Faut-il travailler après le travail ?

"Plus le travail empiète sur la sphère privée, plus les salariés font état de stress, de burn-out et d'incapacité à déconnecter", constate un récent rapport.
Mounia Van de Casteele
Plus le travail empiète sur la sphère privée, plus les salariés font état de stress, de burn-out et d'incapacité à déconnecter, constate un récent rapport compilant 23 études internationales commandé par le BAuA.
"Plus le travail empiète sur la sphère privée, plus les salariés font état de stress, de burn-out et d'incapacité à déconnecter", constate un récent rapport compilant 23 études internationales commandé par le BAuA. (Crédits : reuters.com)

Le travail c'est la santé... mais il faut savoir décrocher. A l'heure où de plus en plus de salariés sont équipés de smartphones et d'ordinateurs portables, d'autant que certains utilisent parfois leurs outils personnels en vertu du fameux "BYOD" ("Bring your own device"), des initiatives fleurissent en Allemagne et en France pour protéger la vie personnelle après le travail.

>> Mon smartphone perso au bureau ? Le dilemme du "BYOD" pour les entreprises

Aussi, depuis trois ou quatre ans, plusieurs grands noms de l'industrie allemande ont-ils décidé de limiter les messages électroniques pour leurs cadres en dehors des heures de bureau. Dans un pays où les troubles psychologiques liés au travail ont explosé et sont de plus en plus médiatisés, les entreprises ont commencé à agir par elles-mêmes, dans leur intérêt bien compris.

Sans deadline, le stress augmente ainsi que le risque de burn-out

Certes, le travail à distance peut être la meilleure des choses quand elle apporte une flexibilité souhaitée, relève Frank Brenscheidt, responsable de cette thématique à l'Office allemand pour la sécurité et la santé au travail (BAuA), cité par l'AFP. Ainsi, quitter plus tôt le bureau pour aller chercher les enfants à l'école, puis finir sa journée depuis chez soi, peut ainsi arranger certains parents.

Mais, lorsque la connexion à domicile signifie des astreintes permanentes et un excès d'heures supplémentaires, "cela rend certains salariés malades", ajoute Frank Brenscheidt. "Plus le travail empiète sur la sphère privée, plus les salariés font état de stress, de burn-out et d'incapacité à déconnecter", constate un récent rapport compilant 23 études internationales commandé par le BAuA.

Plus d'accès aux mails pro après 18h15

En Allemagne, les journées d'arrêts pour causes de troubles psychiques ont augmenté de plus de 40% entre 2008 et 2011, selon une autre étude du BAuA.

Sous l'impulsion du puissant syndicat IG Metall, le constructeur automobile Volkswagen a décrété il y a trois ans une trêve quotidienne de réception d'emails sur les téléphones professionnels. Les serveurs de l'entreprise ne dirigent plus les courriels vers les smartphones entre 18H15 et 07H00. Destiné d'abord à un millier de salariés, ce mécanisme a ensuite été élargi à environ 5.000 collaborateurs, sur les quelque 255.000 que compte le groupe en Allemagne.

Au cas par cas

Son concurrent munichois BMW a choisi une autre voie. "Nous avons conscience qu'il faut mettre des limites entre le travail et la vie privée, mais nous ne voulons pas de règles rigides qui limiteraient les avantages du travail flexible", a déclaré à l'AFP Jochen Frey, porte-parole de la direction du personnel.

Depuis le début de l'année, plus de 30.000 salariés du groupe peuvent, en accord avec leur supérieur, effectuer leurs tâches hors des locaux de l'entreprise ou à des heures atypiques. Une heure passée à répondre à une demande par email le week-end, par exemple, peut être reconnue comme heure supplémentaire. "Cela suppose de la confiance et un dialogue entre les salariés et leurs responsables", admet Jochen Frey.

En 2010, la direction de Deutsche Telekom s'est engagée à ne pas attendre de ses salariés de disponibilité en continu, comme l'opérateur français France Télécom (devenu Orange) dans un accord conclu la même année.

"Un droit à la déconnexion"

En France, un récent accord de branche a même inscrit "un droit à la déconnexion" pour les cadres du secteur du numérique ne bénéficiant pas d'horaires fixes, suscitant des moqueries dans des médias anglo-saxons.

Ce texte, qui évoque l'obligation de décrocher des outils informatiques pour respecter la durée légale de repos minimale, est "tout à fait remarquable" et permet d'ouvrir le débat, selon Bernard Salengro, membre du syndicat des cadres CFE-CGC. "Mais il n'est pas sûr du tout qu'il soit appliqué", selon lui.

Une réglementation "nécessaire"

Pour IG Metall, plus grand syndicat d'Europe, les avancées consenties dans certaines entreprises ne suffisent pas et il faut désormais légiférer. "Avec l'augmentation de l'utilisation des appareils électroniques par les salariés, une réglementation devient nécessaire", juge Christiane Benner, une responsable du syndicat allemand.

L'organisation est en discussion avec le ministère allemand du Travail. Celui-ci s'est lui-même doté à l'été 2013 d'une convention pour que ses collaborateurs ne puissent être dérangés pendant leur temps libre que "dans des situations exceptionnelles justifiées".

Mounia Van de Casteele

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 42
à écrit le 06/06/2014 à 10:35
Signaler
si l'on est obligé de travailler après le travail, c'est que l'on est mal organisé pour ne pas être capable de faire ce que l'on a à faire dans les 8heures quotidiennes, soit que le travail est mal réparti, et qu'il y a qqun d'autre qui se tourne les...

à écrit le 06/06/2014 à 10:33
Signaler
NON ! NON! NON!

à écrit le 30/05/2014 à 11:02
Signaler
Quelle folle vie, que celle d'aujourd'hui ! pensons, aussi à se garder des plages de repos, pour profiter de plein de choses ! la vie est courte , pensons y .....aussi !.

à écrit le 29/05/2014 à 22:43
Signaler
...il reste des opportunites peu stressantes, avec plein emploi, pas trop compliquees, et des horaires un peu cool : une bonne petite formation de plombier ou de serrurier, et hop ! Le stress pourrait disparaitre. Mais tout le monde a toujours un pre...

le 30/05/2014 à 10:02
Signaler
ben, c'est ça, c'est tellement plus simple d'être malade! non, mais vous ne pensez pas que vous exagérez là, franchement !

le 01/06/2014 à 10:31
Signaler
Travailler a son compte est bien lus stressant... C'est pas trois jours de carence que vous aurez mais juste une petite indemnité en fonction de votre contrat d'assurance. Être plombier ou autre travail a son compte c'est "si je bosse je suis payé. E...

le 09/06/2014 à 18:03
Signaler
Super commentaire... Irônique

à écrit le 29/05/2014 à 14:51
Signaler
Bah, pour se reposer définitivement , nous pourrons compter sur cet endroit tranquille, loins des emmerdes, des névrosés du travail, des patrons esclavagistes, des bruits et de la "fureur, nommé " le cimetière", où tout le monde, enfin, "repose"....T...

à écrit le 29/05/2014 à 14:04
Signaler
Il faut travailler apres le travaille et la nuit aussi pour qu ' une bande d'actionnaires ou de nantis , de patrons assistes (ils viennent d'empocher 50 milliards) puissent se la couler douce a la mamounia ou aux sechelles

le 29/05/2014 à 18:10
Signaler
hélas! et dire que nos jeunes paraissent outrés par le scrutin de dimanche, ils manifestent "contre les urnes", c'est pas beau , ça? pourquoi, ne manifestent t-ils pas pour les affaires de l'UMP actuelles, pourquoi ne manifestent t-ils pas pour les ...

le 29/05/2014 à 22:39
Signaler
et contre nos politiques, oligarques cupides à qui tout est permis ! et pourquoi, n'ont ils pas manifesté en 2005? on s'est assis sur le référendum ! c'était pourtant l'occase, non? c'est plus facile de vouloir soutenir Léonarda, et manifester pour c...

le 30/05/2014 à 10:13
Signaler
@ LOUIS Je leur pardonne, ils ont été manipulés par les adultes.

le 31/05/2014 à 10:18
Signaler
Et pourquoi les adultes n'ont pas manifesté aussi en 2005 ?

à écrit le 29/05/2014 à 13:38
Signaler
Je suis atterré de lire ces commentaires. La France est devenue un vivier de feignants refusant le moindre effort prétextant un impact sur la santé en trouvant tous les stratagèmes pour en faire le moins possible. On nous parle de compétitivité, avec...

le 29/05/2014 à 14:08
Signaler
La vie est courte et n'est pas faite pour la passer a travailler pour que des patrons s'en mettent plein les poches il y a d'autres interets la culture les arts la nature l'amour la cupidite vous l'emporterez dans votre tombe

le 29/05/2014 à 18:13
Signaler
...ainsi que la famille, les amis! la vie est courte, c'est vrai, il faut aussi", en profiter Bidoche? vous savez comment, on finit, tous..?..... !

à écrit le 29/05/2014 à 13:18
Signaler
Plein de fonctionnaires travaillent au black, c'est pour ça qu'ils sont toujours absents ! Trop de stress ! Ex : cheminots retraités, éboueurs de Marseille, etc etc ........

à écrit le 29/05/2014 à 11:37
Signaler
Ca dépend de notre travail... Après une sieste au sénat, il est facile d'en faire une seconde en temps que ministre. En revanche après huit heures a la chaine, c'est pas possible d'en faire huit autres ailleurs... Et ceux qui sont obligé de les faire...

le 29/05/2014 à 13:18
Signaler
merci pour ce commentaire! il est tout de même triste, que d'aucuns ne voient pas les choses de cette façon, c'est pourtant EVIDENT ! on ne peut être plus clair, encore Merci!

le 29/05/2014 à 22:06
Signaler
@aaa:"Le capitalisme était une redistribution de l’argent pour tous et non pas un détournement pour les plus riches" Je rigole devant une affirmation pareille. Vous ne devez pas savoir ce qu'est le capitalisme.

le 30/05/2014 à 11:11
Signaler
IL est fort possible, que nous ne sachions pas ce qu'est le capitalisme, mais ce capitalisme là, on l'exècre!!

le 30/05/2014 à 11:54
Signaler
Si je me trompe tant, pourquoi les votes sont si parlant ? Soit je suis dans le vrai; soit il va falloir réformer.

à écrit le 29/05/2014 à 11:09
Signaler
Les chefs d'entreprise emmène du travail à la maison tous les soirs et tous les w-end !!! Sans parler des étudiants qui font de même !! Quand aux enseignants, comment justifient-ils de ne faire qu'une 20aine d'heures de cours, voire 18h hebdo pour ...

le 29/05/2014 à 13:13
Signaler
"Les chefs d'entreprise emmène du travail à la maison tous les soirs et tous les w-end !!!" : Les salariés ne gagnent rien de plus en travaillant à la maison pour leur boite (sauf quand ils bossent pour leur capital "savoir" en s'auto-formant). "San...

le 30/05/2014 à 13:15
Signaler
- concernant votre commentaire sur les chefs d'entreprise, ceci démontre simplement que ce qui vous préoccupe n'est absolument pas un problème de santé, mais uniquement de rémunération : dont acte ! - concernant les profs agrégés, je maintien que le...

à écrit le 28/05/2014 à 14:24
Signaler
Il vaut mieux travailler une heure ou deux le WE. Finir le travail et avoir l'esprit tranquille. On est plus tranquille le reste du WE. Mais je dis bien quelquefois. Si on se trouve obligé de travailler tous les WE, c'est certain qu'on ne break plu...

le 28/05/2014 à 17:42
Signaler
de toute façon, on a rien à y gagner à travailler "jour, nuit"! car on perd sa santé, et qui dit plus de santé = plus de boulot, alors , on y gagne quoi en fin de compte? la santé, est la première richesse, ne n'oublions pas !

le 29/05/2014 à 18:43
Signaler
Tout dépend de notre travail... Ramener du travail quand on est ministre est moins fatiguant que quand on travail a l'usine...

le 29/05/2014 à 22:34
Signaler
...on est bien d'accord !

à écrit le 28/05/2014 à 14:18
Signaler
Suppression des portables, comme ça les patrons n' appelleront plus leur salariés à leur domicile !!!! Toujours joignables 24h sur 24h, 7 j/7j , alors pourquoi se priveraient'ils d' appeller sans arrêt leur collaborateurs !!!

le 28/05/2014 à 19:04
Signaler
Eteints ton portable quand tu parts du boulot ou quand tu arrives a la maison.

le 30/05/2014 à 0:13
Signaler
@momo Un peu de courage et apprenez à vivre sans biberon numérique!

le 30/05/2014 à 11:51
Signaler
Change de travail. Mon patron peux essayer de me téléphoner chez moi temps que j'ai pas de portable de fonction ce sera le répondeur qui lui répondra... Dans les entreprise il y a des règles pour rappeler ces employés. Si vos patrons abuses voyez ave...

à écrit le 28/05/2014 à 14:10
Signaler
Je me souviens d'un stage en Allemagne où une semaine je finissais à 18h tous les jours parce que débordé de boulot. Mon responsables a trouvé ça inquiétant et m'a dit que je devais mieux m'organiser pour finir à 17h comme tout le monde, 17h30 max. E...

le 28/05/2014 à 18:34
Signaler
Idem en Suisse où les heures supplémentaires ne partent pas à la trappe...

le 29/05/2014 à 8:51
Signaler
Les heures sup sont payées en suisse? Vous avez des exemples? Parce que la où je suis, on bosse gratos...

le 29/05/2014 à 13:06
Signaler
"Vous avez des exemples?" : Tous les frontaliers parmi mes connaissances s'étonnent d'avoir un patron qui leur dit de partir quand bien même ils n'ont pas fini une tache. Pour ma part, c'était : "Tu as le droit de faire 2 heures supplémentaires cette...

à écrit le 28/05/2014 à 13:55
Signaler
Et si on laissait le choix... que ceux qui veulent travailler avec de la souplesse , en aient la possibilité, et que ceux qui veulent travailler moins aussi...C'est vrai que pour beaucoup le travail n'est plus une valeur, c'est un choix et c'est resp...

à écrit le 28/05/2014 à 13:29
Signaler
L' homme de par sa physiologie , ne peut aller au delà de ce qu'il peut donner ; ne pas confondre avec une MACHINE ! quand on a dit ça, on a tout dit ....

le 28/05/2014 à 16:20
Signaler
Comme je vous donne raison bbb - il ne faut rien exagerer et mettre sa sante en jeu -

le 29/05/2014 à 13:22
Signaler
En tout , RUBIS, il y a un équilibre à conserver, en deça, ou au delà de cet équilibre ténu, s'il n'est pas respecté, rien ne va plus! et c'est en toute chose, pareil.... bon W.E

le 29/05/2014 à 16:17
Signaler
merci, de meme

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.