fondée par deux proches du patron de l'UMP, Bastien Millot et Guy Alvès, fait quant à elle l'objet d'une enquête préliminaire pour faux, abus de biens sociaux et abus de confiance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/05/2014 à 13:49 :
Quand un comptable reçoit une facture, généralement il demande à la personne à l'origine de cette dépense si c'est justifié. Payer les yeux fermés, c'est pas professionnel.
Il va falloir ouvrir la pièce scellée pour ressortir les cahiers de comptes.
a écrit le 15/05/2014 à 11:51 :
copé "brie" la main dans le sac ! les " meaux" manquent pour le qualifier !
que dit-on d'un brie trop fait ? qu'il p^t ..
Réponse de le 15/05/2014 à 13:20 :
Encore un grand classique du PS : les branquignols au pouvoir essaient de salir leurs opposants pour masquer leur incapacité, leur gabegie et leur incurie...
a écrit le 15/05/2014 à 11:17 :
c'est de se poser les questions soit même ! l'interviewé se pose les questions et y répond ! le journaliste ne bronche pas et remercie même l'interviewé pour les "réponses qu'il apporte "?!!! surréaliste et risible si ce n'est, que ce n'est vraiment pas drôle...
tout ceci ne peut pas durer.
a écrit le 15/05/2014 à 11:17 :
Voila des gens qui nous vendent toute la journée les valeurs de probité, de justice, de bonne gestion. Que du vent.
a écrit le 15/05/2014 à 11:08 :
ont peu toujours creer de la richesse
les dirigents font du fictif pour plumer le citoyen en plus des taxes qu' il invente
et avec l'ecotaxe l'ump avec l'aide des verts de udi e du ps
depasse les bornes admissible
a écrit le 15/05/2014 à 10:56 :
et Copé veut baisser le smic et supprimer le cdi ?
a écrit le 15/05/2014 à 10:38 :
Et les frais de campagne sont remboursés par qui? Même par des dons ce sont 60% par nos impôts minimum! Que d'honnêtes gens ces donneurs de leçons.
a écrit le 15/05/2014 à 10:34 :
Avec une opposition de cette trempe (JF COPPE) , le pouvoir a encore de beaux jours devant lui. Quand je pense que ce personnage donne sans arrêt des leçons de civisme et d'honnêteté, demande la démission des uns et des autres à la moindre incartade et ose lancer des souscriptions publiques pour renflouer les caisses de l'UMP que le contribuable paie à son corps défendant.
a écrit le 15/05/2014 à 10:34 :
Bizarrement… 15 jours avant de nouvelles élections, ca ressort !
La déontologie journalistique n’existe plus.

Vous nous avez déjà fait le coup avant le municipale afin d’atténuer la br**** que le PS allait subir (et faire monter encore un peu plus le FN). Vous voulez faire la même chose ?
Réponse de le 15/05/2014 à 10:56 :
Auriez vous l'obligeance de nous faire savoir quels sont, selon vous les dates "décentes" pour la diffusion des informations?

Essayez de ne pas être trop restrictifs SVP, il y a tellement d'affaire judiciaires en cours concernant l'UMP (je pense que pour les autres partis vous seriez plutôt pour le pilonnage permanent), qu'on n'aurait pas assez de place.

Pou votre info, les premières mises en examen commencent à tomber dans l'affaire du ballargone... un PPP à 3.5 milliards imposé par Sarko, remporté par son ami Bouygues, négocié par Morin, Juppé, signé par Longuet (on retrouve toujours les mêmes...).
a écrit le 15/05/2014 à 9:56 :
On comprend mieux pourquoi il n'a surtout pas voulu lacher la présidence du mouvement, c'était le meilleur moyen de rester assis sur le couvercle pour empêcher ce genre d'histoire de sortir. Avec sa cote de popularité à zéro et ces casseroles, sans parler de ses photos en slip de bain avec Takkiedine, il serait surprenant qu'il reste là ou il est encore bien longtemps.
Réponse de le 15/05/2014 à 10:59 :
On se demande plutôt comment il se fait qu'il soit encore en place. A mon avis il doit en savoir trop sur les affaires en cours qui touchent la sarkozye pour ne pas être ménagé par ses complices d'hier et d'aujourd'hui.
a écrit le 15/05/2014 à 9:21 :
Après le $arkoton, le Copéthon pour renflouer l'UMP. Adhérer à l'UMP c'est laisser son portefeuille ouvert dans une cité sensible.
a écrit le 15/05/2014 à 8:17 :
"La France avec les printemps africains - Regards croisés".
Menu à base de pigeon ??????
a écrit le 15/05/2014 à 8:13 :
...l' élève modèle pour ses "maitres" Villepin et Sarkozy... c'est peu dire.
a écrit le 15/05/2014 à 8:04 :
Toute action implique une réaction. La classe politique devrait se méfier des réactions du peuple, de ces moutons qu'elle mène à l'abattoir pendant qu'elle s'engraisse à coup de millions
a écrit le 15/05/2014 à 8:00 :
Et avec ça si on ajoute le fait que 60% de la collecte du Sarkothon. a été remboursé par le contribuable français qui voudrait encore voir ces gens là au gouvernement ? HONTE à eux !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :